AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de marina53


marina53
  04 avril 2014
Hugo, 40 ans, est venu avec sa compagne Alice sur la tombe de son papa. Cela n'est pas sans lui rappeler la mort de son meilleur ami, Fred, qui s'est suicidé il y a plusieurs mois. Ses amis, dont Jean-Marc et Etienne, ne comprennent toujours pas son geste. Alors qu'Alice s'active à arracher les mauvaises herbes autour de la tombe, il prend son téléphone où le numéro de son ami est encore en mémoire. Il le compose, certain de réentendre à nouveau sa voix. Mais c'est une autre personne qui décroche et cette dernière ne comprend rien au discours du jeune homme. le couple rentre chez lui, reprenant au passage leur fille Violette qu'il avait laissé à la maman d'Hugo. Encore une fois, celui-ci lui reproche de ne pas prêter attention à sa petite-fille. Elle lui annonce alors qu'elle vient de rompre avec son nouveau compagnon et qu'elle va venir s'installer chez eux d'ici quelques jours. Dans la voiture, il n'ose pas encore annoncer la mauvaise nouvelle à Alice qui ne s'entend pas trop avec elle. Quelques jours plus tard, les trois comparses ainsi que les parents de Fred ont rendez-vous chez le notaire. En effet, il avait laissé, avant son suicide, un colis pour chacun d'eux. Des présents surprenants dont ils devront trouver un sens...

Une nouvelle fois, Jim s'épanche sur les quadras, sujet cher à son coeur depuis "Une nuit à Rome". Avec un titre aussi poétique et une superbe couverture, le contenu est à la hauteur de mes premières impressions. Il ne s'agit, non pas seulement de la mort, mais aussi l'histoire du temps qui passe, des regrets, des amitiés, des souvenirs, des responsabilités et des secrets. Plus que tout, Hugo est un homme énigmatique et, même si l'on en apprend plus sur lui au cours de ce premier tome, l'on reste perplexe sur la fin. Autour de lui gravitent ses amis, tous attachants et crédibles, chacun avec leur force et leur faiblesse. Tout en douceur, Jim met en place les scénario, distillant ici et là quelques indices. Cet album est empli d'émotion intense, d'authenticité, de tendresse et d'amitié sincère. le dessin d'Alex Tefenkgi renforce cette charge de sentiments tant il émane de toutes ses planches une véritable sensibilité. Ce premier opus émouvant et terriblement touchant démontre à nouveau tout le talent de Jim qui sait si bien s'entourer.

Où sont passés les grands jours? … sont-ils déjà passés?
Commenter  J’apprécie          400



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (35)voir plus