AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2846262861
Éditeur : Au Diable Vauvert (13/01/2011)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Pour Duras, avoir 20 ans, c'est quitter sa mère, l’Indochine, son frère Paul et son amant chinois. C’est retrouver Paris, où elle a passé la première partie de son baccalauréat. Commencent alors les années les moins connues de sa vie.
À 20 ans, Marguerite Donnadieu, juste arrivée de Saigon, est étudiante en économie à Paris. C'est une jeune femme émancipée, douée, séduisante et indépendante. Son point d'ancrage, ce sont les hommes. Employée au ministère des C... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Marti94
  13 décembre 2013
J'ai dévoré cette bibliographie d'un nouveau genre puisqu'elle permet de présenter un auteur à 20 ans pour mieux comprendre son oeuvre. J'ai mis 5 étoiles pour le plaisir que j'ai eu à lire ce livre qui m'a encore appris des tas de choses sur Duras que j'adore; je ne m'en lasse pas !
Lu en juillet 2011
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
RAMSES1967RAMSES1967   28 août 2013
3 octobre 1933, dans le port de Saigon, capitale
de l’Indochine française – aujourd’hui Hô Chi Minh-
Ville, au Vietnam –, Marguerite Donnadieu, 19 ans
et demi, est accoudée au bastingage du Porthos.
Elle regarde une dernière fois les rives de sa
terre natale et les eaux jaunes du Mékong, encore
lourdes des pluies de mousson. Lentement, dans un
mugissement plaintif, le paquebot de cent soixante
mètres de long s’arrache au quai. La compagnie
Air France vient d’être créée, mais un envol trop
brutal ne conviendrait guère à cette seconde naissance.
En revanche, un bateau arborant le nom de
l’un des trois mousquetaires d’Alexandre Dumas
est un parrainage littéraire et guerrier assez approprié
à la situation d’une jeune bachelière partant à la
conquête de Paris. À la distribution des prix du
5
12 juillet, l’élève de terminale, section philosophie,
inscrite en annamite première langue vivante, n’a pas
remporté de lauriers, mais qu’importe, elle a réussi
le baccalauréat. Un sésame pour l’université, dont,
à l’époque, peu de femmes peuvent se prévaloir.
Marguerite Donnadieu a choisi l’instrument de
son combat : ce seront les mots, comme elle s’en
souviendra cinquante ans plus tard, devenue pour
tous Marguerite Duras, dans son roman le plus lu,
L’Amant. « Je veux écrire. Déjà je l’ai dit à ma mère :
ce que je veux c’est ça, écrire. Pas de réponse la
première fois. Et puis elle demande : écrire quoi ?
Je dis des livres, des romans. Elle dit durement :
après l’agrégation de mathématiques tu écriras si
tu veux, ça ne me regardera plus. Elle est contre ce
qui n’est pas méritant, ce n’est pas du travail, c’est
une blague – elle me le dira plus tard : une idée
d’enfant. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marti94Marti94   09 mai 2015
Paradoxalement, ce qui fut une relation asservissante de la mère à la fille rend la séparation plus complexe que ne l’aurait fait un vrai lien d’amour nourricier. Plus de cinquante ans après, Marguerite en parlera encore: «Je suis encore dans cette famille. C’est là que j’habite à l’exclusion de tout autre lieu. C’est dans son aridité, sa terrible dureté, sa malfaisance que je suis le plus profondément assurée de moi-même…» (L’Amant).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   09 mai 2015
Elle n’a rien à perdre en quittant une colonie au sein de laquelle sa famille d’enseignants, attachée au travail et au gain plus qu’à l’apparence, est restée assez en marge de la bourgeoisie d’expatriés. Et tout à gagner: la réussite d’une jeune femme qui prétend à des études supérieures pour se tailler une place dans la société commence à ne plus être une utopie dans la capitale française.
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   09 mai 2015
À 19 ans, Marguerite est donc loin d’être naïve. Elle a déjà commencé à se nourrir et à souffrir de l’amour des hommes. Elle y aspire, autant qu’elle le redoute et ne peut y croire. Ce sera, avec l’écriture, la grande affaire de sa vie.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : emancipationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Marie-Christine Jeanniot (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
750 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre