AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

M. Varney (Traducteur)
ISBN : 2844850391
Éditeur : Allia (23/06/2000)

Note moyenne : 3.3/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Si le rapport des habitudes lie les individus, le Paresseux peut se flatter d'une protection universelle. Les paresseux sont innombrables : tout homme est ou espère de l'être. Ceux même qui semblent le plus différer de nous augmenteront bientôt le nombre de nos confrères. Comme la paix est la fin de la guerre, de même la paresse est le dernier terme de l'activité.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Erik35
  30 août 2017
SI VIS PACEM... DEMEURE PARESSEUX.
Samuel Johnson impose très vite son style et son point de vue : «Les paresseux sont innombrables : Tout homme est ou espère l'être». Ainsi l'affirme-t-il dans la chronique introductive à cette série de courts et néanmoins réjouissants essais, ou de fausses correspondances de lecteurs, rédigés au rythme d'un par semaine et publiés entre le 15 avril 1758 et le 5 avril 1760 au sein d'une rubrique intitulée "The Idler" - "Le Paresseux", donc - d'une gazette de l'époque répondant au nom de "The Universal Chronicle".
Les éditions Allia ne nous en livrent-là que vingt-et-une, sélectionnés parmi les cent treize publiées et dont certaines sont à attribuer, pour douze d'entre elles, dans l'édition originale, à d'autres contributeurs proches de l'auteur. Vingt-et-une petites études pleines de cet esprit propre au siècle des lumières, intelligentes, décalées, instructives, souvent critiques et amusantes.
Essayiste, lexicographe, poète, chroniqueur, pamphlétaire, dramaturge et romancier peu connu et encore moins traduit en France, la postérité de Samuel Johnson doit beaucoup à la biographie qu'écrira sur lui l'un de ses contemporains et amis, James Boswell dans sa Vie de Samuel Johnson (Biographie considérée comme un modèle du genre). Ces quelques pièces sont une remarquable introduction à l'art de ce penseur, reconnu sur le tard dans son propre pays (en particulier avec son unique roman, Rasselas qui rencontra un important succès), considéré encore aujourd'hui comme l'un des plus grands critiques que la langue anglaise a jamais eu, particulièrement grâce à son "Dictionnaire de la Langue Anglaise".
Que ces textes (qui ne font guère plus de cinq ou six pages chaque) décrivent le paresseux, se moquent de l'armée, évoquent le "métier" d'écrire, abordent le sujet de l'éducation des femmes (de leur apprentissage de la lecture, en particulier), critiquent la mariage, ils ont tous en comment un style d'une élégance propre à l'époque, d'une grande distinction et d'un sens de l'humour très raffiné.
Une lecture revigorante, un peu trop brève sans doute pour se faire une idée complète de l'intelligence et de l'universalité de pensée de cet étonnant personnage - par ailleurs très certainement atteint du fameux syndrome "Gilles de la Tourette" qui effrayait tant de ses coreligionnaires, personne alors ne sachant évidemment en définir la cause -, l'un des plus grands érudits de son temps et polygraphe comme on en rencontre assez peu dans l'histoire, qui se déclarait lui-même paresseux, mais dont le type de paresse est bien plus à rapprocher de celle de ces grands oisifs (l'otium des latins), jamais en manque d'ouvrage ni de projet en cours, abattant une somme colossale d'entreprises, mais sans en avoir l'air, parce que c'est leur plaisir sans jamais être un labeur, plutôt qu'à l'un ces personnages de fainéant, de bon à rien, de gobe-la-lune, si souvent moqués dans l'historiographie populaire et la littérature.
C'est ainsi que ce Paresseux d'un siècle de plus en plus lointain, parvient encore à nous parler, à nous amuser, nous autres contemporains de ce jeune XXIème siècle frénétique. Et ce n'est franchement pas pour nous déplaire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Erik35Erik35   30 août 2017
Le nombre des livres est une des particularités qui distingue le siècle actuel ; chaque jour on nous annonce de nouvelles entreprises littéraires, en nous donnant l'espérance flatteuse de devenir plus sages que nos bons aïeux.
La multitude des écrivains a-t-elle augmenté notre bonheur ou nos connaissances ? C'est un problème dont la solution est difficile à trouver.
Commenter  J’apprécie          130
Erik35Erik35   30 août 2017
J'ai souvent observé que l'amitié s'éteint quand deux amis cessent leur commerce, et même sans qu'ils se soient offensés respectivement. ; mais aussi je sais, depuis longtemps, que l'oubli est plus dangereux que le blâme.
Commenter  J’apprécie          140
Dans la catégorie : EssaisVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature anglaise et anglo-saxonne>Essais (43)
autres livres classés : satiriqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
249 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre