AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,75

sur 40 notes
5
0 avis
4
3 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis
marina53
  19 décembre 2015
Au moment de dire "oui", Simon, parce qu'il a aperçu Héléna, son amour d'enfance devant la mairie, se défilera. Même le fait qu'il va bientôt être papa ne le dissuade pas. Il va rechercher Héléna un peu partout. Une fois retrouvée, il proposera à la jeune femme qui se refuse à lui, 1000 € par mois pour venir passer 3h avec lui le jeudi après-midi. Les rendez-vous s'enchaînent mais Héléna ne tombe toujours pas amoureuse de Simon, bien au contraire. Elle est éprise d'un homme marié qui lui promet de quitter sa femme mais qui l'emmène quand même en week-end. le jeune homme fait alors la connaissance d'Éloïse, une amie d'Héléna, venue la remplacer. Ils finissent par coucher ensemble mais Simon ne peut oublier Héléna et Éloïse ne semble pas prête à oublier son ex qui vient de la quitter...

Que les relations amoureuses semblent compliquées... Une seule chose est sûre: Simon aime passionnément Héléna. Mais comment tenter de construire quelque chose à deux dès lors qu'un des deux n'est pas amoureux? Simon ne baisse pas les bras pour autant et va tout faire pour la conquérir. Jim nous offre encore une fois une très belle histoire d'amour à la fois touchante et cruelle. Il traite avec justesse, douceur et sensibilité ces tranches de vie. Ce deuxième volet se veut plus dynamique et surprenant et la fin totalement imprévisible. Ce scénario et ses dialogues finement travaillés sont portés par un graphisme en parfaite adéquation avec cette ambiance romanesque: un trait délicat, des couleurs romantiques, de magnifiques décors et des planches muettes où le silence s'impose.
Un dyptique touchant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
Chrisdu26
  27 avril 2015
« Je ne sais pas dans quoi je venais de m'embarquer. Mais j'ai bien senti, à ce moment précis… Que ma vie allait commencer… Enfin. »

Il n'y a pas à dire, Jim, sait parler des sentiments, il sait me parler. Si je veux passer un moment unique en BD, sans hésiter, je choisis Jim et je suis sure de ne pas me tromper.

J'aime ces histoires de couple, ces relations humaines, ces sentiments qui se croisent, se perdent, se frôlent, se bousculent. Tout me touche, les mots, les dessins, les couleurs. Chaque réplique raisonne en moi comme de l'authentique, à croire qu'il a vécu ce qu'il écrit.

« Il y a des êtres qu'on pourrait aimer tellement fort, si seulement ils se laissaient faire. »

Cette citation fait écho dans le coeur de Simon et le torture. Il a fait ce choix difficile de dire NON devant l'autel de l'église. Non à un mensonge ! NON au paraître ! le simple regard d'Héléna croisé quelques heures auparavant et la vérité le frappe de plein fouet. Mais que faire maintenant de cette vérité, de tout cet amour, de ces silences, de cette femme trop belle pour lui, de cette nouvelle vie ? Comment faire comprendre à Héléna qu'elle est la femme de sa vie ? C'est pourtant écrit depuis toujours. Pourquoi lui échappe-t-elle ? Pourquoi Elle et pas une autre ? Une histoire riche en rebondissements, pas une seule page de répit pour nous laisser chaos à chaque fin de partie.

Les mots de Jim me transportent autant qu'ils me transpercent. Il conjugue les maux et les sentiments avec justesse et fluidité. Sa plume ne nous épargne pas. Tantôt délicate et poétique pour nous laisser quelques pages plus tard en plein désarroi. Vient se rajouter au scénario, le décor romantique de Lounis Chabane. Cet illustrateur dessine avec grâce et sensualité les courbes féminines par un simple coup de crayon et façonne à merveille les regards qui se perdent dans les abysses. Les couleurs vives de Delphine illuminent l'histoire. Un merveilleux dégradé de bleu, de gris, d'orange m'enchante à chaque bulle. Jim et son équipe sont une valeur sure en bande dessinée.

« Combien sommes-nous ? Combien d'entre nous réalisent qu'ils ne sont pas aimés autant qu'ils le voudraient ? Personne ne laisse rien transparaître, jamais. Mais combien ont vécu, ou pire, vivent un chagrin d'amour en ce moment même?»

Héléna… Jusqu'où seriez-vous prêt à aller par amour ?


Lien : http://marque-pages-buvard-p..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          311
Ziliz
  25 mars 2016
Héléna pourrait chanter à Simon « tu vois pas qu'on s'aime pas ? » ♪♫ (Souchon). Sauf qu'elle ne le touche pas ♪♫, qu'elle ne lui embrasse pas la bouche ♪♫, et il en crève. Il continue à être aussi dingue qu'au début de leurs retrouvailles, à faire « n'importe quoi pour un flirt avec elle » ♪♫ (Delpech) - ou plutôt pour la conquérir -, mais alors vraiment n'importe quoi, quitte à claquer tout son fric, même si elle est claire avec lui et ne lui laisse rien espérer.

Dans le film "La Boum" (le 1 ou le 2 ? on s'en fiche, c'est idem), il y avait un garçon et une fille qui étaient amoureux, mais c'était compliqué. Il y a avait aussi une copine moche* mais sympa, qui en pinçait pour le beau mec. Et c'est tout ce que j'ai retenu.
C'est à peu près pareil dans ce deuxième opus d'Héléna, mais comme les protagonistes sont majeurs et avertis, il y a du sexe en prime. Enfin, entre certains personnages...

Je n'ai pas aimé le premier volet de la série, je ne sais pas ce que j'espérais en lisant cette suite, à part connaître la fin, quand même, parce que j'ai beau trouver cette histoire invraisemblable et cucul, je voulais savoir.
Je n'ai pas plus apprécié l'intrigue du second tome, et je ne vois pas, a posteriori, quels rebondissements auraient pu me satisfaire. Mais je me suis peut-être un peu plus arrêtée à réfléchir aux propos des auteurs sur le désir, le sentiment amoureux, le couple... Lecture un chouïa moins vaine et frustrante, donc.

* ingrédients pour camper un thon : lunettes, coiffure de pré-ado (couette en haut du crâne) et grandes chaussettes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
le_chartreux
  08 août 2019
De la frustration, de l'argent dépensé pour combler un mal-être, une virée européenne…
Pas de quoi fouetter un chat, mais un beau dessin au demeurant.
Ces deux tomes ne me resteront pas longtemps en mémoire.
Commenter  J’apprécie          30
Eniot
  31 janvier 2016
Suite et fin du diptyque Héléna de Jim et de Chabane, ce tome 2 voit Simon poursuivre sa course après des chimères (Héléna en l'occurrence). L'amour peut parfois provoquer des actes invraisemblables et désespérés, ce qu'illustre parfaitement cette bd.

Comme dans Une nuit à Rome, Jim aborde à nouveau la complexité des relations amoureuses, mais cette fois à travers la difficulté d'une relation asymétrique. Cette histoire touchante vaut selon moi la peine d'être découverte.
Commenter  J’apprécie          20
pilou62200
  09 janvier 2017
Dans la droite ligne du tome précèdent, on découvre Simon fou amoureux d'Helena. le problème, c'est qu'il ne veut pas décrocher, pas plus qu'au tome précèdent. le temps passe, et il semble que son histoire n'ait pas de sens…Pas pour lui, il s'accroche.
Si nous ne sommes pas face à un chef d'oeuvre, on en a pour son argent. de nombreux rebondissements viennent réguler cette BD agréable à lire, pleine d'amour, de sentiments, et qui nous met face à nos rêves d'enfants. Et que dire de la chute…
Le dessin et les couleurs sont dans le ton : doux, feutrés…
Commenter  J’apprécie          10
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4302 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre