AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Éric Mettout (Traducteur)
ISBN : 2731614692
Éditeur : Les Humanoïdes associés (20/11/2002)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Aux commandes d'un vaisseau intersidéral, un vieil homme aux cheveux blancs et à la peau parcheminée se souvient. Il s'appelle Albino. Il se souvient de sa jeunesse, quand il n'était encore qu'un jeune garçon à la poursuite de son rêve le plus cher : devenir concepteur de jeux virtuels. Aujourd'hui, il a atteint son objectif. Il est devenu Suprême Technopère. Mais la route fut longue, parsemée d'embûches et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
DoVerdorie
  25 février 2014
La force mentale d'Albino pour "jouer" avec la (ir)réalité virtuelle s'amplifie d'album en album mais ses "plouf plouf"s mystico-ésotériques commencent à me lasser...(soupir)
En plus, il ne sait pas ce qu'il veut ce petit ! (normal à quinze ans, me direz-vous). Dans le troisième tome il voulait encore devenir créateur de jeux virtuels genre "peace and love", or, le "saint-esprit" (= Le Bon père fondateur des technopères qui vit désincarné dans l'éther informatico-sidéral) lui explique que dans ce bas monde, ça ne se passe pas ainsi, et surtout pas sans profit !
Donc, dans le tome quatre, Albino change de camp et il devient bourreau pour aller torturer et zigouiller les ouvriers qui ne font pas suffisamment de bénéfices pour la technocratie.
"De toutes manières, quelque chose en moi était mort : l'innocence. Jamais plus je ne serai un enfant"...dixit Albino. (Ah ! Enfin, il grandit...je commençais à désespérer)
Côté famille d'Albino, ça bouge énormément...
Un des violeurs et la vengeresse (mère d'Albino) ont fait chose commune et la haine s'est transformée en "parties de jambes en l'air" entre amoureux. Ça ne plait pas au fiston (frère d'Albino) qui se promène, renfrogné, avec un sérieux complexe oedipien. La soeur d'Albino se coltine un mari troubadour qui n'a de poète que le nom et qui promène sa chère-et-tendre à la laisse tel un phénomène de foire.
Tout ce beau monde se retrouvera, dans le tome trois, sur la planète des Hyperbatones (lisez "hypermatrones" ou "amazones" et imaginez des Schwarzenegger's bonifiés d'un bonnet G aux jambes comme des troncs d'arbre). Ces tout-sauf-gentes dames n'aiment pas les hommes (retour de bâton par rapport au tome deux), mais, sûrement hallucinogées par les plantes de leur environnement, elles voient dans le fiston complexé une réincarnation de leur déesse. L'oedipien ne va donc pas se priver de priver l'amant de sa mère de ... (Ouille !)
Re-embarquement, dans le quatrième tome, de tout ce monde plus ou moins estropié pour récupérer un trésor convoité, ailleurs dans l'univers, et permettre à dame Vengeresse d'émasculer un nième offenseur... ( oui, c'est lourd payé, les attributs !)
Alors, 3 étoiles sur 5 ??
Pas pour le scénario en tout cas...
Mais je ne me lasse pas, par contre, des dessins d'une richesse grandiose et d'une qualité remarquable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          353
bdelhausse
  29 septembre 2017
Le tome commence par une confrontation entre Albino et un être-planète qui essaie de se nourrir des 500.000 adeptes qu'Albino transporte pour recréer un monde de paix. Cet épisode est plus dynamique, plus vif et plus digeste que l'ensemble des souvenirs du Suprême Technopère.
Albino continue ses souvenirs. Il est devenu un concepteur de jeu pan-techno, le meilleur, il a triomphé de tous les pièges. Alors il se meure aux bourreaux et aidé par Severo de Loyoza, qui apparaît de temps en temps, ectoplasme pan-virtuel, pour guider les pas d'Albino.
Il devient (évidemment) bourreau en contournant les pièges dressés contre lui. Il se dirige alors (pour la prochain tome) vers la secte des techno-évêques qu'il veut intégrer.
De son côté, Panepha arrive à rabattre les prétentions d'Almagro. Erghen, le troisième violeur, est déjà castré, ayant offert ses testicules à sa divinité. Il lui fait alors don de son propre corps, et Almagro prend la place d'Erghen.
Ce genre de BD écrite sous acide est relativement indigeste quand même. Je suppose que cela se sent dans le résumé que j'en fais. Mais la mise en dessin est somptueuse, on regarde ses atroces perversions, cette cruauté inhumaine sur papier glacé et on se repaît des seules images, tant elles sont impeccables. Cela sauve (en partie) le récit (dont on éprouve quand même grand mal à voir la cohérence, le sens, la finalité).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Morgane82
  31 janvier 2015
Comme le prouve la dernière phrase de chacun de ces romans graphiques, Albino monte en grade et découvre à chaque fois plus d'horreur, de malversation et d'avilissement de la société Techno ... Pendant que sa famille se débat dans des batailles hors du commun.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Morgane82Morgane82   31 janvier 2015
Halkattraz était à Grohma ce qu'un mouton est à un loup. Jamais je n'aurai soupçonné sur quelles fondations monstrueuses, inhumaines, insalubres, sanguinaires, vicieuses, étaient construite l'industrie "sacrée" techno-techno.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Alejandro Jodorowsky (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alejandro Jodorowsky
En mars à la Fnac, la virtuosité à l'honneur avec les artistes incontournables tels Khatia Buniatishvili, Youn Sun Nah, Philippe Jaroussky en musique, Alejandro Jodorowsky, David Foenkinos et Raphaël Enthoven pour la littérature. Sans oublier la relève : Tom Walker, Hugo Clément, Foals, Papooz et plein d'autres !
Toute la programmation culturelle dans votre Fnac : https://www.fnac.com/Les-evenements-magasin/cl31/w-4
Ça s'est passé à la Fnac, chaque mois en intégralité sur notre chaîne : https://www.youtube.com/playlist?list=PLiecdOYPtnueHNK22HZL7j4Ad0XeMxr74
Retrouvez-nous sur Facebook : https://fr-fr.facebook.com/Fnac Instagram @fnac_officiel : https://www.instagram.com/fnac_officiel Twitter @fnac : https://twitter.com/fnac
+ Lire la suite
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature espagnole et portugaise>Romans, contes, nouvelles (822)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'échelle des anges - l'arbre

Dans la phrase de la grille, un arbre est nommé, s'agit-il

D'un figuier
D'un abricotier
D'un arganier
D'un prunier

5 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : L'échelle des anges : Un art de penser, suivi de "Image de l'âme" de Alejandro JodorowskyCréer un quiz sur ce livre