AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Elodie-Liseuse-Lifestyle


Elodie-Liseuse-Lifestyle
  11 novembre 2017
Nouveauté du catalogue France Loisirs, c'est avec plaisir que j'ai acheté et découvert cette bande dessinée humoristique.

Chat Bouboule ou la vie d'un chat en surpoids, entre séances de sport rythmée, occupation et garde des enfants, faire tourner la maîtresse en bourrique, la vie de Bouboule est difficile et compliquée.

N'ayant jamais eu de chat, je ne connais donc pas les méandres et les bonheurs que vivent les familles qui en ont adopté. Et autant dire que j'ai de plus en plus envie d'avoir une petite boule de poils à moi après avoir lu cet ouvrage (En mode yeux de chat pour attendrir le chéri et le faire craquer). Bien sûr, moins enrobé que ce Cher Bouboule. Ce chat m'a conquise dès la première planche, Ce chère Grumeau (Bouboule étant son petit nom affectueux) se retrouve affalé sur le canapé avec un agréable pull en laine sous son corps, sa maîtresse l'ayant interdit de jouer avec, par la suite nous le découvrons à faire ses exercices pour atteindre son "saint troudebaal" autant l'avouer, j'ai explosé de rire au vu des planches et j'étais sûr de passer un agréable moment de lecture.

Et cela a été le cas, une vingtaine de minutes de pur rigolade, d'éclat de rire et de fou rire. J'ai tout de suite adhéré au trait de crayon que je trouve proche de Margaux Motin en ayant tout de même son style bien particulier. Réellement un plaisir pour les yeux. Quel plaisir que de découvrir la vie de grumeau au fil des pages et celle de sa famille.

Un véritable plaisir de lecture que je conseille à tous, que vous soyez famille à chat ou non. Laisser vous embarquer dans la vie de grumeau, vous en sortirez avec le sourire et quelque crise de fou rire.
Lien : https://elodie-liseuse-lifes..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox