AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811215212
Éditeur : Milady (28/08/2015)

Note moyenne : 4.45/5 (sur 92 notes)
Résumé :
Présentation de l'éditeur

« Hilarant et émouvant, sexy et surprenant. Indispensable ! » J.R. Ward

Douze chiens de l'enfer se sont échappés. Leur but : tuer Charley Davidson, faucheuse hors du commun et détective privée à ses heures, et rapporter son cadavre à Satan. Mais la jeune femme a d'autres problèmes, comme son père disparu alors qu'il menait une enquête des plus étranges. Ou encore une ex-meilleure amie qui la hante nuit et jour,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
Paroledunelivrophage
  04 août 2016
Bon dieu, de bon dieu, de bonsoir !!!!! Je n'ai même pas remarqué que le temps passe si vite. Il faut dire que chaque fois que je lis un Charley Davidson, je ne voie pas le temps. Cette petite bonne femme a le chic pour me faire mourir de rire, même quand j'ai le moral à zéro. Oh oui !!!! Mine de rien un Charley Davidson pimente parfaitement une bonne journée ou une bonne soirée, sans compter que l'on retrouve le démoniaque diaboliquement sexy Reyes. Alors juste pour cela, je dis miam, miam. Et sans qu'il y paraisse je suis arrivé à ce tome sept. Et quand je regarde ma P.A.L. je pleure vu qu'il ne m'en reste plus qu'un à lire. du coup la première question est à quand le tome neuf ? Oui je sais je n'ai pas encore lu le huit, mais je ‘adore Reyes, heu …. Charley. Et sans plus attendre allons à leur rencontre.
Pour commencer dans les bonnes grâces de la muse de la littérature, parlons un tout petit peu du synopsis de ce septième tome. Douze. Douze des bêtes les plus sanguinaires jamais forgées dans les flammes de l'enfer se sont échappées sur notre dimension, et elles veulent par-dessus tout arracher la jugulaire de Charley Davidson et servir son corps sans vie et mutilé à Satan au dîner. Voilà c'est dit. Les douze dont le but est de tuer notre Faucheuse attitrée sont en liberté. Mais comment rester enfermer chez soit quand d'autres problèmes bien plus grave pointent le bout de leur nez ? D'un côté, son père a disparu, et plus elle suit ses dernières traces, plus elle apprend qu'il menait sa propre enquête, une qui amène Charley à remettre en question tout ce qu'elle savait à son sujet, une enquête des plus étranges je vous dis. Ajoutez à ça une ancienne meilleure amie qui la hante nuit et jour, plus une vague contagieuse de suicides qui laisse les autorités médusées, et un fiancé beau à se damner qui a attiré l'attention d'une célébrité locale. le moins qu'on puisse dire c'est que Charley ne passe pas la meilleure semaine de sa vie. Un soupçon d'enfer, un saut, un bond puis une course au travers du royaume de l'éternité, voilà ce qu'est ce petit endroit appelé la Terre, et Charley Davidson, faucheuse extraordinaire, est déterminée à faire tout ce qui est en son pouvoir pour la sauver. Rajoutez à cela un petit pépin, vous obtenez une faucheuse irritable en tout et colérique. Nous sommes perdus. Dieu merci, nous avons un magnifique représentant mâle pour surveiller ses arrières et surtout la calmer.
Passons aux personnages présents dans ce tome.
Charley, je pense qu'à cette heure-ci n'est plus à être présenter. Toujours aussi drôle, par ses réparties, tête en l'air, incapable de se concentrer plus d'une demi minute, etc, nous fait comme à son habitude mourir de rire. Mais elle a surtout muri. Il faut dire qu'entre ses dons qui ont largement évolué, la relation qu'elle mène avec Reyes, et le petit pépin, il fallait bien qu'elle passe par là. Mais à côté de cela, après les terribles événements qui ont marqué sa vie, il fallait bien qu'à un moment ou un autre, elle devienne une femme, pas une gamine, mais cela ne veut pas dire qu'elle ne nous fait pas rire bien au contraire. Elle est comme à son habitude, piquante, pimpante, chenapan, directe, et irritable sans son café. Elle est aussi plus vigilante, plus sur ses gardes que par le passé. Elle est toujours prête à se jeter dans la gueule du loup, au prix de sa vie pour sauver les gens qu'elle aime ou pas. Mais au jour d'aujourd'hui elle n'est plus toute seule, elle ne doit pas faire attention seulement à elle-même, il faut qu'elle protège quelqu'un d'autre. Mais bon Charley, c'est Charley, et elle ne se refera pas. Entre son humour sans scrupule, ses enquêtes, son père introuvable, les suicides, plus son champion qui se fait harceler, sa vie est vraiment en folie. Et sans compter que les douze sont après elle, c'est sure qu'elle n'a plus le temps pour elle. Alors du coup je remercie que Reyes soit dans les parages.
Reyes, son compagnon, sexy, fils de Satan, chaud bouillant, diaboliquement charmant, etc, a lui aussi muri. Lui qui était déjà à l'extrême protecteur avec Charley dans les tomes précédents, ne la lâche plus d'une semelle. On à parfois l'impression d'être face à une mère poule qui protège ses petits, il la couve, la dorlote, la chérie, c'est vraiment choux à lire. Il est fort, puissant, beau, séduisant, dangereux, protecteur… et je ne dirais jamais assez amoureux. Il est fou de Charley, et j'adore leur relation. J'aime le fait qu'il la suive et la protège depuis sa naissance. Mais aussi le fait qu'il ait toujours été là pour elle à tout moment. Mais Reyes n'est pas gentil, au contraire, il a même un très mauvais caractère. Il est littéralement le fils de Satan alors comme mauvais garçon on ne peut pas faire pire. Et quand sa colère explose, courrez le plus vite possible loin de lui sinon vous finirez dans les entrailles de l'enfer. Mais il sait ce qu'il veut et il ne joue pas avec Charley. Et cela fait de Reyes Farrow un homme comme les autres. Même s'il est le fils de Satan venu sur Terre pour être auprès de Charley, et trahissant ainsi son diabolique de père. Il est de plus en plus désespéré par le comportement de Charley, celle-ci s'attire sans arrêt des problèmes, aux dépens de sa vie. Mais son côté protecteur, va l'amener à la surveiller de n'importe quelles façons possibles, au risque de déclencher la colère de sa bien-aimée.
A côté de cela on retrouve bien sur toute la panoplie des personnages secondaires. Gemma, Cookie, l'oncle Bob, les fantômes de l'asile, etc. L'auteur a su leur donne à chacun une personnalité hors du commun. On adore toujours autant tous les personnages secondaires divers et variés créés par Darynda Jones, qui nous font rire ou pleurer, avec leurs personnalités toutes différentes et attachantes, ils sont vraiment, chacun à leur façon, très important pour l'histoire, soutenant Charley et Reyes, envers et contre tout.
Bref, ce qui nous amène alors le point sur le roman en lui-même, avec sa plume, sa romance et son intrigue.
Tout d'abord, la plume de l'auteur est restée la même au fils de la parution des tomes. Alors comme à son habitude, Darynda Jones possède une écriture, simple, fluide, légère et surtout additive. Elle étoffe énormément son univers sur la faucheuse, qui n'est pas facile au vu de ce que l'on sait (grande cape noir, crane et faux), mais aussi elle bichonne tout autant ses personnages autant les principaux avec Charley et Reyes, mais aussi les secondaires. D'un autre côté, entre les répliques mordantes de Charley, l'action, les rebondissements et des révélations à vous couper le souffle, l'écriture est vive et pétillante à tel point qu'un rythme s'instaure dès le début de la lecture du roman et reste soutenu tout le long jusqu'au dernier mot de la dernière page. On est emporté, je dirai même que l'on s'envole. L'auteur sait vraiment nous faire rêver. C'est vraiment magique cette facilité avec laquelle on lit ce livre. Comme je l'ai dit Darynda Jones a vraiment étoffer son univers, mais il faut dire que pour arriver à une telle magnificence, elle doit posséder une sacré imagination. Imagination qui nous prends par surprise, imagination qui nous apporte toujours une nouveauté ou une révélation titanesque, mais une imagination qui est surtout subtile, sans que le lecteur ne se sente mis de côté afin qu'il puisse ne pas avoir envie de lever le pied de sa lecture en cours. Mais d'un autre côté, les révélations qu'elle nous donne sont si bien disséminer à travers le récit, que pour apprendre d'avantage sur ce qui va se passer pour les personnages, on n'a pas une seule fois envi de déposer le mettre le livre de côté. Pour ma part j'ai plusieurs fois râlé quand on venait me demander quelque chose. le pire c'était quand j'avais enfin une question qui trouvait enfin réponse à mes prières ou quand une autre question apparaissait. En gros, la plume de l'auteur est vraiment intéressante, additive à souhait, et on se rend assez rapidement que l'on devient accro à cette saga.
Ensuite la romance de cette histoire tourne comme à son habitude autour de Charley et de Reyes. Ils sont vraiment tout pleins. J'ai adoré retrouver cet homme si chaud bouillant, entrain de dorloter notre miss caféine. Il est attendrissant. Charley pour sa part, ne cesse de lui faire tourner en bourrique, mais que serait Charley sans ce petit côté tourner manège. Cà nul ne le sait. Mais ce couple n'en serait pas un si il ou elle existait. Sans compter les nombreux dangers qui menacent ce couple si particulier sont de plus en plus nombreux et variés, les poussant à prendre des décisions difficiles. A côté de cela, on a un autre couple qui s'est formé. Cookie et l'oncle Bob. Chiche, ces deux-là m'ont vraiment fait rire. Mais il fallait bien que cela finisse par arriver, le vieux bourru et la fofolle d'amie. Oh oui c'est plutôt marrant à les voir ensemble. Je me demande quand même ce que cela va apporter en plus.
Enfin en ce qui concerne l'intrigue. Pour ce qui est de l'intrigue principale avec les douze chiens de l'enfer venu pour Charley, on sent qu'elle avance petit à petit. C'est vraie qu'il n'y a pas eut d'avancée fulgurante, mais je pense que cette intrigue prendra fin dans le tome prochain. Après pour ce qui est de l'enquête, comme à son habitude, l'auteur s'amuse toujours autant avec différentes investigations, qui loin d'être fouillis se révèle à nous au fils de la lecture du récit. Ces enquêtes dont l'une est vraiment personnel, nous permet d'apprendre un peu plus sur Charley. Et puis c'est pour nous un moment de pure plaisir quand on trouve notre sublimineuse faucheuse dans des situations pour le moins incongrues. Néanmoins, ces enquêtes restent ici très secondaires et beaucoup moins profondes et complexes que les précédentes, ce qui représente une des seules ombres au tableau de ce tome. En effet, Darynda Jones a pour cette fois voulu mettre en avant l'intrigue principale et qui prend une place considérable dans le récit, et du coup les enquêtes sont passées au second plan. Car la guerre contre les Douze Chiens de l'Enfer continue et donne un rythme ultra fluide et agréable au récit, nous offrant alors un panel d'action, de rebondissements et de retournements de situation juste magistraux qui mettent nos nerfs et nos émotions à rude épreuve. Je pense que l'auteur a eu de quoi à mettre dans ce septième tome, car en réalité j'ai trouvé que l'enquête sur les disparitions et les suicides non seulement a été très vite abordée, mais aussi elle s'est vite vue conclure. A côté de cela, avec l'enquête qui porte sur notre miss gâchette, Charley va en apprends plus sur elle-même également, mais aussi sur sa condition de faucheuse. Elle est vraiment de plus en plus puissante et s'entraîne même sur Reyes. MDR. Cependant, on passe quand même un excellent moment.
En bref, c'est un tome explosif, et à chaque fois j'attends de découvrir la suite avec plaisir et impatience. J'adore lire les aventures de Charley qui sont pétillantes, drôle, mouvementé à souhait, avec toutes ces révélations, ces rebondissements ces actions, ses retournement de situations. Tout ce qu'un lecteur de bit lit aime, se trouve dans ce livre, et l'auteur qui n'a pas fini de nous surprendre, c'est vraiment, magique, ensorcelant, envoutant. Entre l'écriture qui est quand même très fluide, et l'univers qui s'étoffe, on n'a pas le temps de s'arrêter, on rit, énormément, en fait, on ne s'ennuie pas du tout. A côté de tout cela, on se retrouve en plus avec des personnages qui possèdent des personnalités très forte et sont important tous autant qu'ils sont pour notre histoire, on vie leur vie à travers la lecture, on ressent leur émotions, en gros on monte jusqu'au septième ciel si je puis dire. J'aime voir leur l'évolution qu'ils ont eu face au premier tome. Mais j'aime aussi découvrir les nouvelles enquêtes que l'auteur nous a concocter, et puis que serait un roman policier sans investigations. Malgré les interrogations toujours plus nombreuses et le peu de réponses que nous offre l'auteur, j'ai adoré suivre les péripéties de Charley dans ce tome ci et de ses amis au fil des pages. Des pages qui défilent à une vitesse folle et que l'on ne voit pas du tout défiler. Alors étant donné que j' suis à fond dans les aventures rocambolesques de Charley et de Reyes, et qu'en plus le tome huit m'attend dans ma P.A.L, je vais m'y mettre immédiatement et vous dis donc à la prochaine pour les folles aventures de notre chère faucheuse adorée.

Lien : http://le-petit-univers-litt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MelM
  29 novembre 2015
17,5/20
Presque un coup de coeur
Après les terribles évènements qui ont marqué la vie de Charley à la fin du tome précédent et les révélations chocs qui les ont accompagnés, notre héroïne a plus que jamais besoin de souffler. Mais se reposer ne fait pas partie de son vocabulaire. Bon gré, mal gré, Charley va encore une fois devoir faire face à un nombre incalculable de situations délicates mettant sa vie en danger. Néanmoins, elle peut compter sur Reyes, Cookie et ses amis pour l'épauler et... tenter de la maintenir en vie. En effet, les dangers qui menacent ce couple si particulier sont de plus en plus nombreux et variés, les poussant à prendre des décisions difficiles. Quels nouveaux dangers menacent Charley et Reyes? Comment vont-ils se tirer de cette situation? Charley va devoir puiser au fond d'elle-même pour surmonter les épreuves qui l'attendent.
Un septième tome explosif! Ce n'est plus un secret pour personne, je suis très friande des aventures pétillantes, drôles et toujours très mouvementées de Charley et Reyes, et je dois pourtant avouer que Darynda Jones continue toujours à me surprendre après 7 tomes. Pour preuve, j'ai encore une fois adoré ce septième tome. Il contient vraiment un cocktail explosif de tout ce que l'on aime dans les aventures de Charley et Reyes: l'humour, les personnages fantastiques et ultra attachants, l'univers,.... Bref tout est encore une fois maitrisé à la perfection, l'auteur sachant exactement comment faire saliver son lecteur pour lui donner envie d'en lire toujours plus. Si ce septième tome fut vraiment à la hauteur de mes espérances, il est toujours plus axé sur l'aspect fantastique de l'histoire et moins sur l'aspect policier. Ce n'est pour autant pas un point négatif pour moi, puisque j'ai appris à aimer cette histoire dans son évolution, avec ses changements et tout ce qui la compose. Un septième tome qui frôle donc le coup de coeur pour moi, bien que différent des précédents par certains aspects, les changements qui s'opèrent restent plausibles, compréhensibles et n'entachent en rien l'histoire, que j'adore toujours autant.
Depuis le tout premier tome des aventures de Charley et Reyes, je suis complètement fan de l'univers, et ce septième tome me confirme encore une fois que Darynda Jones a de l'imagination à revendre. En effet, l'univers s'étoffe toujours plus, entre les Douze chiens de l'Enfer et les évolutions des dons de Charley, le lecteur en a pour son compte et ne peut qu'être comblé. Dans ce nouveau tome, l'auteur nous offre une nouvelle fois le mélange si parfait entre univers fantastique et univers policier que l'on adore. Cependant, l'équilibre entre les deux reste fragile, basculant plus du côté fantastique dans ce septième tome. Ce n'est pourtant pas pour nous déplaire puisque nos interrogations toujours plus nombreuses concernant cet aspect de l'univers commencent à trouver quelques réponses. Et malgré tout, l'enquête que mène Charley dans ce tome reste très intéressante et grisante bien que parfois prévisible, sans pour autant que notre héroïne ne se départisse de son humour habituel.
Dans ce nouvel opus, Charley fait de nouveau face à plusieurs enquêtes intéressantes qui nous permettent d'en apprendre un peu plus sur elle, notamment grâce à une enquête plus personnelle, et qui la mettent toujours dans des situations délicates. Néanmoins, ces enquêtes restent ici très secondaires et beaucoup moins profondes et complexes que les précédentes, ce qui représente une des seules ombres au tableau de ce tome. L'auteur oriente beaucoup plus ce septième tome autour de l'intrigue "fantastique" du récit, qui prend une place considérable, et délaisse donc quelque peu les enquêtes menées en parallèle par notre Faucheuse préférée. L'enquête concernant les disparitions et les suicides est trop rapidement abordée, trop facilement résolue et son dénouement quelque peu prévisible. Néanmoins, l'auteur contrebalance le tout avec de nombreux points positifs qui nous permettent de passer un très bon moment de lecture.
En ce qui concerne l'écriture de Darynda Jones, elle est, elle aussi, fidèle à elle-même, toujours vive et pétillante, drôle et rythmée. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, j'ai été complètement emportée par la plume de l'auteur, qui n'a rien perdu de sa fluidité et de sa facilité de lecture après tous ces tomes. Autre point très positif: l'imagination de l'auteur, qui est juste parfaite; j'ai plus d'une fois été surprise par les tournants que Darynda Jones faisait prendre à son histoire ou les nouveautés qu'elle y apportait. Elle sait comment amener chaque nouvel élément avec subtilité et logique dans l'histoire pour ne pas perdre son lecteur. de plus, elle distille à la perfection la moindre révélation, nous donnant envie d'en apprendre toujours plus, d'avoir plus de réponses à nos questions même s'il nous faut parfois attendre très longtemps pour les obtenir. La plume de l'auteur porte vraiment très bien son récit et sait comment nous rendre accro à cette histoire de la première à la dernière ligne.
L'aspect fantastique du récit est lui toujours plus approfondi et toujours plus intéressant à suivre. L'auteur nous offre quelques unes des réponses à nos questions mais sait exactement comment intégrer de toutes nouvelles interrogations à son histoire, pour nous faire saliver encore plus. Les dons de Charley évoluent, de même que sa relation avec Reyes, ce qui nous permet de découvrir beaucoup de nouveautés qui promettent de s'étoffer encore dans les prochains tomes. La guerre contre les Douze Chiens de l'Enfer continue et donne un rythme ultra fluide et agréable au récit, nous offrant action, rebondissements et retournements de situation juste magistraux qui mettent nos nerfs et nos émotions à rude épreuve. J'ai tout simplement adoré suivre les nouvelles aventures de Charley et découvrir encore plus de ce monde en même temps qu'elle. Je n'ai qu'un seul regret pour ce tome, qu'une seule hâte concernant le prochain opus: obtenir enfin de vraies réponses, complètes, à mes questions, ce qui n'a pas été le cas jusqu'ici puisque l'auteur cultive encore et toujours les nombreux mystères de son histoire.
Que dire à propos des personnages? Ils restent pour la plupart, fidèles à ce qu'ils sont depuis le début de la saga: Cookie, la meilleure amie délurée, tellement attendrissante et attachante; Rocket, Charlotte aux fraises et Baby, qui apportent un peu de fraicheur et d'humour; Obie, Osh, et tous les autres forment toujours une bande de joyeux lurons dont on ne peut qu'apprécier de suivre les péripéties. On adore toujours autant tous les personnages secondaires divers et variés créés par Darynda Jones, qui nous font rire ou pleurer, avec leurs personnalités toutes différentes et attachantes, ils sont vraiment, chacun à leur façon, des pièces maitresses de l'histoire, soutenant Charley et Reyes, envers et contre tout.
Reyes et Charley sont finalement ceux qui évoluent le plus dans ce septième tome. Les nouveautés de leurs vies, de leur relation, les évolutions du don de Charley, ont forcément un impact sur leur personnalités. Reyes, déjà très protecteur envers Charley, ne la lâche désormais plus d'une semelle, il la couve et c'est un plaisir à lire. Charley quant à elle, est plus vigilante, plus sur ses gardes; elle mûri et j'ai déjà hâte de voir son évolution dans les prochains tomes. Autre personnage qui m'a attendrie, Pépin, qu'il me tarde de découvrir plus dans le prochain opus.
La fin est encore une fois riche en révélations lâchées comme des bombes et en rebondissements complètement inattendus. Pleine d'action et d'émotions, cette fin m'a laissée bouche bée mais surtout, avec encore plus d'interrogations à l'esprit concernant la suite possible des aventures de Charley. La saga prend encore une fois un nouveau tournant on ne peut plus alléchant et j'ai extrêmement hâte de me jeter sur le prochain tome pour découvrir ce que Darynda Jones va bien pouvoir encore imaginer pour compliquer la vie de nos personnages. En effet, sans être un cliffhanger, cette fin parfaitement à la hauteur de ce septième tome annonce un prochain opus riche en nouveautés, qu'il me tarde déjà de découvrir.
Les +: Un univers toujours plus complexe, des personnages toujours aussi attachants et drôles, de plus en plus d'approfondissement du côté de l'aspect fantastique du récit, quelques réponses à nos questions, un rythme très dynamique qui apporte action et rebondissements, une fin alléchante...
Les -: Toujours très peu de révélations à se mettre sous la dent, des enquêtes policières qui passent au second plan
Ce septième tome des aventures de Charley Davidson fut vraiment à la hauteur de mes attentes, malgré deux points qui auraient pu être améliorés, ce fut presque un coup de coeur pour moi. C'est avec beaucoup de plaisir que je me suis replongée dans l'univers toujours plus approfondi imaginé par l'auteur, dans une intrigue mi-policière, mi-fantastique qui m'a charmée. Si les différentes enquêtes policières auraient gagnées à être plus détaillées et plus approfondies, l'aspect fantastique du récit est toujours plus satisfaisant. Malgré les interrogations toujours plus nombreuses et le peu de réponses que nous offre l'auteur, j'ai adoré suivre les péripéties de Charley et de ses amis au fil des pages. Des pages qui défilent à une vitesse folle grâce à la plume fluide, drôle et addictive de l'auteur, jusqu'à une fin encore une fois appétissante en ce qui concerne le prochain tome de la saga.
Lien : http://story-of-books.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
idevrieze
  30 octobre 2015
Ma topine et moi, on voulait lire à deux.
Ptitelfe et moi, on s'était eues au téléphone, et je vous avoue qu'en ce moment, on grince un peu toutes les deux parce qu'on n'a pas le temps de lire à deux. Vala. Entre moi et mon cerveau de gruyère et puis mon emploi du temps surchargé, elle et son emploi du temps aussi. C'est pas facile. Pourtant, on a une liste comme cela de trucs à lire, des projets à n'en plus finir, bref. On voulait lire à deux et pas prise de tête parce que là, franchement, la tête elle en avait marre. Un septième Charley est sorti en VF entre temps. Bah voilà. J'ai envie de vous dire que naturellement,on s'y est mise et que c'est passé tout seul.
Parce qu'on aime les citations de T shirt, parce que l'intrigue était sympa, parce que nous, contrairement à 90 % de la blogo féminine, Reyes ne nous fait pas triper, parce que Richard et l'Epée de vérité nous avait énervées avant et qu'il fallait qu'on rit un peu. Pour toutes ces choses là, on a repris avec grand plaisir Charley Davidson, avec son équipe de bras cassés et la terre entière au moins qui avait envie de l'assassiner ou presque

Et sinon que vous dire ?
Pour ne pas vous spoiler, parce que c'est pas la politique de la maison... Et bien le roman était cool, merci au revoir. Plus sérieusement, c'est la même tambouille que les tomes précédents, on ne peut pas non plus tout le temps inventer quelque chose de neuf. Et si on y retourne, c'est parce qu'on est attachées à tous ces perso (même Reyes c'est un bon gars vous savez) Mais sinon, il n'y a pas de révolution dans ce septième tome question schéma narratif, il y a une enquête, plus quelques enquêtes secondaires. On a la solution à la fin. Point.
Sinon, là dedans, on s'est inquiétées,on a ri, on n'a pas pleuré, on a apprécié de papoter à deux (d'ailleurs, faut que je lise mes chapitres d'Allegiant, j'ai pris du retard) et voilà. Et c'est pour cela que les lectures communes avec ma PACSEE, c'est cool. C'est comme habiter avec ma copine. Je vous laisse, il faut qu'on attende le tome 8 :D
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Alex_joue_avec_les_mots
  25 février 2016
Je pense pouvoir affirmer que cet article aura été le plus compliqué à rédiger. J'ai lu ce septième tome très rapidement, et je n'ai finalement pris des notes qu'au début du roman. La grosse difficulté pour moi est le fait de parler d'un septième tome, sans avoir abordé les précédents. Je veux éviter un maximum les spoiler et ce n'est pas simple.
Ce livre a rejoint ma PAL cet hiver, vous remarquerez donc qu'il n'a pas traîné longtemps ! Je l'ai commencé avec la conviction de passer un bon moment, c'était un pari sans risque. Nous suivons donc le personnage de Charley, qui est fidèle à elle même. Elle est très drôle et décalée, forte et faible à la fois, sa vie est très mouvementée.
« Je questionne souvent ma santé mentale. Des fois, elle me répond. »
Chaque chapitre commence par une citation de ce genre. L'écriture est très fluide, en narrateur interne et donc ponctué d'humour. Lorsque j'ouvre ce roman j'ai vraiment l'impression d'être « comme à la maison ». Ça fait maintenant trois ans que je lis ces livres avec beaucoup de plaisir. J'ai aimé tous les tomes et ne me suit pas ennuyée une seconde. Je les ais même relus plusieurs fois, c'est dire à quel point je suis attachée à cette histoire.
Charley est la Faucheuse, elle voit les morts depuis toujours. Elle n'a ni faux ni robe noire seulement -entre autres- le pouvoir de faire traverser les morts de ce plan d'existence au prochain, quel qu'il soit. En plus de son « job » de faucheuse, elle est détective privée et consultante auprès de la police d'Albuquerque où son oncle est lieutenant. Quoi de plus simple pour résoudre une enquête lorsque la personne décédée peut vous faire sa déposition!
Mis à part Charley, le gros argument de ce livre est Reyes Farrow. Par quoi commencer ? C'est un de mes personnages masculins préférés. Il est fort, puissant, beau, seduisant, dangereux, protecteur… et amoureux. Il est fou de Charley, et j'adore leur relation. J'aime le fait qu'il la suive et la protège depuis sa naissance. le fait qu'il ait toujours été la. Mais Reyes n'est pas gentil, au contraire, il a même un très mauvais caractère. Il est littéralement le fils de Satan alors comme mauvais garçon on ne peut pas faire pire. Mais il sait ce qu'il veut et il ne joue pas avec Charley. Une citation pour prendre l'ampleur du potentiel de ce personnage …
» Impossible d'ignorer le charme sensuel qui se dégageait de lui en douces vagues. Soit ça, soit j'étais en train d'ovuler. Non, attendez. Aucune chance que ça ne se produise. C'était lui. Un effet secondaire d'avoir été créé par le plus bel ange à être déchu du paradis, forgé dans les feux du péché et de la déchéance. Tout ce contre quoi les mères mettent leurs filles en garde. »
J'ai aussi beaucoup d'affection pour les personnages secondaires. Il y en a énormément, et ils me sont très chers. Pépin et Osh sont des personnages que je découvre plus dans ce nouveau tome, mais ils m'ont déjà charmée ! J'aime aussi Obie, Amber, Rocket, Quentin, Garret, Cookie…
« Cookie Kowalski n'était pas seulement ma meilleure amie sur la planète Terre, il s'agissait également de ma réceptionniste- assistante de recherche qui était putain de près de devenir une super chasseuse de primes. Et c'était ma voisine, pour couronner le tout, et elle faisait des enchiladas à tomber. Genre si piquantes sous la tortilla de maïs que c'était à en perdre connaissance – et donc, parfait. »
Avec ces citations j'espère pouvoir illustrer mes propos sur le fait de l'humour du personnage et par extension du récit. Ce côté là fait que ces livres sortent vraiment du lot pour moi. Cette lecture ne déroge pas à la règle, j'ai vraiment passé un très bon moment. Il y a énormément de livres différent en matière de Bit-Lit. Chacun y va de sa petite définition et au final, nous ne sommes pas forcément tous sur la même longueur d'onde. Pour moi, les références de la Bit-Lit seraient Charley (forcément!), Mercy Thompson et Anita Blake.
Nous suivons dans ce tome de nouvelles enquêtes ainsi que l'intrigue principale qui avance petit à petit. Bon, vraiment à petit pas mais mine de rien on avance ! J'ai aimé être un petit peu plus éclairée sur tout ça, et je sens que nous allons bientôt en apprendre bien plus encore. Ce n'est pas évident de vous en parler sans vous spoiler ! Ça avance tellement que je me suis posée une question assez effrayante : Ça ne serait pas bientôt la fin ? Heureusement ce n'est pas le cas. Quoi, je ne vous ai jamais parlé de ma peur des fins de séries ? Oui, Harry Potter 7 m'a traumatisée, je l'avoue !
Nous suivons dans ce tome Charley et toute la clique dans de nouvelles aventures, très mouvementées. Les douze chiens de l'enfer ce sont échappés et ont l'intention de réduire Charley en charpie, rien que ça ! Reyes est bien décidé de jouer les gardes du corps bien que ce ne soit pas au goût de notre héroïne. le père de Charley est introuvable, et la police fait face à une vague de suicides inexpliqués. Autant dire qu'avec tout ça on a pas le temps de s'ennuyer ! Les pages défile sans qu'on s'en rende vraiment compte, toutes ces situations nous donnent un récit très mouvementé et fluide.
Charley en apprends plus sur elle même également, sur sa condition de faucheuse. Elle est vraiment de plus en plus puissante et s'entraîne même sur Reyes… Pour notre plus grand plaisir ! J'ai adoré ce passage :D
En résumé c'était un tome dans la veine de ses prédécesseurs. J'ai passé un très bon moment, ce livre est une véritable bouffée d'air frais. Si vous ne connaissez pas Charley Davidson, n'hésitez pas. C'est pour moi une référence en matière de bit lit !
Ma note : 5/5
Lien : https://alexjoueaveclesmots...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Amaranth
  07 septembre 2015
Une série qui a le grand avantage de me donner le sourire, et parfois, ça fait du bien. Et après le septième tome, je peux dire que l'humour et la légèreté de Charley sont toujours aussi efficaces, et que je me suis plongée avec grand plaisir dans ce roman.
Néanmoins, l'amusement et la bonne humeur, qui me plaisent tant dans cette série sont aussi le bémol qui m'empêche de la classer dans mes favorites. En effet, il est difficile d'imaginer Charley et sa vie bouleversées de manière définitive, terrible et dramatique. Donc le parti pris humoristique détend, et du coup, enlève une grande part de tension.
Il y a également divers détails, qui à force de s'accumuler peuvent en devenir agaçant. Et le gros, l'immense, l'immanquable défaut de ce tome, c'est sa propension à s'éparpiller dans tous les sens. Il y a des mini-enquêtes qui jaillissent de partout, et si ça donne un rythme effréné au livre, on finit par s'y perdre. Car, n'ayant pas encore tous les éléments en main, comment déterminer ce qui est important et ce qui est anecdotique ? C'est peut-être voulu, mais n'en reste pas moins cette impression de confusion. J'attends en tout cas des réponses plus claires dans le prochain tome, car certains évènements dans celui-ci sont tout de même importants.
Autre détail, mineur celui-ci, mais tout de même : certaines répétitions dans le couple Charley-Reyes, avec les mêmes difficultés qui reviennent sur le tapis et surtout… une tendance à glorifier le physique de Reyes un peu excessive, et récurrente. Il est beau, on a compris. Heureusement, l'humour avec lequel c'est présenté a tendance à diminuer ce défaut.
Bref, de l'humour, de l'action, des personnages toujours aussi attachants et une intrigue qui continue à tenir en haleine, malgré un tome trop éparpillé. Si l'histoire se recentre et que des éléments nouveaux nous sont fournis au prochain tome, il n'y aura aucune raison d'être déçue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
AmaranthAmaranth   05 septembre 2015
— Vous allez bien ? demanda-t-elle, et je suivis son regard jusqu’à mes mains.
Je le savais. Je donnais l’impression d’être en manque de crack.
— Oh ! ouais, tout va bien. Je viens juste d’arrêter la caféine.
La surprise la fit cligner des yeux plusieurs fois avant qu’elle ne se reprenne.
— Ah ! eh bien, ça justifie l’absence de café. C’est étrange de vous voir sans une tasse dans les mains.
— Ça me fait bizarre aussi.
— Donc ?
Je la questionnai d’un mouvement de sourcils.
— Vous allez m’expliquer ? Pourquoi vous, de toutes les personnes, arrêtez la caféine ?
Après avoir jeté un regard rapide par-dessus mon épaule, je répondis :
— On est enceints.
Kit eut une réaction instinctive à cette information. Littéralement. Son genou partit vers le haut et frappa le volant, nous précipitant dans la voiture qui arrivait en sens inverse. Enfin, ça aurait été le cas s’il y en avait eu une à ce moment.
Elle corrigea la trajectoire, prit une profonde inspiration, puis dit :
— Pas moyen. Pour de vrai ? Vous ? Maman ?
Je la dévisageai, bouche grande ouverte.
— Qu'est-ce que vous sous-entendez ? Je peux être mère. Je serai une super maman.
— Oh ! fit-elle en tentant de ne plus avoir l’air si choquée. Non, vous avez raison. Vous ferez une maman extra. Mais vous allez suivre des cours, hein ? Apprendre ce qu’il faut ?
— Je vous en prie. Je suis sur le coup. Je vais m’acheter un poisson rouge. Essayer ça pendant quelque temps. Vous savez, commencer petit, puis gravir les échelons jusqu’à la taille enfant.
— Vous êtes en train de comparer l’éducation d’un poisson à celle d’un enfant ?
— Non. (Je commençais à être sur la défensive, même si sa réaction viscérale avait été la bonne. Je n’aurais pu penser à personne de moins qualifié que moi pour être mère.) Tout ce que je veux dire, c’est que, si j’arrive à maintenir un poisson rouge en vie, j’arriverai sûrement à le faire avec un enfant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AmaranthAmaranth   05 septembre 2015
— Tu as appelé ton oncle Bob ?
— Pas encore. Mais un chèque pourrait m’être utile, tu sais. Je dois te payer. Finalement.
— Ce serait génial. Je pourrai manger ce mois-ci.
— Hé, dis voir, je n’ai jamais dit que je te paierais assez pour te nourrir durant tout le mois. Tu devrais peut-être rationner tes provisions. Et te débarrasser de ta gosse. Elle mange beaucoup trop, maintenant qu’elle a treize ans.
Bien sûr, je laissai de côté le fait qu’Amber faisait à peine la taille d’une brindille en hiver.
— Ouais, hein ? Je ne sais plus quoi faire d’elle.
— Ne me lance pas sur le sujet, répondis-je en retirant ma main de celle de Reyes pour la balancer devant moi d’un air dramatique avant qu’il ne réussisse à s’en emparer de nouveau. Elle est tellement exigeante. Nourriture. Eau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Marine45510Marine45510   24 juin 2018
L'horizon commençait tout juste à s'éclaircir !lorsque nous nous garâmes devant notre immeuble. Nous nous précipitâmes à l'intérieur, et je me battis contre Osh pour la douche. Littéralement et silencieusement, histoire de ne pas réveiller le démon dans la pièce d'à côté. Je visai ses cheveux. En attrapai des poignées. C'était un sale tour, mais j'étais une sale fille. Encore une fois littéralement. J'avais de la terre à des endroits dont j'ignorais l'existence jusqu'alors.
Une fois que la victoire fut mienne, je fermai la porte de la salle de bains, allumai, puis ouvris le rideau pour mettre la douche en marche. Reyes se tenait là. Appuyé contre les carreaux. Bras croisés. Expression pince sans rire en place.
- hé! Salut, disputée lui adressant un sourire éclatant. J'étais juste en train de te chercher. (Comme il ne répondait pas, je continuai.) tu ne vas jamais croire ce qui s'est passé pendant que je sortais les poubelles. (Je ricanai et désignai mes cheveux.) Beurk. C'est tout ce que j'ai à dire.
- le pillage de tombe est un crime fédéral.
J'ouvris la bouche en grand.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
StelphiqueStelphique   02 octobre 2015
Je questionne souvent ma santé mentale.
Dès fois elle me répond.

TEE-SHIRT
Commenter  J’apprécie          240
AmaranthAmaranth   05 septembre 2015
— C’est bon. Je n’en ai pas besoin. Est-ce que tu pourrais mettre mes habits dans un sac ?
— Je suis en train de les brûler, dit-il d’un ton pragmatique en me tendant une épaisse ceinture noire.
— De les brûler ? (Je recommençai à paniquer.) Je dois appeler mon oncle. (Je fis passer la ceinture par les boucles du pantalon.) Il doit savoir ce qui est arrivé. Il y a un cadavre sur ce qui est maintenant notre…
Je me tournai pour lancer un regard noir à la seule personne dans le hall qui m’en adressait un.
—… propriété. Je ne peux pas simplement le laisser là-bas. Je dois leur dire ce qui s’est passé. J’ai pris une douche. J’ai brûlé mes habits. Tout ça va avoir l’air un poil suspect, vous ne pensez pas ?
La sonnette retentit et le Dealer me dépassa sans faire le moindre commentaire.
Je le suivis.
— Quand tu disais que tu étais en train de les brûler, tu voulais dire que tu prévoyais de les brûler, hein ? Ils ne sont pas encore en feu en ce moment, pas vrai ?
— Désolée, ma douce, répondit-il en ouvrant la porte.
Garrett Swopes se trouvait de l’autre côté.
— Qu’est-ce que tu fais là ? lui demandai-je, prise de court.
— Je suis le plan de secours, dit-il, un petit sourire rusé illuminant son visage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Darynda Jones (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Darynda Jones
Interview VO
© FullAccessPass
autres livres classés : faucheuseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Charley Davidson, Première Tombe sur la Droite

Quel est le vrai prénom de Charley?

Charlène
Charly
Charlotte
Charline

10 questions
81 lecteurs ont répondu
Thème : Charley Davidson, tome 1 : Première tombe sur la droite de Darynda JonesCréer un quiz sur ce livre