AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur J'ai égaré la lune (27)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Gaoulette
  19 novembre 2018
Le nouveau bébé d'Erwan Ji est un vrai petit bijou. Il regroupe tout ce que j'adore dans un roman doudou parfait. Cette fois-ci il réussit à la perfection la carte émotion avec beaucoup de succés. Si je pouvais comparer J'ai égaré la lune à un plaisir culinaire, je le ferais à un pot de nutella dégusté dans mon pyjama pilou pilou sur mon canapé avec mon plaid pour me réchauffer les pieds. Vous ressentez l'appaisement suprème, le bien être, et bien voilà l'effet que m'a fait la plume d'Erwan Ji.
Il nous fait un retour fracasant de Capucine, 20 ans, qui débarque à Tokyo pour de nouvelles aventures avec sa chérie Aiden. Une Capucine qui revient avec toute sa fraicheur, son honnêteté, sa fougue parfois un peu bancal et surtout toute son innocence. A travers son blog, Capucine nous refait partager d'autres joies, rencontres, séquences insolites,peines, doutes et surtout ce que peut ressentir une jeune fille de 20 ans qui découvre d'autres pans de la vie.
Cette fois-ci Erwan Ji ne se focalisera pas sur la vie étudiante mais sur la vie en communauté, l'histoire d'amour passionnante et passionnelle entre les deux héroines, l'amitié de longue date et celle crée aux grés de ses aventures.
On retrouve une Capucine qui est loin d'avoir perdu son mordant et nous propose une touche d'humour dans les défilés de ses aventures. Avec son petit bonbon livresque, Erwan Ji a réussi à transmettre beaucoup d'émotion, du rire aux larmes. Un roman jeunesse parfaitement maitrisé par l'auteur qui brosse le portrait d'une héroine qui prend vie sous nos yeux. On s'attache, on s'emeut, on se passionne et on flippe pour la petit Puce qui grandit. L'auteur arrive à rendre doublement heureuse avec les interventions d'Aiden à point nommé qui permet de cerner un peu plus le joli couple.
J'ai adoré en long en large et en travers. Je ne suis pas tombée amoureuse, je l'ai grenouillé ce roman comme le dit si bien l'héroine. J'espère que l'auteur va nous offrir d'autres aventures de Capucine car j'adore sa plume douce qui arrive à faire passer des messages forts. J'en veux encore de l'Erwan Ji. Ce roman est parfait pour toute la famille qui peuvent intégrer les aventures de Capucine dans des discutions de table. Un roman qui donne envie de découvrir le Japon même si on est analphabète comme Capucine.
Une énorme coup coeur!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
PegLutine
  07 octobre 2019
Tout est réuni pour que ce roman soit un grand plaisir de lecture: plongée dans la culture japonaise et regards croisés sur les modes de vie, passage du mode ado au monde adulte, sentiments exacerbés, hésitants, passionnés, remarques drôles et percutantes... Et beaucoup d'émotions dans les lettres d'Aiden à Puce, avec une écriture en français balbutiante et pourtant magnifique!
Pourquoi pas cinq étoiles alors?... Une déception avec la fin, un rythme étrange à partir du moment où Puce retrouve ses amis au Japon, une impression de Deus ex machina.
Mais ça reste un très beau roman d'amour, qui parle de langage, de choix, de responsabilité, de rencontres, de curiosité, de désir...
Commenter  J’apprécie          91
orbe
  25 juin 2018
Puce est heureuse de partir vivre un an au Japon avec sa copine Aiden. Mais un imprévu fait qu'elle se retrouve seule et opte pour une colocation avec six jeunes.

Il lui faut alors tout apprendre des japonais, leur langue, leurs coutumes et leurs codes.

Mais elle espère avant tout retrouver sa petite amie très vite. Pourtant, elle va se rapprocher et s'ouvrir aux autres jusqu'à risquer de tomber amoureuse...

Un roman qui décrit avec humour les tribulations d'une jeune femme étudiante à Tokyo.

L'auteur nous propose une immersion totale dans un univers très particulier. de la cuisine aux moyens de transport, des toilettes aux sourires, le champ des découvertes est vaste.

Sans se moquer des uns ni des autres, il tricote de véritables aventures qui deviennent vite extraordinaires pour ceux qui n'ont pas les moyens de se comprendre.

Par ailleurs, tous les personnages sont uniques. Ils nous proposent chacun des choix de vie différents.

Enfin, l'homosexualité est parfaitement traitée : les héroïnes sont en en réalité un couple comme les autres avec les mêmes interrogations et espoirs.

Puce grandit et le lecteur avec.

A lire et à offrir !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Lysette
  13 octobre 2019
Frustrant...

Pour commencé, il aurait été sympathique de préciser que ce roman est une suite, un tome deux, afin que je ne le découvre pas pendant ma lecture, car aussi fou que cela puisse paraître, je n'ai plus tellement envie de lire le tome 1 après avoir finit le tome 2 !

Capucine est un personnage intéressant, complexe, drôle et qui sait mettre à l'aise de lecteur. Aiden est quelque peu effacé, donc difficile de juger ce personnage, quant aux membres de la colocation, ils apportent tous une touche au récit, ce qui est intéressant.

J'ai aimé l'axe autour du mystère de la lettre, ainsi que l'axe autour de la vie de Capucine à Tokyo. Mais tout le reste de l"histoire m'a laissé de marbre et manque cruellement d'un réel enjeu...

Les péripéties sont nombreuses, mais résolues de manières rapides, presque simplement, ce que je trouve frustrant.

Quant à l'écriture sous forme de billet de blog, elle a du bon, car elle donne des chapitres cours, mais elle a ses limites, car elle n'offre aucun présent, seulement un récit des éventements, ce qui semble longuet par moment.

En bref, un livre sympathique mais sans plus.

Belle lecture à tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Analire
  10 octobre 2018
J'ai égaré la lune est la suite de J'ai avalé un arc-en-ciel. Néanmoins rassurez-vous : pour ceux qui n'auraient pas encore lu le premier, les deux tomes peuvent se lire séparément (même si je vous recommande fortement de lire J'ai avalé un arc-en-ciel avant de débuter celui-ci).

La vie est faite d'imprévus, de surprises, de chamboulements permanents. Capucine le sait bien, puisqu'elle décide de partir poursuivre sa scolarité à l'autre bout du monde, avec pour seul point de repère : sa petite amie qui l'accompagne. Elles débarquent à Tokyo, l'une des plus grandes villes du monde. Rien ne se passe comme prévu, les galères commencent à peine le pied posé sur le sol japonais. Mais les deux jeunes filles, constamment positives, vont faire fi de ces mésaventures et vont partir à la découverte de la culture japonaise.

L'histoire est racontée sous forme de journal intime par Capucine, notre protagoniste. Cette façon de narrer l'histoire permet aux lecteurs de s'immiscer plus facilement dans le récit, puisqu'on a l'impression que Capucine est une copine, qui nous raconte avec naturel ses mésaventures tokyoïtes.

Et quelles mésaventures… accompagnés de Capucine, nous faisons un grand saut en plein dans un Tokyo mystérieux et immensément grand. On y découvre des beautés architecturales, des curiosités locales, culturelles, des traditions populaires, qui nous paraissent, en tant qu'européens, bien étranges. Cette plongée au coeur de ce monde à part entière m'a ravie. Capucine m'a presque donné envie de partir à l'aventure à mon tour, découvrir toutes ces bizarreries singulières.

Mais J'ai égaré la lune, ce n'est pas qu'une simple histoire de voyages et de découvertes. C'est avant tout une histoire d'amour, d'amitiés et de rencontres. D'abord perdue dans le grand Tokyo, Capucine va faire la rencontre de personnes exceptionnelles, qui vont l'aider, l'héberger, la soutenir et l'aimer. de véritables liens d'amitié vont naître entre elle et les personnes devenues ses colocataires temporaires. Même si l'acclimatation n'a pas été facile, Capucine a réussi à faire son trou parmi les personnalités singulières qui cohabitent ensemble dans cette grande maison tokyoïte.

Quant au couple que forme Capucine et Aiden… il sera fragilisé. Restera-t-il inchangé ? A vous de le découvrir en lisant ce récit !

J'ai l'impression d'avoir bien plus apprécié ce deuxième tome que le premier. Cela est sans doute dû au fait que Erwan Ji maîtrise maintenant ses personnages, il est donc capable d'étoffer leurs personnalités pour les rendre plus attachants. Je ne sais pas si une suite est prévue à ce début de saga, mais si c'est le cas, je serai une des premières lectrices !

Un roman jeunesse émouvant, qui oscille entre découvertes culturelles et découvertes humaines. J'ai passé un excellent moment de lecture : je vous recommande fortement ce livre (et plus largement la saga entière).
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Meyna
  06 mars 2019
Dans cette histoire nous suivons Capucine une étudiante de 20 ans. Capucine part avec sa petite amie, Aiden, au Japon pour y étudier lors de leur deuxième année de fac. Pour elles, c'est l'occasion rêvée de mettre en application leur devise : vivre tout de suite. C'est une année pour profiter de la vie à fond toutes les deux ensembles ! Malheureusement rien ne se passe comme prévu. Capucine se retrouve seule au Japon. Ne connaissant pas la langue et les coutumes de ce pays, cette année lui garantit un dépaysement total ! Cette aventure japonaise va vraiment lui en faire vivre de toutes les couleurs ! Elle va vivre une vie plutôt délirante ; entourée de six colocs plutôt originaux. Capucine, de son surnom Chibi ou ma petite otari, va avoir une vie bien remplie cette année. Elle va connaître beaucoup de moments de joie mais aussi des moments plus difficiles et des instants de doutes. Cependant le plus important : elle va apprendre à se connaître.
Ce livre est un superbe coup de cœur !
Premièrement j'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur, elle est à mourir de rire. Il a fait de son héroïne, la narratrice de l'histoire et c'est vraiment réussi. Son humour est décapant et sa façon de présenter les choses est super. C'est drôle, spontané et plein d'émotions !
Deuxièmement, j'ai adoré l'histoire. Son contenu et le lieu où elle se passe. L'auteur nous fait découvrir plein de choses sur les coutumes, la vie et les mentalités des Tokyoïtes. On peut aussi constater qu'il y a vécu, les descriptions sur ce pays et notamment sur la ville de Tokyo sont nombreuses. En tout cas cette lecture est une super expérience ; on a l'impression de prendre l'avion en partance pour le Japon et de voyager avec l'héroïne =).
Troisièmement, ce roman nous donne la banane, il fait du bien ! D'ailleurs l'auteur nous partage de merveilleux messages sur la vie. Ce roman est aussi truffé de belles citations.
Pour finir, Ce livre nous apporte quelques pistes de réflexion, personnellement il m'a amenée à me poser quelques questions =].
Bref, bien sûr je vous le conseille à un million de pour cent !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Leprofdeletre
  09 mai 2018
Pour la première fois de ma vie, j'ai attendu la sortie d'un roman. Quand il y a un an, j'ai découvert J'ai avalé un arc-en-ciel , j'ai été séduit par la légèreté et le style d'Erwan Ji. Alors quand j'ai su qu'une suite, J'ai égaré la Lune, allait sortir, je suis soudainement devenu impatient. Pourtant, je ne suis vraisemblablement le public visé par l'auteur mais il y a des choses qui ne s'expliquent pas. Je vais tout de même essayer de le faire.

Nous retrouvons Capucine et Aiden deux ans après leur rencontre. Toujours aussi amoureuses, elles s'envolent pour le Japon pendant un an avec des tonnes de projets en tête. Mais tout ne va pas se passer comme prévu, Aiden quitte le Japon au bout de quelques semaines et Puce se retrouve seule dans un pays qu'elle ne connaît pas et prendre de plein fouet le choc des cultures. Fort heureusement, la jeune fille va faire de belles rencontres dont une qui risque de mettre en péril sa relation longue distance avec sa moitié.

J'ai égaré la Lune est un voyage, au sens propre tout d'abord, puisque l'héroïne est plongée dans un pays qu'elle découvre, avec ses surprises, ses joies et ses déceptions, mais aussi, dans un sens métaphorique, un récit initiatique. Pour Capucine, ce roman est celui des questions, le difficile passage de la jeunesse insouciante à une vie d'adulte. Puce cherche son chemin et le Japon est l'occasion d'en voir plusieurs, entre la frénésie du monde Tokyoïte ou la tranquillité des îles, le zen de Zenos et le travail acharné de Lubin. Il y a aussi une réflexion sur l'évolution du couple. La relation à longue distance entre elle et Aiden l'amènera à remettre en question son couple et d'être confrontée à la tentation. La légèreté du premier opus laisse de la place à un peu plus de gravité. le récit est plus mature.

Le style d'Erwan Ji est toujours aussi caractéristique, il jongle avec la langue française et anglaise et crée ses propres expressions, toujours teintées d'humour et de tendresse. L'auteur a aussi le sens de la formule avec toujours des expressions bien senties qui font mouche. Allez vite les découvrir ! C'est une écriture unique, un vrai régal. Les clins d'oeil à J'ai avalé un arc-en-ciel sont nombreux, notamment dans la construction du roman. L'auteur joue d'ailleurs avec son roman en y insérant une mise en abyme et un récit enchâssé. le littéraire que je suis a apprécié.

Ce second roman est une franche réussite, plus profond que le premier, plus abouti et avec quelques pépites langagières, chaque mot de ce roman se consomme comme des bonbons acidulés. Profitez-en, ceux-là ne font pas grossir.
Lien : http://leprofdeletre.over-bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lucie2003
  20 novembre 2018
Puce et Aiden reviennent ! Nous voilà un an plus tard, nos deux héroïnes ont 19 ans. Elles décident d'aller étudier au Japon. Malheureusement Aiden a une proposition très importante pour sa carrière et laisse donc Puce toute seule. La jeune fille, d'abord déprimée et apeurée à l'idée de se retrouver seule dans ce pays inconnu, décide qu'il faut vivre, tout de suite. Durant cette année, elle va se faire des amis, rencontrer des gens, découvrir une nouvelle culture, enregistrer des souvenirs inoubliables. Sa relation avec Aiden va t-elle surmonter la distance ? L'amour est-il plus fort que tout ?

J'ai adoré ! Leur histoire est tellement belle et émouvante ! J'ai préféré ce tome au premier. J'ai découvert des choses sur le Japon très intéressantes. J'attends avec impatience le tome 3 !
Commenter  J’apprécie          20
Felina
  31 mai 2018
Qu'on se le dise, ce roman est la suite des aventures de Capucine, que le lecteur a rencontré pour la première fois dans "J'ai avalé un arc-en-ciel". La couverture, un brin "doodlisée", est vraiment sympa, et c'est avec curiosité que l'on suit la jeune fille dans cette année d'études à l'étranger.

Deux après le premier opus, Capucine et son amie Aiden partent pour un an au Japon, à Tokyo, avec un million de projets en tête. Mais comme rien ne se passe jamais comme prévu, Aiden repart chez elle quelques semaines plus tard. Et voilà Puce, livrée à elle-même dans un pays qu'elle ne connaît pas ou si peu, et qui va devoir faire face à un choc des cultures impressionnant. Heureusement, elle va faire de belles rencontres.

La plume d'Erwan Ji est toujours aussi imagée, avec des alternances franco-américaines intéressantes. et parsèmée ici et là des petites pointes d'humour plutôt drôles. Son héroïne est un personnage intéressant, qui a ses défauts, mais qui reste naturelle et spontannée. le lecteur ressent une certaine tendresse de l'auteur pour sa Puce. ^^ Elle va, dans ce roman, grandir encore et devenir plus mature. Pour Capucine, le Japon aura été son rituel de passage pour atteindre l'âge adulte.

Qui ne s'est pas imaginé dans un métier passionnant quand il était enfant, et se retrouve maintenant à faire tout autre chose, entraîné par la vie et par les choix qu'elle impose. Mais en même temps les chemins tout tracés sont probablement vecteurs d'ennui et de lassitude. En plus d'abordé des thématiques d'amitié, d'amour - longue distance ou pas - de choix de vie, l'auteur permet aussi au lecteur une découverte de la vie japonaise, et c'est captivant. Un billet pour le soleil levant s'il vous plaît. (...)
Lien : http://lillyterrature.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gayane
  30 mai 2018
Puce est de retour avec Aiden mais cette fois-ci, elle partent à Tokyo pour un an. Cependant rien ne se passe comme prévu. Aiden retourne aux USA et Puce reste seule au Japon sans avoir d'endroit où dormir, sans savoir parler ou lire la langue.

Dans la lignée du tome 1 car oui, J'ai égaré la lune est un tome 2. Certain diront que les deux volumes peuvent se lire séparément, que c'est pour ça que l'éditeur n'a marqué nullepart qu'il s'agissait d'une suite (MAIS POURQUOI ONT-ILS FAIT CA ???). Je leur répondrai que si je n'avais pas lu "J'ai avalé un arc-en-ciel", j'aurais été frustrée/agaçée de ne pas l'avoir lu chaque fois que Capucine fait référence à ses précédentes pratiques. Je n'aurais absolument pas compris chaque fois qu'elle francisait des expressions américaines, chaque fois qu'elle faisait référence à son blog dans le passé ... ... .
Bon, il faut dire ce qui est, j'ai de toute façon été agacée et frustrée mais si j'avais percuté que c'était la suite de "J'ai avalé un arc-en-ciel", j'aurais abordé ma lecture sous un autre angle.
J'avais apprécié, sans plus le premier volume des "aventures" de Capucine. Ce ressenti tenait surtout lieu au feeling-good trop poussé, trop idéalisé. Pour ce nouveau tome, prenez le même ressenti avec en plus la frustration dû au manque de rebondissement ou à la présence de rebondissements trop tardifs ou trop minimes, voir, sortis de nullepart.
La rédaction est plate, Capucine ne fait que décrire ce qu'elle vit, ce qu'elle voit. Entant que lecteur, je n'ai rien vécu. J'ai retrouvé du vocabulaire japonais avec plaisir mais ça n'a été que ça ! Même les passages qui auraient pu être sympa, restaient tellement dans la description que j'ai été incapable d'être dans l'empathie. le pire étant que sur le principe j'ai beaucoup apprécié les personnages et que j'aurais voulu vivre des choses avec eux.
Rien n'est complexe, tout est trop facile. Un petit accrochage ? Un "pardon" et tout est pardonné.
Bref, j'ai beau adorer le Japon, cela n'a pas suffit à me faire apprécier ma lecture.

Seul moment où la lecture a été intéressante plus de quelques mots pour moi ça a été tout ce qui a tourné autour de la fameuse lettre trouvée dans la cave.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

J'ai avalé un arc-en-ciel

Qui est le personnage principal ?

Capucine
Le petit ami
Aiden

8 questions
33 lecteurs ont répondu
Thème : J'ai avalé un arc-en-ciel de Erwan JiCréer un quiz sur ce livre