AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Nat_85


Nat_85
  07 mai 2018
Tout d'abord je tiens à remercier Babelio et la maison d'édition l'Atelier des Cahiers de Corée pour m'avoir permis de découvrir cet ouvrage lors de la précédente opération Masse Critique.
Ce second volume anniversaire célébrant les dix ans de l'Atelier des Cahiers a pour thème : Créer ailleurs, France - Corée, publié en 2016 sous la direction de Benjamin Joinau et Yves Millet.
Il rend notamment hommage à Frédéric Boulesteix, initiateur et fondateur du projet des Cahiers de Corée.
Les Editions de l'Atelier des Cahiers proposent ici une couverture sobre mais tout en finesse, délicate mais explicite à l'image du contenu.
En effet, sur un ensemble de 277 pages, ce ne sont pas moins de 16 artistes qui contribuent à la richesse de cet ouvrage. Des contributions de types variés (poésies, photographies, récits de voyages...) réalisés par des hommes et des femmes qui ont fait le choix de l'exil provisoire ou définitif dans un but artistique.
C'est pourquoi, au vu de la qualité des oeuvres présentées dans ce second volume, il ne me paraît pas exhaustif de nommer l'ensemble de celles et ceux qui ont contribué à la création de ce ballet "coréegraphique" : Lorenzo Pestelli, Nicolas Bouvier, Laurent Barberon, Kim Hyun-ja, Nathalie Savey, Moun Young-houn, Roselyne Sibille, Elisa Haberer, Alexandre Guillemoz, Kza Han, Tchoe L'Hys, Bae Su-ah, Cathy Rapin, Samir Dahmani, Nicolas Hazard et Lyang Kim.
Cette invitation au voyage poétique nous donne enfin une description de la Corée, délestée de tout le poids de son Histoire et de sa réalité politique.
L'originalité de la culture coréenne semble mettre le voyageur occidental en position d'humilité face à cet "artmisérie (art + misère).
" Chez le peuple asiatique, le paysage est un reflet de la conscience humaine ; chaque objet est censé être investi d'âme." (Moun Young-houn)
Le fatalisme régnant est un mode de vie, une philosophie.
"Rien ne s'apprend, à nos âges, que par le chagrin. Et si vous n'acceptez pas les règles de ce jeu, vous n'avez qu'à sortir ; la porte a toujours été juste en face." (Nicolas Bouvier).
Finalement, cet ouvrage est une réflexion entre le retour à soi et l'ouverture sur l'autre.
C'est le genre d'ouvrage que l'on conserve près de soi, à portée de main, à portée de rêve...
Je crois que ça ne serait pas rendre hommage à la qualité du contenu que de le lire "goulûment".
C'est un livre qui mérite que l'on s'y attarde, qu'on le reprenne, qu'on le feuillette... bref, qu'on le laisse agir sur nous. Intemporellement. Délicatement.
Lien : https://missbook85.wordpress..
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus