AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Doug Headline (Traducteur)
EAN : 9791095582540
488 pages
Marchialy (30/09/2020)
4.15/5   31 notes
Résumé :
Seriez-vous prêt à risquer votre carrière pour quelques plumes ?
Un soir de juin 2009, le jeune musicien virtuose Edwin Rist, destiné à une brillante carrière, commet un casse pour le moins incongru : après s'être produit à un concert de la Royal Academy of Music à Londres, il s'infiltre discrètement dans le musée d'Histoire naturelle pour voler des centaines d'oiseaux entreposés là depuis plusieurs décennies. Plus étonnant encore, il ne s'empare pas des fle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
4,15

sur 31 notes
5
6 avis
4
7 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

wooter
  18 novembre 2021

La vie est belle et aussi surprenante que ces oiseaux de paradis.
Je redescends d'un petit nuage, envoûté par une enquête passionnante sur des faits-réels récents… attention c'est archi addictif.
Kirk Wallace Johnson pour se changer les idées du boulot oppressant, pêche à la mouche dans les eaux du Nouveau Mexique. Accompagné d'un guide qui va au détour d'une conversation, lui parler d'Edwin Rist, un jeune prodige flûtiste qui a cambriolé un musée pour y voler de cadavres d'oiseaux rares.
Connaissez vous le paradisier ? L'oiseau de paradis, c'est une famille d'oiseau qui, ayant eu la chance de se développer dans un biome ou l'absence de prédateur et l'abondance de nourriture lui ont permis de mettre toute son énergie et tout son temps au service d'un unique besoin : le sexe.
Ces oiseaux sont selon moi les plus magnifiques de notre planète, ils rivalisent d'ingéniosité pour séduire l'etre convoité. Des documentaires vidéos facilement trouvables vous montreront ce qu'il serait bien difficile de décrire tant c'est saisissant de créativité. Préparation extrêmement soigneuse d'un nid extravagant pour écraser la concurrence, Danses frénétiques totalement hypnotisantes et envoutantes, mettant en valeur des agencement de plumes aux couleurs folles, il faut le voir pour le croire.
Cette petite conversation sur le vol d'oiseaux précieux, va bouleverser le quotidien de l'auteur qui va se plonger dans une quête absorbante qui va se transformer en une enquête minutieuse et acharnée, retranscrite (à coup de plume) avec succès rendant ce fort bel ouvrage vraiment difficile à poser.
Avantage de la PAL bien chargée et des additions frénétiques qui lui sont liées, J'avais oublié le pitch pour mon plus grand plaisir, qui en a été décuplé.
J'ai lu avec un intérêt croissant cet écrit fouillé au ton journalistique, relatant avec aisance et précision l'origine des oiseaux et de leur capture, les faits, et les différents facteurs ayant poussé un jeune génie de la musique à tout lâcher pour quelques plumes aux couleurs chatoyantes.
L'auteur ouvre son livre avec la citation suivante : « L'homme se satisfait rarement de contempler la beauté, il lui faut la posséder.»
On pourrait difficilement trouver plus adapté comme citation. Cette propension de l'humain à transformer une passion en obsession et à se procurer l'objet de la convoitise quoi qu'il en coûte.
J'ai parcouru avec une grande avidité et une curiosité grandissante les pages de ce beau livre, armé d'un smartphone dans l'autre main afin de faire des recherches d'images et de références afin de m'imprégner au mieux de ces découvertes à chaque fois saisissantes de beauté ou d'originalité.
C'est une excellente surprise qu'au détour d'une simple conversation et d'un fun fact balancé sans prétention, elle nous réserve ce beau livre ( à la présentation soignée) fruit d'une passion tout aussi dévorante mais moins nocive pour la science que celle du coupable dont l'histoire nous est contée avec talent et finesse.
Ravi d'avoir découvert ce livre grâce à Babelio, ça fait un cadeau de noël en moins a chercher, et un futur ravi, yeeeeesss !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
SamDLit
  03 janvier 2021
Seriez-vous prêt à risquer votre carrière pour quelques plumes ?
Personnellement, si on m'avait dit un jour que je me passionnerais pour un tel sujet, j'aurais ri. Et bien, j'aurais eu bien tort.
Un récit très spécial, un mode journalistique et une manière détournée de poser des questions essentielles: jusqu'où serions-nous prêts à aller pour acquérir ce qui nous semble le plus important au monde ? Quel est le prix de la beauté absolue, enfin celle qui l'est à nos yeux ? Et à ceux d'autres centaines de fans absolus (monde souterrain étonnant que celui-ci)
Une manière très originale de revisiter le mythe de Faust dans un monde bien particulier: celui des collectionneurs d'espèces rares animalières qui se révèlent tout aussi cupides et peu portés par le véritable amour (préservation, liberté, transmission des savoirs) que les plus banals marchands de tapis (les prix s'envolent !)
Récit extrêmement bien documenté partant d'un fait réel (+ une véritable enquête menée par l'auteur) et d'un univers parallèle méconnu qu'on pourrait traiter de dark communauté des fabricants de mouches. Bzzz (pas celles-là)
Pour un premier roman, il fallait oser - c'est plein d'allant et d'enthousiasme contagieux. On sent que l'auteur s'est peu à peu passionné pour son histoire au fur et à mesure qu'il avançait dans son enquête. Bien sûr, un mode journalistique qui par moments pourrait rebuter certains, nullement ennuyeux, au contraire, très vivant.
Et pour la beauté de l'objet-livre également, la couverture est superbe tout comme la typographie.
Remarqué lors d'une visite en librairie, je n'avais pas 'cédé' à cette tentation, j'y ai succombé lors d'une seconde visite. Hors la beauté extérieure, le sujet est original et le récit vraiment (d)étonnant.
Cadeau Noël pour ceux qui chercheraient encore un livre 'spécial' à glisser sous le sapin. Beau à l'extérieur, intelligent & (d)étonnant à l'intérieur.
- Lecture du 17/12/2020 -
Scénario:
"Edwin Rist est né à New York avant de déménager avec sa famille dans la vallée de l'Hudson. Un jour, il est tombé en extase devant la télévision où l'on expliquait un nouage de mouche de pêcheur… Lors d'un salon de montage de mouche, il a été émerveillé par un stand de mouches à saumon, d'une beauté incroyable, constituée de nombreuses plumes d'oiseaux exotiques… Devenu un flûtiste virtuose, le soir du 23 juin 2009, Edwin donne un concert à Londres, puis, il prend le train jusqu'à Tring où il s'introduit dans le National History Museum.
Là, il s'empare de 299 oiseaux qui y sont entreposés depuis des décennies, pour une valeur d'un million de dollars. Mais il ne s'empare pas des fleurons de la collection recueillis par Darwin, mais plutôt des paradisiers et autres spécimens rares aux couleurs éclatantes rapportés en Europe par un naturaliste méconnu du XIXe siècle…"
- C'est lors d'une partie de pêche à la mouche que Kirk Wallace Johnson entend parler de cette histoire pour la première fois. Fasciné par l'affaire, il se lance dans une enquête passionnante, à la recherche de ces plumes disparues. -
Dans le voleur de plumes, il questionne notre obsession pour la beauté et notre désir de la posséder, à n'importe quel prix.
Kirk Wallace Johnson est un auteur américain. À la suite d'une mission en Irak, il fonde The List Project, une association d'aide aux réfugiés irakiens ayant travaillé pour le gouvernement américain.
Il a écrit pour The New Yorker, The New York Times et The Washington Post.
Initialement, K. Wallace Johnson s'est intéressé à l'histoire du jeune Edwin Rist pour se changer les idées et fuir la violence des conflits armés.
C'était compter sans la folie qu'il allait découvrir au cours de son enquête. le Voleur de plumes est son premier livre traduit en français.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
belette2911
  08 janvier 2021
Voler dans les plumes de quelqu'un est une expression connue (en référence aux combats de coqs) mais voler DES plumes à un musée, là, c'était tout de même du jamais vu !
Oser mettre sa carrière, sa réputation en l'air, pour piquer des oiseaux empaillés, collectés par Wallace au siècle dernier, tout ça pour pouvoir monter des mouches victorienne pour la pêche (et en revendre), ça me laisse pantoise…
Lorsqu'on a une addiction qui coûte la peau des fesses, faut trouver des combines et celle d'Edwin Rist était risquée mais d'une facilité déconcertante. 299 oiseaux volés pour une valeur d'un million…
La première chose qui m'a attirée dans ce roman, c'est sa couleur de couverture, un orange attirant, ainsi que la matière. C'est plus fort que moi, je l'ai pris dans mes mains et comme j'en avais entendu parler en bien, j'ai franchi le pas.
Partant d'un vol qui a réellement été commis, l'auteur a accompli une véritable enquête, remontant les pistes froides dans un milieu où règne l'omerta ! Non, on ne parle pas de la mafia mais de la fraternité des monteurs de mouche… On se serre les coudes, on ferme sa gueule car tout le monde connaît la difficulté de trouver des plumes d'oiseaux en voie d'extinction, protégés par des conventions ou disparus.
Ce qui m'a interpelé dans ce roman, en plus d'être captivant, c'est le côté conscience tranquille que l'on retrouve chez les monteurs de mouche et chez Edwin le voleur : puisque ces oiseaux collectés au siècle dernier, du temps de Darwin, ne sont pas utilisés et restent dans les tiroirs, les voler n'est pas un vol et les utiliser est une bonne chose puisque cela a sauvé des oiseaux vivants…
Autant où au début j'avais eu de la sympathie pour le jeune Edwin et son rêve fou de monter des mouches rares, autant om ensuite je me suis détachée de lui, son discours rempli de bonne conscience me glaçant jusqu'à l'os.
Sans avoir besoin de beaucoup de mots, sans charger le baudet, l'auteur nous a dressé le portrait d'Edwin tel qu'il s'est livré lui-même durant l'interview. Il est en paix avec sa conscience, tout va bien… La perte immense du musée ? Bah, il n'en faisait rien de ses oiseaux… C'est le volé qui doit se justifier de ce qu'il fait de ses propriétés ou pas… Elle est forte, celle-là !
L'être humain est ainsi fait, ce qui est beau, il veut le posséder, se l'approprier ! Rien que pour lui… À n'importe quel prix. de toute façon, dans ce monde d'égoïstes centrés sur leur nombril et leur passion, rien ne peut les toucher, rien ne peut faire vibrer la corde sensible. Que ce soit celle d'Edwin, de ses copains qui montent des mouches ou de les autres qui chassent, détruisent, exterminent, volent…
L'Homme a exterminé des tas d'espèces vivantes, juste pour son plaisir, ça ne va pas changer maintenant dans les mentalités de certains. Et avant, on pensait que les animaux ne pouvaient pas s'éteindre, que Dieu y pourvoirait. Ben non les gars, fallait mieux gérer les ressources !
Véritable enquête dans un monde qui s'est fermé comme une huître dès que l'auteur a commencé à poser des questions sur le vol et la disparitions des oiseaux, ce qui avait commencé comme une enquête pour se changer les idées a débouché sur la mise en lumière d'un sport pas si respectueux des règles que ça et sur des pêcheurs prêt à vendre leurs âmes au diable pour obtenir des plumes rares, quelque soit leur provenance.
L'auteur a réussi à rendre son roman intéressant, sans que j'aie envie de reposer le livre car on est tenu en haleine durant tout le temps.
J'étais loin de me douter, en commençant cette lecture, que l'on pouvait captiver les gens avec un vol de plumes et que des pêcheurs étaient prêt à tout pour obtenir les plus belles plumes pour monter leurs mouches, quitte à niquer les lois et sans respect de la Nature.
PS : l'éditeur a soigné la présentation de son livre, c'est vraiment un bel objet que l'on tient en main et il en jette dans la biblio !

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          183
JacquesYvesDepoix
  22 décembre 2020
J'adore la couleur orange : c'est ainsi que ce livre a réussi à attirer mon attention (et qu'on me l'a ainsi offert pour mon anniversaire). Ce n'est pas sa seule qualité : la typographie, la mise en page, les illustrations, la tranche originale, tout est minutieusement conçu pour faire de ce livre un objet. Et nous en avons bien besoin, dans notre monde dématérialisé ! Eh bien, moi, j'achète des livres, des cds, des vinyles, des boîtes, des bidules et des machins, bref, je vis entouré.
Ma vie, cependant, n'intéresse que moi et je n'ai pas encore dit grand chose du livre que j'ai lu.
Il est assez redoutable, je dois dire. le sujet m'intriguait : un voleur de plumes, monteur de mouches ... très éloigné de mes préoccupations et de mes centres d'intérêt. le tour de force de ce récit consiste à vous scotcher alors que le thème vous ennuie. C'est assez curieux et j'ai cru que j'allais décrocher après la 80tième page, là où la narration s'épuise un peu en considérations plates. Mais non, ça rebondit et vous tient en haleine jusqu'à la fin.
Naturellement, la thématique abordée ne me repousse pas complètement : je suis résolument anti-pêche et anti-chasse mais l'histoire est plus universelle et parle de la Nature, des rapports avec l'Homme, de la biodiversité, de l'utilité des musées, de la notion de possession, etc. etc.
Une belle trouvaille donc, que je me permets de conseiller !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
som
  21 février 2021
Attention grand bonheur de lecture. Derrière la plus brillante couverture du moment, se cache une histoire étourdissante qui nous ramène à la découverte de l'Amérique, nous entraîne dans les milieux très fermés des trafiquants d'animaux et le darknet…. tout cela à partir d'un « simple » vol de plume dans un musée anglais.
De ce fait divers somme toute anodin découle une enquête digne des meilleurs romans policiers, doublée d'un portrait psychologique tout en finesse du jeune cambrioleur par ailleurs musicien virtuose, lui-même adossé à une analyse approfondie sur l'obsession éternelle de la collection et de la possession.
Il faut applaudir à nouveau le talent des éditions Marchialy pour trouver des sujets à la fois inédits et passionnants, des auteurs originaux et engagés et fabriquer les objets livres de toute beauté.
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ya2meufs_qui_lisentetvoyagentya2meufs_qui_lisentetvoyagent   06 octobre 2020
Alfred Russel Wallace se tenait sur le pont arrière d'un navire en flammes, à plus de 1100 kilomètres des côtes des Bermudes, les planches lui brûlaient les pieds et des volutes de fumée jaune montaient à travers les interstices du pont. La sueur et les embruns lui collaient à la peau tandis que le baume et le caoutchouc bouillonnaient et sifflaient dans les cales. Il sentit que les flammes allaient bientôt traverser le pont. L'équipage du Helen s'agitait frénétiquement autour de lui , jetant biens et provisions dans les deux petites chaloupes que l'on descendait le long des flancs du navire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ya2meufs_qui_lisentetvoyagentya2meufs_qui_lisentetvoyagent   06 octobre 2020
Il sélectionna un spécimen à photographier, le corps turquoise du petit cotinga bleu brillait pratiquement dans ses mains. Presque toutes les peaux de cotigna bleu qu'on trouvait à la vente étaient déjà à moitié détruites, leurs plumes arrachées par des générations de monteurs . Un groupe de dix plumes pouvait rapporter 50 dollars . Il ya avait là des dizaines de spécimens parfaits et intacts, dont chacun pouvait se vendre au moins 2000 dollars.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ya2meufs_qui_lisentetvoyagentya2meufs_qui_lisentetvoyagent   06 octobre 2020
Se tenir à l'intérieur du musée de Tring, c'était comme marcher dans la chambre forte de Fort Knox, dépôt de siècles entiers d'exploitation minière où l'on garde stockée la réserve d'or des Etats Unis
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : faits diversVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
173 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre

.. ..