AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Simone Manceau (Traducteur)
EAN : 9782877309349
Éditeur : Editions Philippe Picquier (30/03/2007)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 18 notes)
Résumé :

Trois fictions sur le Delhi d'aujourd'hui. Trois histoires où s'entremêlent les destinées de Kishan l'électricien, Shibu le lépreux, la plantureuse et scandaleuse Barra, reine de toutes les fêtes, Kishore le gardien de parking et sa femme Sushila qui, en triant les ordures pour vivre, conserve précieusement chaque jour un papier d'une couleur inconnue, et bien d'autres encore. Et la force d'attraction qui les lie tous en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Kio971
  02 mars 2020
L'éléphant et la Maruti, de Radhika Jha est un recueil de trois courtes nouvelles : "Le mariage", "L'espoir" et la nouvelle éponyme qui donne son titre au livre.
Si de nombreux personnages se bousculent et se croisent dans ces nouvelles, le personnage principal est cependant Delhi; Delhi avec ses embouteillages, ses mendiants, ses pauvres qui luttent de toutes leurs forces pour ne pas devenir mendiants à leur tour, ses policiers corrompus, ses petits fonctionnaires, ses mafieux et ses jolies filles.
J'ai trouvé les trois nouvelles de qualité inégale. "Le mariage" est une histoire assez farfelue, qui m'a quelques fois fait sourire, mais souvent laissée perplexe.
"L'espoir" est ma préférée, parce que plusieurs histoires y sont enchâssées et que, malgré la note triste sur laquelle elle se termine, elle est remplie d'espoirs justement : l'espoir de tous ceux qui sont venus à Delhi pour y trouver une vie meilleure, qui l'ont trouvée, ou qui ont toujours l'espoir de la trouver un jour.
"L'éléphant et la Maruti" est la nouvelle la plus sombre : une longue, interminable, épouvantable descente aux enfers, qui m'a laissée assommée, au bord de la nausée, complètement abattue et déprimée.
Ces courtes nouvelles semblent plutôt relever d'un travail journalistique, et ressemblent à des articles de fond qui auraient été particulièrement étoffés et développés. Ils sont des témoignages sur cette ville immense, saturée de pollution, saturée d'ordures, mais surtout saturée d'hommes.
L'ensemble de ces nouvelles forme, selon moi, une introduction à la ville pour qui envisagerait un voyage en Inde (ou un souvenir pour qui en reviendrait), une fiction hyper-réaliste pour lecteur lassé de se voir toujours présenter une Inde des Mille et une nuits, toute de pierreries, de colliers de fleurs parfumés et de saris chatoyants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
CallieTourneLesPages
  17 août 2019
3 nouvelles, 3 récits qui content les histoires de personnes qui se battent bec et ongles pour réussir, de personnes qui se battent bec et ongles pour survivre dans une Inde surpeuplée, où l'argent et les castes séparent les gens.
J'ai une préférence pour le premier récit éponyme du recueil et le dernier le mariage est un peu court. le second L'espoir est acide et laisse ses personnages face à un destin désenchanté.
Ce recueil place le lecteur en immersion indienne totale. Une Inde moderne mais à couteau tiré.
Le style est simple et laisse la parole aux protagonistes qui racontent leur histoire tels des conteurs d'un autre siècle.
Bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          130
5Arabella
  15 août 2016
Il s'agit d'un recueil de trois nouvelles, le lien entre elles est qu'elles se passent à Delhi, et la ville ainsi que le rapport des personnages à cette ville est un élément important dans les récits.
L'un des thèmes des récits est une opposition entre des Indiens occidentalisés, vivant dans une aisance matérielle, ayant suivi des études et exerçant des professions intellectuelles et les Indiens miséreux, essayant de survivre au jour le jour, d'une façon traditionnelle. Les premiers pour la plupart tentent d'ignorer les seconds, les considèrent comme une nuisance. Les deuxièmes s'adaptent tant bien que mal aux premiers, tentant de tirer d'eux leur subsistance. C'est étonnement dur parfois, on est confronté à une société dans laquelle la notion d'égalité, y compris de dignité et de respect, n'est même pas une sorte de vague programme, mais presque quelque chose d'inconcevable.
J'ai été un peu déçue par la façon dont l'auteur traite ses personnages, en survolant, on aimerait un peu plus savoir d'eux, les suivre, parce que là on entrevoit, mais on reste sur sa faim, alors que certains semblent intéressants. Les récits étant plus basés sur les descriptions des personnes que sur une action, cette manière de ne pas approfondir les portraits casse un peu l'accroche des histoires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ellanamamanda
  24 mars 2020
3 nouvelles qui nous font découvrir l'Inde moderne, à travers les coutumes, le monde du travail, le système de castes... C'était ma première lecture d'une autrice indienne et j'avoue ne pas avoir accroché. Je ne sais pas si c'est un problème de traduction, ou bien si cette oeuvre est trop différente de mes lectures habituelles pour que j'y trouve mes repères.
Il y a de nombreux retournements de situations étranges, l'humour est parfois absurde. Il y a aussi dans la 1ère et la 3e nouvelle des scènes de violences sexuelles "gratuites", qui ne sont pas discutées et qui n'apportent rien à l'histoire...
J'ai toutefois bien aimé la 2e nouvelle, "L'espoir", qui dresse un portrait très humaniste des gens des castes inférieures, des électriciens aux mendiants lépreux, en passant par les chauffeurs de Rickshaw.
Commenter  J’apprécie          10
Atasi
  10 octobre 2013
Ce livre recueille trois fictions autour de Delhi. Les deux premières sont surtout axées sur la circulation automobile qui est chaotique, entré les véhicules à mort, les chars à boeufs, les rickshaw, les vaches sacrées et même quelques fois quelques éléphants. La maruti qui fait partie du titre du livre est justement une des marques automobiles (suzuki) que l'on retrouve en Inde, avec les voitures Tata.
La première nous plonge littéralement dans la circulation automobile, le rallye qu'est de rouler dans les rues de la ville. Ce chapitre est très intéressant car l'auteure passe d'un personnage à l'autre avec une grande dextérité.
La deuxième est également l'histoire d'un automobiliste de Delhi, mais ce personnage à un côté humain qui nous apprends le destin de toutes ces personnes venant des 4 coins de l'Inde pour rejoindre Delhi. Un lien qui unit toutes ces personnes peut importe sa caste, dans la même direction et vers le même but. Côté humain car il aime quand il a l'occasion de discuter avec ces personnes peu importé s'il est mendiant amputé d'une jambe, électricien ou conducteur de rickshaw.
La dernière fiction parle toujours de Delhi, plus trop avoir avec les routes mais nous montre l'extravagance des personnes ayant réussi.
Un livre qui se lit très vite.
Lien : http://atasi.over-blog.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Kio971Kio971   02 mars 2020
Les voitures avançaient. Personne ne prêtait attention à un gigantesque éléphant, entièrement décoré et pomponné, sur le dos duquel trônait un mahout affublé d'un survêtement rouge et vert flambant neuf. L'éléphant se rendait à un mariage dans les quartiers sud de Delhi. Le mahout savait qu'ils étaient en retard. Il força donc sa bête à s'immiscer dans le flot des véhicules, tout simplement.
Commenter  J’apprécie          80
Kio971Kio971   02 mars 2020
Je freine brutalement au moment où un troupeau de vaches déboule entre des monceaux de fruits abîmés, d'emballages en papier journal et de légumes. Les bêtes choisissent délicatement ce qu'elles ont envie de manger. Sur la route, elles sont au moins vingt-cinq. Nous attendons qu'elles traversent. Pour moi, elles sont plutôt belles - îlots de quiétude au sein de ce tourbillon frénétique qui anime Delhi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Kio971Kio971   02 mars 2020
La foule se mit à bourdonner comme une ruche. Les musiciens allumèrent les lampes à gaz pour accorder leurs instruments, les chevaux hennirent et martelèrent le sol, les chameaux se relevèrent, les invités du marié ajustèrent leurs turbans roses.
Commenter  J’apprécie          40
CallieTourneLesPagesCallieTourneLesPages   16 août 2019
Je ne veux pas un avenir différent, je ne veux ni argent ni maison ni... Ni nouveau job. Je veux que le passé revienne. Peux-tu remplacer le futur par le passé ?
Commenter  J’apprécie          30
guizmoguizmo   29 août 2017
Les bébés regardent toujours en l'air. J'ai pensé que les couleurs entretient dans mon enfant et qu'il aurait la peau claire, pas noire comme moi!
Commenter  J’apprécie          10

Video de Radhika Jha (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Radhika Jha
Vidéo de Radhika Jha
autres livres classés : indeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
85 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre