AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
4,01

sur 360 notes
5
24 avis
4
47 avis
3
12 avis
2
3 avis
1
0 avis
Kirzy
  12 mai 2019
Après Little Bird, c'est avec le même plaisir que j'ai retrouvé les hautes plaines du Wyoming en plein hiver ainsi que les personnages attachants imaginés par Craig Johnson.

Bien évidemment Walt Longmire, le shérif du comté fictif d'Absaroka, pas un surhomme, juste un homme qui résout les enquêtes presque malgré lui, se laissant porter par ses émotions et une certaine nonchalance empreinte de flair.

Mais aussi les personnages secondaires, tous très soignés. La chaleur humaine, la tendresse, l'amitié, les belles valeurs qui se dégagent d'eux imprègnent toute l'enquête alors que les morts s'accumulent, les tentatives d'assassinat se multiplient et le mystère s'épaissit depuis la mort d'une vieille dame dans une maison retraite, empoisonnée. Les dialogues savoureux, notamment ceux entre Walt et son vieil ami cheyenne Henry Standing Bear, apportent beaucoup.

L'intrigue est complexe avec de multiples enchâssements et se dénoue avec fluidité. J'apprécie comment l'auteur gère le tempo de l'enquête, bien loin d'une course effrénée aux rebondissements à tout va, entre temps suspendu pour laisser la place aux sentiments, et accélération nécessaire pour que le passé englouti sous une chape de silence finisse par resurgir après cinquante ans.

J'ai refermé ce polar heureuse et optimiste, ce n'est pas si fréquent, un polar comme une force tranquille et sensible qui saisit si bien une Amérique diverse et profonde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          912
marina53
  23 avril 2020
Durant, comté d'Absaroka. Après une enquête qui l'a quelque peu ébranlé, le shérif Walt Longmire, entouré de son équipe qui s'inquiète un peu pour lui, va se retrouver face à une bien étrange affaire. En effet, rendant visite à son ancien chef et maintenant ami, Lucian Connally, au Foyer des Personnes dépendantes, il surprend ce dernier étranglant, contre le mur, l'un des employés. La raison de sa colère : il s'oppose à ce qu'on emmène le corps de l'une des résidentes, Mari Baroja. Sans l'autorisation de la famille, le Foyer ne peut la garder. C'est alors surpris que Walt apprend, de la bouche de son ami, que Mari était sa femme. Si pour le corps médical la mort ne fait aucun doute, la dame étant âgée et grande fumeuse, pour Lucian, il en est tout autre. Il demande ainsi à Walt d'ordonner une autopsie, certain d'une mort suspecte. Une nouvelle enquête qui va le plonger dans le passé, notamment celui de la famille Baroja...

Deuxième volet des aventures de Walt Longmire, le camp des morts se révèle tout aussi captivant que le premier. Même si c'est un Walt en petite forme que l'on retrouve, il ne tarde pas à retrouver ses bons vieux réflexes. Aussi, lorsque l'ancien shérif, Lucian, a des doutes quant aux causes de la mort de son ex-femme (durant seulement trois heures !), il se plonge corps et âme dans cette enquête et découvre une famille, les Baroja, qui semble cacher de lourds secrets. Outre un shérif attachant, la galerie de personnages l'est tout autant. de Vic, l'adjointe qui n'a pas sa langue dans sa poche, à la bienveillante Ruby en passant par le sage indien, Henry Standing Bear. Une galerie étoffée d'une nouvelle recrue, "Sancho" qui ne laissera insensible personne. Au coeur de cette petite ville enneigée et soumise aux éléments de la nature, Craig Johnson nous offre une enquête habilement troussée dans laquelle s'enchaînent dialogues savoureux et magnifiques descriptions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          744
carre
  09 mars 2013
Bon c'est vrai j'aurais du commencer par « Little bird » mais bon pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer.
Alors voilà, une vieille dame décède dans une maison de retraite, accident ? C'est la version officielle mais un autre pensionnaire ex sheriff de surcroit à des doutes, il fait appel à Walt Longmire pour les lever (les doutes pas les résidents !). Les papys vont faire de la résistance.
Voilà un nouveau personnage fort attachant ma foi que ce Walt Longmire, dans une histoire ou les éléments naturels sont omniprésents (j'ai pensé à « Affliction » de Russell Banks) rajoutant un plus à l'intrigue . Avec humour et un sens des dialogues aiguisés ce « Camp des morts » à plus d'un atout dans son camp (Ha!, ha!, ha!) et Craig Johnson un talent indéniable. Voilà une maison d'édition (Gallmeister) qui me plait de plus en plus.
Commenter  J’apprécie          520
sandrine57
  20 janvier 2016
A Durant, Walt Longmire, shérif du comté, se remet doucement de la mort de Vonnie, la seule femme ayant réussi à rallumer chez lui la flamme de l'amour depuis le décès de son épouse. Son équipe et ses amis s'inquiètent mais c'est dans le travail que Walt préfère oublier son chagrin. Justement, Lucian Connaly, l'ancien shérif dont il fut l'adjoint, lui demande de faire pratiquer une autopsie sur le corps de Mari Baroja qui vient de s'éteindre au Foyer des personnes dépendantes de la ville. Âgée et grande fumeuse, la dame semble morte d'un arrêt cardiaque mais devant l'insistance de son mentor et ami, le shérif ouvre une enquête. Ses investigations le conduisent à fouiller la vie des Baroja, une famille basque qui il y a 50 ans de cela a fait annuler le mariage De Mari et Lucian après seulement trois heures de temps.

Deuxième volet des enquêtes de Walt Longmire et la qualité est toujours au rendez-vous. Les personnages sont toujours aussi attachants et un petit nouveau vient renforcer les effectifs de la police, un basque au nom à rallonge que Vic rebaptise Sancho avec l'art des surnoms qui est le sien. L'enquête avance tranquillement parsemée de morts et d'agressions. le Wyoming s'apprête à fêter Noël et la neige balaie le paysage. Encore une fois, Longmire paie de sa personne et s'en sort un extremis. Mais frôler la mort ne lui fait pas perdre son sens de l'humour à toute épreuve.
La force des romans de Craig Johnson tient dans ses personnages hauts en couleurs, ses belles descriptions de la grandiose nature du Wyoming et ses dialogues qui font mouche. On a plaisir à faire une halte à Durant, à partager la vie du shérif et de ses acolytes, basques, cheyennes ou autres. Un vrai bonheur de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
joedi
  29 janvier 2017
Dans ce deuxième volet des aventures du shérif Walt Longmire, une place plus importante est accordée à son équipe d'ailleurs, celle-ci s'étoffe. J'ai également fait la connaissance de Cady, la fille de Walt qui, malgré la tempête de neige est venue pour fêter Noël avec son père. Lucian, le shérif à la retraite réside au Foyer des Personnes dépendantes où meurt une femme âgée, décès que Lucian prétend être un meurtre. Walt ouvre une enquête, fait appel à un coroner pour l'autopsie de la morte et, dès lors les événements s'enchaînent tandis que les tempêtes de neige font rage. Un roman haletant !
Que me réserve Walt Longmire dans le troisième volet ?

Challenge Atout prix 2016-2017 - Prix 813
Commenter  J’apprécie          460
belette2911
  12 août 2014
Tout comme le bon vin, les romans mettant en scène le shérif Walt Longmire bonifient au fur et à mesure des chais !

Le premier était déjà un bon cru, mais le deuxième le dépasse d'une grande longueur en bouche tout en dégageant un bouquet des plus fleuri, avec des notes de poudre de fusil, de sang et de cadavres.

Une vieille dame décède à la maison de retraite de Durant, Wyoming et l'ancien shérif Connaly certifie à son successeur, Walt Longmire, que Mari Baroja a été empoisonnée !

Et c'est parti pour un tour dans le passé, une remontée de 50 ans en arrière, rien que ça !

Une plongée dans le passé de l'ancien shérif, quelques exhumations de cadavres des placards, des agressions à la pelle, une famille basque qui a de gros intérêt dans l'extraction du méthane, pendant que dehors, la neige se déchaine. Walt va avoir du pain sur la planche.

Puisqu'il y a de la neige, l'enquête prendra son temps, sans que j'ai ressenti la moindre longueur, de plus, nous avons droit à quelques rebondissements entre les agressions et autres meurtres qui se déroulent dans la ville, à croire que le nouveau shérif attire les cadavres comme une bouse de vache attire les mouches.

La galerie de personnages est toujours haute en couleur, surtout les deux assistantes de Walt, Ruby et Vic, son ami indien Henry Standing Bear, son ex-patron qui a un caractère de dogue affamé, sans oublier l'arrivée d'un p'tit nouveau adjoint qui me plait bien, hormis qu'il a un nom à coucher dehors.

Le shérif a des blessures, comme tout le monde, mais on ne tombe pas dans le cliché du flic alcoolo et plus dépressif qu'un rat crevé.

Walt a beaucoup d'humour et les bons mots parsèment le récit. L'écriture de Craig Johnson est une que j'apprécie beaucoup, sans chichis mais une plume qui me fait sourire.

Un récit qui vous entraîne dans le Wyoming profond, au fin fond du trou du cul de l'Amérique, dans une ville où j'ai plaisir à poser mes valises pour suivre les pérégrinations de Walt et de son chien, qui, comme celui du lieutenant Columbo, n'a pas de nom !

L'enquête est bien tournée et je vous conseille de vous baisser parce que parfois, les balles vont siffler comme au far-west.

Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
thedoc
  08 août 2019
Retrouvailles chaleureuses avec le shérif le plus connu du Wyoming, le colosse Walt Longmire, malgré les températures glaciales du comté d'Absaroka où il officie. Alors qu'il doit bientôt accueillir sa fille Cady pour les fêtes de fin d'année, son ami et mentor Lucian lui annonce qu'un meurtre a eu lieu à la maison de retraite où il réside. Une femme, une certaine Mari Baroja, est décédée. Une nouvelle
enquête s'annonce pour le shérif et son équipe alors que la tempête souffle sur la petite ville de Durant.

Ce n'est pas tant l'enquête qui nous emporte - même si l'histoire de Mari Baroja est bouleversante - que tout le roman qui est porté par une pléiade de personnages tous extrêmement attachants. Nous retrouvons l'adjointe Vic, toujours terriblement sexy et impitoyable avec son langage fleuri, et le sage indien Henry Standing Bear, ami indéfectible de Walt. de nouveaux font également leur apparition et ne gâchent en rien l'atmosphère chaleureuse préexistante. Au contraire, l"arrivée de la nouvelle recrue sous les traits de Santiago m'a particulièrement réjouie. Sans parler du chien qui n'a rien à envier à ses compagnons sur deux pattes en terme de présence dans l'histoire.

Les aventures de Walt Longmire, c'est un tout réjouissant. Des personnages très réussis donc, unis par des liens forts, tendres et drôles. Mais aussi une région particulière car encore très sauvage, celle du Wyoming, avec ses montagnes et ses tempêtes de neige. La mise en valeur de la nation indienne est enfin ce qui résume l'esprit des romans de Craig Jhonson : on est au pays des sages et des esprits.
Cerise sur le gâteau : un humour à toute épreuve qui fuse toujours à point nommé.
En un mot : j'irais bien passer des vacances dans le comté d'Absaroka, au risque de me geler les miches. Histoire de rencontrer tout ce petit monde qu'on ne peut qu'aimer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Bazart
  27 octobre 2017
L'Américain Graig Johnson, ex-prof d'université, ex-flic, a débarqué en France à la fin des années 2000 avec Little Bird, toute première enquête de son héros, un shérif des hautes plaines : Walt Longmire.

Un roman qui lançait un style à mi-chemin entre le polar de l'ouest américain et le nature writing dans lequel on sentait l'omniprésence de la nature et du climat dans la vie quotidienne des habitants du Wyoming et des personnages taciturnes et attachants

Une patte Jonhson qu'on a retrouvé dans le roman Steamboat qu'on avait beaucoup aimé il y deux ans et qu'on retrouve également dans le camp des morts, second volet des aventures de Walt Longmire, sorti en Poche chez Points en début d'année.

Comme dans Little Bird, ce camp des morts est un polar navajo tout à fait plaisant à suivre au pays des Grandes Plaines., entre Jim Harrison, et Tony Hillerman

On l'aime bien ce shérif des Hautes Plaines, sympathique et taciturne, les personnages secondaires sont bien campés et on rendra grâce à Craig Johnson d'avoir su instiller pas mal d'humour très second degré, pour rendre ce second volet addictif et attendre la suite des aventures de ce shérif avec impatience.

Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
majero
  27 juillet 2020
Dans cette bourgade du Wyoming, il y a le shérif Walt, proche de la retraite, son adjointe Vic, jolie surdouée au langage aussi acide que châtié , le géant Henry, sang mèlé de Crow ou de Cheyenne et Sancho, le petit nouveau bien comme il faut.

Une mort suspecte au Foyer des personnes dépendantes les orientera vers le milieu Basque, une histoire d'héritage.

J'ai apprécié l'humour pas trop lourd mais l'écoute était ardue. Est-ce la fatigue qui m'a souvent fait décrocher de cette prose trop dynamique comme si il manquait des morceaux et tellement de personnages avec noms et surnoms?
Commenter  J’apprécie          290
Tatooa
  18 octobre 2016
Voilà un bouquin qui n'était pas prévu dans mes lectures du mois, mais mon homme, après l'avoir fini, m'a demandé de le lire car il ne l'a pas trop apprécié.

J'avoue que je ne comprends pas pourquoi, parce que j'ai vraiment aimé. J'apprécie la façon d'écrire de Craig Johnson, la psychologie de ses personnages, l'ambiance de ses romans (bon ce n'est que le second que je lis, ok.). Il y a un humour en filigrane, omniprésent, car Walt a tendance à se moquer de lui-même. Et si on a des enquêtes avec des gros méchants et beaucoup de meurtres, il n'y en a pas moins une tendresse très agréable envers ses personnages, qui ont tous un sacré caractère ! Et ils sont plutôt âgés, pour la plupart, ce qui est très rare dans ce genre de polars/thriller. En plus on est dans la famille basque du coin, et ça me parle, forcément (même si je ne suis pas basque, et non... Mais je les aime bien les basques, ils ont de foutus caractères en vrai aussi !).

Bref, j'ai pas eu de mal à entrer dans l'histoire, à m'attacher aux personnages. Il n'y a que deux moins : l'un, hyper agaçant, c'est que la reliure de mon livre est mal faite et qu'il perd des pages alors qu'il est NEUF ! non mais allo !
Le second, c'est une fin qui rebondit un peu trop à mon goût, qui tire à la ligne, on va dire. Et dont la seconde partie (je veux pas spoiler), après le premier incident pour Walt, paraît assez incroyable et n'est pas tellement réaliste. M'enfin bon, c'était quand même un très bon moment de lecture, ne chipotons pas trop... ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1488 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre