AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de jeinus


jeinus
  10 juillet 2017
Roman historique basé sur des personnages réels, à savoir l'enlèvement et la mise en esclavage de 400 Islandais par un raid maritime de l'Empire Ottoman en 1627, cet ouvrage tend à relater un fait historique méconnu de l'histoire Islandaise.

L'auteur effectue ici un travail d'historienne, se rendant en préface du livre à Alger, où les 400 Islandais ont été réduit en esclavage afin de rencontrer un spécialiste de l'histoire de l'Empire Ottoman.

Le récit prend donc forme en Islande, où Gudridur, la protagoniste principale, mène une vie paisible sur les îles Vestmann en compagnie de son fils et de son mari.
Tranquillité de courte durée puisque le rapt Ottoman l'arrachera très vite elle et son fils de 4 ans à tout ce qu'ils connaissent, les menant au cours d'une traversée des plus pénibles, vers l'inconnu.

Ce roman, dans sa violence brute qui y est décrite, car les Ottomans bien que possédant une civilisation plus avancée à l'époque, n'en sont pas moins brutaux et dénués de pitié, vendant ces pauvres Islandais comme du bétail à de riches propriétaires.

Confrontation entre deux civilisations, deux types de croyances religieuses, ce roman est d'abord et avant tout le combat d'une mère pour s'affranchir de sa servitude afin de rentrer sur sa terre natale. Son fils, enrôlé dans les jeunesses musulmanes, ne sera pas autorisé à partir, représentant un trop grand potentiel pour le développement de l'Empire.
Réussira t-elle contre vents et marées à le libérer?

Réponse en Octobre prochain avec le deuxième et dernier volume.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus