AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791028109585
576 pages
Bragelonne (13/03/2019)
4.03/5   59 notes
Résumé :
La Roue du Temps tourne et les Âges naissent et meurent, laissant dans leur sillage des souvenirs destinés à devenir des légendes.

À peine arrivé à la forteresse de Fal Dara, le jeune Rand n’a déjà qu’une idée en tête : fuir les noirs secrets qu’il a appris sur lui-même. Moiraine, la puissante magicienne qui seule pourrait lui fournir des réponses, l’évite désormais comme la peste. Rand sait qu’il devrait quitter ces lieux, partir où personne ne le co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Symphonie42
  13 avril 2022
La critique porte sur la Grande Quête dans son ensemble, soit les tomes 3 et 4 des versions coupées :
Mon avis
Malgré les évènements du premier tome et la fin supposée du Ténébreux, nos personnages principaux ne peuvent plus espérer un retour à la normale, car chacun a vu sa vraie nature dévoilée, sinon aux yeux du monde, au moins aux leurs.
Dans ce tome, on a donc presque autant d'enjeux et d'arcs que de personnages principaux.
Rand
Bien qu'il soit le seul en mesure de vaincre le Ténébreux, il est aussi une menace pour le monde, le poussant à fuir aussi bien ses ennemis que ses alliés. Pourtant, la Roue tisse comme elle l'entend, et sa volonté et ses désirs ne sont que peu d'importance.
Même si Rand a un côté tête à claques par moments, il ne faut pas oublié que c'est un jeune homme plongé jusqu'au coup dans les ennuis et un devoir bien trop grand pour lui. Par ailleurs, j'aime beaucoup cette dualité. C'est à la fois une figure légendaire, un héros… tout en étant aussi craint et dangereux que le Ténébreux lui-même. Ce qui fait qu'il doit se cacher de ses alliés, alors qu'il aurait grand besoin d'aide pour comprendre ses pouvoirs et… ben sauver le monde. On est loin de la Fraternité de l'Anneau !
Mat et Perrin
Mat et Perrin sont un peu plus en retrait dans ce tome, même si Mat est en partie le point de départ de cette fameuse grande quête du titre. Même si eux aussi peuvent se montrer obtus, leur attitude vis à vis de Rand se comprend, et au bout du compte j'aime la relation qu'ils ont tous ensemble.
Nynaeve, Egwene, Elayne, Min
Nos trois futures Aies Sedai sont de retour à Tar Valon pour commencer leur apprentissage, rencontrant Min dans la foulée. Sauf que malgré une certaine dureté, Moiraine était quand bien bien gentille et patiente. Les épreuves de la Tour et les relations avec les Aies Sedai sont déjà complexes, mais il y a pire : le Ténébreux a infiltré ses agents jusque dans le fief des Aies Sedai. A qui faire confiance dans ce nid de guêpes ?
J'aime beaucoup la relation entre ces quatre jeunes femmes. Se connaissant à peines, elles tissent rapidement une grande confiance, nécessaire pour survivre à ce monde bien plus dangereux qu'elles ne l'auraient cru. L'excitation du pouvoir demeure, mais cette aventure semble moins merveilleuse maintenant qu'elles y sont plongées. (Je n'en dirai pas plus sur cet arc, au risque de spoiler)
Les Séanchans
Les personnages principaux ont donc leurs enjeux personnels, mais il y a un autre enjeu plus global qui pointe le bout de son nez dans ce tome : les Séanchans. Pour tout dire, j'ai été surprise de les retrouver si vite dans le cycle, je ne me rappelais plus qu'ils intervenaient dès le tome 2 (et pour les personnes qui ont vu la série, on les aperçoit brièvement à la fin du dernier épisode).
Les Séanchans m'ont toujours fait froid dans le dos, bien plus que le Ténébreux, sans doute parce qu'ils représentent une menace bien plus tangible et (malheureusement) réaliste et proche de nous. Les Séanchans sont des colonisateurs, des conquérants, qui s'estiment bien supérieurs aux autre peuples, lesquels doivent les servir s'ils veulent mériter de vivre. Mais s'ils traitent les gens comme des inférieurs, le sort qu'ils réservent aux personnes capables de canaliser sont encore pires. Les Séanchans les jugent inférieures aux animaux, trop instables pour vivre libres, mais trouvant leurs capacités bien utiles, ils les réduisent en esclavage pour les utiliser pour leur profit. (Si ça vous rappelle rien, je ne sais pas ce qu'il vous faut).
Oui, on est dans de la High Fantasy classique « gentillette », mais attention quand même, certains éléments peuvent se révéler dérangeants malgré tout.
Bilan
Je trouve le tome 2 bien meilleur que le 1er, avec une intrigue qui s'affranchit de l'hommage/inspiration tolkienesque que l'on avait dans le 1er tome et un univers qui se densifie. Les enjeux s'élargissent aussi bien pour les personnages que pour ce monde, et on comprend que le Ténébreux ne sera pas la seule menace à laquelle devront se confronter les personnages. On n'échappera pas à quelques longueurs et clichés, mais ça tient encore bien la route.

Lien : https://limaginaerumdesympho..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Octarine008
  02 octobre 2021
Contrairement aux 2 tomes précédents, il y a beaucoup moins d'actions.
Il faut attendre quasiment la moitié du livre pour enfin quitter Fal Dara.
J'ai donc trouvé cette première partie un peu longue, même si l'arrivée à la forteresse de la Chaire d'Amyrlin accompagnée de plusieurs Aes Sedai, est assez intéressante.
Ce 3ème tome, je le vois un peu comme un tournant (vu le nombre de tomes, il y en aura sûrement beaucoup d'autres). Avant, on avait notre petit groupe de personnages principaux, clairement identifié : Rand, Perrin, Mat, Egwene, Nynaeve, Moiraine, Lan, et Loial. Dans ce tome, tout le monde se sépare, volontairement ou pas, et on sent déjà que certains ne se reverront probablement pas avant très longtemps. Cela m'amène à me poser des questions sur la suite du récit : j'espère qu'il n'y aura pas des tomes entièrement dédiés à un seul point de vue.
Ce qui m'a le plus frappé dans ce tome, c'est le changement de comportement des personnages vis à vis de Rand. le pauvre apprend a appris dans le tome précédent qu'il était condamné à devenir fou : je me demande si ce n'est pas la peur des complots autour de lui et le regard de ses "anciens" amis qui l'y précipiteront en premier, bien avant le pouvoir de l'Unique... Perrin et Matt ne le soutiennent pas, Egwene, comme toujours, parle beaucoup mais ne fait rien de concret, elle n'en fait qu'à sa tête (elle m'éneeeeerve), Nynaeve ne peut cacher sa peur... le seul qui se comporte décemment, c'est Lan, qui soutient son jeune ami comme il le peut.
La deuxième chose que je retiens, ce sont les nouveaux personnages, en commençant par la Chaire d'Amyrlin et les Aes Sedai qui l'accompagnent. Comparée à Moiraine, je ne la trouve pas si impressionnante que ça, la Chaire d'Amyrlin. Par contre, je me pose beaucoup de questions sur Liandrin et Verrin. Elles sont carrément suspectes ! J'ai bien peur qu'elles n'appartiennent à l'Ajah Noir toutes les deux... Mais bon, je n'avais pas aimé Elaida non plus, ce qui fait que globalement, je n'ai aimé quasiment aucune Aes Sedai jusqu'ici. Moiraine non plus, je ne l'apprécie pas, mais je lui fais confiance, ne serait-ce que parce que Lan la suit. Enfin, il y a Selene : Je ne comprends pas trop son petit jeu pour le moment.
En bref, il n'y a pas tant que ça d'action dans ce tome, mais l'apparition de nouveaux personnages, potentiellement dangereux et qui à mon avis auront beaucoup d'influence sur la suite, change la donne : je suis curieuse de savoir ce que réserve le tome suivant, et quelle sera l'issue de la quête du Cor de Valère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levri
  22 septembre 2020
Dans ce troisième tome de l'édition Poche (le début du second en broché) les actions et pérégrinations magiques ou pas s'enchaînent) et nos héros continuent à rester aveugles aux évidences. le ton a été donné au premier tome et il semble que ce ton va se maintenir tout au long de la série.

Au lieu de s'enfuir comme prévu afin d'épargner ses proches à l'apparition de la folie, Rand reste à Fal Dara, une occasion de prendre des cours d'escrime avec Lan, le Champion dont nous découvrons d'avantage d'information sur l'identité. Lan semble avoir pris le garçon en affection et lui apprend également l'étiquette de la noblesse, une chose dont il tirera partie rapidement.
Lorsque la Chaire d'Amyrlin, la matriarche des Aes Sedaï arrive inopinément, accompagnée de sa suite il est trop tard pour prendre le large, mais personne ne semble chercher à l'éliminer, son secret est préservé et des alliés inattendus vont l'aider pour la suite, une poursuite des suppôts des ténèbres qui ont dérobé le Cor de Valère et la dague maudite. Notre trio accompagné de quelques soldats part à la poursuite du Cor et surtout de la dague sans laquelle Mat va périr. Au fil des péripéties nous découvrirons une nouvelle manière magique de voyager, un univers parallèle, quelques nouveaux monstres et une super traitresse immémorielle, si belle que personne ne la soupçonne et dont Rand tombe immédiatement quasi amoureux évidemment. Nul doute que nous la retrouverons dans les prochains tomes. Les personnages continuent à évoluer et leurs défauts comme leurs capacités vont trouver leur utilité dans la traque.

Trahisons, traques, magie, invasion et guerre au menu avec tout ce qui peut les agrémenter. du mouvement, mais on ne saurait éviter quelques longueurs typiques de cette série, cependant c'est bien écrit et agréable à lire, pour peu qu'on accepte de ne pas être trop critique, une occasion de passer un bon moment de détente …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeoDenim
  19 juillet 2019
Et la roue du temps continue de tourner.
Le problème, c'est que dans ce tome 3 (ou 2.1 dans la numération originale), elle tourne bien lentement.
J'ai trouvé la première partie à Fal Dara très fastidieuse. Rand passe son temps à jouer à cache-cache avec les Aes Sedai pendant une centaine de pages et c'est long.
L'auteur en profite pour décrire les luttes de pouvoir au sein de l'ordre des Aes Sedai et c'est vraiment très long. Beaucoup de politique pour peu d'enjeu puisque in fine le lecteur sent très vite où cela va le mener.
La deuxième partie est une nouvelle poursuite comme dans les tomes précédents. Sauf que cette fois-ci les chasseurs sont Rand et ses compagnons. L'auteur utilise le même "subterfuge" que les "chemins" pour déplacer rapidement ses héros sur la carte. Sauf que cette fois ci, le voyage se déroule dans un temps/univers parallèle.
De nouveaux personnages apparaissent dont on ne comprend pas forcément l'intérêt immédiat (peut-être que la suite nous éclairera). Des situations qui paraissent importantes ne sont pas expliquées et très vite abandonnées comme des petites graines semées pour pus tard (enfin on l'espère).
Les quelques points positifs qui font qu'on reste accroché à l'histoire sont l'évolutions des personnages qui progressent dans leurs capacités sauf peut-être Mat et Perrin qui sont un peu négligés dans ce tome.
J'ai envie de finir ce segment avec le tome 4 (ou 2.2) espérant que l'intrigue avance un peu plus vite mais comme avec les premiers tomes je ne suis toujours pas sûr d'aller au bout du cycle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FabienS
  21 mars 2019
Ce nouveau tome est encore un coup de coeur. Je l'ai même encore plus apprécié que les deux tomes antérieurs. J'ai retrouvé dans ce tome, tout ce que j'ai apprécié dans les précédents ainsi que de nouveaux éléments encore plus addictifs.
Le premier élément que j'ai apprécié c'est de retrouver le héros Rand à peine un mois après sa victoire sur le Ténébreux en train de s'entraîner à l'épée avec Lan. Ce n'est qu'un détail mais ça montre que Rand progresse. Il n'est pas ce héros badass qui se découvre du jour au lendemain une âme de héros. Il s'entraîne et progresse petit à petit pour être digne de son épée et de pouvoir protéger les personnes qu'il aime. Tout au long du roman il monte en puissance. Il se plaint qu'on le traite en seigneur alors qu'il n'est que berger, mais il prouve pas à pas qu'il est un leader. Ce personnage a été magnifiquement exploité.
La seconde chose que j'ai adorée c'est de voir toutes ces Aes Sedaï réunies à Fal Dara, dont la célèbre Chaire d'Amyrlin. On en apprend tellement sur ces femmes capables de canaliser le pouvoir de l'unique. On nous révèle enfin les différences entre les Ajah et on se rend compte que nos héros devraient s'estimer heureux d'avoir été repérés par Moiraine de l'Ajah bleu et non pas par une membre de l'Ajah rouge qui élimine chaque homme qui peut être un faux Dragon. On commence aussi à en apprendre plus sur la formation de cet ordre grâce à Egwenne et Nynaeve qui sont voués à les rejoindre.
Le dernier personnage que j'apprécie particulièrement, c'est Perrin et son don qui lui permettant de communiquer avec les loups. On le voit très en retrait, ne sachant pas comment agir sans révéler son don. Presque agaçant à rester dans les pattes de son ami Mat sans jamais le contredire. Mais finalement, même si ce n'est qu'un chapitre, son coup d'éclat me fait présager qu'il aura toujours un rôle important à jouer dans la saga. C'est ce genre de personnage secondaire sur qui le héros pourra toujours compter et qui n'est pas souvent mis en avant mais qui, quand il l'est, casse la baraque.
Sans parler plus des personnages et de leurs évolutions, ce qui m'a marqué c'est le génie de l'auteur. Il exploite pleinement tout son univers. Quand une intrigue se termine, une autre commencé en toute discrétion débute. Chaque personnage a son objectif et il évolue avec. Un événement à priori sans importance dans le tome 1 est un des fils rouges de ce tome 3. Il faut avoir une vision précise de son oeuvre pour arriver à faire cela. Quand c'est bien fait, comme ici, on ne peut que prendre du plaisir à lire et à savourer chaque instant.
Coup de coeur pour ce troisième volet de la roue du temps. À lire d'urgence.
Lien : https://lesinstantsvolesalav..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
levrilevri   21 septembre 2020
Rand poussa la porte avec le fourreau de son épée, qu’il tenait toujours dans la main gauche, puis il se jeta en avant, bondit dans la salle de garde, exécuta un impeccable roulé-boulé sur le sol couvert de paille, se releva en souplesse et regarda autour de lui, cherchant d’où viendrait la première attaque. Mais rien ne se produisit, et il n’aperçut pas son amie, car la pièce était vide.
Enfin, il n’y avait personne de vivant, en tout cas. Ses yeux se posant sur la table, Rand se pétrifia, incapable même de respirer. Flanquant la lampe toujours allumée, les têtes de deux gardiens reposaient dans une mare de sang. Les yeux vides mais braqués sur Rand, la bouche ouverte sur un dernier cri jamais poussé, ces crânes semblaient disposés là pour souhaiter la bienvenue aux visiteurs.
Rand se plia en deux et vomit dans la paille jusqu’à ce que son estomac ne contienne plus rien. Quand ce fut fait, il se redressa, s’essuya la bouche d’un revers de la main et se força à regarder autour de lui. En entrant, il n’avait pas eu le temps de voir les lambeaux de chair éparpillés partout sur le sol. Aucun n’évoquait une partie du corps humain, car on les avait bien trop mâchés pour ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   21 septembre 2020
Tout imaginé, oui…
Avant de pouvoir s’abandonner au soulagement, Rand sentit que la paume de sa main droite l’élançait. La retournant, il vit qu’un héron y était marqué au fer – une parfaite reproduction du symbole qui ornait la poignée de son épée, si précise dans les détails qu’on aurait pu la prendre pour l’œuvre d’un maître tatoueur.
Sortant un mouchoir de sa poche, Rand l’enroula autour de sa main blessée – et très douloureuse, désormais. Pour lutter contre la souffrance, le vide aurait été un précieux allié, car, s’il avait conscience de la douleur, dans son cocon, il ne l’éprouvait pas. Mais cette solution était inenvisageable. Pour la deuxième fois – dont une en toute conscience – il avait tenté de canaliser le Pouvoir alors qu’il s’était réfugié dans le vide. Et c’était exactement ce que Ba’alzamon voulait l’inciter à faire. La suprême tentation ! Le piège que lui tendaient également Moiraine et la Chaire d’Amyrlin.
Mais il ne s’y jetterait pas tête la première.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   21 septembre 2020
— J’ai fait fabriquer ce bijou pour toi, et ce n’est pas le plus mauvais moment pour te l’offrir… Ça aussi, c’est susceptible de les faire réfléchir.
Même s’il n’en croyait pas ses yeux, Rand dut se rendre à l’évidence : le Champion venait de sourire. Baissant les yeux sur la broche, il reconnut l’Aigle Rouge de Manetheren. Caldazar…
— Une épine dans le pied du Ténébreux, et une écharde dans sa paume… Lan, Manetheren n’est plus depuis des lustres. C’est un nom dans des livres, et rien de plus. Il ne reste que Deux-Rivières et, au bout du compte, je suis un berger et un fermier. Voilà tout !
— Berger, l’épée qui ne pouvait être brisée finit par voler en éclats, mais elle combattit les Ténèbres jusqu’à la dernière seconde. Pour être un homme, il existe une règle qui prime toutes les autres. Quoi qu’il t’arrive, affronter la tourmente debout. Bon, tu es prêt ? La Chaire d’Amyrlin attend…
Les entrailles nouées, Rand suivit le Champion dans le couloir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   21 septembre 2020
Un Trolloc se matérialisa derrière lui, sa hache de guerre déjà levée. Se laissant toujours guider par son instinct, Rand attaqua le monstre au museau et aux défenses de sanglier.
Il fallait que l’Ogier rapporte le Cor en sécurité !
Plus grand et plus large que Rand, le Trolloc abattit son arme comme s’il s’attendait à éliminer en un clin d’œil le moucheron qui s’en prenait à lui.
La Courtisane qui Agite son Éventail…
Cette fois, le monstre n’eut même pas le temps de crier. Marchant à reculons, Rand couvrit la retraite de Loial. En lui, le saidin chantait une mélopée lancinante.
Le Pouvoir carboniserait Fain et sa bande de Suppôts et de monstres… Non, non !
L’un à gueule de loup et l’autre à tête de bélier, deux nouveaux Trollocs passèrent à l’attaque.
Le Lézard dans le Prunellier.
Rand se releva souplement alors que sa deuxième victime – le bélier – basculait en avant, ses cornes lui frôlant l’épaule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Maxime4369Maxime4369   26 février 2021
-Je parle du Cor, bien entendu... (La jeune femme reboucha la fiole et la remit à sa place.) Si tu le trouves, il te sera impossible d'échapper à la grandeur et à la gloire. Mais les accepteras-tu, ou faudra-t-il te les imposer ? Toute la question est là...
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Robert Jordan (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Jordan
La Roue du Temps - Bande-annonce officielle | Prime Video
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2036 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre