AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782221048719
262 pages
Éditeur : Robert Laffont (12/09/1999)
3.86/5   7 notes
Résumé :
Bruno Mansa est entraîneur de Jeu Troyen. Un entraîneur très entouré et disputé dans une société où le jeu est devenu la principale activité sociale.
Il y a les jeux de compétition et les jeux de hasard. Et Mansa, lors d'une remise en jeu, perd tout, ses points, sa situation.
Avec 287 points, on ne va pas loin, on peut tout au plus tenir un rôle de figurant dans un jeu de rôles grandeur nature.
Mais il lui faut remonter la pente et aller voir da... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Witchblade
  25 octobre 2017
Livre lu dans le cadre de la pioche de Mai 2017.
Je remercie Patience pour cette pioche, qui s'est révélée bien curieuse. J'ai trouvé ce roman en furetant sur Amazon, le résumé m'a intrigué car il était relativement vague. Il ne sera pas resté bien longtemps dans ma PAL, 1 an... Ce roman est loin d'être récent, édité en 1985 (quasi mon âge) et écrit par un auteur français décédé depuis peu.
Monde dystopique, dont on ne connaît pas le passé, régi par un jeu universel qui décide de tout ce qui est important dans la vie : le salaire, la reconnaissance au niveau du boulot, au niveau de l'échelle sociale... Si on n'a pas suffisamment d'ugames (d'unités), déterminés lors du hasard du jeu, on peut jusqu'à perdre son métier. Il faut alors remonter la pente et le chemin peut être long. Bruno Mansa est notre narrateur, il est entraîneur au Jeu troyen. du coup, dès qu'il en a l'occasion, il nous explique toutes les phases du jeu avec ses particularités. C'est intéressant mais je n'ai pas tout mémorisé. le reste du temps, nous le suivons dans sa progression dans ce monde « virtuel » mais où on ne sait jamais où s'arrête le virtuel ou le réel. L'action se passe en 2151 en Tunisie, cela a été peu mentionné, du coup je pensais toujours à la France.
Le résumé étant suffisamment vague et intrigant, je me suis assez vite attachée aux pas de Bruno Mansa et de ses mésaventures. L'histoire étant de la pure science-fiction, je ne m'attendais à rien de particulier, je me suis laissée porter par l'histoire de Bruno. J'étais juste curieuse de la suite à venir. Ce roman et son déroulement m'ont surprise de bout en bout et je suis étonnée que cet auteur ne soit pas plus connu par les amateurs du genre. Je ne me suis ennuyée à aucun moment et les pages défilaient vite dès qu'elles concernaient le Jeu troyen.
Comme vous l'aurez compris, la bonne découverte a été au rendez-vous avec ce roman et ce nouvel auteur rencontré. On va de surprises en surprises avec Bruno Mansa et la fin est aussi particulière que l'histoire en elle-même. Si vous êtes amateurs de science-fiction et/ou de dystopie, je vous conseille très fortement de découvrir ce roman curieux dans tous les sens du terme et son auteur français, trop peu connu à mon goût. Pour ma part, dès que je peux, je me procure de nouveaux romans de celui-ci, afin de le faire connaître (malgré son récent décès).
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          319

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   22 novembre 2017
(…) elle n'est pas faite comme la plupart des sociétés traditionnelles d'une seule couche épaisse. C'est une société en couches minces. Depuis trois siècles, on ajoute sans cesse des lois et des systèmes et on en retranche un peu. Les lois internationales se sont superposées aux lois locales et nationales. Puis le Jeu de Monde a ajouté ses règles propres. Sous cette carapace, les États, les régions et autres districts administratifs sont devenus presque invisibles, mais ils existent toujours et fonctionnent tant bien que mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
WitchbladeWitchblade   21 novembre 2017
« Le Jeu du Monde est conçu pour favoriser ceux qui mettent souvent en jeu leur per capita, c'est-à-dire non seulement leur bien mais tout leur acquis, leur position dans la société, leur « être ». »
Commenter  J’apprécie          170
NausicaahNausicaah   11 octobre 2017
Les gens saturés d'images, cessèrent d'être bouleversés par ce qu'ils voyaient; ils cessèrent d'y croire. Les images perdirent leur impériale primauté. Les spectateurs voulaient être acteurs. Ils voulaient la réalité, la vie. Non plus d'images du plaisir et de la douleur: le plaisir et la douleur. Ainsi, les jeux de rôles en grandeur réelle finirent par détrôner le cinéma et ses avatars.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Michel Jeury (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Jeury
Michel Jeury en conférence aux Utopiales 2010 2/2
autres livres classés : tunisieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3682 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre