AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782377030224
482 pages
Éditeur : Kaya (01/02/2018)

Note moyenne : 4.57/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Une dette de sang. Un amour interdit. La Salvatrucha les laissera-t-elle vivre ? #Gangs #liberté # AdriánEtAmaya #Choix #YoungAdult #Danger" N'attire jamais l'attention, ma chérie. Sois toujours aussi discrète qu'un caméléon. " Les paroles de son père hantent encore Amaya quand elle débarque au Salvador après l'assassinat de ses parents, commandité par la Mara Salvatrucha, gang le plus puissant au monde : le père d'Amaya, ancien policier, a autrefois fait empr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Lixia
  06 février 2018
L'amour et l'action se mélange à merveille dans cette histoire de guerre des gangs. Une écriture aussi palpitante qu'intriguante qui nous entraîne dans le coeur des rues du Salvador et des régles à suivre pour y survivre.
Isabela/ Amaya avait tout oublié de son pays d'origine avant d'être obligée d'y retourner pour vivre aux côtés de sa grand-mère paternelle, très respectée et craint dans son quartier, à la mort de ses parents.
Elle n'est pas la bienvenue et tous le lui font savoir sauf deux jeunes gens qui deviendront ses amis, Javi et Octavia qui restent en zone neutre. Elle, fille d'un flic intègre qui a payé le prix de sa vie pour la justice.
Elle attend désespérément sa majorité pour retourner d'où elle vient mais un regard vert, et une conscience aiguë des bonnes choses feront que ses résolutions s'ébranleront bien vite.
Adrian est le bras droit mais aussi le frère de la clique locale, appartenant au gang qui a tué les parents d'Amaya. Respecté par son statut, il reste un jeune homme studieux et intelligent qui profite de la vie malgré tout.
Mais sa rencontre avec une certaine demoiselle va bousculer sa petite vie programmée jusqu'ici.
Une rencontre des plus anodines qui serait arrivé tôt au tard par rapport à l'appartenance d'Adrian au gang de la Mara Salvatrucha et d'Amaya qui est la fille d'un flic considéré comme un traître.
Une attirance immédiate qui pourrait poser problème, mais certaines actions bien qu'innocentes et neutres entraîneront des conséquences non maîtrisées.
Des sentiments au milieu d'une guerre de gang, un fond de vengeance et de territoires, tous les opposent et pourtant le rapprochement sera inévitable pour, dans un premier temps, une question de sécurité.
Un passé douloureux et un présent insoutenable apportant un flot d'émotions complexes qui suscitent notre empathie et notre compassion. Amaya est perdue entre sa loyauté envers ses parents et celle envers sa grand-mère, son envie de fuir autant que de s'intégrer et l'arrivée d'une attirance et de sentiments indésirables autant qu'inévitables.
Adrian est tiraillé entre s'approcher pour succomber et rester éloigner pour la protéger de sa vie et des conséquences qui en découlent.
Haine, amour, amitié, famille, peur, conscience, vengeance et mauvais karma se mélange pour une romance aussi compliquée que passionnante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lesetoileesdesbibliotheques
  23 février 2018
« Sois toujours aussi discrète qu'un caméléon » ! Isabela a suivi la recommandation de son père sans assimiler son importance . Des années plus tard, elle comprend enfin pourquoi elle devait rester invisible et ne jamais attirer l'attention sur elle .
Ses parents ont mené une vie, cachés de tout en tant que témoins sous protection judiciaire . Quand on s'attaque à un chef de gang, on s'attend à en payer le prix . Isabelle va l'apprendre à ses dépens .
Voir ses parents noyés dans leur sang, a laissé des séquelles indéniables sur son psychique . A presque 18 ans, elle est expulsée des USA pour son pays natal . le Salvador. Un beau brin de pays . Soleil, verdure tropicale et oiseau exotiques l'accueillent à sa descente d'avion . Mais pas que . L'envers de décor s'avère terrible . Conflits de pouvoir et crimes sordides . Misère et peur règnent dans les rues . Des gangs qui ont mainmise sur la population et font la loi . Armes blanches et flingues sont monnaie courante dans les quartiers . La dure réalité qui l'attend dans ce pays, se résume en trois mots « Kill, rape, control » ! (Tue, viole et contrôle) . (fait réel)
Etre la fille de Carlos Rodriguez, surnommé le traître, l'expose à un lynchage publique . C'est pure folie d'être revenue au Salvador. Mais, Amaya n'a pas le choix . Elle doit finir son année scolaire avant de pouvoir s'éloigner de cette guerre qui n'est pas sienne .
Amaya rase les murs pour passer inaperçue, mais peine perdue . Les embrouilles lui collent au train . Et n'arrive pas à les éviter . Et en quelques jours, Amaya a connu agressions verbales, attouchements, menaces… Et même la convoitise de certains . Rien ne lui est épargné . Terrorisée, elle répond tac au tac malgré tout . Et ne se laisse pas écraser . Elle force même l'admiration de certains de ses ennemis .
Si Amaya veut survivre, elle doit accepter la protection du dangereux et lunatique « diablito de Berlin » alias Adrian. le petit frère du chef de MS13, ( Mara Salvatrucha), le gang qui a assassiné son père . Un gang qui ne fait pas dans la dentelle . Ce dernier ne la laisse pas indifférente . Mais goûter à l'interdit ne fait pas parti de ses projets immédiats . Et pas question de succomber à ses airs charmeurs et protecteurs . Elle a des choses plus graves à gérer qu'essayer de démêler ses sentiments pour lui .
Quel avenir attend Amaya au milieu de ce déchaînement de violence ?
Bon, je m'arrête là sinon dans mon enthousiasme, je serais capable de vous raconter toute l'histoire, mot par mot . Forcément, l'auteur m'a embarquée avec Mi Vida es Mia . J'avais plus l'impression de regarder un documentaire sur C.N.N que lire une histoire d'amour .
Céline a relaté des faits réels en rajoutant juste ce qu'il faut de romance, de bonne humeur pour faire oublier la violence qui faisait rage en arrière plan .
Cette première saison, est une réussite . Une histoire bien écrite, Captivante et riche en rebondissements . Et la plume de l'auteur, est un régal pour les yeux et les papilles . Elle a un style fluide, une aisance rare pour un premier roman . (Sauf, si je me trompe) . Elle a la maîtrise de passer l'information sans en faire des tonnes .
En résumé, cette histoire sonnait juste à mes oreilles . Et il me tarde de poursuivre les péripéties, bonnes ou mauvaises d'Amaya !
Lien : https://lesetoilesdesbibliot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AmeliaVarin
  11 mars 2018
Une bombe…
Ce roman est une bombe. Une bombe qui explose dès les premières pages. J'ai été embarquée dès le début, je n'arrivai plus à lâcher ma liseuse ! Comment c'est possible ? Comment un roman peut te tenir en haleine plus qu'un autre ? de quoi ça vient ? de la plume ? de l'histoire ? Ou de ce petit quelque chose que les auteurs déciment dans leur texte ? Leur recette secrète ? J'aimerais bien connaître celle de Céline Jeanne, parce que là ! C'est juste une pépite, un des meilleurs romans que j'ai lu, et j'ose confondre tous les genres. À découvrir d'urgence. Bon, allez, passons à mon avis.
Une plongée au Salvador…
La première chose qui m'a charmée est la plongée dans l'univers des mara, au Salvador. C'était quelque chose de totalement inconnu pour moi. Et là, on y est immergé directement. Dans une ambiance violente, dans un pays d'Amérique centrale qui apparemment vit ça au quotidien. Ce qui est intéressant est de voir que les habitants sont presque habitués à cette violence, ces dangers constants et cette guerre de « gang » pourrait-on dire. J'avoue ne pas vraiment connaître la situation du Salvador et je ne sais pas si celle que peint l'auteur dans ce roman est bien celle du Salvador actuel mais dans tous les cas, nous avons une toile de fond plutôt réaliste qui se tisse. Et donc, plus qu'une romance, c'est un vrai voyage que Céline Jeanne nous offre. Au coeur des gangs, des coutumes, et la vie des habitants.
Une romance…
Une deuxième chose que j'ai adoré évidemment, est cette romance presque interdite entre la belle Amaya et le sulfureux Adrian. Et sachez, d'ailleurs, qu'il n'y a aucune scène de sexe dans ce roman, ce qui est plutôt un tour de force de la part de l'auteur. En effet, elle arrive à nous faire passer par tout un tas d'émotions, jusqu'à ce fourmillement dans le ventre, sans aucune scène de sexe. Comme quoi, ce n'est pas forcément nécessaire ! Ici, Amaya est affreusement attirée par cet homme (qui ne le serait pas ?) qui semble juste être magnifiquement beau. À plusieurs reprises, j'ai poussé des petits cris à l'image de ceux poussés lorsque je lis des shôjos, ou regarde des dramas à coup de « Kyaaaaaaah ». Bref, vous aurez compris le principe. Et donc, je disais, Amaya est attirée par un homme, terriblement séduisant, certes, mais qu'elle devrait plutôt fuir. J'essaie de refréner mon envie de vous parler de ce roman de long en charge, pour éviter de vous spoiler. Difficile, mais je résiste. Donc, elle ne devrait pas s'y frotter, et c'est bien connu, « qui s'y frotte s'y pique ». Ah ! Décidément, vivement la suite ! Revenons à nos moutons, si Adrian est séduisant, sachez qu'il n'est pas le seul homme de l'histoire. Bien que la plupart semble être autrement plus dangereux, on ne peut pas résister à l'envie que la demoiselle s'y pique aussi comme on dit. C'est peut-être ma passion pour les dark romance qui refait surface ?
Lien : https://leshistoiresdameliae..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Selvegem
  19 février 2018
Aujourd'hui, on s'intéresse aux livres écrits par les copines. Et aujourd'hui, c'est le Livre-Vie qui a commis cette histoire, JE DÉNONCE !
Lorsqu'elle était jeune, le père d'Amaya, un policier, a fait emprisonner l'un des chefs de la Mara Salvatrucha, l'un des gangs les plus puissants au mode. Suite à cela, elle s'est réfugiée aux États-Unis avec ses parents, dans un programme de protection. Mais, malheureusement, la tranquillité ne devait pas durer... Ses parents meurent dans un accident violent, et la jeune fille est renvoyée dans son pays natal, le Salvador... Orpheline, retrouver un monde qui lui est étranger, où elle n'est pas bienvenue et côtoie violences et insultes, Amaya n'attend qu'une seule chose : avoir 18 ans, et pouvoir recommencer une vie loin de tout ça.
Elle tente de se fondre dans le décor, mais c'est difficile lorsque tout le monde sait qui est son père, et surtout lorsqu'on est attirée – bien malgré elle – par Adrián, la Première Main de la branche locale de la Savatrucha. Un garçon au charme ravageur, qui ne semble pas non plus indifférent à Amaya.
Lorsque Livre-Vie a mentionné ce premier roman publié chez Kaya, j'avoue avoir été très curieuse. Même si la romance n'est pas le genre que je lis le plus souvent, je ne suis jamais contre, surtout lorsque l'histoire est bien faite ! Et ça été le cas ici, car j'ai dévoré Mi vida es mia avec plaisir, et j'attends le tome 2 avec impatience !
(Mon avis complet sur mon blog.)
Lien : http://chezlechatducheshire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FollowtheReader
  13 février 2018
Chronique de Lindsay :
Le Salvador, vous connaissez ? Mais si, vous savez ce petit pays d'Amérique Centrale enclavé entre le Honduras et le Guatemala. Ce pays aux plages magnifiques, aux spots de surf et à la végétation luxuriante. Ça laisse rêveur n'est-ce pas ?
Et bien laissons le rêve pour nous intéresser à une autre réalité du Salvador, les Maras. C'est ce que fait ici Céline Jeanne, avec une plume fluide, simple, mais juste, elle nous entraîne à la découverte de ces « gangs » armés, de leurs vies et de la réalité des populations qui vivent sur leurs territoires.
Nous dressant le portrait de personnages forts et ivres de liberté, l'auteure nous immerge dans son histoire, nous faisant frissonner et redouter à chaque instant un revirement potentiellement mortel. Pas de risque d'être perdu à la lecture, usant de stratagèmes intelligents Céline Jeanne nous explique petit à petit le fonctionnement de ces micro sociétés et les codes qui les régissent. On se laisse emporté dans ce pays si différent du notre, nous attachant toujours plus à Amaya, à son histoire et nous questionnant sur ce qui va arriver à nos héros.
En Bref, un très bon moment de lecture de passé avec ce récit. Je me suis retrouvée embarquée au Salvador avec Amaya, avide d'en découvrir toujours plus sur la Mara et ses membres. Une seule chose à dire, il me tarde d'être en avril pour découvrir la suite et fin de cette histoire haletante.
Lien : https://followthereader2016...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2018
« N’attire jamais l’attention, ma chérie. Sois toujours aussi discrète qu’un caméléon. »
Facile à dire, Papa, quand c’était ton premier jour de cours. Mon premier jour dans un nouveau lycée où les cours avaient repris depuis plusieurs semaines déjà.
Une impression de déjà-vu me traversa. J’avais déjà vécu cette situation quelques années plus tôt. Un premier jour qui n’est pas celui des autres. Un sentiment d’étrangeté dans un pays qui n’est pas le mien. Ce sentiment de ne pas être à ma place. Et ces mots de mon père, ces mêmes mots qu’il ne cessait de me répéter. Mais j’étais plus jeune à ce moment-là, de huit années...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2018
Parler de « l’avant » n’était pas à mon programme du jour. J’avais déjà du mal avec l’instant présent, je ne tenais pas à évoquer le passé, même s’il remontait à plus de dix ans. Il entraînerait obligatoirement des questions du style « Pourquoi tu es partie ? », « C’était comment là-bas ? » ou « Il s’est passé quoi ? » auxquelles je n’avais pas l’intention de répondre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2018
Les femmes avaient le droit de sortir, d’aller faire des emplettes, bref d’y séjourner comme dans toute famille normale. La seule règle, à part bien entendu la sobriété, était l’obligation de se présenter aux réunions quotidiennes dans le grand salon, au sous-sol. Au premier, une pièce plus petite était réservée aux rencontres individuelles avec les intervenantes.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2018
Je n’avais pas gardé beaucoup de souvenirs de ma vie au Salvador, juste des images un peu floues ou des visages aux contours diffus. Je me souvenais vaguement d’une petite fille qui venait jouer à la maison, jusqu’à... Je ne savais pas jusqu’à quand. C’était un peu comme si ma vie avait commencé à San Francisco, comme s’il n’y avait rien eu avant.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2018
J’aime vivre dangereusement ! Et puis, une nouvelle tête, ça ne fait pas de mal de temps en temps. Elles sont rares ici !
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : gangsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3789 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre