AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782330039264
81 pages
Éditeur : Actes Sud Junior (21/01/2015)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Très jeune, Denis Diderot refuse les interdits imposés par la morale bourgeoise et le clergé sur le savoir de son époque. Petit à petit germe en lui le désir de mettre une connaissance libre à la portée de tous. Il mène alors une lutte acharnée pour faire naître la grande Encyclopédie dont il fut le père. L’impact considérable de son travail fera reculer les obscurantismes. Ce récit picaresque et poétique nous permet de redécouvrir le grand personnage des Lumières, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ATOS
  17 décembre 2015
Le savoir ? Ça va de soi. Mais faut il encore que le soi soit libre d'aller vers ce qu'il doit.
Et que doit- il ce soi ? Et d'abord à qui le doit il ? À lui même. Et donc quoi ? Ce qu'il ne sait pas peut être. Ce qu'il ignore très certainement. Devenir sachant bien plus que savant. Sachant le sens d'un fleuve, sachant la course des étoiles, sachant la graine, sachant la roue, la vapeur, sachant les couleurs, sachant la lumière, sachant reconnaître l'exact de l'erreur, sachant ignorer les préjugés, sachant chasser les ténèbres de la peur, sachant accueillir, s'étonner, et débattre, sachant soupeser, comparer, évaluer, sachant juger mais avec conscience, sachant remettre en question, expérimenter, sachant douter, déduire, contre dire, se questionner, sachant imaginer, sachant inventer, sachant créer, sachant qu'aucune vérité n'est jamais éternelle, sachant que l'on se rend maître de sa vie comme on apprend à maîtriser un navire, sachant qu'il y a des milliers de peuples mais qu'il n'y a qu'une espèce d'homme, celui qui souffre quand on le saigne, celui qui enrage quand on l'enchaîne, celui qui rêve, celui qui crée. Mais également celui qui persécute son frère et qui malheureusement se croit « être par naissance » et qui n'est que le châtelain fou d' un puits d'ignorance au fond duquel il se complaît à n'adorer que son reflet.
Denis Diderot aurait pu se contenter de mener une vie aussi plate qu'une enseigne, mais il a choisi de créer la plus féconde la plus géniale la plus audacieuse oeuvre qu'un cerveau d'homme a rarement su générer. Une oeuvre pour tous, une oeuvre collaborative, généreuse, interactive, une oeuvre regroupant sciences, arts et techniques : « L'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers » de la fleur, au pinceau, de la montagne, à la poulie, de l'estuaire à l'étoile polaire, de la salamandre, au coeur de l'homme. Il a fait de tous feux et de toutes flammes une connaissance. Et il a porté tout cela au su et vu de tous. du moins à ceux qui pouvaient avoir accès aux livres... Mais l'idée était plantée dans le terreau de l'humanité ! Rien n'allait plus pouvoir arrêter la croissance de la foret de la connaissance !
Plus vingt ans pour faire naître la première l'encyclopédie. Plus de vingt ans, entre 1751 et 1772, de tracas, de censure, de travail, de bataille. Mais il était homme des Lumières comme son ami et co auteur de l'encyclopédie Jean le Rond D'Alembert, et ce flambeau : il l'ont tenu ! .
Il voulait chasser l'ignorance, faire du savoir une chance et non plus un pouvoir. Il dérangeait, énervait l'église et le roi. La révolution française, enfant des Lumières, lui succéda.
Il est sans nul donc le créateur du premier moteur de recherche de tous les temps. Comme quoi une grande idée peut être capable de faire bien plus que son temps et cela pour très longtemps.
Depuis Diderot il est impossible de se contenter d'un stupide «  je ne savais pas ».
Je dois savoir parce qu' à présent je peux savoir. En chassant l'ignorance on fait entrer l'air de la liberté mais également tous les mots où s'inscrivent nos responsabilités. Savoir est toujours un devenir. Ignorer c'est demeurer. En cela, savoir nous fera toujours grandir.
« « Un tribunal (...) condamna un célèbre astronome pour avoir soutenu le mouvement de la terre, et le déclara hérétique (...). C'est ainsi que l'abus de l'autorité spirituelle réunie à la temporelle forçait la raison au silence ; et peu s'en fallut qu'on ne défendit au genre humain de penser. », discours préliminaire de l'Encyclopédie de d'Alembert
Actes Sud Junior propose la collection « Ceux qui ont dit NON ». Collection qui permettra aux juniors d'aller à la rencontre d'Émile Zola, Rosa Luxemburg, Jean Jaures, Victor Jara, Frederico Garcia Lorca, Rosa Parks, Louise Michel, Olympe de Gouges, Harvey Milk et de nombreux autres grands visages de notre humanité.
Astrid Shriqui Garain
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
orbe
  11 octobre 2015
Un bon livre qui propose une approche du grand Diderot en mettant en lumière non pas tant l'homme que ses idées et leur modernité en rapport avec notre société actuelle.
Après avoir esquissé quelques moments importants de sa vie comme les rencontres avec les gens simples mais aussi la prison, l'auteur fait un parallèle entre l'encyclopédie et internet ou encore le lien entre information et liberté.
L'écriture fluide et la pertinence des moments choisis font de l'ouvrage un livre propice à la réflexion et au partage. Intéressant !
Commenter  J’apprécie          130
Lisa1789
  11 mai 2016
Un ouvrage intéressant et lu rapidement (tant mieux, pour une impatiente comme moi qui ne supporte pas les pavés !) ; on se rapproche des idéaux du Contrat social de Rousseau sur certains points.
Diderot est l'un des précurseurs de la Révolution, ayant été un des rares de son temps à s'interroger sur les travers de la société de son siècle. Ses idées sont toujours actuelles, comme s'il avait eu la possibilité de voyager dans le temps jusqu'au XXIe siècle et de constater les "dégâts" qui causent toujours autant d'injustices et d'inégalités aujourd'hui.
L'ancêtre de Wikipédia est donc l'Encyclopédie, cette oeuvre magistrale de 7 500 articles que Diderot voulait accessible au grand public, remède à ce fléau qu'est l'ignorance, génératrice de préjugés, d'intolérance et d'étroitesse d'esprit.
Commenter  J’apprécie          30
Virgule-Magazine
  09 mars 2016
À dix-sept ans, Denis est un jeune homme curieux de tout, et qui se pose beaucoup de questions : pourquoi la lune brille-t-elle dans le ciel nocturne, et, surtout, pour qui ? Pour tout le monde ? Non. Pas pour les aveugles, à moins qu'on ne trouve les mots justes pour leur décrire la lumière d'un rayon de lune qui passe à travers la fenêtre. Et Denis se dit que beaucoup d'hommes sont au monde comme des aveugles, parce qu'ils sont tenus dans l'ignorance de la connaissance et du savoir, parce que, privés d'instruction, ils n'ont pas accès aux livres... Ces idées-là vont le conduire tout droit en prison : au XVIIIe siècle, il ne fait pas bon remettre en question les préjugés et l'ordre établi.
L'avis de Chloé, 14 ans : Ce documentaire se lit facilement et est très intéressant. Je le conseille à tous. 
Les avis de la rédaction :
- Un peu trop vindicatif à mon goût, ce roman a toutefois le mérite de présenter Denis Diderot et son beau projet d'Encyclopédie.
- Entre roman et document, ce petit livre retrace, dans un style sobre et poétique, le combat de Denis Diderot (1713-1784) contre l'ignorance. le récit est entrecoupé de courtes pauses, qui permettent de comparer la définition d'un mot dans l'Encyclopédie de Diderot et D Alembert et dans Wikipédia. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Ricochet   21 avril 2015
L’écriture, en minuscules phrases sèches, fait mouche et impacte les pensées du lecteur.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   11 octobre 2015
Pourquoi vouloir amasser tant de connaissances ? Et les mettre à la portée du plus grand nombre de gens possible ? Parce que nul ne peut prendre de décision dans la vie, ni faire des choix, s'il ne dispose de l'information nécessaire.
Commenter  J’apprécie          91
raynald66raynald66   23 avril 2018
Alors que l'ignorance a fait des millions de victimes innocentes depuis des siècles. Denis explique tout cela avec passion. Comme si le sort de l'humanité en dépendait. Cimentés ensemble pour élever un édifice dédié au savoir.
Vingt et un millions sept cent mille mots pour en vaincre un seul : ignorance
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   07 janvier 2018
Parce que des hommes ont communiqué à d’autres ce qu’ils savaient, ce qu’ils avaient vu ou découvert. Et oui, il a bien fallu que ce jardinier apprenne son métier d’un autre. Peut-être de son père ou de son oncle. Tout comme Denis tient le peu qu’il sait de ses professeurs, de ses parents, de ses amis. Et de ceux qui écrivent des livres.
Mais Denis n’étudie pas pour apprendre un métier. Gagner sa vie. Et la passer tout entière à arroser des capucines. Ou prononcer des messes à l’église, puisque sa famille l’a inscrit au séminaire pour en faire un abbé. À dix-sept ans, il ne voit pas pourquoi il ne deviendrait pas explorateur ou corsaire, architecte ou astronome, horloger ou violoniste. Peut-être même comédien. Il a bien trop de rêves pour n’en choisir qu’un seul. Pourquoi le ferait-il ? Tout le passionne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   07 janvier 2018
Si le monde dans lequel nous vivons offre plus de possibilités qu’auparavant, à de plus en plus de gens, des possibilités de voyager, de communiquer, de vivre mieux et plus libre, ce n’est pas uniquement grâce aux progrès des moyens de transport, de l’informatique, de la médecine. C’est avant tout grâce à la réponse que Diderot donnera à ce : Pour qui ? Une réponse qui nous paraît évidente aujourd’hui. Mais qui, en son temps, vaudra à Denis d’être tabassé et jeté en prison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ATOSATOS   17 décembre 2015
«  Pendant ces vingt ans, cent quarante auteurs ont rédigés soixante et onze mille articles.Denis Diderot en a composé cinq mille quatre cents à lui tout seul. Soixante peintres et graveurs ont produit des centaines d'illustrations, de schémas, de cartes. Huit cents ouvriers, typographes, relieurs, ont mis le tout en page, mot par mot, image par image, tels des maçons posant une à une les pierres et les briques d'une immense cathédrale ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Raphaël Jerusalmy (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raphaël Jerusalmy
Nelly de la librairie Martelle à Amiens vous présente 2 coups de c?ur : "L'échange des princesses" de Chantal Thomas et "La confrérie des chasseurs de livres" de Raphaël Jerusalmy
autres livres classés : lumièresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
309 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre