AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2818925371
Éditeur : Bamboo Edition (01/11/2013)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 116 notes)
Résumé :
À 20 ans ils se sont fait le serment d'être réunis pour leurs 40 ans... Et maintenant ?
Depuis qu'il a reçu cette fameuse VHS de leur serment de jeunesse à lui et Marie, Raphaël est à côté de ses pompes. Amoureux transi, impulsif comme comme il y a 20 ans, il a tout plaqué - l'anniversaire dans sa belle famille et Sophia, sa compagne - pour prendre un avion pour Rome. Pour rejoindre Marie et être au rendez-vous. Pour revivre cette passion, rien qu'une fois. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  30 janvier 2014
Finalement, Raphaël a succombé à la tentation de revoir Marie. Avec la complicité de son ami Arnaud, il atterrit ainsi à Rome après avoir délaissé Sophia dans le train. Cette dernière ne comprend pas trop la situation, ni pourquoi son petit ami est parti sans la prévenir et encore moins où il compte se rendre alors qu'ils devaient passer le week-end chez ses parents pour ses 40 ans. Quant à Marie, elle a également fait faux bond à son compagnon Damien et ses amis avec qui elle devait fêter également son anniversaire. Mais, voilà, la promesse que Raphaël et elle s'étaient faite est venue tout bousculer. Pourtant, même si elle ne l'accueille pas à l'aéroport, elle lui donne directement rendez-vous dans un hôtel, lui indiquant le numéro de la chambre. Une fois les retrouvailles faites après tant d'années, que reste-t-il de chacun d'eux? Qu'est venu chercher l'autre? Peuvent-ils revenir 20 ans en arrière d'un coup de baguette et retrouver la magie de ces belles années?
Un vol direct pour une destination inconnue, palpitante, émouvante, éprouvante et bien au-delà de ce que Raphaël est venu chercher... ici, Jim s'est attardé sur les sentiments de chacun des protagonistes, dévoilant au fil des pages les émotions, les ressentis et l'amour qu'ils se portent mutuellement, que ce soit le couple de Raphaël ou celui de Marie. Chaque personnage est décrit avec subtilité et apporte son lot de sensibilité, d'effroi, d'incompréhension ou de rancoeur et chacun se dévoilera tour à tour. Sur fond de décor somptueux, les amants nous offrent ainsi une balade romaine des plus romantiques et surprenantes.
Une nuit à Rome... ♫♫ tous les deux sans personne ♫♫
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          348
Pavlik
  29 juillet 2014
Aimer c'est souffrir. Construire un couple durable et harmonieux est un combat de (presque) tous les instants. C'est le propos que Jim semble développer tout au long de ces deux tomes. Car il y a le désir, cet insondable et irrésistible mystère qui nous attire et nous déroute, comme des insectes dans la lumière. Si, pour Raphael, l'amour se nomme Sophia, le désir prend les traits et le corps (et quel corps) de Marie, un amour de jeunesse, qui lui en a fait baver. Il n'a jamais rien pu construire de solide avec elle, sans pouvoir s'empêcher de retourner vers elle, jusqu'à la trentaine. A 20 ans, ils se sont promis que, quoi qu'il arrive, ils passeraient la nuit de leur 40 ans ensembles (ils sont nés le même jour). A la veille de son anniversaire, Raphael reçoit la VHS sur laquelle a été immortalisé cette promesse, accompagnée d'un numéro de téléphone.
Je ressors de cette lecture avec un sentiment mitigé. Sur la base d'un postulat assez invraisemblable, Jim met en scène une histoire où, finalement, il ne se passe pas grand chose. L'escapade romaine de nos deux héros fait un peu flop. Les personnages sont néanmoins sympathiques, un peu stéréotypés bobo quadra parisien. Marie est très réussie, aussi bien graphiquement que son caractère de fille un peu paumée, incapable de s'engager et accro à la jouissance (au sens large). Si le scénario ne laisse pas une impression impérissable, demeurent malgré tout quelques réflexions intéressantes, quoique déjà vues, sur le couple, l'amour et le désir. Ainsi, même si Arnaud (le meilleur ami de Raphael), par son refus de la tentation, nous rappelle qu'il est possible de construire un vrai couple et qu'il est également source de bonheur et de satisfaction, cette institution, lieu de l'amour (au sens social du terme) ne cesse d'être battue en brèche par le désir. C'est donc un effort quotidien que de lui résister, pour finalement souffrir de la perte de l'autre, soit par rupture, soit par la mort, comme nous le rappelle cette mama italienne qui pleure son mari après 55 de mariage. Pour autant, céder à ses désirs n'offre que des plaisirs sans lendemains et ne semble pas non plus une solution satisfaisante. C'est donc un regard désabusé que l'auteur porte sur le sentiment amoureux et le couple, un regard qui sied bien à la crise de la quarantaine de son héros. En ce qui concerne le dessin, les couleurs sont très réussies, de même que les scènes de nu, jamais vulgaires. Par contre le soin apporté à certains décors, notamment dans le premier tome, demeure sommaire et les expressions des visages parfois un peu crispées.
Bref, une bd loin d'être transcendante mais relativement sympathique. A lire, ne serait-ce que pour avoir le plaisir de connaitre Marie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
kanarmor
  09 mai 2014
Ce commentaire concerne les deux tomes composant cette « Nuit à Rome ». J'ai été remué par ces albums. Sans doute parce que quarantenaire comme le personnage principal (et comme l'auteur), je peux éprouver certains de ses sentiments ou porter certains questionnements. Pas tous.
L'histoire commence fort : Italie, à l'aube, une femme se jette dans la mer d'une haute falaise.
Flashback. Trois jours avant. Raphaël fête ses quarante ans avec ses amis, deux jours avant la date officielle. Parmi ses cadeaux, une cassette VHS arrivée par la poste. Outre un numéro de téléphone, elle contient un court enregistrement : Raphaël à 20 ans avec sa petite amie ; ils se promettent de se retrouver le jour de leurs quarante ans à Rome, pour passer la nuit. Raphaël va-t-il résister à cette sirène du passé au chant si vénéneux, jetant à la poubelle sa vie heureuse avec Sophia ? Ou saura-t-il résister ? Vertige du choix !
« Big Jim » nous entraîne avec maestria dans un tourbillon qui ne peut que faire écho dans nos vies, en nous questionnant sur des thèmes fondamentaux pour tout être humain. Que fait-on de nos vies ? Quel regard porterait l'ado de vingt ans sur l'adulte qu'il est devenu ? Quand on regarde en arrière : quelles concessions ? Quelles démissions ? A-t-on été fidèle à ce qu'on a été à 20 ans ? Jim nous parle aussi de l'amour, du couple, de la fidélité. Peut-on tout abandonner pour vivre un moment fort ?
Raphaël est à un moment crucial de sa vie : soit rester fidèle à ses 20 ans et tout casser de son présent (et du futur en préparation) soit résister et vivre avec des questions, des regrets.
Le récit est cruel pour les êtres qui sont sur l'autre plateau de la balance. Raphaël a un comportement de lâche et de salaud vis-à-vis de Sophia. Mais il est profondément humain (homme ?).
A la fin du diptyque on peut penser que Raphaël a enfin choisi la bonheur, une certaine forme de sagesse. Mais l'auteur, tel un mauvais diable, sait encore brouiller les pistes…
Une BD au scénario parfaitement maîtrisé, fort, percutant, magnifiquement dessinée et mise en couleur – les couleurs de Rome sont magnifiques.
Et pour terminer quelques mots de l'auteur, en postface du tome 1… C'est quand même lui qui parle le mieux de son travail.
« Mais se confronter à l'idée qu'on avait de soi-même à vingt ans m'intéresse. Finalement, ce n'est pas tant le rendez-vous avec l'autre qui importe ici que le rendez-vous avec soi-même, avec nos rêves perdus. »
« J'avais envie de parler de l'âge, des différentes façons d'être fidèle, de la tentation. de la dépendance. Des rêves mis de côté ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Vexiana
  11 décembre 2018
Jim arrive, avec cette histoire, à provoquer la nostalgie et le questionnement... Si j'avais fait cette promesse, moi aussi un jour à une certaine personne, la personne que j'aimais quand j'avais 20 ans..pourrais-je tout quitter pour la rejoindre la nuit de mes 40 ? Est ce que cela serait un besoin?
Je n'ai pas à répondre à ces questions et c'est tant mieux mais elles me travaillent quand même un peu à la lecture de cette Bd et elles vont certainement encore me travailler quelques temps.
Jim a un talent certain pour évoquer le temps qui fuit irrévocablement et cet ouvrage en est une parfaite illustration.
La narration est excellente, la quasi totalité du livre se déroule sur une seule nuit et elle file comme le vent...une brise sur Rome.
Commenter  J’apprécie          100
tchouk-tchouk-nougat
  23 novembre 2013
Raphaël et Marie se retrouvent enfin dans dans la chaleur de Rome, la ville éternelle. Ils vivent avec passion et folie cette nuit qu'ils se sont promis il y a vingt ans. C'est comme une fenêtre ouverte sur leur jeunesse, leur amour. Qu'ils voudraient éternels à l'image de cette ville.
Mais que deviennent leur compagnon respectif? Ne comprennent-ils pas qu'ils les ont abandonnés en proie à une douleur sans nom? Alors qu'ils s'amusent ne sentent-ils pas qu'ils agissent comme les derniers des salauds?
Dans cette trahison il y a plus...
40 ans... Quel âge bancal...
Dans les lignes de cette BD, dans les cases flamboyantes et crépusculaires, dans les regards des personnages il y a des émotions et des sentiments bien humains. Et bien réels, modernes.
Je l'avais dit pour le tome 1 et je le redis pour celui-ci : ce n'est pas une histoire d'amour. C'est presque une livre de psychologie !!! Sans besoin d'explication on suit le cheminement tortueux de nos deux héros en proie au doute, aux remords, au mal être. Et on comprend...
Raphaël n'est pas qu'un sale goujat qui trompe la confiance de celle qui l'aime. C'est aussi un homme qui cherche à se rassurer sur la solidité de sa relation, d'être sur de vivre quelque chose de vrai, de fort.
Marie n'est pas la sale garce qui entraine l'adultère, c'est une femme torturée, mal dans sa peau. On comprend le pourquoi du besoin de sauter d'une falaise romaine completement nue! Je n'aimerais pas être dans sa tête...
Mais est-ce que toute cette histoire servira de leçon? Est ce que ça leur apportera la sagesse nécessaire pour ne plus faire souffrir ceux qui les aiment?
au vu du final... Pas sur...
En conclusion : n'essayez pas de médecine inca. Ca ne marche pas !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31

critiques presse (5)
LeMonde   02 décembre 2013
Victimes incurables de la crise de la quarantaine, cette histoire en deux tomes est aussi pour vous !
Lire la critique sur le site : LeMonde
BDGest   22 novembre 2013
À ceux qui poseront les yeux sur ce volume, prenez garde à ne pas réveiller les démons de minuit qui sommeillent. Une nuit à Rome, un rêve éveillé qui bouscule le quotidien.
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan   18 novembre 2013
Au travers de ces deux albums, on appréciera tout le talent de l'auteur complet Jim. Avec une narration limpide et des scènes de flash-back bien amenés, son dessin réaliste regorge de plans américains et de lumières d'ambiance.
Lire la critique sur le site : Auracan
BulledEncre   07 novembre 2013
Jim livre une conclusion à cette histoire qui est belle par bien des aspects. L’auteur est connu pour l’originalité de ses scénarios et celui-ci ne fait pas exception à la règle. On suit avec attention cette rencontre entre les deux protagonistes et surtout ce que cela aura comme conséquence sur leur vie.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Sceneario   04 novembre 2013
Une fin d’histoire d’amour (mais rien n’est sûr car c’est un premier cycle) vibrante, remarquablement interprétée via des personnages fortement inspirés et attachants, qui assurément pourrait donner lieu à une adaptation au cinéma. Du Jim comme on l’aime et qui n’a pas fini de nous étonner !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
kanarmorkanarmor   08 mai 2014
Quand j'avais vingt ans, je ne trouvais attirantes que les filles de vingt ans, les autres, je les trouvais moches...
A trente ans, je trouvais les filles de trente ans super belles, mais je trouvais toujours aussi belles les filles de vingt ans. A quarante ans, je trouve les femmes de quarante ans au summum de leur beauté... Elles sont émouvantes, fortes, touchantes...
Mais je trouve celles de vingt ans et de trente super belles aussi. En fait, mon panel s'élargit... Plus je vieillis, plus les femmes m'émerveillent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JulverJulver   02 janvier 2015
Tu écouteras Miossec, Keren Ann, Damien Rice et Da Silva. Mais un vieux morceau de Gerry Rafferty te procurera toujours autant de frissons, certaines chansons (...) te planteront à chaque fois leur lame rouillée à deux centimètres du coeur. Et la lame remuera doucement...Pas assez pour te faire crier, juste assez pour te mettre à genoux.
Commenter  J’apprécie          20
beamag87beamag87   01 novembre 2013
-Tu sais quoi, Raph... tu me donnes de l'espoir.
-Pourquoi tu dis ça?
-Je ne sais pas... je te vois, avec Sophia. Les hommes ne sont pas condamnés à n'être que des salauds...
J'ai failli merder, mais je suis content d'avoir résisté. Et j'espère que ça ne me reprendra pas.
-Et si c'était dans notre nature?...
Commenter  J’apprécie          20
kanarmorkanarmor   09 mai 2014
Et un jour, enfin, quand tout cela sera loin derrière toi, quand quelques années auront défilé, Sophia te redonnera une dernière chose. La plus importante peut-être, la plus rare, sans doute.
Sa confiance.
Commenter  J’apprécie          20
LilizLiliz   17 juillet 2015
Ton cadeau, c'est d'être là, c'est juste ce moment... Cette poignée d'heures volées au temps...
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Videos de Jim (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Jim
De la BD aux romans : les secrets d'écriture de Jim
autres livres classés : promessesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3387 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..