AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jim (Autre)Laurent Bonneau (Autre)
EAN : 9782818979150
312 pages
Bamboo Edition (30/06/2021)
4.11/5   142 notes
Résumé :
Une histoire sur nos icebergs et sur le désir de ne pas sombrer sous la surface. Romy est institutrice. Benjamin est un jeune sculpteur qui prépare sa première exposition. C’est lors d’un week-end à Cadaqués que l’impensable va se produire. L’Étreinte, c’est l’histoire d’une inconnue prise en photo sur une plage. C’est une histoire d’adieux. C’est l’histoire de gens qui s’effleurent. Et de certaines émotions. De belles émotions. Et de celles qu’on préfère taire.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
4,11

sur 142 notes
5
11 avis
4
11 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

marina53
  05 septembre 2021
Dans la voiture qui les ramène de Cadaquès, alors que Romy est au volant, Benjamin peine à détacher ses yeux d'une photo prise au hasard sur la plage. Dessus, une jeune femme, dont on ne voit pas le visage, allongée sur la plage, la cheville gauche suspendue en l'air. Tandis qu'il se pose mille questions la concernant, c'est la violence du crissement d'un pneu qui lui fait relever la tête et découvrir, horrifié, une voiture qui bascule sur eux... Si lui s'en est plutôt bien sorti physiquement, avec juste quelques blessures, le cas de Romy est bien plus inquiétant. le choc a été violent et la jeune femme souffre d'un traumatisme crânien sévère avec oedème cérébral et est plongée dans le coma. Benjamin est abattu et s'imagine mal vivre ces prochains jours sans elle. Qui plus est dans l'incertitude... Pour autant, il cache à son entourage l'accident et l'état de Romy d'autant qu'une exposition de ses sculptures est prévue à Paris. S'il essaie de se consacrer à son travail, il repense à cette photo prise sur la plage et cette belle inconnue...

Après un terrible accident, alors que sa compagne est dans le coma et que son avenir reste incertain, Benjamin, pour garder en lui cette étincelle de vie qui le guide vers le futur, se met en tête de retrouver une inconnue prise en photo au hasard sur une plage de Cadaquès. Et ce, malgré les remords et la culpabilité de se tourner déjà vers un ailleurs... Jim, auteur le plus souvent complet, connu pour ses albums la plupart romantiques, nous offre, avec L'étreinte, une parenthèse douce-amère et sensible abordant, avec beaucoup d'émotions, les thèmes du deuil, de l'amour mais aussi de l'art, celui qui redonne vie. le personnage de Benjamin est particulièrement touchant, tiraillé dans ses sentiments et ressentis. Les rencontres qu'il fera au gré de sa quête l'aideront à aller de l'avant. Pour cet album, les deux auteurs ont oeuvré à contresens : Jim a, en effet, écrit le scénario au fil des dessins que lui remettait Laurent Bonneau, ce dernier voulant mettre en scène son ami et sculpteur Olivier Delobel. Ces planches sont d'ailleurs remarquables : saisissantes de réalisme, profondes, expressives et lourdes de sens.
Un récit émouvant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          727
Wyoming
  26 janvier 2022
Assurément, les dessins sont très beaux, particulièrement à mon goût, tous ceux qui illustrent Cadaqués, Narbonne, la mer. le choix des couleurs est judicieux et adapté aux situations qu'il s'agisse de l'atelier, de l'hôpital, de l'exposition avec des nuances de rouge qui portent en quelque sorte au paroxysme la quête réalisée par Benjamin d'une femme hypothétique, à peine entrevue dans l'objectif de son téléphone, au point que cette photo l'obsède, tout en restant conscient qu'aucune ne remplacera celle qu'il aime et qui s'en va doucement dans le coma suite à un accident de la route.
J'ai été intéressé par cette quête inutile de Benjamin, un homme perdu dans le chagrin, pas du tout près à passer à une autre partenaire, la sienne demeurant la femme de sa vie malgré la séparation par la mort qui se profile.
Pourtant, il va rencontrer des femmes, toujours en cherchant à identifier celle figurant sur la photo, et même une espagnole sympathique qui fait l'effort d'apprendre le français pour lui, mais c'est trop tôt, son deuil n'est même pas commencé.
Un scénario original qui met en forme une histoire pourtant banale en lui donnant une dimension assez forte, surtout par la qualité des coups de crayon et l'imaginaire des protagonistes dans lequel j'ai aimé l'engloutissement progressif où peut se laisser aller le lecteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          690
SamDLit
  01 juillet 2021
"Mes nuits, je les passe à rêver
Je rêve que je te sculpte
Il n'y a que moi et ton visage

Et je caresse et j'entaille
Au plus près de ton épiderme
Je te cherche
Je cherche ta vie
Je m'en approche parfois

C'est presque comme retrouver le bruit de ta peau
les voix et les souvenirs qui y sont accrochés...
Ils se libèrent, et courent vers la surface
La mémoire me revient

j'entrevois des souvenirs perdus, qui ne sont que de petits riens
de ceux qu'on enregistre à peine, qu'on pensait égarés à jamais
mais qu'ils me sont doux ces petits riens

Aimer la vie; Embrasser les gens; Se mettre à genoux
et les Serrer contre soi, et les serrer fort.
Et leur dire qu'on les aime, et leur redire, et leur redire encore.
Pleurer de bonheur chaque jour"

Et j'ai fermé le livre
L'histoire n'est plus à suivre
Romy, il me faut te quitter
Le soleil reviendra
Comme dans un dessin d'enfants

Un Tome 2 est annoncé (tbc)
Je retrouverai Benjamin, le sculpteur,
Jim et Laurent, auteur et dessinateur

Des hommes
qui nous parlent d'amours passées, d'amours à venir,
d'amours perdues, d'amours futures

Des hommes qui étreignent

une fleur rouge qui bat
qui bat en nous
au rythme des émotions
au rythme des mots sons
au rythme de la colorisation

Dans une étreinte dansent les choses de la vie

Magnifique album de 300 planches avec un processus comme inversé : Ici c'est le graphisme qui sert d'élan au scénario.
Le dessin emporte l'histoire au gré du rythme du ressac qui donne et qui reprend et est servi par des dialogues et une colorisation plus que réussis.
Deux artistes y ont invité un troisième: le hasard. Ce hasard, brouillon comme la vie parfois, et l'ont laissé faire, un temps seulement, pour ensuite lui donner un sens. S'ouvre alors la fenêtre sur du construit, du sculpté, du sur-mesure et un pur bonheur pour le lecteur que L'Etreinte, une fois l'album abouti. [Enfin pour moi]

L'histoire est simple comme la vie parfois, cruelle comme la vie parfois,
belle comme la vie parfois. Benjamin va apprendre à dépasser les épreuves qu'il traverse avec Romy, porté par la nécessité absolue de sublimer le réel pour survivre d'abord et ensuite pour continuer à vivre.
Nous le suivons alors qu'il improvise ce chemin vers la beauté.

Tout le récit est empreint d'onirisme, de poésie et aussi de réalisme.
Entre(nt) Dali et sa Gala, Entre(nt) Michel Piccoli et son Hélène (*)
Entre Benjamin et Romy. Entre Benjamin et Francesca. Entre Benjamin et Marie-Lucy. Entre Benjamin et Benjamin. Entre Benjamin et la vie.

L'histoire de Ben et de Romy, racontée par Jim et Laurent, de cet accident de la vie qui un jour les frappe de plein fouet comme cela arrive parfois, de leur étreinte, m'a fait pleurer comme quand on pleure dans un sourire, quand tout se mélange dans un sourire.

"Comment il s'appelait déjà ce film ?
Tu sais celui avec l'accident ?
Un film de Sautet je crois
- Les choses de la vie -
J'y conduisais une Alfa Roméo Giulietta Sprint de 1959
Belle voiture --- beau film ---
Je le connais par coeur. J'aime beaucoup ce film.
Tu as accroché ta ceinture, Romy ? "

(*) https://www.youtube.com/watch?v=WnywcqlEbfg

"N'oubliez pas de vivre. -- C'est important de ne pas s'oublier"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5425
Christophe_bj
  11 juillet 2021
Lors d'un weekend à Cadaqués, Romy et Benjamin ont un terrible accident de voiture. Si Benjamin s'en sort indemne, Romy est plongée dans un coma profond. Pendant qu'elle est à l'hôpital, Benjamin va se lancer à la recherche d'une inconnue qu'il a prise en photo par hasard sur une plage de Cadaqués. ● Si j'ai apprécié quelque chose dans cet album inégal ce sont les dessins, que j'ai trouvés absolument somptueux. L'expressivité des visages, l'ambiance, les ombres, c'est vraiment magnifique, un enchantement. ● J'ai en revanche été beaucoup moins conquis par le scénario, qui traîne en longueur (plus de trois cents pages pour une situation simplissime qui connaît peu de développements), qui aligne à la fois les clichés (la vie, c'est court) et les situations complètement invraisemblables (faire des pieds et de mains pour retrouver une parfaite inconnue prise en photo pendant que sa femme se meurt sur un lit d'hôpital…). ● J'ai trouvé que c'était un scénario pour bobo, un peu dans le genre des romans de Sylvain Prudhomme que je déteste. Curieux mélange de chiqué qui se veut naturel et de niaiserie qui plaît à un certain public.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5711
Kawane
  03 mars 2022
En remerciant les beaux commentaires de babelionautes comme ceux de Wyoming, Marina53..et ceux et celles que je lis, qui m'ont permis de découvrir ce magnifique roman graphique..
Un couple amoureux, à Cadaquès, la mer...une photo opportune prise par le jeune homme sculpteur Benjamin ...un accident de voiture et tout bascule une fraction de seconde...sa compagne Romy grièvement blessée, hospitalisée sombrera par la suite dans le coma...
L'amour, la mort entrelacés la culpabilité...Le vide de l'absence qui mord à chaque seconde celui qui reste debout, vivant avec l'espoir et ses tourments...en vision fantomatique, Benjamin parle à sa douce ..court après des chimères, il doit continuer malgré tout son travail ...Une exposition à préparer coûte que coûte, il sculpte inlassablement le visage de son amoureuse...et recherche avec frénésie la silhouette de la jeune femme sur cette photo qui a figé cette maudite journée.. il sculpte inlassablement en emprisonnant l'amour et ses souvenirs, ...oublier les aller -retours à l'hôpital, les médecins... Rester vivant, ..attendre en semi-liberté que le vie revienne...que tout redevienne comme si de rien n'était.
une très belle histoire d'amour, délicate.. les tons colorés et tranchants associés aux personnages soulignent des ambiances et des humeurs,..Le paysage épuré retranscrit à merveille les silences..l'horizon..la mer...
Album magnifique émouvante histoire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          494


critiques presse (6)
Bedeo   03 septembre 2021
L’étreinte est une histoire humaine, touchante, qui sait prendre son temps pour nous parler de la vie, de nous, et nous laisse discrètement nous retrouver dans la part de lumière et d’ombre de ses personnages.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest   17 août 2021
Ce drame ambitieux relève de l'intime et devrait résonner en chacun des lecteurs ; plus qu’un exercice de style, le duo signe ici un récit poétique, poignant et essentiel.
Lire la critique sur le site : BDGest
Lexpress   06 août 2021
Un roman graphique dense, éblouissant, émouvant, déroutant aussi, qui commence par la photo d'une inconnue prise sur une plage de Cadaqués, en Catalogne.
Lire la critique sur le site : Lexpress
LigneClaire   16 juillet 2021
L’Étreinte fait partie des ces raretés où l’on est face à une évidence, celle du talent imparable de ses auteurs. Et si en plus on a pour eux amitié et attachement, on comprend que les mots se doivent d’être choisis, apporter avec concision l’impact d’une lecture à la fois plaisir et émotion. Jim et Laurent Bonneau sont les coupables de cette épreuve au demeurant fort agréable. Une photo prise au hasard et une obsession amoureuse, une quête sur le fil qui ne demande qu’à casser, plus qu’un exercice de style, le duo signe un OVNI unique et sensuel, mystérieux et poignant.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
BDZoom   12 juillet 2021
« L’Étreinte », c’est la rencontre improbable entre un scénariste prolifique ayant roulé sa bosse dans tous les domaines et un dessinateur que certains classeront parmi les auteurs de romans graphiques exigeants de la nouvelle génération. Résultat : un ouvrage de 300 pages, certes d’une approche au premier abord un peu ardue, qui par son sujet interpellera pourtant un large lectorat : à condition d’oser se frotter au trait quelque peu rugueux du dessinateur.
Lire la critique sur le site : BDZoom
ActuaBD   01 juillet 2021
Le résultat est tout bonnement bluffant donnant un récit où l’émotion affleure à chaque page avec une synergie entre texte et dessin. Trait, graphisme, couleurs et montage sont au service d’une narration fluide et parfaitement maîtrisée. Touche-à-tout talentueux, Laurent Bonneau réussit une mise en images pleine de sensibilité. La puissance de narration et son graphisme magnifique font de ce gros volume un authentique chef-d’œuvre !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   06 septembre 2021
Il faut aimer la vie, il faut embrasser les gens, se mettre à genoux et les serrer contre soi, et les serrer fort. Et leur dire qu'on les aime, et leur redire, et leur redire encore, avant d'être pris par surprise, avant d'être pris en traître et d'être dévasté. Il faut pleurer de bonheur chaque jour, et pleurer de peur de perdre des gens qui nous importent. Même si on sait qu'on les perdra. La vie n'a aucun sens. Jamais. Elle n'en a jamais eu et n'en aura pas. Elle ne répondra à aucune loi, aucune règle. C'est la nature même de la vie. Elle est impermanente, violente. Dégueulasse. Magnifique. Et il faut rester droit, solide, debout sur ses deux jambes et tenir face aux grands vents. Il faut sentir la vie nous traverser, nous secouer, c'est son essence même, son fracas permanent... Et dans le noir de la tempête, on doit juste essayer de hurler aux gens qu'on les aime, et crier fort et espérer que notre voix porte jusqu'à eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
SamDLitSamDLit   30 juin 2021
Je fais le chemin seul à pied.
Je traverse une partie de la ville.
Je me sens comme cette vieille femme --
Derrière chacun de ses sourires, elle m'a jeté sur les épaules tout le poids de son âge et d'une solitude trop dure à porter.


Je rentre chez Romy et moi
Je rentre chez nous.

C'est une douleur qui s'ajoute à la douleur,
la somme d'inconnus supplémentaires...
"Combien de jours sans elle
Combien de rues encore à traverser
Sans sa présence lumineuse ?
Combien de nuits ?"

Je n'ai pas les réponses.

Alors je lui parle
Je rythme mon pas
sur la cadence de son pas
Je me trouve un souvenir --
--- Et je rentre avec elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
YdamelcYdamelc   03 juillet 2021
Les histoires d'amour n'ont pas de cimetière...
Ce serait réconfortant pourtant, un cimetière où on pourrait aller faire le deuil de nos histoires d'amour passées...
On y inscrirait les dates de début, les dates de fin...
Certaines personnes n'auraient qu'une seule et discrète petite tombe avec deux prénoms gravés... Et d'autres couvriraient des champs entiers de pierres tombales avec autant d'épitaphes...
...Et moi ? Et toi, Romy...?
Est-ce que j'aurai une place dans ton panthéon des gens qui ont compté ? Qui peut répondre à cette question aujourd'hui ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
WyomingWyoming   25 janvier 2022
Ce sont deux mondes bien distincts, sans aucune porosité. Le monde du réel et ses codes bien à lui, et le monde des laissés-pour-compte, le monde des hôpitaux et des services de réanimation.
Commenter  J’apprécie          220
BdotakuBdotaku   26 juin 2021
Ce sont deux mondes bien distincts, sans aucune porosité. Le monde du réel et ses codes bien à lui, et le monde des laissés-pour-compte, le monde des hôpitaux et des services de réanimations.
Un monde en mouvement, qui danse et s'agite à l'air libre, et un monde à l'rrêt, qui respire sous assistance dans une chambre étroite ... et entre les deux mondes, un pied entre la vie et la mort, se tiennent ceux qui se taisent et souffrent en silence. Ceux qu'ils appellent "les chanceux", les "miraculés"... et dont je fais partie.
(Benjamin, p78)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Lire un extrait
Videos de Jim (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Jim
De la BD aux romans : les secrets d'écriture de Jim
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4477 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre