AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782811229504
Éditeur : Milady (14/11/2018)
  Existe en édition audio
3.95/5   320 notes
Résumé :
Les souvenirs, c'est comme les cadavres : tôt ou tard, ils refont surface.
Qui est cet homme assis sur la plage en pleine tempête, sur le lieu d'un crime commis vingt ans plus tôt ?
Il n'a pas de nom, pas de manteau, et a perdu la mémoire.
Alice prend l'inconnu sous son aile et décide de l'héberger, sans savoir qu'il va bouleverser sa vie à jamais.
Au même moment, dans la banlieue de Londres, Lily attend en vain le retour de l'homme q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (76) Voir plus Ajouter une critique
3,95

sur 320 notes

iris29
  08 octobre 2018
Je connaissais Lisa Jewell dans le registre de la comédie (Ralph's Party … ), je la découvre dans un autre style , tout aussi maitrisé : du suspens mais sans abus de violence ou complaisance dans le sadisme , une histoire qui joue uniquement sur le psychologique et la gradation des informations que nous délivre l'auteur : tout ce que j'aime !
Par la fenêtre de sa maison, Alice observe un homme sur la plage depuis des heures , pluie, vent , rien a l'air de l'atteindre … Oh, elle pourrait le recueillir , elle a un studio attenant et indépendant à sa maison, mais Alice ne peut pas trop se le permettre, Alice a le chic pour se mettre dans les emmerdes jusqu'au cou. Cédant tout de même , à sa générosité , elle décide d'aller lui donner une veste imperméable , puis de fil en aiguille, de lui offrir l'hospitalité. L'inconnu a perdu la mémoire. Est-ce vraiment prudent ? Certainement pas , Alice élève ,seule , trois enfants, a des fins de mois difficiles, et ne peut pas vraiment compter sur ses chiens comme bodyguards… La fille d'Alice le baptisera Frank.
Comme chaque année , Gray et sa soeur , partent en vacances dans une charmante station balnéaire avec leurs parents. Mais cet été , un jeune homme du coin va se rapprocher un peu trop prés des adolescents.
Dans la banlieue de Londres, Carl, le tout nouveau mari de Lily n'est pas rentré de son travail depuis quarante huit heures. Cela fait une semaine qu'elle a quitté son pays , l'Ukraine pour l' Angleterre , elle n'y connait personne et surtout pas la famille de son époux. Elle a 21 ans , lui quarante, et elle est étudiante en comptabilité.
Qui est Frank? Ou est Carl ?
Vous n'en saurez pas plus avec moi !
Dévoré en une soirée , ce roman offre des personnages attractifs.
On craque pour la si généreuse Alice , et sa maison ouverte à tous : adolescents, chiens, amie, inconnu et en même temps , on se demande , ce qu'elle a pu faire pour s'attirer les foudres des services sociaux. Alice est-elle une si belle personne ? Frank mérite-il la confiance qu'elle lui accorde ?
On est épaté par la force de caractère, de Lily, qui prend le problème à bras le corps et va voir la police.
Et on veut savoir ce qui arrive à tout ce petit monde, car on subodore des liens entre eux .
Et on tourne les pages , et on tourne les pages, de plus en plus fébrilement, jusqu'à ce qu'on se rende compte qu'on aurait dû aller se coucher depuis au moins deux heures, mais on s'en fout...on connait la fin !!!

Challenge mauvais Genres 2018/19.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          572
coquinnette1974
  05 novembre 2019
Autre roman qui attendait tranquillement dans ma tablette que je le lise : On se reverra de Lisa Jewell.
Les souvenirs, c'est comme les cadavres : tôt ou tard, ils refont surface.
Qui est cet homme assis sur la plage en pleine tempête, sur le lieu d'un crime commis vingt ans plus tôt ? Il n'a pas de nom, pas de manteau, et a perdu la mémoire.
Alice prend l'inconnu sous son aile et décide de l'héberger, sans savoir qu'il va bouleverser sa vie à jamais.
Au même moment, dans la banlieue de Londres, Lily attend en vain le retour de l'homme qu'elle vient d'épouser et dont la police tarde à signaler la disparition.
Parviendra-t-elle à retrouver celui pour qui elle a tout abandonné ?
On se reverra est un roman mettant en scène trois histoires en parallèle. Celle de cet homme sans nom recueillit par Alice.
Celle de la disparition d'un homme, le mari de Lili.
Mais aussi une histoire se déroulant lors de l'été 1993.
Trois histoires en parallèle certes, mais évidemment à un moment tout se recoupe :)
Et je dois avouer que l'ensemble est très bien ficelé, tout se tient de la première à la dernière page.
On se reverra est un bon thriller psychologique bourré de rebondissements et surprises en tout genre car même si je suis habituée du genre, je vous avoue que là, je n'avais rien deviné ! L'autrice a su me mener en bateau du début à la fin, pour mon plus grand plaisir.
Seul petit hic pour moi, même si c'est un bon roman je me suis parfois un peu perdue avec ses trois histoires. Je trouve qu'il y a quelques longueurs ici et là même si j'ai apprécié ma lecture.
On se reverra est un bon roman qui, dans l'ensemble, tient ses promesses et je lui donne quatre étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          361
llamy89
  17 juin 2018
Lisa Jewell nous livre un thriller bien construit, prenant, aux personnages bien ficelés.
Quatre personnages percutants reliés à un lieu, un été, 20 ans plus tôt.
Alice est un esprit libre, artiste, elle n'est pas vraiment marginale mais elle n'a pas choisi la norme.
Franck est un homme en souffrance, en état de choc. Venu s'échouer sur la plage de Ridinghouse Bay, aimanté par le lieu mais la mémoire vide. Incapable de savoir pourquoi il est là.
Alice l'apprivoise après une nuit passée sur la plage, trempé et amnésique, elle n'a pas le coeur de le laisser à la rue, ni de prévenir la police. Il a plus l'air d'un chien perdu que d'un dangereux criminel. Alice a trois enfants de pères différents, elle a trois chiens dont deux qu'elle a recueilli. Alice est une bonne âme, elle voit le beau où les autres se méfient.
Lily est la jeune mariée idéale, un mari qui ne vit que pour elle, jusqu'au jour ou il disparaît. Elle est Ukrainienne, parle la langue suffisamment pour déclarer aux autorités la disparition de son mari. le couperet tombe. Carl n'existe pas.
Carl est un homme tranquille. Métro-boulot-dodo. Sa seule fantaisie, une épouse de 20 ans plus jeune que lui, étrangère belle et naïve.
Le point commun de ces 4 personnages : deux disparitions et une station balnéaire Ridinghouse Bay.
L'histoire se déroule au gré des bribes de souvenirs qui remontent à la mémoire de Franck, des recherches de Lily et Alice. Un récit angoissant, qui résiste jusqu'aux dernières pages.
Les personnages sont construits, crédibles.
Lisa Jewell, joue avec le lecteur, lui laissant tantôt l'impression d'avoir compris et le ramenant à sa réalité ! L'auteure a une vraie capacité à capter le lecteur et le plonger dans l'intrigue. Elle vous manipulera sans vergogne jusqu'à l'épilogue. Après tout, recouvrer la mémoire est un travail de longue haleine.
Merci à Babelio et aux Editions Milady pour la belle découverte de la plume de Lisa Jewell. Je suivrai attentivement la sortie des prochains romans de cette auteure. Un excellent moment de lecture, je recommande !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Melieetleslivres
  24 septembre 2021
Encore une auteure que je n'avais jamais lue. J'ai croisé des photos de pas mal de ses livres souvent. J'avais un a priori négatif, j'avais l'impression que c'était de la littérature sentimentale, avec ces couvertures chichiteuses à petites décorations. Mais, tout récemment j'ai appris qu'elle écrivait des thrillers. Alors j'ai testé.
Première constatation, je n'ai pas pu le lâcher tant que je ne l'avais pas terminé, ce roman à suspense. le titre anglais était "I Found You" c'est à dire "Je t'ai trouvé(e)" donc intraduisible pour que l'on ne sache pas si on parlait d'un homme ou d'une femme. Alors, j'ai terminé la lecture à 03heures du matin (j'ai de la chance : je ne travaille pas). Sur une plage britannique, dans le Yorkshire, un homme est assis. Depuis des heures. Et ce n'est vraiment pas un temps à mettre un chien dehors. Ridinghouse Bay est une petite ville connue pour son charme villageois, ses maisons anciennes, ses plages de sable, sa fête foraine estivale.
(Photo sur le blog)
J'ai regardé sur la carte. J'ai même croisé des blogueurs anglais qui ont reconstitué les lieux où se passe l'histoire :
(Photo sur le blog)

C'est chou, n'est-ce pas ? Donc cet homme est assis là, sur le sable, les yeux fixés sur l'eau. Alice Lake vit là, dans une petite maison tricentenaire en bord de mer, avec ses trois enfants. Elle a fini par fuir Londres et sa pollution, et une relation toxique avec le père de sa dernière fille Romaine. Elle a installé son bureau dans une petite chambre tout en haut de la maison. Elle fabrique des sculptures de papier, et les vend en ligne. Par la fenêtre elle voit que cet homme n'a pas bougé de la journée. Et il commence à pleuvoir. Elle emmène les chiens et un vieux manteau laissé par un locataire de son studio, et son parapluie. Arrivée sur la plage, il pleut vraiment fort. L'homme ne bouge pas. Pourtant il fait froid et il est en t-shirt. Elle le regarde, il la regarde, il a l'air perdu. Il ne se souvient pas pourquoi il est là. Elle lui donne la veste tout en essayant de l'aider. Se souvient-il de comment il est arrivé là ? Et d'abord, son nom ? Il ne se souvient de rien. Il a l'air désespéré alors qu'il s'en rend compte. Il n'a ni papiers, ni téléphone, rien. Comme la pluie redouble, Alice, trouvant cet homme pas dangereux du tout, l'emmène chez elle pour se réchauffer. Les deux ados d'Alice font la grimace, la petite Romane s'en fiche. Les questionnements d'Alice restant dans réponse, il faut aider ce type. Il a une bonne tête, il a dans les quarante ans, il peut cette nuit dormir dans le studio du fond du jardin, meublé sommairement, qu'elle loue l'été. Alice est une femme généreuse, chaleureuse, ce personnage est vraiment super. Parlant un langage courant, voire familier, on craque totalement pour cette femme, qui va tout faire pour aider cet homme à retrouver son identité. La psychologie des personnages est particulièrement réussie.
Au même moment, à Londres, Lily, jeune mariée, s'inquiète : son mari n'est pas à l'heure. Ce n'est pas normal. Il est si ponctuel, et ils rentrent à peine de voyage de noces. Il ne répond à aucun message, ni ne décroche son téléphone. Au bureau, on lui dit qu'il a bien quitté son bureau en fin d'après-midi. La police est impliquée, cherche, interroge, et s'aperçoit que ce Carl Monrose n'existe pas. Son passeport, trouvé dans un tiroir de l'appartement, est un faux.

Entremêlant des passages d'un été 1993 au même endroit, à Riddinghouse Bay, le puzzle nous fait passer par tous les soupçons possible. Sans avoir besoin d'en rajouter dans la violence, on se demande où est Carl, qui est l'homme amnésique ? Qui est ce sombre psychopathe qui a hanté l'été 1993 ? Pourquoi l'inconnu pense-t-il qu'il a étranglé quelqu'un ? Comment va faire Lily, jeune ukrainienne juste débarquée à Londres pour survivre, seule au monde ?
Personnages attachants, intrigue bien menée, suspense bien ficelé, style vraiment clair et chaleureux, je m'y suis sentie bien, dans ce roman à suspense. J'en lirai d'autres de Lisa Jewell, tiens. Craquage total. En mangeant du chocolat.
Lien : https://melieetleslivres.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
missmolko1
  10 avril 2019
J'ai dévoré on se reverra en deux jours à peine en version audio interprété par Émilie Ramet et je ne suis pas passée loin du coup de coeur.
On suit trois histoires en parallèle : celle d'Alice d'abord, qui recueille chez elle un homme amnésique trouvé sur la plage en face de chez elle, celle de Lily, jeune mariée dont le mari a disparu, puis celle de Gray, en 1993, qui vont un adolescent tourné un peu trop près de sa soeur.
Les personnages sont très attachants, le duo Alice-Franck m'a beaucoup plu, Lily est touchante et je me suis parfois reconnue en elle, étrangère dans un nouveau pays. L'histoire de Gray m'a un peu moins captivé mais Lisa Jewell sait ajouter la dose parfaite de suspense pour qu'il soit impossible de lâcher le roman avant d'arriver à la fin.
Malgré tout, le roman a quelques petits défauts qui font que ce n'est pas un coup de coeur : d'abord, il est très facile de faire le lien entre les trois histoires et aucune surprise ne vient ponctuer l'intrigue. Ensuite on sent que l'auteure est plus habituée à écrire de la chick-lit ou de la romance car les personnages féminins sont parfois un peu caricaturaux. Mais pour autant, ce roman reste une très bonne découverte.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          361

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   08 octobre 2018
Elle monte dans sa chambre et jette un œil [ via une caméra de surveillance ] à ce que font ses parents. Ils sont assis sur leur beau canapé John Lewis et fixent la télé. Elle sait qu'ils n'ont aucune idée de ce qu'ils sont en train de regarder. Si elle les appelait pour leur demander ce qu'ils font, ils auraient du mal à lui répondre. Mais même dans le brouillard de leurs mémoires évanescentes, ils se tiennent la main, ils ne se lâchent pas. Ils ne sauraient pas dire qui est le Premier ministre, quel est le jour, le mois ou l'année. Ils ont du mal à se souvenir des prénoms de leurs filles et sont loin de pouvoir dire s'ils ont déjà déjeuné ou s'ils ont quelque chose de prévu pour le dîner. Ils ne connaissent plus rien, pas même les choses cruciales . Mais ils savent qu'ils s'aiment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
iris29iris29   07 octobre 2018
Les gens , c'est comme les oignons. Ils se révèlent couche après couche. Et, avec le temps qui passe, on peut atteindre le cœur. En général, c'est là que se cache le pire d'une personne. Et si le pire n'est pas trop horrible, alors tu peux te marier.
Commenter  J’apprécie          200
iris29iris29   08 octobre 2018
Ils tournent pas mal de films dans le coin ,(…). Pour " Pirates des Caraïbes", ils ont fait évacuer les lieux pendant quarante-huit heures. Ceux qui sont restés à Rindinghouse n'avaient pas le droit de sortir de chez eux. Pendant deux jours !
Et on n'a même pas pu apercevoir Johnny Deep.
Commenter  J’apprécie          130
ExulineExuline   27 janvier 2020
Elle sait que la fin de cette histoire est proche. Elle se profile à l'horizon, et elle a l'air cruelle et douloureuse. Alice se voit déjà assise seule dans sa chambre, découpant des cartes pour fabriquer des roses que des inconnus donneront à ceux qu'ils aiment. Elle se voit sur son canapé plein de miettes en train de regarder la télé, entourée de chiens puants et d'adolescents mal lunés. Elle se voit couchée à côté d'un lévrier, se réveillant avec les cheveux sales et emmêlés, sans motivation, pour recommencer ce qu'elle aura déjà fait la veille. Elle voit ce bel homme aux cheveux d'automne, aux yeux doux, à l'haleine chaude et aux mains puissantes quitter sa maison, la laisser seule cette vie qu'elle aimait bien avant qu'il ne vienne tout chambouler il y a cinq jours. Elle voit la meilleure chose du monde lui être arrachée sans même avoir pu en profiter. Elle ne parle pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolarcollectifpolar   01 novembre 2020
— Parlez-moi de votre mari. Quel âge a-t-il ?
Lily remet en place le col de son chemisier et tire sur le tissu pour effacer les plis.
— Quarante ans.
Elle voit l’agent Traviss hausser un sourcil pendant une fraction de seconde.
— Et vous, vous avez quel âge ?
— Vingt et un ans.
Elle voudrait lui crier que cela ne veut rien dire, que dix-neuf ans d’écart, ce n’est rien dans une vie qui en durera peut-être quatre-vingt-dix. Et puis, qu’est-ce que ça peut bien lui faire ?
— Son nom complet ?
— Carl John Robert Monrose.
— Très bien. Et il vit ici ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Video de Lisa Jewell (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lisa Jewell
Vous épiez vos nouveaux voisins, vous épiez l'homme séduisant qui vit à côté, vous épiez ses moindres faits et gestes mais qui vous épie ?
Tous tes Secrets de Lisa Jewell, à retrouver dès le 18 octobre en librairie.
autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2212 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..