AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782092573945
224 pages
Éditeur : Nathan (03/05/2018)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Un chevalier des Gringoles fait face à ses peurs
(même quand il a carrément trop le vertige)

Bientôt, je participerai à un duel sur les Menhirs maudits. Si vous connaissez pas, c'est juste la course la plus dangereuse du monde. Tout ça parce qu'au collège de Cayou-des-Gringoles, un humain terrifiant m'a pris en grippe. C'est fou, non ?

Comme diraient les humains, c'est la vie. Et comme on le dirait en zombi, Hjjlhhggllrfv. Tradu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Lunartic
  06 juillet 2019
Tout d'abord, un grand merci aux éditions Nathan pour l'envoi de ce roman jeunesse absolument adorable et palpitant. Déjà, prenez juste le temps d'admirer cet objet-livre magnifique. A tenir en main, c'est un pur délice, et les illustrations de la prodigieuse Papaya sont si mignonnes, pleines de vie et de couleurs. Elles apportent un vrai plus à ce sublime ouvrage et à la dynamique de l'histoire.
Cette aventure nouvelle qui s'offre à nous nous propose de faire la rencontre d'un zombi (sans le 'e') tout simplement à croquer qui se prénomme Wesley. Dans ce monde où humains et zombis se côtoient somme toute assez fréquemment, il n'y a plus grande place pour d'autres créatures et pour l'émerveillement face à quoi que ce soit d'autre de surnaturel ou de magique...
Et pourtant, l'univers crée sous la plume mordante, vivace et regorgeant d'humour d'Erwan Ji et sous les pinceaux et crayons multicolores et pétillants d'imagination de Papaya, regorge d'espèces fantastiques, de mondes parallèles inexplorés et de magie qui se cache dans tous les recoins. C'était tellement intense à vivre comme lecture que je l'ai ressenti jusqu'au bout de mes doigts, tel un crépitement tout bonnement exaltant et perpétuel. Je suis si impatiente d'en savoir plus sur tous les secrets et légendes dont recèle le fascinant et si riche village de Cayou-des-Gringoles. Je n'ai qu'une seule envie : y retourner à nouveau lors de ma rentrée en septembre 2018 ! Ça fait du bien de rajeunir un peu et de reprendre le chemin du collège avec Wesley et ses nouveaux amis géniaux. Surtout que l'établissement scolaire de Cayou est particulièrement fantasque et captivant, on ne s'y ennuie pas une seconde ! On aurait envie de ne jamais quitter ce ravissant petit village même si, sous ses apparences proprettes, se cachent de sombres mystères...
Pour en revenir à l'explosive ambiance du collège, en ces lieux qui peuvent être si effrayants, en particulier pour les petits nouveaux, mon cher petit Wesley-chou saura y trouver des amis en or massif qui se montreront absolument formidables à chaque pépin que Wesley va rencontrer dans ce petit village pas si tranquille que ça. A de nombreuses reprises, le scepticisme de Wesley va être mis à rude épreuve et être in fine détrompé. L'hilarant et haut en couleurs, l'irremplaçable Augustus, et l'exceptionnelle et mystérieuse Léonora sauront prouver à notre zombi chéri que bon nombre de ses certitudes n'étaient pas fondées et lui apprendront qu'il faut savoir voir au-delà de ce que les choses, et les êtres, veulent bien nous montrer. Ces trois-là forment un trio d'or à eux seuls extrêmement touchant et solide. Ils savent s'épauler et combattre l'adversité ensemble avec beaucoup de malice et d'ingéniosité. Leurs chamailleries m'ont aussi énormément fait rire ! Heureusement que la superbe Léonora est là pour maîtriser nos deux gaillards. Je l'aime ma fifille d'amour ! ♥
Malheureusement, mon petit Wesley chéri, si chou, si gentil et brillant, ne va pas faire que des rencontres avenantes. le personnage de Diego m'a particulièrement intriguée : au départ, il donne l'illusion de se servir de l'excuse de sa cécité pour mieux martyriser les autres à l'aide de la haute-technologie que son père a conçue pour lui faciliter la vie. Mais j'avais en réalité tout faux : au fond, Diego est un personnage qui ne suscite ni la pitié ni le mépris, même si je suis loin de cautionner ses actes pour le second point. Il est juste un être humain remarquablement impressionnant et habile (même si mon Wesley d'amour va se montrer plus rusé, huhu) qui veut à tout prix se débrouiller par lui-même et qui est au fond un gros nounours. Je voulais juste le serrer tout fort dans mes bras jusqu'à l'en étouffer afin de lui apporter tout l'amour et le soutien dont il avait besoin. Son acolyte, le robot Pigeon (le pauvre, il n'a même pas droit à un prénom digne de ce nom !), semblait être un simple robot programmé pour suivre les directives parfois (souvent) bien crétines de Diego, mais il semblerait que je me sois fourvoyée sur le pigeon (d'où son nom actuel ! Pauvre piou-piou... Oui, j'aime enfoncer le clou, ça se sent ou pas ?) en acier également. J'ai beaucoup aimé le fait qu'il soit doté d'une conscience et qu'il soit ainsi un loyal serviteur qui sache faire ce qu'il y a de mieux pour son maître et pour les autres.
Pour conclure, je ne peux que vous encourager à plonger dans cette histoire tout à fait ravissante, qui m'a mis du baume au coeur grâce à ses personnages chaleureux, extrêmement touchants et crédibles, et à son univers féerique qui croise la modernité et qu'on quitte à contrecoeur bien trop vite... Heureusement que le tome deux va tout aussi vite arriver, je bous d'impatience !!
Lien : https://lunartic.skyrock.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mladoria
  29 octobre 2019
Une petite aventure sympa sur fond scolaire avec des zombies végétariens, des menhirs mystérieux et des champinéons.
J'ai aimé cette histoire rafraîchissante et colorée. Découvrir les mystères de Canyon-des-Gringoles aux côtés du nouvel arrivant, Wesley le zombie, Gus le tombeur aux dents du bonheur, la mystérieuse et toute de blanc vêtue Léo et le très antipathique Drake.
Une histoire jeunesse qui vous change les idées, sans prétention mais sans lourdeur. Quelques éléments peu prévisibles et bienvenus. Je serai curieuse de lire les suivants pour l'évolution des personnages et l'exploration de ces mondes parallèles à peine esquissés dans ce tome d'introduction.
Un bon premier tome adapté aux jeunes lecteurs en demande d'imaginaire avec un brin d'humour adolescent.
Commenter  J’apprécie          80
hashtagceline
  17 août 2018
Cayou-des-Gringoles, petite île perdue dans la mer Casse-Pieds. Rien à voir avec Nouille Ork, là d'où arrive Wesley, le héros pas comme les autres de cette histoire.
C'est un zombi. Il vit avec sa famille, elle aussi zombie, et Roger, son chien également zombi à qui la compagnie des humains provoque des vomissements…
Wesley a déménagé et le roman débute le jour de sa rentrée dans son nouveau collège. Cela le soucie un peu car il se dit « catastrophique en rentrées ». Il lui arrive toujours des « trucs moches ».
Il faut dire qu'être zombi n'est pas encore forcément bien vu, même si humains et zombis vivent ensemble. Avec sa peau verte et sa tête qui peut se décrocher (comme d'autres parties de son corps d'ailleurs) et surtout sa méconnaissance des relations humaines, il a peur de faire mauvaise impression auprès de ses nouveaux camarades.
Au collège, il sympathise avec Gus, diminutif d'Augustus Maximilien César de la Bréance de Souponette, un garçon mi-humain mi-zombi de petite taille mais très énergique. de plus, il se retrouve associé à la mystérieuse Léonora pour un projet de science étonnant qui consiste à s'occuper d'un oeuf comme si c'était un enfant. Mais surtout, il arrive à se mettre à dos Drake, un étrange garçon aveugle qui a un pigeon mécanique sur l'épaule qui lui sert de guide. Drake le provoque et lui lance un défi : une course folle et dangereuse sur des “menhirs maudits”.
Wesley n'est pas au bout de ses peines ni de ses surprises sur cette drôle d'île pleine de magie et de secrets.
Vous l'aurez compris à la lecture de mon résumé, mettre les pieds à Cayou-des-Gringoles, c'est entrer dans un univers totalement farfelu et se lancer dans une aventure pleine d'humour. Les noms des lieux, des personnages, le vocabulaire zombi, les dialogues… Tout prête à rire !
Je vous mets quelques extraits ci-dessous ainsi que la carte de l'île, histoire de vous donner une idée.
Honnêtement, cette lecture m'a fait du bien. Pas de prise de tête mais une chouette aventure très entraînante aux côtés de personnages sympathiques et amusants.
Erwan Ji a créé un univers complet avec ses codes et peuplé d'individus fantastiques. Pour cette tranche d'âge, j'aime bien de temps en temps découvrir ce genre de romans qui permet de voyager dans des mondes imaginaires (et encore plus quand l'humour s'en mêle). Ici, je trouve que tout est bien trouvé et que c'est bien fait. (Dans le même genre, je vous invite à lire la série Wilma Tenderfoot d'Emma Kennedy chez Casterman)
Ici, s'il y a des zombis, ils ne mangent pas de viande. Cela énerve même beaucoup Wesley de constater le nombre de clichés qui circulent encore sur ses semblables et lui. Tout ça à cause des films humains ! Un ramassis de mensonges...
Sa famille est atypique et drôle : sa mère qui ne parle que zombi, son père qui maîtrise mal la langue humaine et Roger, son chien intolérant aux humains.
Et au collège, c'est pareil. Il y a de sacrés phénomènes.
Ce premier tome met en place l'histoire mais pas que. Très vite, Wesley va devoir relever un défi, la fameuse course sur les menhirs maudits pour laquelle il va durement s'entraîner, coaché par Gus mais aussi Leonora.
Mais il semble que bien d'autres mystères planent sur l'île, notamment autour de Drake mais peut-être aussi sur des personnages plus proches du héros...
Cette première aventure sur Cayou-des-Gringoles nous propose une vraie intrigue avec une fin. Certains mystères restent en suspens. Il le faut bien puisqu'il y a 4 volumes de prévu. Bonne nouvelle !
Et j'oubliais… Ce n'est pourtant pas un détail! Ce roman est illustré.
Grâce à Papaya, une illustratrice russe qui vit en Allemagne, les héros prennent vie et leur monde apparaît coloré et pétillant, comme le texte d'Erwan Ji le laisse transparaître. C'est une bonne association. Mais d'après ce que j'ai lu, Erwan Ji et Papaya sont assez complices dans la vie. Cela se sent au rendu final.
Lien : https://www.hashtagceline.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bebi
  03 août 2018
Wesley est un Zombie nouvellement arrivée sur une petite île. Il a quitté Nouille Ork, une grande ville pour venir s'exiler sur ce petit bout de terre.
Son premier jour d'école lui permet de se faire un nouveau copain, Augustus (mais qui préfère qu'on l'appelle Gus) , mais aussi de se faire un ennemi, Drake. Celui-ci, aveugle, mais possédant un robot pigeon qui compense très bien ce sens, lui lance un défi : un duel, de nuit, sur les menhirs maudit !
Il ne reste plus qu'au jeune zombie à s'entraîner pour parvenir à ne tomber du haut de ses menhirs, et si possible, réussir à gagner la course… Ce qui ne s'annonce pas terrible !
J'avais été absolument conquise par les deux premiers romans d'Erwan Ji. Son humour, l'autodérision dont font preuve ses personnages, et surtout le feel good qui se dégage de ses livres m'avaient entièrement convaincue qu'il fallait que je suive de près ses écrits.
Lorsque dans son roman J'ai égaré la lune, il nous annonçait que Puce écrivait un livre, J'avais découvert sur le site de Nathan jeunesse la prochaine parution de ce premier tome d'une quadrilogie qui promettait de la couleur !
Aussitôt reçu, aussitôt entamé. Il a fait l'objet de la lecture du soir pour mes louveteaux de 8 et 11 ans. Dès le premier chapitre, je les ai vu s'intéresser aux aventures de Wesley et des autres personnages présents. Un chapitre par jour les tenait en haleine d'un soir à l'autre ! Ils n'attendaient qu'une chose : arriver à l'heure du coucher pour enfin découvrir ce qui se cachait sous la capuche blanche de Léonora, ou savoir en quoi consistait la fameuse arme des Gargouilles !
Je dois bien dire que j'ai, moi aussi, été conquise par cette histoire. L'humour y est encore une fois très très présente, et c'est un aspect que j'adore. Les tournures de phrases qui forment des jeux de mots sont nombreux, et ont tous été bien compris par mes jeunes auditeurs. Preuve que ce livre est à la portée de tous.
L'aventure est suffisamment pimentée que pour intéresser les plus jeunes, et le caractère de Gus, vantard sur les bords, mais fidèle dans son amitié, est un personnage tout à fait réaliste !
Quant aux dessins qui accompagnent la narration, je les ai trouvé absolument splendide ! En voici d'ailleurs un exemple, pris sur le site de l'auteur lui-même.

Lorsque nous avons terminé le livre, j'ai eu affaire à une menace de mutinerie si je n'entamais pas le second tome immédiatement !! Après moultes explications, ils m'ont laissé la vie sauve si je leur promettais de leur lire la suite dès qu'elle serait parue ! Ouf !
Je pense que nous tenons une vraie série agréable et intéressantes pour les jeunes lecteurs. Tout s'y trouve pour que chacun y trouve son compte. Je ne peux donc que recommander ces lectures !
Lien : http://au-fil-des-pages.be
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Felina
  27 juillet 2018
Si le nom d'Erwan Ji vous dit quelque chose, c'est parce qu'il est l'auteur de deux romans: "J'ai avalé un arc-en-ciel" et "J'ai égaré la lune". Avec les chevaliers de Gringoles, il revient avec une série jeunesse de quatre tomes, dont l'auteur fictif est Puce, l'héroïne de ses deux romans précédents.
Cette année, Wesley fait sa rentrée scolaire à l'école de Cayou-des-Gringoles, et dès le premier jour, le petit zombi se met à dos un humain plutôt grand du nom de Drake. Ce dernier, aidé de son pigeon robot, terrorise les élèves de l'école. Wesley va devoir l'affronter lors d'une course terrifiante et vertigineuse, sur les Menhirs Maudits. Mais ses nouveaux amis vont lui l'aider à affronter cette épreuve.
Ce roman est plein d'humour et de jeux de mots, dont le titre n'est que le premier exemple. Par exemple, Wesley, le petit héros vient de quitter Nouille Ork pour venir s'établir avec sa famille sur cette île perdue. Dans les premières pages du roman, une carte dessinée par Papaya, aide le jeune lecteur à se situer dans ce lieu hors du commun, où les humains cohabitent avec les zombis - qui en réalité sont non-violents et végétariens. ^^
Dès ce premier tome, le jeune lecteur va s'attacher à Wesley et à cette nouvelle vie. Ses amis aussi sont plutôt atypiques et sympathiques, avec la belle et mystérieuse Léonora et le petit mais astucieux Augustus. L'histoire a de la ressource et recèle de nombreuses surprises. le lecteur est loin de l'ennui. Au fil des pages, les illustrations colorées et un peu typée dessin animé et autres jeux vidéo, ajoutent une dimension visuelle non négligeable au récit. (...)
Lien : http://lillyterrature.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
hashtagcelinehashtagceline   17 août 2018
Dans les films, les humains utilisent un air grave pour annoncer :
1. Que le vaisseau spatial n’a plus assez de carburant pour rejoindre la Terre et que vous ne reverrez jamais votre famille.
2. Que ce qui vous gratte dans le cou est une morsure de vampire et que vous allez bientôt vous transformer.
3. Que votre gâteau au chocolat préféré est en rupture de stock et qu’il ne reste que des trucs visqueux à la pâte d’amande (ça c’est pas dans les films, c’était dans ma boulangerie préférée à Nouille Ork).
Gus a un air grave en ce moment, mais c’est pour aucune de ces trois raisons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
hashtagcelinehashtagceline   17 août 2018
- Qui va à la chasse devient forgeron, il dit.
Ca veut sûrement pas dire ce que mon père voulait, et pourtant, je trouve que c’est un proverbe intéressant.
Commenter  J’apprécie          10
ZalieZalie   13 juin 2018
Tu n'oublies pas : il ne faut pas vendre la goutte d'eau avant d'avoir fait déborder le vase.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : mondes imaginairesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

J'ai avalé un arc-en-ciel

Qui est le personnage principal ?

Capucine
Le petit ami
Aiden

8 questions
39 lecteurs ont répondu
Thème : J'ai avalé un arc-en-ciel de Erwan JiCréer un quiz sur ce livre