AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253134910
Éditeur : Le Livre de Poche (19/06/2013)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Les dieux et les mortels, le pouvoir et l'amour, la mort et la vengeance... Elle détruira tout. Pendant deux mille ans la puissante famille Arameri a régné sur le monde en réduisant en esclavage les dieux qui avaient créé les hommes. Aujourd'hui les dieux sont libres et le temps des Arameri est compté.
La jeune Shahar Arameri a juré de faire confiance à Sieh, le dieu imprévisible dont elle est amoureuse. Pourtant son devoir en tant qu'héritière est de protég... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
boudicca
  20 juillet 2012
Avec « Le royaume des dieux » N. K. Jemisin clôt magistralement sa « Trilogie de l'héritage », saga ayant déjà séduit un grand nombre de lecteurs de part son originalité et sa fraicheur. Comme dans les précédents romans on retrouve ici le même décor, à savoir le palais de Ciel ainsi que la ville d'Ombre, toujours sous la domination des implacables Arameri et toujours menacés par les tensions couvant entre les Trois. L'auteur opte à nouveau ici pour un changement de perspective mais cette fois nous n'avons à faire ni à une femme ni même à un mortel mais à Sieh, dieu de l'enfance que l'on avait eu l'occasion de découvrir dans les tomes précédents. Il ne faut guère de temps pour se faire à ce nouveau narrateur pour lequel il est difficile de ne pas se prendre d'affection comme c'était déjà le cas pour Yeine dans « Les Cent Milles Royaumes » ou encore d'Oree Shoth dans « Les Royaumes déchus ».
Sieh est un personnage extrêmement fascinant dont la façon de pensée et la conception du monde radicalement différentes des nôtres offrent un grand rafraichissement au lecteur et prêtent souvent à sourire. Les personnages secondaires amenés à croiser la route de notre divinité ne sont pas en reste, les jumeaux Shahar et Dekarta en tête. On retrouve dans ce troisième volume certains des thèmes abordés dans les précédents tomes, à savoir la complexité des relations entre êtres divins et mortels, la légitimité ou non de la souveraineté arameri... L'auteur insiste toutefois davantage ici sur la conception de la mortalité des dieux et surtout sur la recherche de leur nature profonde et sur la nécessité pour eux de s'y conformer, comme le découvrira douloureusement notre héros. Un final en beauté donc et un auteur à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          193
Maliae
  04 juillet 2015
cette lecture a été chiante, autant être clair. Je ressors hyper mitigée de ce tome 3 et c'est pourtant le plus long. Déjà quand j'ai vu qu'on était dans la tête de Sieh ça m'a gonflé. Pourtant c'était un personnage que j'aimais bien, mais je comprenais pas l'intérêt, et tout au long du livre je me suis un peu posé la question d'ailleurs « c'est quoi l'intérêt? »
Ma lecture a été gonflante, froide, et sans émotion. J'ai même pas pu m'intéresser à l'univers et la mythologie vu qu'il n'y avait rien de neuf depuis les deux premiers tomes. L'histoire me paraissait longuette, lente, et je pense qu'il y aurait pu avoir moins de transgression et que le livre aurait pu être plus court et sans doute moins chiant. M'enfin je voulais cloturer cette trilogie alors je me suis bouffée les 660 pages, voilà.
Y avait pourtant des bonnes choses, particulièrement la relation fils de Sieh, envers ses deux pères (non parce que tout de suite envers sa mère il se met à bander alors ça devient trop pourri). Ouais parce que l'auteur est incapable de montrer de l'amour sans réaction physique. Comme si aimer était obligatoirement sexuel et physique, ça ne pouvait pas être autrement. Et ça a rajouté à mon agacement. C'était déjà ça dans les deux premiers tomes, mais j'ai eu l'impression que là c'était pire. Et puis des fois je ne comprenais pas les dialogues, les sentiments des personnages étaient bizarres, changeant sans arrêt, du coup j'avais l'impression que ça tournait en rond, que ça n'avançait à rien, n'allait nul part et qu'au final on était pas plus avancé. du coup j'y voyais guère d'intérêt.
J'aurais voulu bien aimer la relation de Sieh, Shahar et Deka, mais franchement ce qui aurait pu être mignon, terrible, déchirant et beau… Et bien était un peu froid, je trouve. Encore une fois niveau sentiment, je me suis un peu senti au bord de la route quoi, largué.
J'avais vu venir la fin, l'auteure insistait trop sur certaines choses, presque elle nous tapait dessus avec, pour nous enfoncer l'idée dans le crâne, du coup j'ai pas tellement été surprise par les révélations, ni par ce qui est arrivé. Et encore une fois je n'ai guère vu ce que ça avait pu apporter de plus à l'histoire. Si quelques trucs se règlent on va dire, mais un tome juste pour ça? Bof.
Du coup je suis assez contente d'avoir terminé cette trilogie (je crois pas que je supporterais un autre tome). Et j'en ressors pas totalement satisfaite, m'enfin les deux premiers tomes étaient pas mal.
Lien : https://jetulis.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MissJZB
  14 juillet 2014
Autant j'ai énormément aimé les deux précédents tomes, autant j'ai eu du mal avec celui-ci. Je ne l'ai d'ailleurs même pas terminé...
J'aimais beaucoup Sieh en tant que personnage secondaire, mais sa voix en tant que personnage principal m'a fatiguée. Certes, elle est originale puisqu'il a souvent des réactions de gamin, des réactions crédibles en plus, mais cela devient rapidement indigeste. Beaucoup de blabla, peu d'avancements concrets.
Je pense que l'histoire avait du potentiel avec ce pari pris d'imposer le vieillissement à ce dieu enfant (dont on se doute qu'il évolue vers autre chose...), mais vraiment, tout cela manquait de consistance humaine.
Dans la première partie du récit, Sieh passe son temps à déambuler dans le palais en faisant étalage de son savoir sur l'univers et les gens qui le peuplent. Il rencontre des personnages intéressants, mais il est trop centré sur lui. le basculement dans ses rapports avec les autres se profile, mais il n'arrive pas assez vite à mon goût.
Concernant sa relation avec Shahar, la princesse Arameri, elle est assez étrange, plus basée sur le désir qu'autre chose, elle n'a pas la dimension complexe et épique des deux précédentes.
C'est clairement une affaire de goût et d'humeur, car l'écriture de l'auteure et son univers sont toujours aussi prenants. En somme, un personnage trop atypique pour me permettre de m'identifier à lui...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lireoumourir
  23 août 2013
Continuons à suivre l'histoire des Cent Mille Royaumes avec ce troisième et dernier tome.

S'attachant à de jeunes humains, Sieh fait un pacte d'amitié qui les lie par le sang. Mais les choses ne se passent pas du tout comme prévu. Responsable d'une catastrophe, Sieh disparait pendant 7 ans pour finalement réaparaitre soudainement, mortel.
Il va donc lui falloir trouver un moyen de retrouver son statut d'immortel, tout en protégeant ses deux amis dont il est tombé amoureux, ainsi que le monde, d'une menace sans précédent.

J'ai trouvé ce tome fort décevant par rapport aux deux autres, et je dois avouer que je ne suis pas loin de dire que c'est le tome de trop pour la série.

En effet, bien que l'histoire soit superbement pensée et vraiment très originale, qu'il y ait beaucoup d'action et de retournements de situation qui ne manqueront pas de surprendre le lecteur, j'ai trouvé que l'auteur faisait beaucoup trop trainer de nombreux éléments de l'intrigue, faisant finalement que le lecteur commence à s'ennuyer en lisant le livre, espérant avancer un peu plus rapidement dans l'histoire. de plus, les choses partent parfois un peu dans tous les sens, ce qui fait que l'auteur veut créer trop de sous-intrigues dans l'intrigue principale, faisant ainsi encore plus trainer les choses et allongeant donc inutilement le livre. D'autre part, on remarque également que certaines situations souffrent d'un manque d'explications ou sont même assez incohérentes, ce qui empêche le lecteur de bien profiter de l'imagination de l'auteur.
Mais, malgré ces défauts, l'histoire reste passionnante et très bien travaillée.
Suite voir lien
Lien : http://www.lireoumourir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BlackWolf
  26 avril 2012
En Résumé : J'ai de nouveau passé un excellent moment avec ce troisième et dernier tome de cette trilogie. L'auteur nous offre de nouveau une intrigue complexe et soignée qui se révèle vraiment haletante et prenante, même si parfois quelques aspects sont traités avec simplicité. Les personnages sont toujours aussi attachants et passionnants et l'univers mis en place par l'auteur est toujours aussi dense, travaillé et surprenant surtout sur tout ce qui concerne les dieux. La plume de l'auteur est toujours aussi fluide et poétique et nous emporte dès les premières pages à la découverte de Sieh à l'esprit parfois légèrement chaotique ce qui se ressent un peu vu que l'auteur utilise l'écriture à la première personne.
Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
Commenter  J’apprécie          63

critiques presse (1)
Elbakin.net   28 mai 2012
Au final, N.K. Jemisin apporte une conclusion brillante à la trilogie de l’Héritage, le parcours de Sieh nous ramenant à l’une de nos premières rencontres et donc premier contact avec cet univers envoûtant. Un parcours hors-norme pour un personnage qui l’est tout autant et que l’on voit évoluer sous nos yeux, entre fascination, attirance et rejet.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BlackWolfBlackWolf   24 avril 2012
Hymne m'avais confirmé qu'il y avait très peu de travail en ville, l'économie de la cité ayant perdu du terrain au cour des dernières année à cause d'innovations en provenance du nord. (En d'autres temps, les Arameris auraient envoyé une épidémie ou deux là-bas afin de tuer les roturiers et augmenter la demande de travail. Le chômage, pour aussi frustrant qu'il était, incarnait une forme de progrès.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de N. K. Jemisin (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de N. K. Jemisin
Payot - Marque Page - N-K Jemisin - La cinquième saison
autres livres classés : dieuxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1337 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre