AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782213716596
160 pages
Fayard (26/02/2020)
2.83/5   6 notes
Résumé :
Est-ce fou de vouloir fixer par la peinture un paysage qui ne cesse de changer, ou est-ce le propre de l’art ?
Est-ce fou d’aimer une femme avec d’autant plus de sensualité qu’on est soi-même hanté par la disparition de la chair, ou est-ce le propre de l’amour ?
Dans les salins d’Hyères, dans l’aveuglement de la lumière méditerranéenne, le descendant d’une chaotique lignée de paysans et d’ouvriers du Piémont italien, confondant bientôt les montagnes ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Waterlyly
  23 février 2021
C'est l'histoire d'une famille d'émigrés italiens. L'arrière-grand-père décide de quitter l'Italie, en compagnie de sa femme et de son fils malade. Il est à la recherche de meilleures conditions de vie pour son fils. C'est en France qu'il va trouver un travail dans les salins. le lecteur suivra l'arrière-petit-fils de cet homme, qui lui, est devenu peintre. Marié a Aimée et afin de pouvoir vivre plus confortablement, il se rendra compte que sa passion pour la peinture ne suffira pas et il décidera à son tour d'aller travailler dans les salins.
Ce roman est éclatant de couleurs, mais que c'était particulier à lire. Une chose est certaine, Vincent a su se démarquer et créer un récit original, mais dont je ne suis pas sûre d'avoir su apprécier toutes les nuances.
Il faut dire que ce récit est étrange. Aucun nom pour les personnages. le lecteur ne les découvrira que par rapport à leurs liens de parenté. Ainsi, toute ces générations masculines qui se succèdent demeurent anonymes en quelque sorte. Dès lors, il m'a été un peu compliqué de m'attacher pleinement à ces personnages, même si ce n'est pas le but premier de ce roman.
Ici, ce qui va primer, ce sont les descriptions colorées des paysages, qui sont rendues à la perfection grâce au maniement habile du mot de la part de Vincent. Les phrases s'enchaînent avec beaucoup de couleurs et de nuances. C'est réalisé habilement.
Malgré tout, j'ai trouvé que certains passages étaient peut-être trop longs et je n'ai pas ressenti un intérêt égal au fur et à mesure de ma lecture. J'ai davantage préfère le côté sentimental de l'histoire, que le côté descriptif.
La plume de l'auteur est très originale. Ici, presque pas de points, mais uniquement des phrases coupées de virgules. Cela donne donc des phrases très longues et c'est là où le talent de l'auteur entre en jeu. Je ne me suis jamais perdue, ce qui peut sembler paradoxal avec ce schéma narratif. Il faut avoir une plume audacieuse et talentueuse pour cet exercice de style et c'est le cas de l'auteur.
Un récit à découvrir pour la plume lumineuse de l'auteur. C'est un roman original qui vaut le détour.
Lien : https://mavoixauchapitre.hom..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
MELANYA
  06 juillet 2021
Écrivain français, né à Hyères, Vincent Jolit a publié son premier roman avec « Clichy » et a continué sa carrière.
J'ai eu l'occasion de lire son dernier livre « Transalpin » et malheureusement, je n'ai pas adhéré au sujet de cet ouvrage ni au style.
Cela est très étonnant de ma part, aussi je relirai dans quelque temps cet ouvrage. Par quoi ai-je été gênée pour ne pas continuer la lecture une fois arrivée à la page 116 alors qu'il ne me restait plus qu'à aller à la dernière page, la page 157 ? Je reconnais ne pas avoir « accroché » du tout, aussi vais-je mettre ce livre de côté, dans l'attente d'une relecture qui, je l'espère, sera moins négative.
Je reconnais ne pas avoir « accroché » du tout, aussi vais-je mettre ce livre de côté, dans l'attente d'une relecture qui, je l'espère, sera moins négative.
Désolée Vincent Jolit pour cet avis (fait très rare de ma part). Mais je ne dis pas que le fond de l'histoire n'est pas intéressant, loin de là. Au fait, jolie couverture !
J'en reste donc là pour le moment mais je reviendrai (je pense que c'est nécessaire).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
Flaubauski
  15 mai 2020
Quel déroutant, mais loin d'être désagréable, petit roman que cette vie en accéléré d'un peintre d'origine italienne vivant en Provence. L'on rencontre en effet cet homme à travers des instantanés, qui racontent d'abord l'histoire de sa famille, de son arrivée en Méditerranée du côté français, de ses difficultés, souvent terribles, de se faire une place dans un nouveau pays ; ensuite les « rencontres », visuelles ou physiques, qui changeront la vie de notre protagoniste ; enfin l'évènement funeste qui transformera une nouvelle fois son existence, et permettra de comprendre, par une boucle bien bouclée, le titre donné au roman.
Roman déroutant parce que l'on entre de plain-pied dans un univers aux phrases particulièrement amples, dont il faut réussir à saisir le rythme qui mime avec beaucoup de réussite les fluctuations et évolutions du personnage principal, ainsi que de ceux qui l'ont précédé, pour ne pas se laisser déborder par une impression de lourdeur. Roman loin d'être désagréable aussi, non seulement parce que d'une poésie sensuelle comme je l'apprécie, mais aussi parce que, finalement, l'utilisation d'une syntaxe d'une telle amplitude m'a permis de plonger, sans avoir l'occasion de reprendre mon souffle, dans une histoire a priori banale, en fin de compte plus exceptionnelle qu'il n'y paraît.
Transalpin est donc une belle découverte, proposant une écriture très singulière qui, de ce fait, plaît ou ne plaît pas : j'ai de la chance, elle m'a plu, et m'a donné envie de lire d'autres romans de Vincent Jolit. Je remercie les éditions Fayard et NetGalley de m'avoir permis de lire ce roman.
Lien : https://lartetletreblog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
Parcequecmoi78
  10 février 2021
Après un incipit percutant sur la naissance du Christ revisitée par l'auteur, on s'attendait à un livre mordant de bout en bout. Il n'en est rien, et très vite, malgré les métaphores qui s'enchainent, l'histoire platement racontée servie par de longues descriptions non homogènes nous ennuie.
Vincent Jolit écrit avec rage l'histoire d'une famille d'émigrés italiens venus du Piémont dans la France du sud au siècle dernier, en passant par les Alpes, de sa difficile intégration, du sentiment de devoir sans cesse prouver sa légitimité, même après 4 générations. de nos jours, le dernier descendant nous relate son histoire, il décroche le 1er prix de l'école de l'art, comme une consécration, une revanche contre le monde entier. Mais il restera le rital, issu de paysans piémontais. Enfant, il dessine la boucherie où travaille son père, puis adolescent, il dessine la jeune fille qu'il aime et finira par épouser. Après la guerre, malgré son talent artistique, l'homme devient à son tour ouvrier salinier, comme le fut son arrière-grand-père en arrivant en France. Il finit par atteindre un certain succès régional en tant que peintre. Sa femme devient son sujet unique, jusqu'à ce qu'ils aillent dans les Alpes, où les paysages de montagnes lui sont source d'inspiration. Après la mort de sa femme, le peintre vivra seul en ermite, sans descendance, la lignée s'éteint.
L'absence de prénom et de nom m'a dérangé, j'ai trouvé ainsi très impersonnels les personnages appelés par l'auteur : l'arrière-grand-père, le père, le fils, l'enfant, l'adolescent, l'homme, le peintre. Seule la femme aimée par le narrateur reçoit un prénom, mais non significatif : Aimée. Alors j'ai eu du mal à m'accrocher, à entrer dans cette histoire qui n'en est pas vraiment une, finalement. Pas de chapitre, et les liens entre les paragraphes sont minces voire inexistants.
Vous l'aurez compris, je n'ai pas particulièrement aimé ce roman que je ne recommanderai pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Didjmix
  01 mai 2020
Je n'aime pas descendre une oeuvre, mais à l'évidence soit l'auteur a voulu faire souffrir le lecteur, soit je passe complètement à côté d'un chef d'oeuvre (c'est possible !). Peut-être faut-il se poser et rester sur chaque phrase une bonne heure, je ne dispose pas de ce temps-là - ce sera mon mea culpa. Pour le reste, sans doute notre auteur a-t-il voulu concurrencer Proust, non pas sur le génie, mais sur le nombre de virgules (il doit battre tous les records) et des phrases qui n'en finissent pas, et qui ont pour seule qualité l'ennui qu'elles provoquent. Une étoile, c'est pour le travail accompli et peut-être les analyses qu'en feront les élèves de faculté de Lettres.
Lien : https://www.facebook.com/liv..
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MELANYAMELANYA   13 juillet 2021
Est-ce fou de vouloir fixer par la peinture un paysage qui ne cesse de changer, ou est-ce le propre de l’art ?
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Vincent Jolit (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Jolit
Nadia Butaud présente "Un ours qui danse" de Vincent Jolit .Nadia Butaud vous présente "Un ours qui danse" de Vincent Jolit. Parution le 18 août aux éditions La Martinière. Rentrée littéraire 2016. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/jolit-vincent-ours-qui-danse-9782732480527.html Notes de Musique : t don't mean a thing by ProleteR . Free Musique Archive. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : émigrationVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
889 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre