AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290004820
Éditeur : J'ai Lu (30/04/2008)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 6 notes)
Résumé :

Griffith Knighton, dynamique directeur de la Knighton & Co, aimerait que son entreprise rivalise avec la Compagnie des Indes orientales. Hélas, ses ambitions se heurtent à son statut de bâtard ! Un cousin éloigné, le comte de Swanlea, lui soumet une proposition qui tombe à pic. Comme il est sur le point de mourir, il promet à Griffith de lui remettre le certificat de mariage de ses parents si, en contrepartie, celui-ci a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Chabouquine38
  30 mai 2019
Que dire sur ce roman? Déjà que ce fut un véritable plaisir que de retrouver la plume de Sabrina Jeffries. Je ne me lasse pas de la lire, elle est vraiment entraînante et agréable. de plus, bien que l'e-book soit mal retranscrit, les pages défilaient toute seule. Et ce, malgré que ce ne soit pas le meilleur roman de l'auteure. Ensuite que j'adore la couverture. Il y a pas à dire, les couvertures du genre romance historique reste mes favorites.
Nous débutons donc l'histoire avec Griff, un "bâtard" de par sa naissance, qui doit ce rendre chez son cousin afin d'hériter du domaine de Swan Park mais ce, en échange d'un mariage avec l'une de ses cousines. Peu enchanté par ce fait, il s'y rend donc avec son ami Daniel pour essayer d'échapper dis échapper.
Dès le début et lors de sa première rencontre avec Rosalind, Griff est dépeint comme un chien en chaleur et assez vulgaire. Certes, la rencontre entre les deux personnages c'est fait dans une tenue peu réglementaire pour l'époque, pour Rosalind du moins, mais ce n'est pas une raison. Surtout qu'à chaque fois qu'il l'a vois il est limite au garde aà vous dans les minutes qui viennent. Il doit ce forcer à resté calme et penser à autre chose pour ne pas la trousser sur le champs.
De plus il est rare que je le dise. Surtout pour un personnage principal, mais Griff me gonflais assez souvent de par son tempérament. Mais j'ai beaucoup aimée sa manière de séduire Rosalind. J'ai trouvée ça beau, séduisant et surtout pas vulgaire. Rosalind elle n'est pas en reste. Elle est le genre de fille à ce faire une opinion d'une personne et de refuser d'ouvrir les yeux alors que tout lui montre qu'elle ce trompe. En gros une femme trop têtu et trop fière. Ce qui m'a donner envie de lui donner des claques. Elle a décidé que cet homme était un brigands, il sera un brigands point final.
Sinon que dire de plus... Ce roman est un concentré de mensonge, "séduction" et supercherie. le tout ponctuée de je t'aime mais toi non et j'en souffre. Patati patata.
En tout cas, autant l'auteure ma séduite et ravie avec "les hussards" et "la fraternité royal", autant elle m'a déçu avec "les demoiselle de Swan park". Enfin j'espère que la suite remontera le niveau de ce tome.
En conclusion : Une petite déception pour ma part. J'adore l'auteur mais ce roman, ne ma pas autant transporter que les autres. Les deux héros était aussi tête a claque l'un que l'autre. Bien que Griff mais plus séduite que Rosalind. Une bonne écriture comme toujours et des pages qui défile toute seule. Ce n'est pas le meilleur roman de l'auteure, mais il reste malgré tout sympathique à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Nono19
  10 septembre 2017
Griffith Knighton possède une compagnie florissante mais il lui manque quelque chose. Sa filiation a toujours été sujette à controverse depuis que le certificat de mariage de ses parents a été volé. Griffith est persuadé que le comte de Swanlea est le coupable et qu'il lui a volé son identité ainsi que le domaine de Swan Park.
Lorsque le comte l'invite à séjourner chez lui afin qu'il épouse une de ses filles, Griffith saute sur l'occasion. Il ne compte pas se marier, loin de là, mais seulement récupérer le certificat et le domaine.
Bien sûr, c'était avant sa rencontre avec Rosalind...
Griffith et son employé Daniel échangent leurs identités avant d'arriver à Swan Park ce qui m'a fait penser à une pièce de théâtre "Le jeu de l'amour et du hasard" de Marivaux. Cet échange amènera complications et surtout pas mal de mensonges.
Griffith aura bien du mal à chercher le certificat, éviter Rosalind qui le trouve suspect et résister à la demoiselle en question.
Griffith a grandi en se faisant traiter de "bâtard" ce qui évidemment l'a fort marqué. Il cherche à se venger, à réparer ce qu'on lui a fait.
Il lui faudra un peu de temps pour comprendre que le passé ne peut pas être changé.
Rosalind est la soeur du milieu, celle qui gère le domaine, rêve de faire ses débuts comme actrice et n'envisage pas une seconde de se marier par convenance. Sa rencontre avec Griff qu'elle prend pour le secrétaire de Mr Knighton chamboulera tous ses projets...
Une petite romance qui s'est révélée agréable à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   12 août 2016
D’ordinaire, il aimait les jeunes ladies élégantes, qui cultivaient la discrétion et savaient tenir leur langue. Tout le contraire, donc, des amazones cuirassées ayant un penchant pour les couleurs vives et les décorations voyantes.
Lorsqu’elle se redressa, il dut faire appel à toute sa volonté pour ne plus se concentrer que sur son visage. Ce qui, du reste, ne résolut rien.Ses traits lui plaisaient autant que les courbes appétissantes de son corps. Son menton était pourtant un peu trop pointu, ses joues un peu
trop pleines et ses sourcils un peu trop épais, mais l’ensemble dégageait un charme qui évoquait les beautés peintes par Titien.Ses lèvres, surtout, étaient dignes d’un tableau de maître. Griff se surprit à vouloir les goûter, et même les dévorer. Il se contint. Une liaison avec la fille de son ennemi ne servirait en rien ses projets.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nono19Nono19   09 septembre 2017
- Personne ne naît courageux, Juliet. Tu apprendras, en vieillissant, que le courage est une qualité que l'on développe quand on réalise que la lâcheté ne mène à rien.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   12 août 2016
― Un homme tel que vous n’a pas besoin d’user de la force pour conquérir les femmes.
― Que voulez-vous dire par « un homme tel que moi » ?
― Vous êtes plutôt bien fait de votre personne, et vous êtes capable de citer Shakespeare quand cela sert vos projets. J’imagine que vous n’avez aucun mal à vous faire ouvrir la chambre des femmes que vous souhaiter séduire.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   12 août 2016
Aucun homme, qu’il soit gitan ou secrétaire particulier, ne pourra dérober par la force « mon trésor le plus intime ».
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   12 août 2016
Shakespeare n’avait-il pas écrit : « Le Diable serait capable de citer les Saintes Écritures pour parvenir à ses fins » ? Alors, pourquoi le Diable ne serait-il pas capable de citer Shakespeare ?
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3417 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre