AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2842285719
Éditeur : Le Pré aux Clercs (14/10/2015)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Une anthologie d'images terrifiantes : l'histoire des représentations artistiques de l'horreur, présentée par les plus grands noms du genre.

Si les premières expressions artistiques de l'horreur plongent leurs racines dans les légendes et les contes populaires, c'est au xixe siècle, avec Dracula et Frankenstein, les créations de Bram Stoker et Mary Shelley, que ce genre est entré dans l'imaginaire collectif. Et depuis, elles ont fait des émules !
>Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
manU17
29 février 2016
Fans de cinéma et/ou de littérature d'horreur, ce livre est fait pour vous !
Histoire illustrée de l'horreur est une anthologie de Stephen Jones publiée au Pré aux clercs et dont l'avant-propos est signé de Neil Gaiman. Elle se compose de dix chapitres dont les titres, non dénués d'une certaine poésie morbide, déjà annoncent la couleur. le sang, c'est l'âme, Quand les morts se réveillent, Et l'homme créa le monstre, Même un homme au coeur pur, Sur la terre et dans le ciel, On a tous des petits moments de folie, Halloween et ses horreurs, Les Grands anciens se réveillent, Ces bêtes qui nous veulent du mal et Surveillez le ciel…
Dix chapitres qui successivement vont parler vampires, zombies, créatures et autres Frankenstein, loups-garous, fantômes, psychopathes, sorcières, Lovecraft, monstres préhistoriques et enfin, extraterrestres.
Il y en a pour tous les goûts pour les fans d'horreur. Aucune sensation de fourre-tout cependant. Chaque chapitre est bien structuré, bien argumenté et étayé par des exemples précis d'illustrations en tout genre.
Parmi les illustrateurs les plus connus, de moi en tout cas, on compte Gustave Doré, Alan Lee, Bosh, Munch, Sickert, Méliès, H. R. Giger ou Clive Barker. Comme vous pouvez le constater, certains ne se sont pas limités à ce domaine.
Tableaux anciens ou très récents, affiches de films, couvertures de livres, de magazines, de pulp américains, chaque amateur y trouvera son compte.
C'est une mine d'infos dont on ressort avec l'envie de découvrir ou redécouvrir nombre de livres ou de films. J'ai pour ma part fait une incursion dans l‘univers de Lovecraft que je n'ai jamais lu et que je connaissais finalement bien mal. Me reste maintenant à le lire vraiment.
Pour couronner le tout, l'objet livre en lui-même est somptueux. Outre toute l'iconographie superbe, le livre de belle taille est protégé un magnifique coffret étui, comme pour signifier au lecteur imprudent que s'il ouvre ce livre, ce sera à ses risques et périls…
Histoire illustrée de l'horreur, merveilleusement horrifique !!

Lien : http://bouquins-de-poches-en..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          223
odin062
09 février 2016
Pour le fan d'épouvante que je suis, une édition masse critique proposant une anthologie sur « Histoire illustrée de l'horreur » est un cadeau du ciel, enfin… de Babelio et des éditions le Pré aux Clercs que je remercie grandement. Je les remercie pourquoi ? Parce que ce jolie coffret contient un véritable trésor culturel.
Le livre, d'une taille imposante, est donc contenu dans un beau coffret solide. La finition et le visuel rendent l'objet haut de gamme. Nous avons ici une belle pépite. L'anthologie, bien que composée par Stephen Jones, se décompose en dix parties, chacune écrite par des spécialistes du domaine. Ainsi on parcourt le domaine des vampires, des zombies, des créations de l'Homme, des loups garous, des fantômes, des tueurs en série, des sorcières, des créatures lovecraftienne, des monstres géants et enfin des extraterrestres.
Pour chaque domaine, on a droit à deux pages complètes d'un historique sur le visuel de ces montres, d'une page se focalisant sur un aspect de cette histoire en particulier (auteur, illustrateur, créature…) et surtout une dizaine de page d'illustrations du type affiche de film, couverture de livre, tableau… Chaque image est accompagnée de son propre commentaire et celle-ci sont d'une taille suffisante pour être correctement appréciée.
Alors clairement, ce contenu ? Et bien tout d'abord, les textes nous permettent de ressortir de cette lecture avec une liste de film à voir et de livre à lire ! C'est mon premier constat… J'ai du boulot ! Et c'est pour cela que j'affirme que ce bouquin est un trésor culturel. On y apprend beaucoup de chose sur l'origine visuelle des figures d'épouvantes. On en ressort de là grandi. le tout n'est toutefois pas exhaustif et, lorsqu'on est passionné par des créatures en particulier (je pense à la partie sur Lovecraft pour ma part), on ne peut s'empêcher de trouver ça incomplet.
Pour les illustrations, je suis partagé entre le fait qu'elles donnent envie parfois de se plonger dans le livre ou film dont l'affiche est présentée, et la frustration de ne pas avoir assez d'oeuvre « indépendante ». Je dois dire que les plus beaux « morceaux » sont les photos, dessins et peintures réalisées par les artistes. de même, on a une envie de « beaucoup plus » en lisant ce bouquin (un défaut, mais aussi une qualité : cela veut dire que le livre ne nous a pas ennuyé, loin de là !).
J'en termine ici avec ma critique. Je dois, pour conclure, le conseiller aux fans de la culture d'épouvante. Ce livre saura vous guider dans vos prochains achats culturels. Il vous donnera envie de parcourir de nouveaux horizons effrayants. Pour ma part, c'est la partie sur Lovecraft qui m'a le plus plu : les illustrations sont vraiment horrifiques. Un bien bel objet donc dans ma bibliothèque. Encore merci pour cet envoi et cette découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
l-ourse-bibliophile
24 février 2017
Précédés par un avant-propos de Neil Gaiman, dix chapitres écrits par des spécialistes présentent les évolutions d'à peu près tous les monstres de la littérature et du cinéma : suceurs de sang, morts-vivants, créations humaines comme Frankenstein et le Golem, loups-garous, fantômes, tueurs en série, sorcières, créatures lovecraftiennes, dinosaures et autres monstres des temps anciens ou encore extraterrestres.
Je ne regarde jamais les films d'horreurs qui sortent à notre époque, je ne les apprécie pas vraiment ; en revanche, je suis une fan absolue des vieux films dits d'épouvante (et qui, par conséquent, ne font absolument pas peur) depuis que j'ai découvert les Universal Monsters. Et, côté 7e art, l'Histoire illustrée de l'horreur se consacre quasiment exclusivement à ces films-là, ce qui ne pouvait que m'intéresser.
C'est un très bel objet. C'est évidemment la première chose que l'on remarque en faisant glisser l'ouvrage hors de son coffret cartonné. Grande taille, couverture rigide, alternance de pages noires et blanches, illustrations qui s'étalent en pleines pages, belles finitions. Cela donne tout de suite envie de s'y plonger.
C'est également un ouvrage très riche. Ce qui est à la fois un point positif et négatif (mais quand même plus positif que négatif !).
Positif car on apprend, on s'émerveille, on s'intéresse à de nouvelles créatures (par exemple, les zombies ne sont pas trop ma tasse de thé (même si j'ai adoré certains livres/films de morts-vivants) et le chapitre sur eux m'a vraiment donné envie d'aller voir ça d'un peu plus près). Les illustrations sont variées (tableaux, magazines pulp, affiches de films et couvertures de livres…) et permettent de découvrir des illustrateurs très talentueux. Globalement, les informations sont bien structurées, ce qui permet de suivre l'évolution du monstre au fil des années et force est de constater que certaines créatures ont beaucoup changé depuis leur création. C'est passionnant.
Négatif parfois à cause de la profusion de noms et de dates. J'ai parfois été perdue parmi tous les noms égrainés les uns après les autres dans l'article principal, ce qui m'a parfois (pas trop souvent heureusement) donné l'impression de lire un catalogue. Il y en a tant que lorsque, dans une légende, untel ou unetelle était évoqué, j'étais souvent obligée de retourner dans l'article en me demandant « euh… qui c'est ça ? ».
Cette Histoire illustrée de l'horreur m'a donné envie de lire pas mal de livres et de voir beaucoup de films. C'est pourquoi j'aurais grandement apprécié une bibliographie et une filmographie pour chaque chapitre pour retrouver en clin d'oeil une oeuvre évoquée dans le texte. du coup, j'ai constitué ma propre liste au fil de la lecture.
Un livre magnifiquement macabre et très complet à mon goût, parfait pour découvrir l'horreur dans toute sa splendeur.
Lien : https://oursebibliophile.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Cronos
13 février 2016
Excellent ! Il y a de tout, de toutes époques, le format des images est bon aussi avec des très belles doubles pages.
Le livre ce concentre sur quelques monstres en particulier comme les vampires, les loups-garous ou les zombies, les classiques, il y a aussi quelques tableaux.
J'ai pris beaucoup de temps pour tout lire et admirer les représentations, c'est un beau livre avec beaucoup d'oeuvres mais il y a toujours un texte pour chaque, en plus d'un récit sur le thème abordé.
Un livre vraiment très complet et en bonus un avant-propos de Neil Gaiman, une personne que j'apprécie beaucoup.
Je remercie chaleureusement le pré aux clercs et Babelio pour m'avoir offert ce livre lors d'une masse critique, c'est le genre de livre que je garderais toute ma vie.
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
manU17manU1710 février 2016
Quand le paysan de l'Himalaya croise un ours mâle plein de vigueur,
Il crie pour effrayer ce monstre, qui souvent alors ce détourne de lui.
Mais lors d'une semblable rencontre une femelle le lacère avec acharnement,
Car la femelle de l'espèce est plus meurtrière que le mâle.

Rudyard Kipling, "La Femelle de l'espèce" (1911)
Commenter  J’apprécie          120
odin062odin06201 février 2016
Il y a une certaine jouissance à donner forme à nos cauchemars. C'est pourquoi les auteurs de fiction d'horreur, sont paradoxalement, les personnes les plus gentilles, les plus douces et les plus drôles qui soient. (Et les auteurs de comédie des gens plus sombres, avec plus de problèmes et de démons qu'on pourrait croire)
Commenter  J’apprécie          50
manU17manU1731 janvier 2016
Malgré ma réputation macabre, j'ai en vérité le cœur d'un petit garçon. Je le garde dans un bocal, sur mon bureau.

Robert BLOCH
Commenter  J’apprécie          90
autres livres classés : horreurVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Stephen Jones (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
380 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre