AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782381224664
480 pages
Hauteville (02/11/2022)
4.2/5   133 notes
Résumé :
Une affaire à creuser...

Tallulah, 19 ans, n'est pas rentrée de sa soirée. Elle a confié son fils, qui n'est encore qu'un nourrisson, aux soins de sa mère. Jamais elle ne l'aurait abandonné. Si elle n'est pas de retour chez elle, c'est que quelque chose - ou quelqu'un - l'en a empêchée. La dernière fois qu'elle a été vue, c'était aux Cendres, un domaine situé à lisière de la forêt.

Deux ans après la disparition de l'adolescente, Sophie ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
4,2

sur 133 notes
5
16 avis
4
11 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
1 avis

kielosa
  25 septembre 2021
+++++++ LA NUIT OÙ ELLE DISPARUT +++++++
Le récit démarre en juin 2017 par la jeune grand-mère de 39 ans, Kim Knox, qui attend vainement, en soignant son petit-fils Noah, le retour de sa fille Tallulah sortie boire un verre avec son fiancé Zach et des potes.
Le lendemain, la teenager de 19 ans n'est toujours pas rentrée et son mobile est éteint. Celui de Zach également.
Kim se met à contacter fébrilement toutes les amies de Tallulah et apprend que du pub local la compagnie a continué les festivités dans la maison de l'une d'elles, la richissime Scarlett Jacques (sic), et que le couple serait parti de là à 3 heures du matin en taxi.
Lorsque à la compagnie de taxis il n'y a pas la moindre trace d'un tel appel ou déplacement, Kim, follement inquiète, s'adresse à la police.
L'inspecteur Dominic "Dom" McCoy se met tout de suite à l'oeuvre, vérifie consciencieusement toutes les informations de la mère de plus en plus désespérée et ordonne une recherche systématique des bois environnant ce minuscule village du Midlands de l'Ouest de l'Angleterre.
Résultat : Nul, rien de rien !
Le temps passe et un an plus tard, en août 2018, l'épouse du nouveau directeur de l'institut d'enseignement local, Sophie Gray, fait une découverte macabre : enterré à la lisière de leur jardin et la forêt elle trouve une boîte à bijoux avec la bague de fiançailles que Zach comptait offrir à sa bien-aimée Tallulah.
Nouvelle source d'angoisse pour notre Kim : est-ce que sa fille aurait refusé le mariage et Zach, terriblement déçu aurait perdu son sang- froid et commis un geste fatal avant de s'évaporer ?
Le sympathique inspecteur McCoy peut donc recommencer son enquête et Sophie, une auteure de thrillers, mène sa petite enquête parallèle....
Ce roman, sorti au Royaume-Uni le 22 juillet dernier, constitue le 19ème ouvrage de la Britannique Lisa Jewell, née en 1968 à Londres. La réception outre-Manche et outre-Atlantique par ses confrères Lee Child, Lucy Foley, Marian Keyes, Paula Hawkins etc. a été très enthousiaste, pour employer un euphémisme.
Personnellement, il s'est agi de mon premier roman de cette auteure à succès et si j'ai apprécié l'intrigue habilement conçue, j'ai été moins convaincu par certains passages que j'ai trouvés excessivement sentimentaux. Mais peut-être que c'est moi, qui aura dans un bon mois trois quarts de siècle, qui ne suis plus assez romantique ?
Avec 18 livres et 325 critiques sur Babelio, il ne fait pas l'ombre d'un doute que ce roman sera disponible en version française sous peu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          530
LesLivresDeCedrick
  29 décembre 2022
Bonjour, bonjour,
Je vous propose aujourd'hui un livre audio que j'ai beaucoup apprécié : "Rentre avant la nuit" de Lisa Jewell, lu par Manon Jomain, publié par Hardigan.
Portée par une remarquable narration, l'histoire m'a rapidement embarqué. Tallulah, jeune étudiante de 19 ans est en couple avec le père de son bébé. Alors qu'elle termine ses études, ils vivent tous les trois chez sa mère. Sa vie n'est pas simple mais elle tient bon. Elle ne sait pas encore si elle arrivera à supporter longtemps cette vie avec son copain si possessif et caractériel. le couple décide un soir de s'autoriser une sortie rien qu'à deux. La grand-mère assurera le babysitting avec grand plaisir. Mais c'est morte d'inquiétude qu'elle veillera sur le bébé le lendemain et le jour suivant à nouveau alors que le jeune couple ne rentre pas. Tallulah n'aurait jamais pu partir sans son fils ! Que s'est-il passé durant cette soirée qui devait être si agréable ? Pourquoi la police n'arrive-t-elle pas à retrouver leurs traces ?
Deux ans plus tard, le pensionnat local voit arriver son nouveau directeur accompagné de sa compagne Sophie, autrice à succès. Elle est un peu mal à l'aise dans ce cottage bien loin de la vie trépidante qu'elle menait à Londres. Alors qu'elle craignait de s'ennuyer, elle découvre une indication surprenante dans son jardin mentionnant "Creusez ici". Elle n'y prête pas vraiment attention dans un premier temps avant de laisser sa curiosité prendre le dessus. Elle découvre alors une bague, la première pièce d'un puzzle qu'elle compte bien terminer.
Les deux récits vont s'entrelacer avant de ne plus en former qu'un seul. Lisa Jewell nous raconte une histoire au suspense constant, alternant le point de vue de plusieurs protagonistes, le tout sur un rythme assez soutenu. C'est brillant ! J'ai été captivé par cette enquête et j'attendais avec impatience la poursuite de mon écoute. Les indices sont disséminés tout au long du récit. Les pièces du puzzle se mettent progressivement en place et le final est bluffant. Je conseille vivement ce livre aux amateurs de thrillers. La version audio est particulièrement réussie.
Je vous en souhaite une très bonne écoute !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
SophieGnx
  19 janvier 2023
Ce roman ne restera pas dans mes préférés de Lisa Jewel.
Je l'ai trouvé long et les rebondissements sans trop de ressort !
Il y a trois temporalités : une partie racontée par Sophie en 2018, une seconde est racontée par Tallulah avant sa disparition et la dernière se déroule au moment de la disparition de Tallulah.
Qu'est-il arrivé à Tallulah et Zack son petit ami durant cette soirée de juin 2017 ? Kim, la mère de Tallulah s'inquiète : sa fille n'est pas rentrée. Jamais elle n'aurait abandonné son fils, encore bébé.
Kim va mener son enquête pour découvrir ce que sont devenus les parents de Noah,
Elle va faire la connaissance de la très excentrique Scarlett et de sa bande d'amis.
En 2018, Sophie qui vient de s'installer dans le pensionnat de la région avec son compagnon, proviseur, fait une découverte dans son jardin : un panneau avec la mention "Creusez ici".
A partir de cet instant, elle va essayer de découvrir ce que sont devenus Zack et Tallulah.
Les histoires vont se croiser, les noeuds se dénouer pour petit à petit comprendre ce qui s'est passé lors de cette soirée.
Les tempéraments de personnages sont peu à peu dévoilés.
Le suspens est là, l'intrigue aussi mais je n'ai pas été emportée par elle...
J'ai préféré Tous tes secrets et Ils sont chez nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
jardinlitteraire
  03 novembre 2022
Lisa Jewell est une autrice que j'ai plaisir à lire régulièrement. Mais j'ai trouvé que cette nouvelle parution était particulièrement entraînante et étonnante. C'était un très bon thriller qui m'a tenue en haleine du début à la fin.
Bien qu'ils n'aient que 19 ans, Tallulah et son petit ami Zach sont les heureux parents du petit Noah. Ils vivent avec la mère de la jeune fille en parfaite harmonie, jusqu'à cette nuit là, où ils disparaissent sans laisser de traces. Que leur est il arrivé ? Deux ans plus tard, Sophie jeune romancière fraîchement installée dans le coin trouve des indices qui pourraient réouvrir l'enquête.
Ce ne sont pas moins de 3 temporalités qui vont se succéder régulièrement pour poser le cadre énigmatique de ce thriller. Deux temporalités dans le passé s'entremêlent, celle concomitante à la disparition où l'on voit Kim se démener pour trouver sa fille, et celle précédent les évènements où l'on suit Tallulah. L'autrice a trouvé le parfait équilibre entre mystère et drame pour dresser le portrait d'une mère et d'une fille, à la relation fusionnelle émouvante à souhait. Dès les premières pages, on entre dans l'intimité de cette famille harmonieuse et idyllique. Idyllique en apparence, car le mal être et la crise identitaire de Tallulah ne vont pas tarder à nous sauter aux yeux. Comme elle, nous ne sommes pas à l'aise, l'ambiance du foyer devient vite oppressante et étouffante jusqu'à en devenir irrespirable. Cette atmosphère pesante s'installe progressivement, la jolie surface se craquelle peu à peu laissant entrevoir un quotidien plus sombre, plus sordide. C'est peut être cette partie qui m'a le moins captivée et pourtant celle où le malaise est le plus grand, où l'ambiance est la plus inquiétante. Les personnages qui gravitent autour de Tallulah nous paraissent tous toxiques, tous dangereux, tous suspects. Les hypothèses se sont multipliées dans mon esprit sans que je comprenne réellement où l'autrice voulait m'emmener. Nous savons que la clé du mystère se trouve ici, reste à la trouver tout en restant obnubilée par cette question : Qu'est il arrivé au jeune couple pour qu'ils disparaissent sans laisser de traces et en abandonnant leur bébé ?
Bien qu'elle suffise à comprendre les faits, l'autrice ne pouvait se contenter de cette temporalité seule pour entretenir le suspense. Juste après la disparition de Tallulah, c'est Kim, sa mère désemparée mais dévouée, que nous suivons. Son inquiétude et son désarroi sont palpables et pourtant, elle semble être la seule à se faire un sang d'encre. Elle porte l'intrigue à elle seule, d'autant qu'elle est présente à chaque étape. Je l'ai trouvé bouleversante. L'amour qu'elle porte à sa fille est inconditionnel, sa souffrance abyssale. Malgré la peur et le deuil, elle trouve la force d'élever son petit fils et de faire face pour lui. Quel courage !
Mais c'est vraiment la chronologie non linéaire qui maintient notre attention et rend cette intrigue si addictive. Plus on avance dans l'histoire, moins il devient possible de s'arrêter de lire. le rythme s'accélère de plus en plus jusqu'à ce que les lignes temporelles se rejoignent et fusionnent pour offrir un dénouement à la hauteur de mes attentes. J'ai été surprise voire abasourdie par les révélations finales. de prime abord assez classique et prévisible, ce nouveau roman de Lisa Jewell est bien plus complexe et subtil qu'il n'y paraît. Je n'en dirai pas plus sur les thèmes abordés car il me semble nécessaire de les découvrir en temps voulu au fil des pages. L'autrice a su trouver les mots justes pour me convaincre et me toucher. Les personnages, tous autant qu'ils sont, sont travaillés et aboutis. Seul un petit détail m'a interpellée. Sophie, la romancière, n'est pas capable de faire le lien entre une scène qu'elle est en train de vivre et une scène directement sortie de son imagination. C'est un peu gros et cela me semble complètement invraisemblable. C'est la seule incohérence que j'ai relevé dans la psychologie des personnages qui reste le gros point fort de ce roman !
Un thriller psychologique redoutablement efficace.
Lien : https://monjardinlitteraire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
HeleneEtLesBouquins
  13 décembre 2022
.

[SERVICE PRESSE]

Rentre avant la nuit de Lisa Jewell

Je remercie les éditions Hauteville et We love books pour ce service presse.

Mon résumé :

Tallulah et Zach, 19 ans, ont disparu après une soirée entre amis. La mère de Tallulah, Kim, est persuadée qu'ils n'auraient jamais abandonné leur fils, Noah, 1 an. Un an plus tard, l'enquête est au point mort. Mais elle va être relancée grâce à la découverte faite par Sophie, la compagne du nouveau proviseur du lycée de Maypole. Qui était cette élève si populaire, Scarlett, avec qui Tallulah semblait entretenir une relation très particulière ?


Tallulah est une jeune mère de famille de 19 ans. Son fils, Noah, est toute sa vie. Logée chez sa mère avec son fils et Zach, le père de l'enfant, elle continue de suivre des cours au lycée. En cours d'année, elle se lie d'amitié avec une fille délurée et livrée à elle-même, Scarlett Jacques.

Sophie est auteure de polars. Arrivée à Maypole House, où son compagnon a été nommé proviseur, elle peine à écrire son nouveau roman. Lorsqu'une pancarte indiquant le message ‘'creuser ici'' est trouvée plantée dans sa barrière de jardin, la voici plongée dans une enquête policière.


Mon ressenti final :

On m'avait prévenue que cette auteure avait une écriture addictive, je me suis dit que j'allais vérifier cela par moi-même.

Le premier chapitre nous met dans l'ambiance. Kim tente de joindre sa fille de 19 ans, Tallulah, mais sans succès. On ne s'inquiète pas encore mais on sait déjà que cela ne présage rien de bon. Chapitre deux, nous faisons connaissance avec Sophie, qui s'installe avec Shaun, son compagnon nouvellement nommé proviseur du lycée de Maypole House. L'auteure va ainsi alterner chapitres angoissants et chapitres plus légers. Nous suivons les faits et gestes de Tallulah, de Kim à la disparition de sa fille et de Sophie, un an après cette disparition inquiétante. Contre toute attente, j'ai aimé ces chapitres aux points de vues différents, aux époques différentes. Je trouve que cela fait monter l'angoisse et la tension car le lecteur attend le dénouement.

L'histoire est bien écrite. J'avais peur que l'utilisation de la troisième personne me bloque, car je n'y suis plus vraiment habituée mais finalement, j'ai été tellement prise dans l'histoire, dans la quête de savoir ce qu'il était advenu de ce couple que j'ai tourné les pages sans m'en rendre compte.

Certains passages traînent en longueur mais en substance, j'ai complètement adhéré à ce roman policier angoissant et captivant.

Le dénouement a été parfait, en ce qui me conserve. J'avais tellement hâte de savoir ce qui s'était passé. Tout au long de ma lecture, j'ai échafaudé des théories et certaines de mes déductions étaient juste.

C'est donc un roman addictif, facile à lire et vous aurez, comme moi, hâte d'en découvrir le dénouement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   07 novembre 2022
Elle sait que Kim se sent coupable d’avoir épousé un homme qui n’était pas fait pour le tumulte de la vie de famille et qui s’était réfugié chez sa mère sans l’ombre d’un remords dès que ses enfants avaient eu besoin de lui. Elle se réjouit que sa fille et Zach se donnent une seconde chance, et de voir Zach aider Tallulah à élever leur bébé.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   05 novembre 2022
Ils étaient mignons comme tout, les amoureux. Il avait acheté une bouteille de champagne. Ils ont commandé un plateau de fruits de mer. Adorables, vraiment. Il y avait un groupe de jeunes à quelques tables de là, je pense qu’ils venaient de Maypole. Bruyants, tapageurs, vous voyez le genre. Ils avaient l’air de connaître votre fille. Ils se sont carrément incrustés à leur table. Adieu le dîner romantique… Je me sentais mal pour eux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PGillyPGilly   08 décembre 2022
Cette famille me faisait penser à un iceberg issu du même glacier, qui dérivaient ensemble sans jamais se rejoindre.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaouirkhettaoui   05 novembre 2022
Kim n’a jamais eu d’affinités avec les bébés. Elle a aimé la maternité, bien sûr, mais elle avait trouvé les premières années éprouvantes. Dès que ses deux enfants avaient enfin fait leurs nuits, Kim avait été soulagée de renouer avec les bienfaits d’un sommeil réparateur. Elle avait eu ses enfants jeune, et aurait eu assez de temps et d’amour pour en avoir d’autres. Mais elle ne pouvait se résoudre à passer de nouvelles nuits blanches.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   05 novembre 2022
Les hommes n’ont aucune idée des effets de la maternité sur les femmes. Certaines éprouvent le besoin de protéger leur peau, leur corps, leur espace. Quand on se donne entièrement à un bébé, qu’on lui offre tout ce qu’il est humainement possible de partager avec un autre être, la dernière chose dont on a envie, c’est d’avoir un homme dans les pattes qui exige lui aussi qu’on lui accorde de l’attention. Les hommes ne savent pas qu’une main posée sur la nuque peut être perçue comme une supplique, et non un geste d’amour, et que les enjeux sentimentaux deviennent alors trop encombrants, beaucoup trop.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Lisa Jewell (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lisa Jewell
Vous épiez vos nouveaux voisins, vous épiez l'homme séduisant qui vit à côté, vous épiez ses moindres faits et gestes mais qui vous épie ?
Tous tes Secrets de Lisa Jewell, à retrouver dès le 18 octobre en librairie.
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2498 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre