AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2871531889
Éditeur : Claude Lefrancq (16/09/1999)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Rois de l'espace 1 :
Rois de l'espace (1954) - Retour sur Mars (1955) - En route vers les étoiles (1956) - Voyage intersidéral (1957) - Aux frontières de l'univers (1958).

Si William Earl « capitain » Johns acquit une solide stature dans le monde des 'aventuriers de la plume', s'il tient, aujour'hui, sa célébrité de la saga mettant en scène Biggles, ce pilote de la R. A. F. s'il est fort bien connu aussi de nombreux amateurs pour ses diverses a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ToolFan
  16 avril 2015
Rex Clinton et son père, Timothy Clinton surnommer "Tiger", sont entrain de chasser lorsqu'ils croisent sur leurs chemin le domaine de " Glensalich Castle" où le professeur Lucius Brane, mieux connu sous l'appellation pure et simple de "professeur", expérimente un prototype de véhicule aérien basé sur le vol vertical et non horizontal. Très vite les Clinton père et fils se retrouvent embarqué dans une incroyable aventure. En effet, contre toute attente, ceux ci délaissent leur partie de chasse et deviennent de vrais amis pour le professeur -à grand coup de caramels mous améliorés qui permettent de ne pas manger pendant perpète- ainsi que pour son majordome le brave (et très discret) Judkins. Ils seront rejoints plus tard par un autre terrien, le professeur et médecin Toby. Aussi s'ajouterons à la petite bande quelques extraterrestres anthropomorphes dont le plus fidèle sera Vargo, un martien à qui ils auront sauvé la vie.
Car oui, nos d'aventuriers seront les premiers hommes à quitter la terre, à se poser sur la lune, Vénus, Mars et bien d'autres planétoïdes tous autant originaux et pourvus de vie, pour certains. Le professeur considère que "la vie est capable de s'adapter un peu partout, elle trouve toujours une solution en fonction de son environnement". C'est un peu l'adage qui va être la clef de voûte de toute l'histoire des "rois de l'espace".
Tout d'abord les mauvais points:
1) Les personnages (sont dénués de personnalités).
---Le professeur est un scientifique, il sait donc (quasi) tout et à la fâcheuse tendance à toujours donner une explication de tout ce qu'il voit, sent, et entend... C'est clairement la figure pensante du groupe.
---Tiger, c'est un ingénieur, ancien militaire de la RAF (armé de l'air britannique). C'est celui qui a le "muscle", la niaque, l'envie de tuer,... Et une carabine.
---Judkins. Qui? Judkins! Je ne vois pas! Haaaaa mais si! le mec qui ne parle jamais et qui passe son temps à préparer, silencieusement, le matos pour les autres!!! En faite non, je ne vois pas.
---Toby, même chose que Judkins, mais tout de même un peu moins.
---Rex, est celui auquel l'on est censé s'identifier, c'est un ado il rêve d'aventures et pose des tas de questions. Il est aussi très insouciant du danger. C'est celui par qui les ennuies vont arriver, mais aussi les rebondissements.
Donc, en résumé, nous avons ici une belle bande de personnages très stéréotypés.
2) L'orthographe et la traduction.
Il étaieNT pour un singulier le verbe est au pluriel. J'ai repéré quelques fautes de ce genre. En bref de grosses fautes bien ignobles. Peut-être ne devrais-je pas juger car mon orthographe est loin d'être parfaite, mais je ne suis pas non plus traducteur de roman.
Dans le dernier roman (le livre en compte 5), l'on parle des extraterrestres qui, maintenant, parlent un excellent "français". Or dans les 4 premiers roman la langue est "l'anglais". Ça irait si cela restait ainsi tout le long du cinquième roman, mais non! Car quatre lignes plus bas on évoque la langue des héros terriens comme étant l'anglais....
3) Je crée une section rien que pour ça même si cela pourrait aller dans celle des personnages. le professeur devient très très vite, très très très exaspérant avec son besoin maladif d'expliquer,.... TOUT!!!

Passons à présent aux bons cotés:
1) L'aventure! Car oui, c'est un sacré roman d'aventure que nous avons ici, pour peu que l'on ne prête pas attention aux choses illogiques présentes dans le bouquin. Nous ne sommes pas dans un roman de "Hard science" qu'on se le dise. Celui-ci ayant été écrit dans les années 50, en 54 pour être exact, il y a donc une foultitude d'improbabilités, êtres vivants présent sur la lune, Vénus, ou Mars etc. Mais Ceci n'est pas très dérangeant, en tout cas pour moi ce ne le fut pas. La raison étant que le voyage en vaut la peine. C'est très dépaysant! L'auteur se tue à inventer des planètes toutes aussi originales les unes que les autres, planète de glace, de verre, planète avec une géante montagne "aimantée" si lourde qu'elle fait basculer la planète d'un coup, créant ainsi et soudainement des vents monstrueux composés d'immenses rochers, planète recouverte et dominée par les plantes, planète qui ne tourne pas sur elle même et dont une partie est constamment éclairée et très chaude tandis que l'autre baigne dans l'obscurité profonde et un froid intense, et où des pygmés sont en guerre constante au niveau du terminateur. 
L'auteur invente aussi sans cesses des races animales inspiré de ceux de notre planète, ou des humains aux proportions différentes, car s'étant adapter pour survivre dans leur propre milieu. Cependant on est loin d'un Jack Vance, qui maîtrise cet art à la perfection, rendant ses races plus crédibles en leur donnant de la profondeur à tous les niveaux.
2) Un tourne-page très très facile à lire, bien que les 800 pages peuvent parfois devenir ennuyeuses, parce que l'on suit toujours la même approche et que le professeur fini par nous taper sur les nerfs. D'ailleurs, j'ai lu le livre en prenant bien mon temps. J'ai lu bien 10 bouquins entre le moment ou j'ai commencé à lire "Les rois de l'espace" et ou je l'ai fini. Heureusement que les chapitres sont souvent courts et que les 5 romans ne font pas 200 pages chacun.
Conclusion
Dans l'ensemble je ne sais dire si j'ai bien aimer ou non. L'aventure était intéressante et très vivante. Mais les défauts étaient bien trop présent. J'ai aimé les pages d'introduction au début du bouquin et aussi de chacune des cinq aventures. Ces pages décrivent les raisons du pourquoi, à propos des invraisemblables suppositions de l'auteur. Comme l'idée du vaisseaux puisant l'énergie du soleil (pour ne pas avoir de soucis de ravitaillement en carburant) et allant à des vitesses inimaginables, tout cela pour rendre le voyage possible à nos héros. Ou encore l'explication de la peur du nucléaire et de la guerre (je crois que le roman fut écrit pendant la période de la guerre froide si je ne m'abuse), etc.
Je ne recommanderais ce livre qu'à ceux qui ont un besoin d'aventure, ou aiment lire les romans de ce type, sans prises de tête. J'ai passé un bon moment, mais sans plus. 
De plus je m'étais jurer de finir ce livre (rare) qu'un ami m'avait prêter et d'en faire la toute première critique sur Babelio. Tout ça pour dire que je comprendrais que d'autres lecteurs n'aillent pas au bout des cinq histoires. Surtout ceux qui préfèrent la hard science, ou de l'action à tous va, ou encore quelque chose de plus intelligent et de mieux ficelé. Cependant, je ne doute pas que ceux-ci pourraient apprécier ce voyage et les découvertes qui en résultent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ToolFanToolFan   15 avril 2015
Ils flânèrent, le professeur examinant chaque choses avec la plus grande attention.
-Ah! Qu'est ce-que c'est?, cria-t-il soudainement, s'arrêtant et ramassant un petit objet presque transparent, de la forme et la taille d"une aveline.
-Qu'est-ce que c'est? demanda Rex.
-Du cristal de roche, je pense. Non. Dieu me bénisse! C'est un diamant!
-Un diamant!
-Oui regardez! Il y en a des tas, incrustés dans ce rocher. C'est là qu'il ont été formés par la chaleur et la pressions. L'action de l'eau à travers les âges a érodé la roche, faisant apparaître les diamants, qui sont plus durs. À la fin, lorsque la roche aura été totalement désagrégée, les cristaux resteront sur le sol.
-Puis-je en prendre un?
-Certainement pas.
-Pourquoi? demanda Rex surprit.
-Parce que la loi interdit à quiconque d'importer des pierres précieuses sans les déclarer au Agent de la Douane. Je n'ai pas l'intention de faire un rapport aux douaniers, et je ne veux pas prendre le risque d'être emprisonné pour avoir oublié de déclarer une babiole, aussi jolie puisse-t-elle être.
Le professeur jeta le diamant.
Ils repartirent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ToolFanToolFan   16 avril 2015
De retour sur la Terre, le professeur avait décidé de construire un second "cosmobile", plus grand et plus perfectionné que le Spacemaster I, en y apportant toutes les modifications suggérées par l'expérience. Il projetait de revenir sur Mars en vue de tenter d'arracher à leur triste sort les derniers survivants de sa population, et sa plus grande crainte restait de ne pas arriver à temps. Mise à part toute considération simplement humanitaire, le savant estimait tragique de laisser disparaître les derniers Martiens, car ainsi serait perdue pour toujours l'histoire de la planète et de ses habitants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2860 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre