AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782352045236
411 pages
Éditeur : Les Arènes (11/01/2017)
3.11/5   14 notes
Résumé :
En France, le lendemain d'un premier tour serré entre le Président sortant et son challenger d'extrême-droite, le ministre de l'Industrie est retrouvé pendu dans son bureau. La presse invoque le chagrin. Ce fidèle du chef de l'état aurait été inconsolable après la mort de son fils dans un accident de moto. Malgré l'évidence, sa fille refuse ce scénario. Au Nigéria, des groupes islamistes sèment la terreur et attaquent les ouvriers d'une mine d'uranium. A New York, u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
kielosa
  22 septembre 2017
Décidément, cet ouvrage est celui de l'excès : trop de personnages, trop de pages (414), trop ambitieux (situé au niveau même d'un président de la République française, heureusement fictif, et de son homologue nigérien), trop de détails sans importance et, pour comble, pas convaincant pour un sou !
C'est d'autant plus décevant qu'une des auteures, Eva Joly, aurait pu puiser dans sa riche et exemplaire carrière, en France, entre autres, comme juge d'instruction et en Norvège, juste en extrapolant un peu. Par ailleurs, j'avais bien aimé son premier livre écrit en collaboration avec Judith Perrignon : "Les yeux de Lira" de 2011.
Et en fait, cela démarre plutôt bien avec la mort mystérieuse d'un ministre en pleine campagne d'élections présidentielles. Que demander de plus pour un thriller passionnant ? Sur la 4ème page de couverture, il est question de "les mensonges de la vie politique..." et de "la machine criminelle qui nous gouverne" ! Arrivé au milieu du bouquin on ne sait toujours pas si le pauvre ministre s'est suicidé ou s'il s'agit d'un règlement de comptes au plus haut niveau de la République. Entretemps, nous avons fait quelques excursions à Lagos, capitale du Nigeria et des magouilles. L'eldorado d'où vient ou devrait venir le "French Uranium".
Les deux auteures ont très certainement lu "Millenium" du génial et regretté Stieg Larsson, car un des personnages fait drôlement penser à une héroïne du Suédois : une jeune femme aveugle, mais hacker exceptionnellement doué. Seulement, avec la meilleure volonté du monde, les 2 ensemble ne font absolument pas le poids contre Larsson à lui tout seul.
Espérer apprendre un peu plus sur ce qui se passe derrière les coulisses d'une élection présidentielle par quelqu'un qui a été, après tout, candidate au poste suprême, comme Eva Joly en 2012, s'avère être aussi un faux calcul. Que dalle ! de même qu'on n'apprend rien sur le système des pots-de-vin, que l'on fait gentiment passer comme commissions pour signer des contrats juteux, tel celui de l'uranium français avec le Nigeria par exemple.
Je ne vais pas continuer mes jérémiades et lamentations plus longtemps et me limiter au constat d'une occasion ratée. Cela dit, je garde mon très grand respect pour Eva Joly dont le parcours et le courage sont faramineux et ce navet n'a nullement compromis mon excellent souvenir de son ouvrage "Notre affaire à tous" de 2000.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          346
Cacha
  06 octobre 2020
Durant l'entre-deux tours de la dernière campagne électorale française, des secrets concernant l'exploitation de mines d'uranium en Afrique par l'Etat français sont sur le point d'être dévoilés par une transfuge russe aveugle et ses acolytes. Il faut à tout prix les en empêcher. La CIA s'en mêle, de nombreux morts sont à déplorer.
J'ai trouvé qu'Eva Joly est meilleure en qualité de femme politique que comme autrice. Ce roman policier confus, aux multiples personnages et ramifications, contient pourtant une part de vérité sur le pouvoir et ses turpitudes, un monde que connaissent bien les autrices.

Commenter  J’apprécie          280
AMR_La_Pirate
  02 mai 2020
French uranium est un thriller politico-financier qui m'a d'abord attirée par le nom de l'une des deux auteures… Pour moi, Eva Joly était surtout une magistrate et une femme politique du mouvement écologique. Je ne l'imaginais pas comme écrivaine, et encore moins dans ce genre de roman, ici écrit à quatre mains avec Judith Perrignon.
Le suicide d'un ministre entre les deux tours de l'élection présidentielle…
Des secrets de famille… Oui, avec la mort récente de son fils, mais pas seulement : la vie politique est un océan de mensonges et de compromis…
Quand les milieux financiers et leurs actionnaires gouvernent le monde en sous-main, tout est permis pour faire du profit, même tuer des ouvriers dans une mine d'uranium nigérienne pour faire grimper les cours…
C'est compter sans la détermination des lanceurs d'alerte qui vont affronter l'infernale machination et saper les fondements et accointances douteuses de la campagne électorale française et des services secrets de trois continents.
« Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre »… Avec ces vers de François Villon en épigraphe, les auteures nous préviennent qu'elles vont nous emmener dans un univers sans foi ni loi ; en effet, c'est bien ce que sont les milieux de la politique et de la finance.
Je comprends mieux la présence d'Eva Joly qui maitrise intimement les arcanes de la criminalité politico-financière, au vu des nombreuses affaires particulièrement médiatisées qu'elle a instruites. L'intrigue s'inscrit à un moment crucial de la course à la présidence de la République quand le Président sortant affronte un candidat d'extrême droite, bien placé dans les sondages ; cela nous rappelle des souvenirs pas si lointains.
En parallèle, des policiers nigériens depuis Lagos, une journaliste et un jeune avocat sur Paris tentent de mettre en lumière les complicités entre une banque américaine et des politiciens français.
L'ensemble est à la fois très factuel, précis et chirurgical et particulièrement complexe. C'est aussi très spectaculaire et cinématographique dans l'enchainement des péripéties.
C'est la deuxième fois qu'Eva Joly et Judith Perrignon collaborent pour écrire. La lecture de French Uranium m'a donné envie de découvrir Les Yeux de Lira, pour retrouver le personnage de la journaliste et lanceuse d'alerte russe que je trouve particulièrement attachante et déterminée tout en arborant un fatalisme désarmant. Dans ce premier opus évoluent également Félix et Nwankwo qui reviennent dans ce roman.
Un bon thriller, même si je l'ai trouvé un peu long, si je me suis parfois un peu perdue dans les liens entre les personnages et si j'espérais, compte tenu du parcours d'Eva Joly, en apprendre un peu plus sur les coulisses du pouvoir.
https://www.facebook.com/piratedespal/
https://www.instagram.com/la_pirate_des_pal/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
emdicanna
  15 septembre 2018
Quatrième de couverture des Editions des Arènes (Les Arènes polar), Paris 2016 :
Un ministre se suicide le soir du premier tour de l'élection présidentielle. Les secrets de famille ne demandent qu'à sortir. Mais pas seulement... les mensonges de la vie politique aussi. Ces circuits d'un monde globalisé où l'on tue, on spécule et on pille avec l'accord des États.
Tout est à nu.
Bientôt les morts s'accumulent. le compte à rebours électoral s'emballe et les services de renseignement sont sur le qui-vive. A Paris, Logos et New-York, les puissants affrontent ce qu'ils détestent le plus : l'incertitude. Leur toile se déchire.
Peut-on ralentir la machine criminelle qui nous gouverne ? Il faut être aveugle, fou, prêt à tout perdre. S'appeler Lira Kazan par exemple.
Commenter  J’apprécie          40
BMR
  08 décembre 2018
On attendait sans doute un peu trop de ce French Uranium avec deux belles signatures : la journaliste Judith Perrignon et une Eva Joly qu'on ne présente plus.
Alors il flotte comme un petit air de déception sur cette lecture où l'on n'apprendra finalement pas grand chose qu'on ne sache ou suppose déjà sur les dessous pas très propres de notre république : politique, magouille et affairisme font évidemment bon ménage quand il s'agit d'exploiter quelques anciennes colonies où gisent encore quelques minerais précieux.
Reste tout de même le plaisir d'un thriller de bonne facture, d'une écriture classique mais sans relief, monté comme un scénario de cinéma.
Notre monde n'est pas joli nous dit Eva. Nous n'en doutions pas certes, mais nous aurions aimé en apprendre un peu plus sur les mécaniques à l'oeuvre.
Lien : https://bmr-mam.blogspot.com/
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
LeFigaro   27 janvier 2017
Un thriller politico-financier qui met au jour les rouages insidieux de la corruption.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
yannjouetyannjouet   04 mai 2017
Etrange vulgarité des hommes qui masquent à peine leur trafic et mettent ensuite un soin infini, une sophistication extrême, à protéger l'argent qui en découle. Ils le déguisent, le maquillent, le rebaptisent, lui font faire des détours, des escales exotiques, l'égarent pour mieux le retrouver. La richesse a depuis longtemps organisé son impunité, elle a amendé les lois, ignoré les frontières, mis au pas les Etats; elle a son carnet d'adresses, la certitude d'avoir suffisamment rincé le ministre, pactisé avec le fisc, versé dans les bonnes oeuvres ou invité le président a déjeuner. Alors quoi? Pourquoi tant de secrets? Simple précaution. L'argent doit se fondre dans la nature des choses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
yannjouetyannjouet   02 mai 2017
Le règne de l'argent creuse l'amertume et la colère des peuples. Le mot "corruption" est d'ailleurs le premier qui vient à la bouche des fascistes, des extrémistes, des terroristes pour rallumer la mèche.
Commenter  J’apprécie          10
BMRBMR   08 décembre 2018
[...] – Il n’y aura pas d’enquête, c’est ça ?
– La mort d’une pute de deux coups de couteau dans le ventre, c’est comme la mort de l’ouvrier sur son chantier. Une mort naturelle.
Commenter  J’apprécie          00
BMRBMR   08 décembre 2018
[...] C’est même lui qui suggéra que l’achat des avions Rafale par le Nigeria soit nanti par cette mine d’uranium et l’argent prêté par la banque.
Commenter  J’apprécie          00
BMRBMR   08 décembre 2018
[...] Son empire ?
– Sa principale activité, c’est le commerce de matières premières.
– Uranium ?
– Entre autres.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Eva Joly (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eva Joly
Vidéo de Eva Joly
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2193 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre