AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Mister Pip (28)

le-mange-livres
le-mange-livres   13 mai 2012
Il ous avait fallu un maître d'école, et M. Watts était devenu ce maître d'école. Il nous avait fallu un magicien pour faire apparaître de nouveaux mondes sous nos yeux, et M. Watts était devenu ce magicien. Quand il nous avait fallu un sauveur, il avait, là encore, rempli ce rôle. Et quand les Peaux-Rouges avaient exigé une vie, il avait donné la sienne.
Commenter  J’apprécie          81
jovidalens
jovidalens   29 juillet 2014
La foi, c'est comme l'oxygène. Elle vous aide à survivre. Parfois, on en a besoin, et parfois on peut s'en passer. Mais quand on en a besoin, on a intérêt à être bien entraîné, sinon ça ne marche pas. C'est pour cette raison que les missionnaires ont construit des églises : parce que on ne s'exerçait pas assez avant les églises. Les prières servent à ça, les enfants. A s'exercer à avoir la foi.
Commenter  J’apprécie          50
calypso
calypso   28 juillet 2017
Rayonnante, Mabel se trémoussa sur sa chaise.
- Quand est-ce qu’on pourra dire qu’on le connaît, M. Dickens ? s’enquit-elle.
M. Watts pressa deux doigts contre son menton.
- C’est une très bonne question, Mabel. En fait, je tends à penser qu’il n’y a pas de réponse, mais je vais quand même essayer de t’en fournir une. Certains d’entre vous connaîtront M. Dickens quand nous aurons fini le livre. Il comporte cinquante-neuf chapitres, et au rythme d’un chapitre par jour, cela prendra donc cinquante-neuf jours.
Voilà qui n’allait pas être facile à expliquer à nos parents. Nous avions rencontré M. Dickens, mais nous ne le connaissions pas encore et ne le connaîtrions pas avant cinquante-huit jours. Nous étions alors le 10 décembre 1991. J’ai fait un rapide calcul : il nous faudrait patienter jusqu’au 6 février 1992.
[…]
Le temps que M. Watts termine le premier chapitre, il me semblait que c’était en fait ce garçon, Pip, qui s’adressait à moi. Ce garçon que je ne pouvais ni voir ni toucher, mais que je découvrais par lecture interposée. J’avais un nouvel ami.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
jovidalens
jovidalens   29 juillet 2014
Personne ne nous avait dit qu'on pouvait trouver des amis dans un livre. Ni qu'il était possible de se glisser dans la peau d'un autre, ou de voyager dans un pays étranger...
Commenter  J’apprécie          20
ju-s-tine
ju-s-tine   30 décembre 2012
Je ne sais pas ce que l’on est censé faire de pareils souvenirs. Chercher à les oublier paraît être une erreur. Peut-être est-ce pour cela qu’on les couche sur le papier, pour pouvoir continuer à avancer.
Commenter  J’apprécie          20
Ancolie
Ancolie   10 avril 2012
Grâce aux rêves le monde a été réinventé plus souvent qu'il n'y a d'étoiles dans le ciel.
Commenter  J’apprécie          20
Bruno_Cm
Bruno_Cm   11 janvier 2016
Quand on l'observait attentivement, on voyait M. Watts s'enfoncer en lui-même. Il fermait les yeux, comme pour tenter de saisir des mots aussi ténus que des étoiles lointaines. Jamais il ne forçait la voix. Ce n'était pas nécessaire. Les seuls autres bruits provenaient du feu, de la mer et des animaux nocturnes qui s'éveillaient dans la jungle, et eux aussi se taisaient en l'entendant. Même les arbres étaient attentifs.
Commenter  J’apprécie          10
jovidalens
jovidalens   29 juillet 2014
...le livre qui m'a fourni un autre monde en guise de refuge à une époque où j'en avais désespérément besoin. Ce roman m'avait donné un ami en la personne de Pip. Il m'avait appris que l'on pouvait facilement se glisser dans la peau d'un autre, même quand celle-ci était blanche et appartenait à un garçon qui vivait dans l'Angleterre de Dickens. Si ce n'est pas là de la magie, alors j'ignore ce qui peut prétendre à ce titre.
Commenter  J’apprécie          10
jovidalens
jovidalens   29 juillet 2014
Les rêves sont personnels...Chacun d'eux est une histoire que nul autre n'entendra et ne lira jamais.
Commenter  J’apprécie          10
jovidalens
jovidalens   29 juillet 2014
...[le] monde parallèle que crée un lecteur à partir d'un texte.
Commenter  J’apprécie          10




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Les écrivains et le suicide

    En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

    Virginia Woolf
    Marguerite Duras
    Sylvia Plath
    Victoria Ocampo

    8 questions
    876 lecteurs ont répondu
    Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre