AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 229014259X
Éditeur : J'ai Lu (27/09/2017)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 61 notes)
Résumé :
Je n’ai jamais été une grenouille de bénitier, mais je me souviens très bien des grandes lignes de la religion qui affirment que Dieu est omnipotent, omniscient, omniprésent et... immense. Sauf qu’à en croire l’individu petit, chauve et rabougri qui se tient devant moi, il doit y avoir erreur sur la marchandise. Dans le cas contraire, si ce type est bel et bien le Tout-Puissant comme il le prétend, il va apprendre de quel bois je me chauffe. Même affronter l’enfer n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
Nadou38
  18 avril 2017
Avec la fin de la lecture de ce tome 6 s'achève les aventures de la pétillante Felicity Atcock.
Le tome 5 nous avait laissé dans le plus grand désarroi, et il fut long d'attendre cette suite. Car enfin Mme Jomain, ce n'est pas possible de nous faire cela !
Donc évidemment, une fois arrivé dans ma boîte aux lettres, il a pris immédiatement la pole position de ma PAL. Et oui ! Il fallait que je sache :-)
Pour être honnête, l'accroche fut un peu lente au début pour moi. On retrouve Orcus Morrigan qui doit aider Felicity dans son projet, et je dois avouer que j'ai un petit problème avec les zombis. Je ne sais pas... je n'arrive pas à accrocher avec ce type de personnage. Peut-être leur côté hideux et souvent un peu bête... Bref. J'ai avancé et tout s'est éclairci peu après. Je me suis alors régalée :-))) Mais je n'en dis pas plus...
Ce tome ne fut pas mon préféré, je dois l'admettre, mais j'ai pris grand plaisir à retrouver les personnages - certains encore plus que d'autres ;-) - sachant sans doute que c'était la dernière fois. Il y a eu des surprises au fil du tome, des moments assez sombres finalement, mais le dénouement m'a convenu et Sophie Jomain laisse une porte ouverte aux dernières pages.
Cette série était franchement agréable à lire. Elle est sans prétention, mais l'auteure écrit très bien, et cela se lit très facilement. Il y a beaucoup d'humour, de nombreux rebondissements (certains insupportables, les fans comprendront) et on passe par toutes les émotions. Je me suis beaucoup attachée aux personnages et j'ai adoré les réparties qu'ils se donnaient entre eux. Bravo Sophie et merci pour tous ces moments divertissants !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
Lipette
  23 juillet 2017
Après avoir rencontré des anges, des démons, des loups-garous, des changelings, des métamorphes, des vampires, des obizuths, Satan, des zombies... que reste-t-il ? Dieu bien sûr ! Et pour bien montrer que toutes les créatures surnaturelles gravitent vraiment autour de Felicity, Dieu se présente sous la forme d'une vieille connaissance ! Mais bon, Felicity n'en est plus à une révélation près n'est-ce pas ? Elle en profite donc pour lui dire ses quatre vérités et espère tout de même son aide. Difficile pour lui d'accéder à sa requête, mais après avoir entendu que Satan avait triché, il la lui apporte finalement ; non sans lui imposer des règles : la table de la loi, sur iPad en plus ! On aura tout vu ! Belle référence aux 10 Commandements !
Donc voilà que notre Felicity se lance à la recherche d'un certain zombie à capuche ! Ça ne vous dit rien ! Mais si, rappelez-vous, Felicity a déjà eu affaire aux zombies pendant sa grossesse ! Toujours pas ? Bon, alors il ne vous reste plus qu'à lire Les anges ont la mort aux trousses ! Ainsi, grâce à notre "chair" Orcus Morrigan, Toutefois, Felicity n'a pas que ce problème là à régler puisque Adam devient de plus en plus puissant et qu'il a du mal à se contrôler, même avec des cours de Margaret et Stan. Là voilà donc obligée de confier son fils à Dieu ! Quel crève-cœur pour une mère ! Que pourrait-il arriver de pire maintenant me direz-vous ? Rien, si ce n'est que Satan a envoyé une horde de démons pour tuer Stan et Felicity puisqu'ils sont responsables de la mort de son âme sœur : ! Satan est vraiment prêt à tout : il fait pleuvoir des corps, il tue des hordes de vampires, il torture des métamorphes... Dans ces conditions, Stan et Felicity en ressortiront-ils vivants ? Felicity réussira-t-elle enfin à avouer tout l'amour qu'elle porte à Stan ?
Quelle tristesse de devoir dire adieu aux personnages de Felicity Atcock ! J'ai passé tellement de bons moments à rire, pleurer, m'énerver en même temps que Felicity, que j'ai eu du mal à fermer le tome 6 à l'issue du dernier chapitre. Mais que voulez-vous, chaque bonne chose a une fin et je n'hésiterai pas d'un iota à relire les aventures de Felicity dans quelque temps !
Ce dernier tome nous a permis de revoir d'anciens personnages, de dire adieu à d'autres, mais aussi de découvrir de nombreux secrets. Si je ne dois retenir que quelques détails de ce tome, c'est que Dieu est vraiment un en***ré de calculateur ; Orcus n'est pas aussi nul qu'il le laisse croire ; Satan est vraiment un démon de la pire espèce (on le savait déjà cela dit) ;
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lildrille
  24 octobre 2019
Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=29590
J'ai mis la note de : 19/20
Mon avis : On l'attendait et le voici ! le tome six, le dernier tome de la série Felicity Atcock de Sophie Jomain, est enfin disponible. le tome cinq s'était bien mal fini et laissait un suspense insoutenable quant à la suite de l'histoire. Felicity s'avoue enfin l'amour qu'elle porte pour Stanilas, l'entre-deux, le mi-ange mi-démon, et est prête à donner sa vie pour passer ses jours à ses côtés pour l'éternité. L'immortalité a quand même du bon.
Son pacte avec Dieu (oui, rien que ça) va l'aider à retrouver son amour perdu. Dans sa quête, elle sera aidée par un être un peu répugnant : le zombi Orcus Morrigan. Répugnant ne suffirait pas à le décrire. Pervers, cynique, sarcastique, vicieux, profiteur, etc., Orcus Morrigan est un personnage au charisme insoupçonné qui égaye notre lecture par ses mots et expressions crues, dénués de sous-entendus, préférant aller au fond des choses de manière plutôt directe. Cela nous permet de retrouver aussi ce qui fait le charme de cette saga : un ton survolté, des dialogues hauts en couleur qui donnent de la force aux héros et qui nous font encore plus nous attacher à eux.
Orcus Morrigan n'est pas un personnage inventé par Sophie Jomain mais par Maxime Gillio, auteur du livre Manhattan carnage où apparaît ce zombie sympathique. La collaboration pour la nouvelle Les anges ont la mort aux trousses (que l'on peut considérer comme le tome 5.5 de la série Felicity Atcock) a été un succès tant pour les lecteurs que pour les deux auteurs qui se sont amusés à écrire une histoire drôle, zombiesque et totalement politiquement incorrecte. On y rencontrait Orcus Morrigan et d'autres zombies tristement célèbres de l'histoire, chargés de sauver Felicity, mise en danger par un de ses amis proches, Greg, qui la désirait un peu trop et de manière plutôt animale. Retrouver Orcus Morrigan était ainsi aussi inattendu et jouissif que la teneur de la nouvelle précédent le tome 6. Lire ce tome sans avoir lu la nouvelle ne perturbe cependant en rien la lecture. Des références sont annotées dans le texte et tout est expliqué. Ce que Felicity a vécu dans la nouvelle est sensé, de plus, avoir été retiré de sa mémoire. Aucun risque donc de se sentir perdu. Ceux qui ont lu la nouvelle vivront certaines scènes différemment, et auront un plaisir accru à la lecture des passages où Orcus et Felicity se disputent.
Dans ce livre, nous retrouverons nos personnages secondaires préférés avec Terrence, toujours prêt à aider Felicity ; le père de Felicity, qui essaie de rattraper le temps perdu avec sa fille ; Margaret, la tante et la vampire ; Adam, le fils de Felicity et Terrence ; Phil, le parfait compagnon lycan ; Jeliel, dont Terrence est follement épris ; Satan, celui qui n'est plus à présenter et qui cherche à tuer Stan par vengeance, et Stéphanie, une ange qui ne garde pas sa langue dans sa poche. On retrouve ainsi toutes les créatures qui ont fait le charme de la saga pour une fin en apothéose.
Adam est un être vraiment à part et on sent toute sa puissance dans ce dernier tome, à l'image du bébé de la famille des Indestructibles, Jack-Jack, qui possède en fait un millier de pouvoirs différents. Mi-ange, mi-démon, ce bébé est difficilement descriptible et ce qu'il va vivre dans ce roman est tout aussi terrible que déroutant. Felicity s'efforce à l'aider, à être une mère parfaite et aimante et ses souffrances, questionnements et maladresses à son propos sont vraiment émouvants. On la voit à la fois mère, combattante, amante et fille ; une femme contemporaine à la forte personnalité et au charisme foudroyants qui parlera aussi bien aux lectrices qu'aux lecteurs.
La lecture est fluide, agréable, on se laisse vite emporter dans l'action, les rebondissements incroyables et les révélations qui laissent sans voix. L'auteure a su nous énerver, nous mettre à bout et nous étonner pour la dernière fois même si certaines conclusions semblent communes à la littérature bit-lit, perdant ainsi quelque peu de leur originalité.
La fin est belle et fait du bien. On n'en attendait pas moins d'une telle saga déjà rafraichissante et pleine d'amour. Les scènes ardentes entre Felicity et l'homme de sa vie sont touchantes et excitantes, et comblent l'attente insoutenable que le tome précédent avait causée.
Les éditions France Loisirs ont ajouté un chapitre supplémentaire au livre : un dernier chapitre écrit sous le point de vue de Stan, le reste du roman étant écrit sous celui de Felicity. Ce chapitre est intéressant et inattendu. On se plaît enfin à découvrir un Stan changé, différent, heureux mais toujours aussi macho dans ses propos.
L'auteure a terminé sa saga en beauté et nous aura fait partager les moments de la vie d'une héroïne déterminée, têtue, prête à tout pour sauver ceux qu'elle aime malgré la peur et la mort ; une héroïne qui nous procure du courage et de la force pour affronter notre propre quotidien et qui nous donne de l'espoir et l'envie de croire à une fin heureuse.
Lien : http://www.lavisqteam.fr/?p=..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Clem_YCR
  28 mars 2017
Petite entorse à mon "nettoyage de printemps" puisque ce tome de Félicity Actock ne figurait pas dans ma PAL depuis très longtemps et pour cause, il vient juste de sortir ! L'ayant reçu en fin de semaine dernière, je n'ai pas pu résister à me plonger dans cet ultime volume.
Je ressors de ma lecture un peu mitigée: un début qui rentre dans le vif du sujet puisque nous commençons par la confrontation de Félicity avec Dieu mais qui m'a tout de même semblé très long. Tout comme je n'ai pas vraiment apprécié Les anges ont la mort aux trousses (malgré les excellentes joutes verbales), j'ai eu du mal avec la partie "zombie" de ce tome. Puis, la lecture devient plus addictive (peut être à cause d'un certain personnage sans qui rien n'a plus le même charme) et les pages se tournent rapidement. Il se passe beaucoup de choses dans ce volet, tout va de mal en pis, on se fait balader par Dieu au même titre qu'à peu près tous les personnages à priori, et on en vient même à le détester; vraiment, quel c** ce Dieu !
On retrouve l'ambiance Félicity, les personnages qu'on adore (ou pas), le langage cash et tout ce qui fait le succès de la saga. Cependant, je ne sais pas, je n'ai pas autant accroché que pour d'autres tomes. de plus, il s'est écoulé pas mal de temps entre ma lecture des tomes précédents et celui ci, si bien que tout n'est plus très très frais dans ma mémoire.
Une belle conclusion cependant et ce, malgré l'épilogue ouvert qui nous laisse imaginer que tout n'est pas réellement terminé. Un roman qui reste divertissant et nous permet de passer un bon moment en compagnie de personnages corrosifs !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Emimi06
  24 mars 2017
Vous ne pouvez pas savoir à quel point j'ai été heureuse de pouvoir me procurer cet ultime tome en avant-première. Quand je me suis rendu au salon du livre d'Abbeville, j'en trépignais d'impatience ! Vous imaginez bien que je n'ai pas attendu pour me replonger une dernière fois dans les aventures de Felicity Atcock. J'ai toutefois pris mon temps pour en savourer chaque instant. Car si j'étais impatiente de connaître le fin mot de l'histoire, je n'étais absolument pas pressée de quitter cet univers fantastique !

Il m'est très difficile d'écrire cette chronique. Non seulement, il s'agit du dernier tome d'une série, et le risque de spoiler est d'autant plus présent. Mais c'est aussi un tel coup de coeur pour moi que j'ai peur de ne savoir trouver les mots. Cette fois, je m'y risque, mais ça sera un avis garanti 100 % SANS SPOILER.
Depuis le début, j'ai adoré Felicity. Son tempérament, sa force de caractère et sa répartie. Et avec ce dernier tome, elle ne déroge pas à la règle. Felicity est un peu comme ma soeur spirituelle (mis à part peut-être son côté bonne poire ^^). Alors, quand nous la retrouvons anéantie et à juste titre en colère, je n'avais qu'une envie : être à ses côtés pour l'accompagner. Mais c'était sans compter sur sa détermination et sa hargne !! Et quand elle doit passer à l'action, elle ravale toutes ses craintes et avance coûte que coûte (ne suivrait-elle pas le conseil de quelqu'un ??).
J'ai adoré chaque moment de ce tome. On y retrouve toutes les créatures croisées lors des précédents livres. Même si pour certaines ce n'est qu'un rappel. Anges, vampires, lycans, démons, et même Satan en personne s'en donnent à coeur joie (ou pas). Nous y retrouvons même un certain Orcus et ses amis (pour mon plus grand plaisir !!). Mais le concernant, vous devez lire le crossover "Les anges ont la mort aux trousses" pour savoir qui il est !
Ce tome est un pur délice. Non seulement Sophie Jomain nous délecte de sa merveilleuse plume, mais elle arrive encore une fois à jouer avec nos émotions. J'ai ri, angoissé, pleuré, été estomaquée et enragée… je suis passée par toutes les couleurs me laissant surprendre par chaque rebondissement.
Je doute que l'épilogue satisfasse tout le monde parce qu'il reste ouvert. Mais, moi, il me convient et je n'en attendais pas moins de l'auteur.
C'est le coeur lourd mais comblée que j'ai refermé mon livre. Felicity, Terrence, Stan, Daphné et bien d'autres vont me manquer ! Mais j'ai eu un tel coup de foudre pour cette série, que je la relirai sans l'ombre d'un doute !
Maintenant, il ne me reste plus qu'à patienter 6 petits mois. Pourquoi ?? Pour avoir mon petit lot de consolation, pardi !! Parce que :
Dieu sait que chaque écrit de Sophie Jomain est la promesse d'un bon moment de lecture.
l'intégralité de Felicity Atcock est un immense coup de coeur (vous allez finir par le savoir, hein !).
Et, enfin, quand vous apprenez qu'un chapitre bonus fera son apparition dans l'édition France Loisirs, forcément, vous voulez le lire… D‘autant plus quand vous savez que Maxime Gillio y a mis son grain de sel !!
Pour finir cette chronique, je voudrais adresser ces quelques mots à l'auteur. Merci, Sophie !! Je sais que l'écriture de ce dernier tome t'a été difficile, mais tu l'as fait avec brio ! Je te remercie aussi pour cette série, elle est magique !! Et son épilogue est énorme !! Pour tous ces merveilleux moments passés en ta compagnie (dans tes livres ou IRL en salon) Et Longue vie à la saucisse (de Morteau, héhé, tant qu'à faire ^^).
#TeamStanForever !!
Ma note : 10/10

Lien : http://emilivres.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Nono19Nono19   08 juin 2017
- La vie est étrange, n’est-ce pas ? On se rencontre, je te fais un gosse, et au final, tu en pinces pour un autre.
N’avait-il pas été toujours le cas, en réalité ? Si, bien sûr que si. J’avais désiré Stan à l’instant où j’avais posé les yeux sur lui. Il m’avait fait vibrer, chavirer, et m’avait marquée à jamais. Tous les Terrence du monde n’auraient rien pu faire contre ça.
- C’est ce qu’on appelle avoir la classe, mon vieux, est intervenu Stan depuis le salon, les yeux toujours plantés dans sa revue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Nadou38Nadou38   13 avril 2017
-Et si tu arrêtais de me prendre pour un con, ma poule ? Qui t'a parlé de moi ?
-Un... ami.
-Et c'est qui cet ami que nous avons en commun, hum ?
J'étais en train de m'embourber et je n'allais pas pouvoir m'en sortir comme ça.
-Ecoutez, monsieur Orcus...
-Orcus tout court.
-Euh, oui... Ecoutez, monsieur Toukour, je suis dans une situation très délicate parce que je ne vais pas pouvoir vous délivrer tout ce que je sais.
(P64)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LipetteLipette   23 juillet 2017
Son corps était si lourd sur le mien, si chaud. Mon désir n'était pas consumé. Je le voulais encore et toujours plus. J'ai ondulé sous lui.
- Je vais te ravager, petite chatte, parce que je ne peux pas faire autrement.
J'ai écarté les cuisses en grand, ne pouvant pas mieux lui signifier mon contentement.
Message reçu cinq sur cinq ! Il a plongé en moi avec la force d'un titan avant de m'attraper par les cheveux et faire basculer ma tête en arrière.
- Regarde-moi, m'a-t-il ordonné en bougeant toujours. Qu'est-ce que tu vois ?
J'avais du mal à rassembler mes esprits. J'ai fermé les paupières un instant, et quand je les ai rouvertes, les yeux de Stan brillaient d'un éclat nouveau. Ils reflétaient la sérénité, l'accord parfait. J'en aurais pleuré.
- Tu m'aimes..., ai-je réussi à dire, la gorge nouée.
- Oui, je t'aime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MelieGreyMelieGrey   18 février 2018
Je suis restée bouche bée devant le spectacle que j'avais sous les yeux. Stanislas avait sorti mon fils de son lit, déplié le petit canapé et l'avait allongé tout contre lui. Ils dormaient en chien de fusil ! La scène était si inattendue que je n'ai pu empêcher mes yeux de se mouiller. Je me suis demandé quelle aurait été ma vie et celle d'Adam si c'était avec Stan que j'avais eu un enfant.
Ce dernier m'a alors fait un coup que je n'aurais jamais cru possible.
- Je vous aurais aimés, choyés et portés au-delà de tout ce qui est possible. Dis à Haaiah que j'arrive.
Je n'avais jamais eu autant de mal à avaler ma salive.
Stan avait lu dans mes pensées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nono19Nono19   08 juin 2017
Je désirais, plus que tout, ramener Stan. Le serrer contre moi, respirer son odeur, le laisser débiter ses blagues cyniques, machistes, l’entendre se glorifier d’être le plus beau, le plus grand, le plus fort et le voir porter ses tee-shirts ridicules. Je voulais rouler des yeux, être exaspérée, m’enflammer, me sentir vivante… Le toucher encore et admettre, une bonne fois pour toutes, devant lui, que j’aimais ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Sophie Jomain (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Jomain
?? Et si nous vous disions que nous avons la sélection IDEALE pour cet été ? A découvrir dès maintenant ?
Au programme : - La librairie des rêves suspendus, de Emily Blaine - Petites confidences et grandes confessions à Martha's Vineyard, de Sarah Morgan - Tu ne m'oublieras pas deux fois, de Mhairi McFarlane - C'était pas censé se passer comme ça, de Eve Borelli, - Fais-moi taire si tu peux, de Sophie Jomain - Ce crétin de prince charmant, de Agathe Colombier-Hochberg - La guerre des papilles, de Lucie Castel - Mes amies, mes amours, mais encore ? de Agathe Colombier-Hochberg - Avant, j'étais un salaud, de Louisa Méonis - Mais sinon, tout va bien, de Max Deloy
A retrouver sur https://www.harlequin.fr/collection/eth
+ Lire la suite
autres livres classés : angesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les étoiles de Noss Head (quizz sur le nom des personnages)

Quel est le nom de l'héroïne ?

Sisi
Wick
Hannah
Davis

8 questions
107 lecteurs ont répondu
Thème : Les étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige de Sophie JomainCréer un quiz sur ce livre
.. ..