AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mimi Perrin (Traducteur)Isabelle Perrin (Traducteur)
ISBN : 2020635224
Éditeur : Seuil (16/02/2004)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Médecin militaire à l'hôpital de Muji en Mandchourie, Lin Kong est tiraillé entre deux femmes incarnant deux mondes diamétralement opposés : Shuyu, l'épouse que ses parents lui ont choisie jadis, une humble paysanne aux pieds bandés qui tient sa maison et élève leur fille dans son village natal, et Manna Wu, une jeune collègue infirmière éduquée et moderne qui lui inspire un amour passionnel. Mais il doit réprimer les élans de son cœur, puisque le respect des tradit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
athousandpages
  16 mai 2015
Lin Kong n'a pas choisi son épouse.
Soucieux de leurs vieux jours, ses parents comptaient sur une belle-fille qui prendrait soin d'eux.
Ils lui ont imposé Shuyu, une paysanne aux pieds bandés, saine et industrieuse, mais pour laquelle il n'a aucune affection.
Une situation courante dans la campagne mandchourienne.
Peu après la naissance de leur enfant unique, seul autorisé par le Parti, Lin Kong s'en va travailler en tant que médecin dans un hôpital citadin.
La plupart des infirmières lui vouent une sincère admiration.
Mais coincées par des règlements stricts, elles réfrènent toute velléité démonstrative.
C'est que l'Autorité abhorre, décourage et réprime les rapprochements de personnes de sexes opposés, toujours susceptibles de déboucher sur des idylles et donc des copulations et donc des naissances, ce que l'idéologie maoïste en vigueur entend précisément contrôler.
Rien que des regards obliques et des sourires furtifs, donc.
Pas de quoi détourner Lin Kong de sa passion pour la littérature étrangère qu'il assouvit en cachette et en totale infraction avec les recommandations du Parti.
Mais il y a Manna Wu, une jeune infirmière qui ose un regard un rien plus appuyé, auquel répond un demi-sourire approbateur.
La naissance d'une passion !
Pas question de s'emballer toutefois : même s'il ne visite plus son épouse qu'une fois par an, et encore dans le seul but de l'inviter à consentir au divorce , Lin Kong reste un homme marié.
Il ne s'agirait pas de s'afficher aux côtés d'une autre femme; ce n'est pas seulement l'Autorité, c'est surtout la Tradition qui réprouverait une telle relation extra-conjugale, quand bien même le verbe "aimer" n'a plus été conjugué depuis belle lurette - à supposer qu'il l'ait été un jour !
Et puis ce serait la ruine de leurs carrières respectives de médecin et d'infirmière et de leur situation privilégiée qui leur permet au moins de manger tous les jours et de loger dans des dortoirs - unisexes cela va de soi - moins exigus que la moyenne.
Donc il faut obtenir le divorce, ce à quoi consent Shuyu mais à chaque fois que le juge lui demande de confirmer qu'elle n'aime plus son mari, elle craque, fond en larmes et le divorce est remis au plus tôt à l'année suivante.
La loi chinoise prévoit cependant que le divorce peut être obtenu unilatéralement après dix-huit ans de séparation.
Manna et Lin Kong vont-ils réellement devoir patienter tout ce temps pour enfin pouvoir s'étreindre, jauger s'ils se plaisent vraiment et finalement fonder une famille ?
Leur passion résistera-t-elle à cette longue attente ?
Ha Jin dissèque les sentiments d'amoureux soumis au poids des traditions, contrariés par les injonctions de l'Autorité, défiés par le temps qui passe impitoyablement.
Il a obtenu le National Book Award pour ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aela
  14 mars 2011
C'est le dilemme poignant d'un homme ordinaire que Ha Jin s'attache à décrire, un homme qui passe à côté de l'existence simplement parce qu'il essaie de faire son devoir: d'abord celui que lui dictent la tradition et ses parents, ensuite celui que définit le Parti communiste chinois. Li Kong est un médecin militaire dans un hôpital de Mandchourie, il retourne chaque été dans son village pour y retrouver son épouse et sa fille. Il a autrefois accepté ce mariage arrangé par ses parents. Il est amoureux d'une collègue infirmière, éduquée et moderne, à l'opposé de son épouse, une humble paysanne aux pieds bandés qui tient sa maison. Il essaie d'obtenir le divorce depuis 17 ans, mais rien à faire..
Un beau livre qui nous permet de vivre l'atmosphère de la Chine des années 1966 à 1980, avec sa bureaucratie envahissante, son atmosphère de délation..
Un livre où se retrouve la propre expérience de l'auteur, Ha Jin, qui a servi six ans dans l'armée populaire de libération avant de quitter sa Chine natale pour les USA en 1985.
Ha Jin écrit en anglais. Il s'agit ici de son 2ème livre qui lui a permis d'obtenir le "National Book Award";
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
chocobogirl
  11 septembre 2009
Lin Kong est un médecin militaire dans un hopital en Mandchourie. Il a accepté autrefois un mariage arrangé par ses parents avec une paysanne aux pieds bandés pour laquelle il n'éprouve que de la honte. Vivant à la ville, il ne retourne à son village qu'une fois par an pour retrouver sa fille et sa femme. Mais Lin a rencontré Manna, une jeune infirmière. Un adultère comprometerait leur carrière et leur réputation. Pendant 17ans, Lin va alors essayer d'obtenir en vain le divorce. 18 ans, pendant lesquel Manna et lui attendent d'avoir une relation plus poussée.
Tableau de la Chine communiste des années 60 à 80, ce roman nous montre un pays encore coincé dans ses traditions séculaires. le Parti interdit toute relation entre les 2 sexes chez les personnes non mariés, réprouve le divorce. Les livres sont censurés et confisqués. On apprend que des couples peuvent être affectés à des villes éloignés, au détriment de la vie familiale et que le collectif prime avant tout sur la vie personnel. Pas de vie privée dans la Chine communiste !
"La longue attente" ou comment un parti totalitaire veut régler la vie de tous dans leur intimité, jusque dans leurs rêves.
L'auteur s'interroge aussi sur le désir et l'amour. Une si longue attente ne tue-t'elle pas l'objet du désir ?
Alors qu'ils obtiennent enfin satisfaction, des interrogations se posent sur la véracité de leur amour. L'amour platonique ne s'est-il pas émoussé à force d'attente ?
Lin, amer, semble toujours hésiter entre les 2 femmes. Il se laisse vivre et accepte avec peu de rebellion les règles imposées par le Parti. On aimerait presque le secouer !
De plus, la condition féminine ne parait pas très réjouissante : le rôle de la femme est de s'occuper de son mari et de ses enfants. Et elle semble peu active et délègue les décisions importantes à l'homme.
La Chine d'aujourd'hui a-t'elle tant changé depuis cette époque ? pas sûr...
Une lecture dure et dénonciatrice qui n'est pas exempte de quelques longueurs. Il se passe peu de choses pendant les 20 années du couple que nous suivons et, tel un hommage au titre, on attend longtemps le dénouement. ça reste pourtant un roman très intéressant pour découvrir la vie sous la domination du Parti communiste.
Lien : http://legrenierdechoco.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MIOP
  09 février 2012
Lin Kong, médecin militaire dans un hôpital de Mandchourie, retourne chaque été dans son village pour y retrouver son épouse et sa fille.
Il a autrefois accepté ce mariage arrangé par ses parents. Mais depuis dix-sept ans, à chacun de ses retours, il tente d'obtenir le divorce, en vain... Cessera-t-il d'être prisonnier de cette union, surtout lorsque l'on sait qu'un constat d'adultère le priverait d'exercer son métier ? Sa passion pour une jeune infirmière restera-t-elle à jamais impossible ? Avec pour toile de fond, de 1966 à 1983, une Chine attachée à ses traditions séculaires autant qu'opprimée par la bureaucratie communiste, La Longue Attente explore par touches délicates les affres des amours contrariées face à l'impitoyable marche du temps.
Commenter  J’apprécie          10
VivianeB
  06 décembre 2012
Un beau livre doté d'une belle écri-ture. Découverte de cet auteur. (Lu en 2002)
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
mariechmariech   09 mai 2016
´ En amour , je dois obéir à mon coeur , poursuivit Manna . Même les oiseaux ne s'entendent pas forcément parce qu'on les met dans la même cage . A plus forte raison pour les êtres humains . Alors ne me parle plus jamais de trouver un autre homme .
- D'accord , fit - il avec un soupir de soulagement . Tu me trouves donc mieux que lui ? plaisanta - t - il .
- Si seulement je ne t'aimais pas autant ! ´ s'ecria- t- elle avec une petite moue triste qui fit ressortir quelques ridules à la commissure de ses lèvres .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Video de Ha Jin (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ha Jin
Ha Jin: 2015 National Book Festival
autres livres classés : littérature chinoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
67 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre