AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Harcèlement ! (31)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
delitterys
  28 novembre 2011
C'est un livre tout simplement bouleversant ! Je l'ai lu la gorge serrée par l'angoisse et la tristesse.

La construction, en entrelaçant le passé, le présent et surtout le regard des différents acteurs (victime, bourreaux, témoins silencieux, adultes aveuglés par les préjugés, parents déboussolés), permet de mettre au jour une histoire profondément humaine : nul être manichéen dans ce récit, juste de simples personnes avec leurs qualités, leurs failles, leurs parts d'ombre, qui participent toutes de la descente aux enfers que subit ce pauvre élève hors-norme.

Le retournement final apporte un nouveau regard, intéressant, sur l'ensemble de la structure narrative.

Je regrette simplement que les adultes n'aient pas repris, véritablement, le dessus sur les bourreaux à la fin de l'histoire... On a l'impression qu'ils évacuent au plus vite ce drame où ils sont loin d'avoir eu le beau rôle - et voilà une remise en question terrible pour l'enseignante que je suis : suis-je sûre de bien percevoir mes élèves ?
Lien : http://www.delitteris.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
murielan
  31 janvier 2013
Valentin vient d'arriver dans un nouveau collège. Très rapidement, il devient le souffre douleur de Bastien et de ses camarades. Mais Valentin se tait, subit les brimades, le harcèment et la violence quotidienne sans rien dire, vivant un enfer et glissant peu à peu dans un mal-être que tout le monde préfère ignorer...
Un roman bouleversant, écrit sous forme de témoignages : celui du bourreau, de ses complices, des camarades qui savaient mais qui n'ont rien dit et des adultes qui n'ont rien vu (parents, principal, CPE, profs...).
Un récit qui fait réfléchir sur ses propres pratiques et qui ne peut laisser indifférent !
Commenter  J’apprécie          250
claireo
  12 octobre 2012
Récit à plusieurs voix, qui raconte le calvaire vécu par un élève de collège, harcelé par un de ses condisciples. Chacun des protagonistes de cette histoire, élèves, professeurs, principal, parents, etc... raconte sa version à une psychologue venue dans l'établissement, du début, lors de l'arrivée du nouvel élève, à la rentrée scolaire, jusqu'au dénouement.
J'ai bien aimé cette manière d'aborder le thème du harcèlement,ainsi que la fin en clin d'oeil, qui donne une nouvelle perspective au récit.
Commenter  J’apprécie          220
CelineCDI
  15 février 2013
Valentin vient de changer de collège. Elève un peu "lunaire", il se lie d'amitié avec Bastien, le chouchou des profs mais rapidement, leur amitié évolue vers une relation plus compliquée : en effet, Bastien manipule Valentin avec beaucoup de perversité et finit par devenir son bourreau, sous les yeux de la classe et des adultes du collège qui ne comprennent pas toujours ce qui se passe vraiment...

Sous forme de témoignages croisés des différents acteurs de cette histoire très réaliste, on découvre avec effarement la perversité qui se cache parfois dans les relations entre des personnes. Bastien n'a pas vraiment conscience de sa cruauté, les adultes sont aveugles face à ce qui se joue sous leurs yeux et seule Barbara, une copine de classe, comprend, sans avoir le courage de se battre pour faire éclater la vérité. On frôle le drame, c'est effrayant... J'espère que ce roman pourra ouvrir les yeux de certains ados sur les comportements qu'on ne prend pas toujours au sérieux bien qu'ils soient totalement toxiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
ennapapillon
  06 décembre 2012
Cette histoire raconte des évènements qui se sont produits 2 ans auparavant dans un collège tout à fait ordinaire. Valentin est nouveau, il essaie de se faire des copains mais Bastien et Karim qui lui paraissent sympa au début se retournent très vite contre lui car il est un peu énervant. Ce dernier devient alors leur bouc émissaire. Il subit des brimades qui escaladent en violence et il se met de plus en plus en retrait, s'éteint...

Personne ne s'en rend compte, ou plutôt, personne ne devine ce qui ne va pas, ni ses parents, ni ses professeurs, ni le principal... mais les autres élèves, eux, savent très bien ce qui se passe. Il y a un clivage entre ceux qui participent activement à ce harcèlement et ceux qui le tolèrent.

L'originalité de ce roman c'est que le récit est fait des témoignages des différents protagonistes de l'affaire qui, quelques temps après se confient ou donnent leur point de vue à une psychologue qui fait un mémoire sur le harcèlement scolaire. Elle ne parle jamais, on entend juste les voix des élèves, enseignants et parents qui déroulent petit à petit l'année scolaire durant laquelle Valentin a souffert en silence.

C'est très réussi, vraiment poignant, tout en étant réaliste et comme c'est écrit sur le mode d'une enquête cela rend l'ensemble très accrocheur. J'ajouterai que même si les protagonistes sont presque tous des collégiens, ce roman est très bien écrit, l'auteur ne cherchant pas à créer un langage faussement "jeune".

"Ce qui s'est passé cette année-là, ce que notre classe a fait subir collectivement à Valentin est dégueulasse. Parce qu'on peut toujours accabler Bastien, et je suis la première à le faire, et affirmer que, sans lui, ce ne serait pas arrivé... Il n'empêche que [...] TOUTE LA CLASSE SAVAIT ET PERSONNE N'A RIEN DIT." (p 133)

(La mère) "Notre premier réflexe a été d'en vouloir aux enseignants et à leur principal. Vous savez, c'est vieux comme le monde : quand le message est trop dur à avaler, on s'en prend au messager. Cela dit le collège a une lourde responsabilité dans cette histoire. Eux non plus n'ont pas su déceler ce que dissimulait le changement de comportement de Valentin, son repli. Mais comment pourrait-on leur jeter la pierre, alors que nous avons, nous les parents, fait preuve du même aveuglement." (p 155-156)

Pour une ouverture sur ce thème en classe allez sur mon blog
Lien : http://ennalit.canalblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
zazimuth
  24 octobre 2017
Valentin, collégien qui arrive dans un nouvel établissement devient vite la risée, le jouet et le souffre-douleur de ses camarades, à commencer par Bastien qu'il prenait pour un ami au début...
Valentin aime la musique classique et le blues ; sa curiosité pour les arts et la culture, son enthousiasme naïf et ce que les autres prennent pour de la pédanterie en font une cible de choix. Absolument pacifique, honnête et juste, Valentin ne comprend pas pourquoi ils s'en prennent ainsi à lui... gratuitement.
Je ne vais pas expliquer plus en détails le récit mais si le titre résume de quoi il est question, ce roman a l'avantage de ne rien cacher de ce que cela peut recouvrir de sordide.
Cette histoire, éclairée par le point de vue de plusieurs protagonistes interrogés par une enquêtrice, est glaçante. Elle démontre les mécanismes du harcèlement scolaire, la création d'un bouc-émissaire avec la complicité passive du reste de la classe, la surdité des adultes face aux appels à l'aide de plus en plus faibles de la victime. Ce que subit Valentin est réellement insupportable et comme il ne veut pas décevoir ni inquiéter ses parents il est contraint de voler et mentir pour alimenter le racket dont il est victime et masquer ses blessures.
C'est inadmissible que la société ne s'indigne pas plus de telles tortures !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
SimoneDracip
  26 septembre 2012
Un roman à plusieurs voix où chacune sonne juste.
Un ado, Valentin devient le souffre-douleur d'un camarade de classe (Bastien), puis de toute la classe. Deux ans après, une psychologue interroge divers témoins pour comprendre ce qui c'est passé.
La force de ce roman est d'alterner les points de vue du persécuteur, des témoins et d'un narrateur neutre pour le côté de la victime. le ton n'est pas manichéen : Valentin a un côté "soulant" et Bastien ne paraît pas si mauvais... Pourtant, c'est la lâcheté de chacun qui est pointée et je crois que je ne regarderai plus jamais les élèves "soulants" de la même façon.
Commenter  J’apprécie          80
PetiteNoisette
  01 novembre 2016
Enfin un roman qui décrit vraiment bien le harcèlement et comment il est vécu au collège, et notamment du point de vue des adultes.

Je reprendrai une phrase de Christian Grenier en parlant de ce livre : "on est aux antipodes du manichéisme !" C'est exactement cela ! Car ce que les ados font subir à Valentin, ils ne s'en rendent pas bien compte, la plupart pense réellement que Valentin est plus ou moins coupable de quelque chose, et Valentin lui-même semble parfois "chercher" à ce qu'on s'acharne sur lui. Il n'y a donc pas de "gentil" et de "méchant", il y a juste des personnages avec leur personnalité qui a du bon et du moins bon (même si bien évidemment il y a certains personnages pire que d'autres).
Et c'est cela qui ancre ce récit dans la réalité. C'est pour cela que les profs et les adultes du collège mettent du temps avant de se rendre compte de ce qui se passe.

Le personnage de Bastien me fait penser à des discussions que nous avons parfois au collège. Je me souviens d'une réunion où une collègue avait dit d'un élève qu'il était vicieux. La Principale l'avait repris en disant que c'était inacceptable de parler ainsi d'un élève, que ce n'était qu'un enfant et qu'aucun enfant n'était mauvais. J'avais été assez mal à l'aise à ce moment là car si je trouvais le mot employé par la collègue assez fort, je n'était pas non plus d'accord avec la Principale. Il arrive parfois que l'on voit que certains élèves sont vraiment méchants et la bienveillance à parfois bon dos (mot employé à outrance dans mon collège). Quand on est face à des cas de harcèlement comme décrit dans ce roman, je trouve trop facile de ne pas punir les harceleurs sous prétexte qu'ils ne se rendent pas compte. Comment et quand se rendront-ils compte que leurs actions font souffrir les autres s'ils ne sont jamais punis ?

Un roman bien écrit, qui dérange, qui fait se poser des questions.
Un roman qui, pour une fois, n'accuse pas à outrance les adultes car ici on dit bien que le harcèlement est justement ce qui se fait dans le dos des adultes.
Un roman dont la fin m'a un peu déçue mais ce n'est pas ce que je retiendrai.

Mais d'ailleurs, est-ce vraiment un roman ?
Lien : http://blogonoisettes.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
EymericM
  11 mars 2013
Un livre dérangeant, dans le sens où contrairement à la de nombreux romans ados sur le sujet, le harcèlement n'est pas présenté comme un acte totalement coupé de la personnalité de la victime, qui arriverait gratuitement pour une raison banale. La personnalité ou les goûts - excentriques pour son âge - de Valentin, sa volonté de vouloir toujours se mettre en valeur pour attirer la sympathie des autres (au détriment de les écouter), sa maladresse dans ses relations, si ils n'excusent ni n'expliquent pas le harcèlement qu'il subit, sont autant de points sur lesquels ses camarades de classe s'appuient pour le détester ou l'humilier. le livre va très loin, en interrogeant la responsabilité de chacun : les parents, les professeurs, les élèves, dans les situations de harcèlement et surtout la puissance de l'effet de groupe.
Commenter  J’apprécie          60
lapetitefadette
  02 avril 2015
Nouveau dans son collège, Valentin est vite devenu le souffre-douleur de Bastien et sa bande de copains avec qui il avait cru un moment devenir ami.
un livre émouvant et dérangeant sur le harcèlement à l'école et la façon dont le problème est traité par l'école et les adultes dans leur ensemble
Commenter  J’apprécie          40


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Orphée l'enchanteur

Le début du récit commence par:

un songe
un rêve
une discussion
un cauchemar

30 questions
211 lecteurs ont répondu
Thème : Orphée de Guy JimenesCréer un quiz sur ce livre