AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de Veyrat


Veyrat
  25 juin 2020
urieux livre rédigé par un singulier pianiste ! L'annonce nous est faite dès le début de ce livre : « Je suis avec le temps devenu pianiste d'eau de mer alors que j'étais pianiste d'eau douce. » C'est cette mutation, dont il est inconscient jusqu'à son entrée au conservatoire national Supérieur de Paris que Bernard Job nous décrit avec une précision d'entomologiste ! Rebelle à la lecture des textes musicaux imposée à son arrivée au conservatoire, exercice qu'il juge négativement parce qu'on ne lui en a jamais démontré l'intérêt, son talent digital, digne des plus grands, lui permet néanmoins d'approcher ceux qui vont lui faire découvrir ce métier d'artisan, et transformer sa vie de pianiste. Parcourir les grandes salles de concert, être reconnu comme artiste international pendant plusieurs années, ne lui suffit plus ! Comment se satisfaire d'une seule ligne, mélodique ou non, sur une partition orchestrale qui recèle tant de trésors cachés dans une même mesure ? Pour reprendre son image initiale, il veut sonder les bouleversements de chaque ligne musicale présents sur une partition orchestrale lors d'une seule mesure, sous-jacents à la ligne mélodique, véritable scaphandrier de la composition musicale ! Toujours pianiste, il s'éloigne progressivement de la carrière de pianiste, invité en concert qu'il rapproche du mythe de Sisyphe : beaucoup d'efforts sans réels progrès et de temps perdu ! Il expose une méthode pédagogique reposant sur des concepts innovants ; cette connaissance exhaustive du texte, permet aux élèves de consacrer à l'oeuvre une réflexion profonde, complétée également par une approche des tonalités et à la discussion des doigtés. Ayant trouvé son graal, qui lui permet de se spécialiser dans le répertoire orchestral pour piano qu'il développera, dont la qualité est universellement reconnue ; sans rivaliser avec la version orchestrale, elle permet de faciliter la diffusion d'oeuvres nécessitant habituellement une instrumentation importante. Puis, dans un long passage, Bernard Job nous confie l'importance qu'il accorde à ses relations de confiance avec les pianos, leurs facteurs, les accordeurs et les ingénieurs du son. Ce livre se termine par une série d'anecdotes pianistiques personnelles de haut vol entre « Grands » du monde artistique, pleines d'humour, et bien sûr par ses merveilleuses interprétations pianistiques qui nous enchantent qui sont contenues par de QR codes à l'intérieur de l'ouvrage. ! Un livre à recommander aux amateurs, aux élèves et aux « Maitres » ! C'est aussi une méthodologie intellectuelle permettant d'aborder plus largement d'autres domaines artistiques !
Commenter  J’apprécie          40



Ont apprécié cette critique (1)voir plus