AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757869531
Éditeur : Points (08/03/2018)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 170 notes)
Résumé :
Quand le crime à l'anglaise rencontre les terres gelées de l'Islande.
Cluedo au pays des fjords...

À Siglufjördur, à l'approche de l'hiver, le soleil disparaît derrière les montagnes pour ne réapparaître que deux mois plus tard. Ce village perdu du nord de l'Islande plonge alors dans une obscurité totale...
Le jeune policier Ari Thór veille sur la petite communauté sans histoires. Mais son collègue, l'inspecteur Herjólfur, est assassiné ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (68) Voir plus Ajouter une critique
jeunejane
  08 septembre 2018
Après avoir lu "Snjor", je me suis lancée dans Mörk de Ragnar Jonasson.
J'avais aimé l'influence qu'avait exercée l'ambiance anglaise des romans d'Agatha Christie que ce jeune auteur avait traduits de l'anglais à l'Islandais.
Je trouvais cela original que ses propres romans soient d'abord traduits en anglais et ensuite en français sans que la qualité d'écriture en soit altérée.
Pour revenir aux faits, le jeune Ari Thor, toujours dans le nord de l'Islande, enquête sur l'assassinat d'un collègue, son supérieur, Herjolfur, arrivé seul sur les lieux d'une maison abandonnée.
Parallèlement, en italique, on recueille les pensées consignées dans un carnet, d'un patient en hôpital psychiatrique. On n'apprendra son identité qu'à l'extrême fin du roman.
Ce polar tourne autour de la violence conjugale qui, on va le voir entraîne bien des ravages afin que justice se fasse.
Un petit trafic de stupéfiants vient se greffer sur l'enquête.
L'attente est un peu longue avant que nos soupçons soient éveillés afin de trouver le véritable assassin du policier.
Ari Thor reste dans la vérité alors que son chef Tomas, est aveuglé par le côté subjectif de son passé dans le village.
L'intrigue est très bien menée avec de petites diversions sur la vie d'Ari Thor qui n'est pas des plus sereines. De plus, ces témoins qui débarquent en soirée ou dans la nuit au domicile de l'enquêteur . Non mais ! Pas très bon pour un jeune couple avec enfant tout ça. On sait qu'en hiver, au nord de l'Islande, le soleil ne se lève pas mais quand même.
J'aime assez ce mélange entre les propres ressentis de l'enquêteur Ari Thor et son enquête. Je lirai certainement les autres livres car nous plongeons dans un monde inconnu là tout au nord.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          524
florencem
  06 juin 2017
Ayant beaucoup aimé le premier tome, je n'ai pas longtemps tergiversé lorsque j'ai repéré Mörk dans le dernier Masse Critique. Étrangement, ce n'est pas le personnage principal mais plus l'ambiance et la façon de gérer l'enquête et le côté psychologique que j'affectionne le plus. Comme quoi avec ce genre-là, le héros n'est pas forcément un point gagnant pour moi.
Nous retrouvons donc Ari Thor, toujours en poste à Siglufjördur (à vos souhaits !). Les choses ont un peu changé pour lui. Il est papa, Kristin est venu s'installer avec lui, et il s'est bien familiarisé avec son nouvel environnement. Mais les choses ne vont pas vraiment comme il l'aurait souhaité. La promotion dont il rêvait lui est passé sous le nez, sa relation amoureuse n'est pas au beau fixe et pour couronner le tout son supérieur se fait tirer dessus. Autant dire que dès le départ, nous entrons dans une ambiance plutôt morose. Un parallèle avec le temps de Siglufjördur qui accentue le malaise qui va aller crescendo. Je l'ai dit, l'auteur sait y faire avec la mise en situation et le ressenti du lecteur.
Comme pour le tome un, différents personnages vont à tour de rôle nous conter leur histoire. Cela n'aide pas tellement à s'attacher, je l'avoue, mais en même temps, ce n'est pas ce que je recherche dans les thrillers. Par contre, nous avons ainsi droit à un large panel de ce qu'il se passe. Tout n'est pas forcément lié de façon très net, mais nous suivons plusieurs événements, comme les fils d'une toile d'araignée qui vont au final nous conduire au dénouement tant attendu. Ce n'est pas tellement le raisonnement des enquêteurs qui nous aident mais plus les rencontres que le lecteur fait au cours de sa lecture. Sans compter ce personnage mystérieux (schéma aussi présent dans le tome un) qui laisse des micro-indices au fur et à mesure. Son identité est aussi un secret que l'on découvrir.
Le dynamisme est donc toujours présent. Une lecture assez rapide et efficace qui laisse la part belle à ses personnages. Leurs relations et leurs vies sont autant de petites briques qui ont permis de « construire » cet événement fatidique. J'avoue avoir découvert l'identité du coupable dès la moitié du roman. le problème étant que j'ai eu un doute à un moment donné, à cause de notre personnage mystère, et j'ai cru que je m'étais trompée. Et là, la paranoïa s'est installée ! Je trouvais tout le monde coupable. Je ne sais pas si c'était un choix de l'auteur ou bien une pure coïncidence mais j'ai trouvé cela assez génial.
Côté personnages, comme je l'ai dit, je ne me suis attachée à aucun. Même Ari Thor me laisse assez de marbre. le jeune enquêteur ne se livre pas vraiment et ses problèmes liés à l'enfance sont tellement étouffants qu'il est difficile de sortir de ce brouillard. Kristin m'énerve toujours autant, et Tomas, l'autre personnage récurrent, avait un côté un peu trop envahissant. Quant aux autres, j'ai eu comme un sentiment de déjà vu par rapport au premier volume, en quelque sorte. Mais franchement, je ne m'attarde pas vraiment sur ces détails qui sont en fin de compte pour moi… des détails.
Une enquête encore très agréable à suivre. Même si je me doutais du dénouement, il est très intéressant de voir le cheminement de l'enquête et les secrets que l'on découvre. le côté psychologique est bien mené et permet au roman de sortir du lot, tout comme les sujets abordés qui portent à réflexion : violences conjugales, le port d'arme, l'hérédité de certains comportements, la fatalité dans laquelle on s'enferme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          422
Kirzy
  26 avril 2018
Décidément, il ne se passe toujours rien à Siglufjördur, petite ville de l'extrême Nord de l'Islande, ni dans ce bouquin malheureusement. Bon, je suis mauvaise langue, hein, y a bien plus de rebondissements que dans l'opus précédent, Snjor. Même lieu, même enquêteur ( Ari Thor, personnage toujours aussi peu intéressant, d'une fadeur incommensurable ) mais cette fois une intrigue construite autour d'une vieille maison qui cache un secret , d'un flic abattu, d'un trafic de drogue et d'élus qui cachent aussi leur petits secrets. Si tout cela est bien conduit du point A au point B sans passer par une ligne droite, tous les événements du livre sont tout minuscules et franchement peu passionnants selon mes goûts.
Surtout, j'ai retrouvé le même défaut qui m'avait agacé dans Snjor : on est en Islande mais tout pourrait se passer n'importe où et n'importe quand. L'auteur n'exploite pas du tout l'ambiance claustrophobique qui aurait pu naître d'une micro-société repliée sur elle-même où tout le monde se connait , ou encore des éléments climatiques ( neige - nuits profondes ). Et bizarre du bizarre, le titre , Mork, signifie " forêt " ... forêt que je n'ai pas trouvé dans le bouquin ...
Rien faire, j'ai du mal avec les polars hors sol qui cherchent juste à être divertissants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
LePamplemousse
  03 avril 2017
Ce roman policier est le second volume mettant en scène un jeune policier, Ari Thor, qui est venu s'installer dans une petite bourgade isolée tout au nord de l'islande, Siglufjordur.
Pas besoin d'avoir lu le précédent opus pour comprendre l'intrigue policière, mais j'ai été touchée par ce que devient Ari dans ce deuxième tome, et j'ai été contente de retrouver ce personnage attachant.
Il se dégage une atmosphère particulière de ce roman qui se déroule dans le froid pendant une période où le soleil ne se lève pas durant ce qui semble des jours et des nuits interminables.
L'intrigue en elle-même est correcte mais ne révolutionne pas le genre.
Des pages de journal intime écrit par un jeune homme enfermé dans un établissement psychiatrique viennent rythmer le récit et donnent une autre dimension à l'histoire.
Le charme de ce roman policier réside essentiellement dans la personnalité du jeune policier qui ne connaît pas encore les ficelles du métier, qui n'est pas encore intégré aux villageois et qui ne sait pas encore s'il sera un policier intègre ou s'il acceptera de fermer les yeux sur certaines pratiques douteuses mettant en cause des voisins, collègues, amis etc....
L'ambiance est lourde, le village parait recroquevillé sur lui-même, les personnages croisés sont emblématiques et secrets, et au milieu de tout ça, un homme, Ari Thor, essaie de faire la part entre ce qui est bien, ce qui est juste et ce qu'il doit faire ou non.
Une lecture vraiment très agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
Sachenka
  23 août 2018
Il n'y a pas si longtemps, j'ai lu le premier roman de Ragnar Jonasson. Encore un polar nordique. Ce ne fut pas une grande révélation mais je pensais que j'aimerais bien son personnage principal Ari Thor, un homme qui a abandonné la théologie pour une carrière dans la police. Je trouvais que ça apportait une dimension spéciale, une vision du monde différente. Avec l'abondance de romans policiers sur le marché, ces petits plus sont nécessaires.
Ainsi, je me suis lancé dans Mörk, le deuxième roman de la série de Jonasson. le crime et l'enquête en elle-même sont bien réussis. Je n'ai commencé à suspecter le véritable meurtrier que sur le tard, à peu près vers le même moment qu'Ari Thor. J'aime bien être surpris. Toutefois, ce que j'ai moins aimé, c'est que la narration passait à quelques autres personnages moins importants et, à mon avis, ça allait dans trop de directions qui ne faisaient pas nécessairement avancer l'enquête. C'était davantage une façon d'essayer de tromper le lecteur en l'enlignant sur de fausses pistes. Je sais que ça fait partie du jeu des romans policiers mais, ici, ça semblait un peu trop forcé.
Surtout, je suis un peu déçu de ne pas en avoir appris davantage sur Ari Thor. Après tout, c'est le personnage principal. Mais la direction de l'enquête est confiée à un autre et, avec tout l'accent mis sur les autres, c'est comme s'il manquait de «temps d'antenne». Je n'ai pas retrouvé l'aspect théologique ou spirituel que j'avais aimé dans le roman précédent. Aussi, ses tracas personnels me laissaient un peu de glace. Par exemple, vers la fin, quand il vit des moments difficiles avec sa conjointe Kristin, je ne me sentais pas suffisamment investi dans leur couple pour que cela m'affecte ni m'intéresse. Je ne sais pas si je lirai ses prochaines aventures…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          371

critiques presse (1)
LaPresse   28 juin 2017
Une série qui rappelle que même les petites villes en apparence tranquilles peuvent cacher de sombres secrets.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
sabine59sabine59   17 octobre 2018

L'Islande, un pays paisible, sans violence? Conneries! C'est sûr , en surface tout a l'air tranquille, aimable, mais derrière les portes closes, c'est un secret embarrassant que l'on cache. La violence domestique. Et personne ne veut le reconnaître, encore moins en parler.
Commenter  J’apprécie          120
jeunejanejeunejane   08 septembre 2018
Le pire, c'était le silence qui précédait chaque coup. Comme une accalmie avant la tempête.
Je me rappelle l'éclat dans les yeux de Papa quand il s'est finalement rendu compte de ma présence. Je n'avais jamais rien vu de tel. J'étais terrifié. Je n'irai pas jusqu'à dire que j'ai vu le Mal dans son regard, ce serait trop théâtral. Quel autre mot ? La colère ? Non...La fureur. Une fureur incontrôlable. Voilà oui : incontrôlable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
florencemflorencem   07 juin 2017
Leur légitime fureur trouvait sa source dans une sorte d’instinct de préservation. Sans être jamais prononcées, les phrases « ça aurait pu être moi », « je pourrais être le prochain » étaient dans toutes les têtes. Elles sous-tendaient leur rage, inconsciemment ou non.
Commenter  J’apprécie          230
BazartBazart   19 mai 2018
Pas spécialement effarouché non plus, mais il y a toujours eu une trouille en moi, tapie dans un coin de ma tête. C'est peut-être celle qui remonte à la surface, elle qui essaie de s'échapper.. Cette timidité que j'ai en moi, d'aussi loin que je me souvienne. Il y a bien une raison à cela, plusieurs même j'en suis sur..
Commenter  J’apprécie          130
AelaAela   18 mars 2017
A minuit les fissures et les crevasses s'emplissent d'ombres bleues. Une infinie variété de gris et d'argent scintillants métamorphose le paysage en une énigme aux contours indistincts. Les eaux du fjord jaillissent sous la lune et les diaprures des aurores boréales parent de leur féerie la coupe bleutée du firmament.
Avec le passage du solstice, du 21 au 22 décembre, la lumière reprend lentement, mais sûrement, ses droits. Les jours s'allongent, à petits pas d'oiseaux, jusqu'à ce que le soleil réapparaisse le 28 janvier. Beauté aveuglante qui point au-dessus d'Holshyrna après soixante-douze jours d'absence!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
Video de Ragnar Jónasson (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ragnar Jónasson
Ragnar Jonasson - Mörk
autres livres classés : littérature islandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
98 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre
.. ..