AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B0859JYTNF
Milan (08/07/2020)
3.5/5   46 notes
Résumé :
Lorsqu'une dispute entre un lycéen noir et un lycéen blanc se transforme en émeute raciale et gagne la ville, Campbell, blanche, et Lena, noire, camarades qui se connaissent à peine, fuient le lycée et traversent la ville ensemble pour aller retrouver le petit ami de Lena. Ces heures angoissantes sont pour elles l'occasion d'apprendre à se connaître et à dépasser leurs préjugés.
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
3,5

sur 46 notes
5
4 avis
4
8 avis
3
8 avis
2
2 avis
1
0 avis

Anais90
  09 septembre 2020
Lena et Campbell n ont rien en commun. d'un côté, Lena est Black, populaire dans son lycée, elle sort avec un garçon plus âgé qui tente de percer dans le rap. de l autre, Campbell est Blanche, se montre extrêmement discrète à l école et n a pas d amis car elle est nouvelle.
Ces deux jeunes filles se trouvent en plein milieu d une émeute qui éclate lors d un match de foot.
Elles vont tenter ensemble de fuir les coups de feu, les coups de poings et la violence ambiante.
J ai beaucoup aimé ce roman parce qu il est actuel, rythmé et que le langage est jeune, donc credible. Les deux points de vue étaient intéressants et se combinaient vraiment bien.
Commenter  J’apprécie          202
StephanieIsReading
  01 juillet 2020
Je ne vous cache pas que j'ai choisi ce livre pour son titre et pour sa couverture. J'en ai presque honte étant donné qu'en refermant ce roman, j'en mesure la portée, son actualité retentissante et son réalisme accablant.
Deux jeunes filles - que tout oppose - se trouvent prises dans une émeute de très grande ampleur qui met toute la ville à feu et à sang. Très franchement, au début de ma lecture, j'avais bien envie de distribuer des gifles à Léna et secouer Campbell comme un prunier. Mais très vite, j'ai aimé découvrir la complexité de leurs caractères et les nuances que les autrices y ont apporté.
Des liens se créent entre les deux jeunes filles qui, pour survivre, ne pourront compter que l'une sur l'autre. Léna est noire, Campbell est blanche. Les émeutes opposent majoritairement les blancs et les noirs dans cette Amérique où les minorités se font souvent descendre par ceux qui donnent un sentiment de sécurité aux autres.
J'ai été happée par ce roman qui fait écho au décès de George Floyd récemment et à la mort de bien d'autres avant lui.
Les pages se tournent l'une après l'autre et, sans même nous en apercevoir, nous arrivons à la fin. Une fin pour le moins déroutante, à mes yeux. Je crois, qu'au fond, j'aurais aimé retrouver Léna et Campbell le lendemain de l'émeute parce que je me suis attachée à elles.
Un très bon roman qui éveille les consciences et remue les tripes. Je vous le conseille. Vivement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
FreiheitDR
  14 juillet 2020
Le livre fait un peu moins de 250 pages et se lit donc très vite. Je suis rapidement entrée dans l'histoire. le style est fluide et prenant, on se sent proche des personnages par leur façon de parler. Les dialogues font réels et ça c'est un point vraiment important pour moi.
Lena est un personnage qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui a du répondant. Si elle m'a paru un peu sur une autre planète au départ, avec certaines de ses réflexions, j'ai vu une véritable évolution de sa pensée au cours de l'histoire. Bon, il y a bien un point que j'aurais aimé voir autrement et qui aurait pu se conclure différemment, mais je comprends aussi le choix de Lena et des autrices de rester ainsi. On ne sait pas grand-chose de son histoire et on peut donc rapidement juger ses pensées, mais c'est toutefois le personnage que j'ai préféré.
Campbell j'ai eu plus de mal. J'ai eu l'impression de la voir toujours en second plan, comme si elle était naturellement effacée. Elle a parfois un regain d'énergie et, quand c'est le cas, c'est super dynamique et intéressant, mais trop peu à mon goût au cours de l'histoire. Elle semble plus sensible, plus à fleur de peau, et cela s'explique sans doute par le contexte familial dans lequel elle évolue. J'ai donc eu un peu plus de mal avec elle, mais rien qui ne me pousse à la détester non plus.
L'intrigue était relativement floue pour moi jusqu'à la fin. Je m'attendais à une certaine trame qui, finalement, n'était pas vraiment là. L'histoire se déroule sur une soirée, durant laquelle une bagarre explose sur le stade de football durant une rencontre. S'en suivent finalement une manifestation puis une émeute dans l'une des avenues de la ville. Je ne sais pas si c'était totalement lié ou non, mais tout a dégénéré et on voit le processus. On voit le début puis l'explosion pas à pas qui mène à ces évènements tragiques.
On nous explique rapidement la manipulation des médias, l'intérêt qu'ils ont dans ce qu'ils diffusent. On nous parle très -trop- vite des violences policières, des abus, de leur manque d'action quand il s'agit de défendre la population Afro-Américaine. On aborde aussi le racisme ordinaire, avec des petites réflexions que Campbell peut faire.
Mine de rien, j'ai l'impression que tout est resté en surface. Je n'ai pas l'impression d'avoir creusé le truc. J'ai assisté à l'histoire de façon pacifique, sur le côté, comme dans une bulle de protection. Je n'ai pas ressenti la colère que j'ai pu connaître face à des récits tels que Dear Martin ou The Hate U Give. Ici, c'est vraiment les péripéties des deux jeunes filles pour s'en sortir vivantes face à toutes ces choses qui les dépassent et qui ne font que s'envenimer. J'ai davantage appris sur l'évolution d'une manifestation en émeute, mais je n'ai pas l'impression de sortir grandie ou en ayant réellement appris quelque chose de concret.
Black Lives Matter apparait une fois dans le récit et est ponctué de notes de bas de page mais je trouve que ce n'était pas suffisant clair, suffisamment précis, pour qu'on comprenne réellement les enjeux de cette histoire. C'est malheureusement suite aux contextes mondiaux récents que j'ai vraiment pu saisir les choses. Sans cela, sans tout ce que j'ai pu lire et comprendre sur le sujet, je pense que je serais passée à côté.
Malgré tout, c'est un livre que j'ai tout de même trouvé intéressant. Il se lit vite et on veut tout de même savoir comment la soirée va se terminer. On est pris dans un tourbillon d'adrénaline. C'est principalement la fluidité de la traduction, du récit, et le personnage de Lena qui m'ont permis de sincèrement apprécier cette histoire.
Cependant, j'aurais aimé un contexte historique et davantage d'explications ou d'actions sur le véritable racisme qui gangrène les USA (plus particulièrement). J'aurais voulu en voir plus et ressentir la même colère que face aux livres précédemment cités. Je pense qu'ils ont davantage d'impact dans les consciences et permettent une réelle évolution chez ceux qui ne voient pas la dure réalité du racisme qui persiste encore.
Lien : https://voyagelitteraire.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MadameRatou
  08 juillet 2020
Lena James et Campbell Carlson sont deux adolescentes qui n'ont rien en commun. L'une déborde d'assurance, a un petit ami plus âgé — dont elle est accro, voire obsédée — et est considérée comme la plus populaire du lycée. L'autre est la petite nouvelle, discrète et sportive, qui souhaite se faire toute petite pour terminer son année sans problèmes. Elles ne se connaissent pas vraiment et ne se sont jamais adressé la parole. Un soir, alors qu'un match de foot oppose leur équipe (McPherson) à celle de Jonesville, des échanges haineux vont être prononcés et une bagarre va éclater. Tensions, sirènes, police, coups de feu.. Autant d'éléments qui vont permettre à la situation de dégénérer, d'évoluer en émeute et de s'étendre à toute la ville. Bien malgré elles et le temps d'une soirée uniquement, les jeunes filles, plongés au coeur de ce cauchemar, vont s'allier pour rentrer chez elles. Mais le chemin qui mène à la sécurité est semé d'embûches et le danger se cache à chaque coin de rue. Réussiront-elles à unir leurs forces ? Et peuvent-elles vraiment compter l'une sur l'autre ?
Pour ce qui est des personnages, je dois dire que je suis à moitié convaincue. Lena, pour commencer, m'a fait de la peine quand elle parlait de son petit ami. Il se joue d'elle, l'ignore, ne prend pas la peine de décrocher son téléphone quand elle lui passe un coup de fil et en plus, il ose lui faire des crises de jalousie alors qu'elle n'a d'yeux que pour lui. J'ai trouvé ça dommage qu'une personne forte et intelligente comme elle soit à ce point accrochée à un homme qui ne la mérite pas. Campbell, ensuite, m'a touchée d'une autre façon. Je l'ai trouvée passive la plupart du temps, elle se contentait de suivre sa partenaire parce que la situation lui échappait complètement (ce qui est compréhensible, je ne dis pas le contraire). J'ai eu envie de la secouer à de nombreuses reprises, c'était terrible. Pourtant, au bout d'un moment, elle était plus réactive, plus déterminée, et malgré la terreur qui la prenait aux tripes, elle agissait. Quant à Milton Samuels — autrement appelé « Black » —, c'est le point noir de cette histoire. Pour tout dire, je cherche encore à savoir ce qu'il apporte. C'est un égocentrique qui laisse sa copine en second plan et qui se soucie plus de ce que pense sa bande d'« amis ». Un beau tocard, quoi. Sinon, en ce qui concerne les relations adultes / enfants, je n'ai qu'une chose à dire : quel gâchis ! Malgré les évènements de la nuit, il n'y a pas vraiment eu de discussion entre Lena et son grand-père et Campbell et son père. C'est dommage, il aurait fallu exploiter ça. Il y avait tellement de choses à dire ! La partie sur Nicky, également, manque de détails.
Bon. Une journée a passé depuis que j'ai refermé ce bouquin et j'ai encore du mal à poser mes mots par écrit. Ce qui est sûr et certain, en revanche, c'est que j'en ressors mitigée. le résumé inscrit sur la quatrième de couverture a de quoi intriguer et il m'a amenée à avoir de grosses attentes.. qui n'ont pas été totalement comblées. J'ai aimé le fond de l'histoire, qui est criant de vérité, surtout en ces temps difficiles. J'ai aimé l'alternance des points de vue, qui nous permettait d'en savoir plus sur ce que ressentaient les filles. Chacune a son caractère, chacune a vécu cette tragédie et contrôlé sa peur à sa façon. Je n'étais pas forcément d'accord avec tous leurs choix, mais qu'aurai-je fait à leur place ? Concrètement, les autrices ont géré les chapitres avec brio. de plus, le nombre de pages (248) a rendu la lecture plus que fluide. Elles défilaient, se tournaient presque toutes seules, et le rythme du récit incitait le lecteur à continuer sans jamais s'arrêter. On arrive vite à la fin. Néanmoins, ce point que l'on peut qualifier de positif est à double tranchant. En effet, d'un autre côté, j'ai trouvé l'ouvrage bien trop court et la thématique, bien qu'importante, pas suffisamment développée. Il y avait du potentiel mais le contenu n'a pas été poussé à son maximum.
Protestations, manifestations, révolte, soulèvement, violence, inégalités, classes sociales, race, sexe, haine de l'autre. Plus qu'une simple histoire, ce livre parle de sujets forts et d'actualité. Il ne vous laissera donc pas indifférents.. Merci aux éditions Page Turners pour l'envoi de ce livre et pour la confiance qui m'a été accordée. ♥
Lien : http://madameratou.com/je-ne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
unbouquinetuncafe
  14 avril 2021
Ce roman mettant en avant des sujets forts, j'avais hâte de le lire. J'ai apprécié ma lecture, mais il y a quelques points qui ne m'ont pas totalement convaincue…
J'ai beaucoup aimé le rythme du roman. le récit est addictif, on tourne les pages sans s'en rendre compte, et on est captivé par l'histoire. L'histoire est écrite à la première personne et les chapitres alternent entre le point de vue des deux protagonistes : Lena et Campbell.
L'atmosphère du roman est étouffante, on ressent les émotions des personnages et on a l'impression de vivre cette soirée avec eux.
Au début de ma lecture, j'ai eu du mal à m'attacher à Lena et Campbell, puis au fil des chapitres je me suis habituée à ces deux narratrices, et j'ai beaucoup aimé voir l'évolution de leur relation.
Cependant je n'ai pas apprécié tous les personnages secondaires (les adultes, notamment, que j'aurais aimé voir davantage, et le petit ami de Lena, un idiot qui ne pense qu'à lui dans les moments où il devrait tout mettre en oeuvre pour sauver ses proches).
Il y a une chose que je pourrais reprocher à ce roman : étant court, les actions s'enchaînent et les autrices ne traitent donc pas les sujets abordés en profondeur (il s'agit bien sûr de mon avis, libre aux autres lecteur.rice.s de penser qu'ils sont assez développés).
J'aurais aimé qu'ils soient un peu plus développés, surtout vu l'importance de ceux qui sont mis en avant : racisme, violences policières, rôle des médias dans le relais de l'information, inégalités, précarité, sexisme…
Lien : https://unbouquinetuncafe.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (2)
Ricochet   10 novembre 2020
Instructif, le récit s’avère globalement prenant, sa narration en tandem apportant un rythme soutenu.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Bibliobs   25 juin 2020
Remarquée dans une vidéo dénonçant le racisme aux Etats-Unis, Kimberly Jones publie « Je ne meurs pas avec toi ce soir », dans lequel une ado noire et une ado blanche sont contraintes de s’entraider un soir d’émeutes.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
GuizotteGuizotte   02 février 2021
J’ai eu du mal à entrer dans l’histoire car on alterne très rapidement entre deux points de vue, ceux de Lena et de Campbell, et elles ne sont pas spécialement attachantes ni intéressantes. Mais quand les événements commencent, tout devient plus intéressant. Incontestablement, les émeutes sont parfaitement bien rendues, on y ressent toute la violence et le danger. C’est cela qui apporte un peu de profondeur aux personnages, car elles sont obligées de se serrer les coudes et de ne compter que sur elles-mêmes et c’est ce que j’ai préféré. Mais bien d’autres points manquent de développement : le racisme, les différences sociales très marquées, les violences policières, tout est abordé, oui, mais sans réflexion supplémentaire. Le personnage de Lena qui s’en remet entièrement à son mec qui n’en vaut pas le coup et ses copains ultra machos, ça n’est pas vraiment remis en cause, même si on sent une possible évolution chez Lena, mais j’aurais préféré un message clair.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
StephanieIsReadingStephanieIsReading   30 juin 2020
Non, si tu lui laissais une chance, je n'aurais pas besoin de te mentir.
Commenter  J’apprécie          50
unbouquinetuncafeunbouquinetuncafe   09 avril 2021
À ce stade, je ne sais plus quoi penser de cette fille. D'un côté, elle m'a accompagnée, m'a défendue contre ce clochard et a fait tout ce chemin avec moi sans poser trop de questions. De l'autre, ça ne change rien au fait que dès qu'elle ouvre la bouche, c'est pour sortir des conneries.
Commenter  J’apprécie          00
unbouquinetuncafeunbouquinetuncafe   09 avril 2021
À ce stade, je ne sais plus ce qui brûle. J'ai l'impression que tout part en flammes.
Commenter  J’apprécie          20
unbouquinetuncafeunbouquinetuncafe   09 avril 2021
Il n'y a pas de camps. On doit rester unis en attendant que ce soit fini.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Kimberly Jones (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kimberly Jones
Le puissant plaidoyer de l'auteure afro-américaine Kimberly Jones pour les Noirs défavorisés
autres livres classés : émeutesVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1353 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre