AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2874262129
Éditeur : Alice (20/02/2014)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Cette fille différente, c'est Evie (on vous épargne son vrai nom, inventé par sa mère). Elle a été scolarisée à domicile, dans une maison durable que sa mère et elle ont construite pour y vivre en autonomie, avec poules et vaches. Sauf que, pour pouvoir s'inscrire dans l'université de ses rêves (pour suivre un programme de planification urbaine avec spécialisation en justice sociale), il faut au moins qu'Evie fasse un an de lycée. C'est comme ça qu'elle débarque à s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
labouquineuse01
  16 avril 2014
J'ai vraiment apprécié ce livre, et les valeurs de Evie, l'héroïne. La seule chose qui est dommage, dans cette histoire, c'est Rajas, le garçon dont Evie tombe amoureuse. Je le trouve énervent avec ses sourires en coin, qui sont sûrement ironiques, et sa façons de traiter Evie. C'est assez étrange car tous les personnage du livre sont anti-clichés -la capitaine des pom-pom girls solidaire, Marcie, etc...- sauf Rajas, dont on sait dès la 2ème page -le moment où il apparaît- qu'Evie va inévitablement en tomber amoureuse. Et le final ! Où il s'excuse -devant tout le lycée, bien sûr- et où, bien sûr Evie fond comme neige au soleil dès qu'il commence à parler.
Mais, à part celui-là, les personnages sont géniaux. le scénario est bien fait, et on ne s'ennuie pas une seule seconde !
Commenter  J’apprécie          70
cats26
  31 janvier 2017
Evie a toujours été scolarisée à domicile par une mère bohème, anarchiste et excentrique. Or, la voici décidée à suivre les cours de terminale du lycée de sa ville avec tous les adolescents de son âge.
Elle découvre les codes de l'école, le mode de vie adolescent, l'amitié, l'amour.
Comme Evie ne connaît pas le système, elle en pointe rapidement les failles et les dénonce.
Cependant, elle va apprendre que les actes, même motivés par une bonne raison, peuvent devenir incontrôlables.
On retrouve dans ce roman les ingrédients d'un roman de littérature jeunesse américain : le lycée avec les professeurs plus ou moins appréciés, les pompoms girls, le repas à la cantine, les relations avec l'administration scolaire.
Néanmoins, sous le regard d'Evie, la narratrice de l'histoire, tout semble étrange.
Evie est franche, pleine d'humour et d'énergie. On ne peut s'empêcher de se dire qu'elle en fait parfois trop mais on comprend bien pourquoi elle agit ainsi.
Bref, elle est différente et cela change des héroïnes parfois insipides des romans jeunesse.
C'est un roman sur la différence, le courage mais également sur l'amitié et les stéréotypes.
Une citation ouvre chaque chapitre et fait référence au fait qu'Evie les collectionne : heureusement, elle n'en sort pas à tout bout de champ mais ces citations d'ouverture sont bien trouvées et donnent bien le ton aux chapitres.
La narration à la première personne, désormais classique en littérature jeunesse pour permettre l'identification du lecteur au personnage, joue à plein dans ce roman pour souligner le décalage entre Evie, ce qu'elle est, ce qu'elle pense et les autres élèves.
Le titre lui-même revient comme un mantra au cours du livre : Evie le répète pour se réaffirmer, pour définir qui elle est, avec ironie parfois.
Côté romance, rien de très original mais Rajas nous change aussi des bad boys mystérieux épris de musique ou de mécanique (il est passionné d'ébénisterie et est d'origine indienne).
A partir de 14-15ans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable
  03 juin 2017
Roman jeunesse "différent" puisqu'il présente une héroïne hors norme, non par ses super pouvoirs, mais par des valeurs morales nettement au-dessus de la moyenne des gens. Par sa force de caractère, la profondeur de ses opinions, son audace et sa confiance en elle, elle va chambouler les façons de faire de tout un lycée. Enfin un personnage qui est loin d'être superficiel et qui fait réellement réfléchir!
Commenter  J’apprécie          90
Lizouzou
  26 avril 2014
Evie est une fille différente car elle n'a rien à voir avec les autres ados : elle vit dans une maison durable qu'elle a construit avec sa mère, elle s'occupe des animaux dès le levé du soleil et prends des cours à domicile. Mais avant d'intégrer une grande université, Evie tente l'expérience un peu folle d'aller dans un lycée normal et de s'intégrer parmi les autres ados ! Pas facile à faire quand on n'a qu'une envie : dénoncer les choses qui dérangent comme la discrimination, les inégalités sociales, la liberté d'expression, ...
Je n'avais jamais entendu parler de ce livre avant de le trouver dans ma petite librairie jeunesse préférée ! Pour le boulot, j'avais besoin de romans d'ados sur le thème de la différence, et certe le titre du livre m'a bien aidé sur ce coup là !
J'ai aimé faire la connaissance d'Evie, cette jeune fille qui se caractèrise comme différente étant donné qu'elle n'a pas la vie type d'une ado de son âge. Elle a une relation fusionnelle avec sa mère, genre de baba cool qui l'encourage à penser par elle-même et à dénoncer le système ! Mais Evie a également les pieds sur terre, puisqu'elle décide d'intégrer un établissement scolaire pour pouvoir s'adapter au mieux lorsqu'elle ira à l'université. Juste avant la rentrée, elle fait la connaissance de Jacinda et Rajas avec qui elle nouera très vite le contact. le problème c'est qu'une fois intégré, Evie ne peut s'empêcher de remarquer des choses qui la tracassent : que ce soit une prof qui se permet des commentaires discriminants ou un prof qui aurait une liaison avec une élève. Evie fera alors tout ce qui est en son pouvoir pour alerter et diffuser l'information, au risque de la mettre souvent dans l'embarras !
C'est un livre fort puisque de grands thèmes sont abordés ici. Forcément on pourrait croire qu'il s'agit d'un livre engagé et dans un sens c'est le cas, mais pas que ! L'auteure s'amuse également à décrypter l'univers de l'ado : l'amitié, l'amour, l'entraide, le monde scolaire... Tout y abordé et écrit d'une manière à passer un très bon moment. On tourne les pages sans s'en rendre compte et c'est avant tout ce que je cherchais avec cette lecture ! Alors certes, c'est un petit pavé (350 pages environ) mais qui se lit vraiment très rapidement !
Bref, un roman pour ado qui mériterait un peu plus de considération ! Un très bon moment !

Lien : http://lespetitslivresdelizo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Leslivresdedidine
  01 juillet 2014
Ce livre, c'est un petit bijoux qui donne une bonne leçon, sur l'amitié, l'amour, l'école en génaral aussi.
Suivre Evie, Rajas et Jacinda, est tout simplement merveilleux. Et ce livre nous fais réféléchir...
Même si c'est un coup de coeur, je pense que j'ai quand même le regret que le récit ne se finisse pas un peu plus tard!
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   31 mai 2018
Maintenant, trouver de l’aide. J’ouvre mon téléphone portable. Il ne s’allume pas. Évidemment, j’ai oublié de le recharger.

Les flashs de douleur réapparaissent dès que je transfère mon poids sur l’autre jambe. Ma cheville est déjà enflée et m’élance. Délicatement, je plonge mon pied dans le ruisseau pour que la fraîcheur de l’eau atténue le gonflement.

Le serpent, perplexe, m’observe.

J’ouvre mon sac à dos et en tire mon carnet de croquis, une boîte de crayons de couleur et une gourde d’eau filtrée. Ah ! J’ai trouvé : la trousse de secours prévue par Martha. Un point pour Martha et pour toutes les mamans du monde. Une plaquette d’Ibuprofène, super ! J’avale deux comprimés avec une gorgée d’eau et je farfouille dans le reste du kit de secours : des pansements, un bandage, un sifflet, des allumettes waterproof et un miroir. J’ai aussi les deux barres de céréales maison et le pot de raisins secs et de cacahouètes que j’ai emportés : au moins, je ne risque pas de mourir de faim. En rade, blessée, mais je peux gérer. Pas de panique. Pas d’inquiétude. Cette fille est différente.

J’enroule la bande élastique autour de ma cheville et je la replonge dans l’eau, où flottent des feuilles d’érable pourpres aux extrémités recroquevillées mouchetées de brun. Elles tournoient paresseusement dans le remous qui s’est formé autour de mon pied. Moi aussi, je ferais bien de ralentir un peu : Martha ne réalisera pas que je suis blessée avant un bon bout de temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   31 mai 2018
Je parviens à saisir le serpent, non sans me tordre le pied et tomber à la renverse, les fesses dans le ruisseau. Lorsque je me relève, une douleur lancinante irradie ma cheville. Je prends une longue et profonde inspiration yogique – Ujjayi, la respiration de l’Océan – pour rester calme. Ancrée. Forte.
À cloche-pied, avec dans une main le reptile qui se tortille, je me hisse sur un gros rocher. Pendant que j’enlève mon sac à dos, le serpent me tire la langue à plusieurs reprises. Il doit penser que je suis folle. Il y a pire. Mieux vaut être folle que mollassonne. Ou que timide, voire docile, ou ennuyeuse.
De mon sac, je sors le pot en verre que j’ai apporté pour le serpent.
— Tes quartiers temporaires.
Il rampe à l’intérieur du bocal et se love au fond. Après avoir ajusté le couvercle ventilé, je soulève le récipient pour mieux observer l’animal : un noir velouté, des lignes jaunes qui courent le long de son dos. Couleuvre rayée ou couleuvre ruban ? Je renifle le bocal. Il dégage une odeur un peu âcre, mais pas insupportable. Probablement une couleuvre ruban.
— En tout cas, tu es magnifique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   31 mai 2018
Pourquoi les filles m’observent-elles toujours de cette façon ? Mon cœur se serre. Et je me sens nulle, parce qu’en général, j’ai confiance en moi ; c’est comme ça que j’ai été éduquée. Mais si Audrey est le genre de fille qui plaît à Kumar, la probabilité qu’il s’intéresse à moi est proche de zéro. Je ne suis pas menue. Je ne suis pas grosse non plus, loin de là, j’ai… disons… des formes. Je suis musclée, bien bâtie et grande. Féminine ? Soyons clairs : je suis fière d’être une fille, mais féminine ? Pas vraiment. Je regarde mes pieds nus, mes ongles sans vernis, les poils clairs sur mes jambes pas épilées, et j’attrape ma longue queue de cheval brune pour la resserrer. Peu importe. Je suis comme je suis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MilleviesenuneMilleviesenune   09 novembre 2016
Minute. Qu'est-ce qui m'arrive ? C'est quoi, cette façon débile de douter de moi, de me prendre la tête et de complexer ? S'il y a bien une chose que je suis, c'est sûre de moi, et j'ai la peau dure. Mais ... à cause de mes sentiments pour Rajas, je me sens exposée ... fragile comme un nouveau-né. Comme une huître sans sa coquille, qu'on aurait balancée sur la plage, puis aspirée à contre-courant.
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   31 mai 2018
Mon Dieu, j’aimerais que mon cœur cesse de marteler comme ça. Mais ce mec est tellement beau. Et si gentil. Et il a un solide sens de l’humour aussi. En plus, lui et Jacinda ont l’air de comprendre mes blagues, ce qui n’est pas une mince affaire, vraiment ! Je n’ai pas tellement eu d’amis de mon âge.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : écologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox

Autres livres de J. J. Johnson (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
62 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre