AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Comme un garçon tome 2 sur 5
EAN : 9782756082899
48 pages
Delcourt (23/08/2017)
3.8/5   83 notes
Résumé :
Gabriel, le colocataire de Charlie, est maintenant au courant de la supercherie et tente d'en tirer parti. Car Charlie, l'avatar masculin de Charlotte, est loin de laisser indifférente la soeur d'Amaury, le bad boy du campus. Il est temps pour Gabriel de dévoiler la deuxième étape de son plan. Est-ce que tout cela aurait un lien avec la mystérieuse photo retrouvée dans sa corbeille par Charlotte ?
Que lire après Comme un garçon, tome 2 : ÉpreuvesVoir plus
Comme un garçon, tome 1 : Le Défi par Pop

Comme un garçon

Pop

3.59★ (588)

5 tomes

La rose écarlate, tome 1 : Je savais que je te rencontrerais par Lyfoung

La rose écarlate

Patricia Lyfoung

4.18★ (13279)

19 tomes

Harmony, tome 1 : Memento par Reynès

Harmony

Mathieu Reynès

3.85★ (1848)

7 tomes

Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,8

sur 83 notes
5
1 avis
4
5 avis
3
5 avis
2
3 avis
1
0 avis
Bon déjà le résumé du premier tome est bancal puisque Charlotte n'est pas une ado mais une jeune adulte qui rentrer à la fac. J'ai vérifié et ce résumé n'est pas celui qui figure sur la quatrième de couverture (heureusement !) mais c'est celui que l'on trouve sur tous les sites de vente et même sur le site de l'éditeur lui-même...

La première question que je me pose, c'est pourquoi vouloir faire passer l'héroïne de la BD pour une ado ? Non parce que tout ce qui s'y passe est déjà assez dérangeant en sachant qu'elle est adulte, mais si elle était ado ce serait encore pire.
La seule raison que j'y vois, c'est que l'éditeur a voulu attirer le public cible en faisant passer l'héroïne pour une ado. Parce que oui, la BD est conçue pour un public adolescent et cela me dérange encore plus, vu les TW que j'ai évoqués plus haut.

Mais revenons à nos moutons.

Vous l'aurez compris, Charlotte va devoir emménager dans une résidence exclusivement masculine à la fac si elle veut remporter son pari.
Evidemment elle se retrouve à avoir un colocataire qui partage sa chambre en la personne de Gabriel, vous imaginez donc aisément tout ce que cela implique.

Le pitch de l'histoire aurait pu être sympa s'il avait été bien traité. Malheureusement ce n'est pas le cas et nous en avons rapidement la preuve dans le premier tome, alors que Charlotte se fait surprendre par Gabriel alors qu'elle est sous la douche. Ce dernier l'accule complètement nu et lui vole un baiser alors qu'un autre personnage entre dans la pièce, tout cela pour "sauver les apparences".
Par la suite elle s'enfuit de la salle de bain pour retourner dans leur chambre, Gabriel la suit et l'embrasse de nouveau de force en déclarant "T'es bien une fille".

Au bout de seulement 30 pages le problème est posé. Nous sommes face à une BD pour adolescent·es qui nous propose une scène d'agression sexuelle qui passe crème et n'est jamais remise en question par aucun des personnages. Au contraire, cette scène est même totalement érotisée.

Nous allons avoir droit à ce genre de scène dans chaque tome de la saga, sans que cela ne soit jamais critiqué, que cela vienne des personnages masculins ou féminins d'ailleurs.

Parce qu'après cette fameuse scène, Gabriel et Charlotte concluent un pacte: Charlotte - alors déguisée en Charlie - doit se rapprocher d'Amaury et de sa bande, afin que Gabriel puisse se venger de ce dernier (on apprendra par la suite qu'Amaury harcelait Gabriel au collège, parce que celui-ci était gros et avait des lunettes).
Pour cela, Charlie doit faire semblant de s'intéresser à Héloïse, la petite soeur d'Amaury. On se rend rapidement compte que cette dernière n'est pas non plus très au fait des notions de consentement, car elle essaie sans cesse d'embrasser, de toucher et de coucher avec Charlie alors qu'iel tente de s'esquiver à chaque fois.

Alors ok, Charlie se débine à chaque fois car iel ne veut pas que sa supercherie soit découverte, mais cela Héloïse ne le sait pas. Pour elle Charlie est juste timide et elle se sent en droit de lui forcer la main pour qu'il se décoince.

Que ce soit dans un sens ou dans l'autre, ce genre de comportement est totalement à proscrire dans des relations. Et que cela soit représenté sans cesse dans une BD à destination des adolescent·es je trouve cela dangereux. Très dangereux.

On passe notre temps à essayer de sensibiliser les gens aux notions de respect, de consentement, à expliquer que forcer quelqu'un à faire quelque chose ce n'est en aucun cas acceptable et on nous sert ici une BD qui balance tout ça à la poubelle en un claquement de doigts et qui fait miroiter aux lecteurices que ce type de comportement est acceptable (surtout si on est canon hein, parce que si on est moche, gros·sse ou juste un peu différent·e, là c'est répréhensible).

On propose ce type de lecture aux adolescent·es sous couvert d'une histoire originale et drôle et après on s'étonnera du nombre de plaintes pour harcèlement de rue, agression, viols, violences conjugales et autres joyeusetés...
Parce que si ces comportements ne sont jamais dénoncés ou discutés dans la littérature - jeunesse ou adulte - ils apparaîtront toujours comme normaux aux yeux des gens et les mentalités ne changeront pas.
Et ça, ça me met vraiment en rogne.

Les événements cités ci-dessus se passent dans le premier tome, mais cela continue allègrement dans les tomes suivants.
Au choix nous avons aussi des clichés totalement malsains sur les hommes et les femmes, Amaury qui ne supporte pas Charlie parce qu'il le trouve maniéré et efféminé, de la manipulation de Gabriel envers divers personnages qu'il fait chanter à sa guise, une romance totalement malsaine entre Charlotte et Gabriel, qui se transforme d'ailleurs en triangle amoureux avec Amaury dans le tome 4 (où on dit quand même à Charlotte qu'elle a de la chance d'avoir deux hommes pareils à ses pieds...), une pseudo amitié-rédemption entre Amaury et Gabriel, qui se disputent les faveurs de Charlotte de manière "fair-play", un passé douloureux pour Amaury qui explique son comportement machiste et j'en passe.

Mais la pire scène (oui parce qu'il y a pire que la scène de la douche...) reste tout de même celle du tome 3 où après avoir invité tout le monde chez lui pour une fête d'Halloween, Amaury enferme Charlotte dans une pièce, la drogue pour l'endormir et en faire la récompense d'une chasse au trésor qu'il organise dans son labyrinthe... le premier à la retrouver pourra l'embrasser pour tenter de la réveiller.

Heuuu, on est où là ? Cette scène aurait peut-être eu sa place dans un thriller policier angoissant, mais pas dans une BD destinée à des ados !!

Cela dit, c'est aussi la seule scène où deux personnages remettent légèrement les choses en question: Héloïse dit à Amaury "qu'il est vraiment trop con" (non on n'aura pas mieux) et Charlotte se rebelle contre Gabriel qui déclare "qu'il lui avait bien dit que c'était une mauvaise idée d'aller à cette soirée".
On est quand même sur une scène de culpabilisation d'une victime d'agression sexuelle, tout va bien...
Vous conviendrez que par rapport à tout ce que j'ai cité plus haut, ces deux réflexions sont tout de même très minimes.

Je vous le dis, RIEN ne va dans cette BD !
On a l'impression que l'autrice a compilé tous les mauvais comportements relationnels humains pour les fourrer dans sa BD en se disant que c'était une bonne idée...
Spoiler alert: ça ne l'est pas !

Pour tout vous dire, lorsque j'ai lu le premier tome de cette BD il y a quatre ans je n'y avais pas trouvé plus de défauts que ça, si ce n'est que les personnages étaient très clichés et que la scène de la douche m'avait interpellée.
Mais en le relisant aujourd'hui, après avoir énormément appris en matière de féminisme, de sexisme, de consentement et autre, j'ai pu m'apercevoir de tout ce qui n'allait pas dans cette saga.

D'autres que moi (et notamment les plus jeunes) n'auront pas ce recul nécessaire pour remettre en question ce qui est présenté comme normal dans ce récit et c'est cela qui me pose problème.
Qu'on leur expose ça en le présentant comme normal. Qu'on présente un harceleur comme quelqu'un de romantique. Qu'on présente une relation toxique comme mignonne. Ce n'est pas sain.

Je n'appelle pas à la cancel culture (même si personnellement certain·es auteurices sont banni·es pour toujours de mes propres bibliothèques), mais j'aimerai justement que les auteurices qui écrivent ce genre de choses se remettent en question et voient que ce qu'iels écrivent impacte les personnes qui les lisent.

Je ne dis pas non plus qu'il ne faut pas lire ces BD, ou ne pas les faire lire aux ados, mais j'estime alors qu'il faut que cette lecture s'accompagne d'une discussion posée et argumentée avec les plus jeunes, justement pour pointer du doigts tous ces comportements inappropriés et dangereux.
Faire prendre conscience qu'une relation - amicale ou amoureuse - qui repose sur un rapport de force n'est pas saine, qu'une agression sexuelle n'a rien de glamour et que le consentement n'est jamais optionnel.
Lien : http://www.cranberriesaddict..
Commenter  J’apprécie          20
Rapidement démasquée par son colocataire Gabriel, Charlie achète son silence en participant à son plan de vengeance.
C'est ainsi qu'elle devient officiellement le petit ami d'Héloïse, la soeur d'Amaury.
J'ai été déçue que les personnages soient aussi stéréotypés avec une foule de clichés sur le genre (ce qu'aiment les filles…).
Sur le même thème je vous recommande "Garçon ou fille ?" de Terence Blacker, roman pour ados beaucoup plus subtil et intéressant.
Commenter  J’apprécie          50
J'ai préféré le second tome au premier.
J'ai mieux aimé parce que Charlotte apparaît majoritairement en tant que Charlie, et comme je l'ai dit dans ma chronique du tome 1, je l'apprécie davantage dans sa peau masculine : elle est plus naturelle, plus sympathique aussi. Elle se met moins de pression et même elle doit se sentir mieux ainsi puisqu'elle finit par refuser de rentrer chez elle.

Elle continue de copiner avec Héloïse suite au chantage de son colocataire Gabriel. du coup, les deux passent pas mal de temps avec Amaury, le frère de la petite copine de Charlie, et ses potes. C'est un peu tendu parce que c'est une petite brute, mais j'ai aimé ses moments de détente et les défis qu'ils se lancent : ce n'était pas prise de tête et il régnait une relativement bonne ambiance.
Gabriel poursuit son plan de “vengeance” (c'est la conclusion que j'en ai tirée à la fin du tome précédent), il embarque une nouvelle personne dans son sillage en la faisant également chanter : Mylène. Grâce à elle, on en sait un tout petit peu plus sur la relation qui lie Amaury à Gabriel, mais pas assez pour rendre sympathique ce dernier.

Par contre, le personnage qui m'a étonnée et que j'ai adoré, c'est Héloïse. Elle se montre toujours aussi exubérante, mais elle participe à la bonne humeur du groupe.
Deux passages m'ont plu et me l'ont révélée différente de ce que je pensais d'elle :
– lors de son rendez-vous en tête-à-tête avec Charlie. Ce dernier lui prépare un rencard digne d'une midinette (film romantique, repas bio composé de salade, shopping), sauf que cela ennuie fortement la soeur d'Amaury… rien que pour ça, je la kiffe.
– l'explication à la fin entre Charlie et Héloïse qui s'est montrée particulièrement compréhensive… je l'ai trouvée touchante.

J'ai vraiment bien aimé ce second tome, alors que je craignais qu'il soit aussi moyen que le précédent. Maintenant, je redouterai moins d'emprunter le prochain, en espérant qu'il soit disponible samedi.
Lien : https://psylook.kimengumi.fr..
Commenter  J’apprécie          20
Cette bande-dessinée me faisait de l'oeil depuis sa sortie (donc longtemps !!) J'avais très envie de l'acheter pour le CDI, déjà parce que j'adore l'autrice, Jenny (voir Mathilde, Pink diary ou encore La rose écarlate missions) et parce que le scénario de base (dont j'avais juste lu le résumé ci-dessus) me faisait très envie ! C'est un scénario que j'aime beaucoup depuis qu'adolescente, j'avais vu la super série Young Americans.

Pour commencer, je dois dire que j'ai été TRES surprise ! L'histoire ne se passe pas du tout au collège, comme l'éditeur le dit, encore moins un collège de garçons, mais à l'université et dans une résidence réservée aux garçons (type cité U). du coup, les personnages ne sont pas de jeunes adolescents mais presque des adultes, et ça va donc beaucoup plus loin que ce à quoi je m'attendais, surtout au niveau nudité et scènes de sexe. Rien de réellement choquant mais je ne suis pas sure que cela plaise à tous mes collégiens (sans parler des parents dans certains bahuts).

Passé cela, c'est une bande-dessinée que j'ai beaucoup aimée !! J'aime le concept, j'ai aimé comment c'était tourné, et puis le récit est quand même plus complexe, il y a d'autres choses cachées que l'on va apprendre à découvrir au fil des tomes. J'ai bien aimé que l'autrice prenne le temps de nous expliquer longuement l'enfance et l'adolescence des deux personnages principaux. Bon, on ne peut pas nier qu'il y a quelques incohérences (comment a-t-elle fait pour s'inscrire sous une fausse identité ?) mais pour une fois je pardonne ;-)

J'adore les dessins mangas de Jenny, c'est vraiment ce qui me plaît le plus dans cette BD ! J'ai hâte de lire la suite (qui est prévue pour octobre 2018).

Par contre ce n'est pas une BD que je recommanderai avant le lycée...
Lien : http://blogonoisettes.canalb..
Commenter  J’apprécie          21
☼ Mon avis ☼


Dans ce deuxième tome, Charlotte est soumise à un chantage de la part de Gabriel.
Celui de se faire bien voir auprès d'Amaury et pour ça, il ne faut pas décevoir sa soeur du nom d'Héloïse qui est amoureuse de Charlie (alias Charlotte).
Pour commencer, je trouve que cette couverture est toujours aussi banale que le premier, Jenny se contente de mettre quelques personnages et un fond blanc.
Ce n'est pas très innovant et personnellement ça ne donne pas l'envie de se procurer la série, cependant, ce que j'ai trouvé de très intéressant dans un premier temps est le rendez-vous à la patinoire qui nous permet de passer un agréable moment en compagnie des personnages.
Héloïse est une protagoniste vraiment intéressante, je la trouve pétillante, pleine de vie et en plus, elle relève des défis.
Xavier est comme dans le premier tome pas très présent, puis finalement, je ne le trouve pas spécialement intéressant, puisque ces conversations sont bloquées à " Tu devrais abandonner le défi, tu n'arriveras pas à tenir ".
Gabriel est et restera un pervers qui veut juste sa vengeance auprès d'Amaury.
Vous avez mon ressenti global des personnages de la série et en fin de compte seul la soeur d'Amaury sort du lot.
À la fin du rendez-vous, Charlotte croyait faire plaisir à Héloïse grâce à ces centres d'intérêt, malheureusement pour elle, ce n'est pas parce qu'on est du même sexe qu'on aime forcément les mêmes choses.
Je suis contente de voir que cette série rentre de moins en moins dans les clichés et les stéréotypes.
Le scénario possède toujours un bon rythme, ce n'est pas une copie conforme du premier, il détient également de très bonnes idées qui permettent à la série d'avancer sur d'autres sujets.
Dans l'ensemble, je suis assez contente de ma lecture, j'espère juste ne pas être déçu par la suite.

En conclusion : Comme un garçon est une bande dessinée assez correcte mais qui pourrait être mieux s'il y avait beaucoup plus de pages.
Lien : https://mangastra.blogspot.c..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
"Depuis que je suis gamine, ces histoire de défis m’obsèdent. C'est plus fort de moi. Je crois pouvoir le faire, je veux pouvoir le faire ... Mais c'est trop dur et je me plante à chaque fois. Tu dois me prendre pour une folle.

-Pas du tout. Mais c'est gens dont tu parle qui font partie des "gagnants" ne sont pas forcément des gens bien."
Commenter  J’apprécie          20
Avoir la honte devant tous les autres est bien plus douloureux que des ecchymoses...
Commenter  J’apprécie          30
Tu n'as jamais eu cette envie dévorante de prouver au monde que tu es une sorte de Superman ? Que tu fais partie de l'équipe des "gagnants" ?
Commenter  J’apprécie          10
Tu parles... non mais quel genre de mec s'amuse à regarder des films à l'eau de rose ou à prendre des photos de fringues de filles ?
Commenter  J’apprécie          10
- Ce n'est pas Charlie que je veux... C'est toi !
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Jenny (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Jenny
Les Légendaires Résistance T3 - La bande annonce
autres livres classés : pariVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (143) Voir plus



Quiz Voir plus

Sara et les contes perdus

Quel est le métier de la mère de Sara?

Bibliothéquaire
Cuisinière
Libraire

4 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Sara et les contes perdus, tome 1 de JennyCréer un quiz sur ce livre

{* *}