AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782352946090
984 pages
Bragelonne (23/11/2012)
4.27/5   99 notes
Résumé :
La Roue du Temps tourne et les Âges naissent et meurent, laissant dans leur sillage des souvenirs destinés à devenir des légendes.

Forteresse réputée imprenable depuis des millénaires, la Pierre de Tear est tombée, conquise par Rand al’Thor et un groupe d’Aiels, ces terribles guerriers du désert qui se voilent le visage pour combattre.
Désormais en possession de l’épée mythique Callandor, Rand peut clamer à la face du monde qu’il est le Dragon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
4,27

sur 99 notes
5
5 avis
4
6 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Tachan
  30 décembre 2019
Il est peu dire que j'attendais ce tome avec impatience. Pourquoi ? Parce qu'on y rencontre enfin la société des Aiels, l'élément fort qui m'avait marqué lors de ma lecture à l'époque et qui était resté le plus dans ma mémoire malgré les années qui ont passé. Ce tome m'a donc fait passé un très beau moment du point de vue de la mythologie de la série mais pas seulement, l'auteur nous y réserve aussi plusieurs surprises dont il a le secret et il n'oublie pas non plus de développer l'ensemble des fils qu'il a jeté dans les précédents tomes pour créer un vaste univers totalement cohérent.
Ce tome 5 de la Roue du temps est le tome le plus épais de la saga parmi ceux sortis en français, malgré tout et surtout malgré les descriptions à rallonge dont l'auteur a le secret, ce fut pourtant l'une de mes meilleures lectures du cycle. Je trouve qu'il a enfin trouvé le bon rythme, le bon rythme pour alterner les aventures de chacun des personnages, le bon rythme pour développer ceux-ci et le bon rythme pour développer son univers.
En effet, dans ce tome, Robert Jordan accorde enfin sa place à chacun. Après un tome 3 avec un Rand assez absent, il est ici au coeur de l'histoire avec sa découverte du peuple Aiel auquel il appartient sans le savoir au début. C'est le début d'une nouvelle quête pour lui et d'un nouveau pan de sa vie. On va donc consacrer une large partie du tome à la découverte de leurs us et coutumes, mais aussi de la place que Rand peut s'attendre à trouver chez eux. Pour autant, l'auteur n'en oublie pas les autres Tav'eren. J'ai trouvé qu'il commençait à donner une vraie carrure à Mat, autre que celle du joyeux farceur et la direction prise pour lui autour des mystères de sa mémoire parcellaire et de sa connaissance de l'Ancienne langue, me plait énormément. Perrin n'est pas en reste, il part lui aussi à l'aventure de son côté, ou plutôt il part sauver ceux de son village natal à la place de Rand qui est trop occupé par son destin, et ainsi il trouve lui-même le sien. C'est assez surprenant de voir ce grand timide se hisser à un tel statut, mais ça lui va plutôt bien au final.
Ce qui m'amène aux points négatifs du tome, parce qu'au milieu de ces plus de 900 pages il en fallait bien... J'ai trouvé qu'une fois qu'on enlevait toutes les descriptions à rallonge, Robert Jordan allait un peu trop vite sur certains aspects. Il utilise vraiment de très grosses ficelles pour que ses personnages s'en sortent. Il les fait ainsi avancer au pas de course après avoir longuement tardé et parfois tourné en rond. Les scènes de bataille sont ainsi bien trop brèves, rapides et faciles. Il y a bien trop de Deus ex machina... je dois le reconnaitre et c'est dommage, ça fait perdre de sa dimension épique à la série. De la même façon, les romances sont très mal écrites ici. On ne croit pas une seconde à celle entre Rand et Elayne, qui sort de nulle part ou presque et est développée bien trop rapidement et superficiellement. Celle de Perrin et Faile est à peine mieux, mais vu le caractère particulièrement pénible de la demoiselle, c'est dur de l'apprécier. Ici aussi, ça va trop vite et certains développement ne sonnent pas juste. Je ne lis définitivement pas le titre pour ça malgré mon goût pour les romances... Et la prochaine qui se dessine n'est guère malheureusement. 
Non, si j'ai tant aimé ce tome, c'est pour trois choses : les Aiel, Rand et ses pouvoirs, et les soubresauts à Tar Valon. Le premier point est passionnant. On découvre une toute nouvelle société avec des coutumes complètement différentes des nôtres, où il y a un bel équilibre entre homme et fan, et surtout un passé tragique qui fait rêver. J'ai adoré l'arrivée auprès des Sagettes, la découverte de Rhuidean, la rencontre avec les autres chefs, que de moments magiques ! Concernant Rand, on le voit enfin avancer avec un semblant de plan, il rencontre des Réprouvés qui vont "l'aider" à leur façon à progresser, il utilise des objets de pouvoirs, il se crée une place dans ce nouveau monde. Bref, il bouge et me fait rêver lui aussi par les promesses d'aventure qu'il m'offre. Enfin, les Aes Sedai de Tar Valon ont été la grosse surprise du tome. Je ne m'attendais pas à un tel revirement ou du moins pas si vite et si brusquement, ça offre aussi tout un tas de possibilité d'aventure, de trahison, de revanche, d'étalage de pouvoirs, etc.
Ce tome est vraiment un tournant dans l'histoire, il ouvre plein de portes et en même temps l'auteur parvient à réutiliser tout ce dont il a déjà parlé. On retrouve le Champ d'Edmond. On revoit les Seanchan et leur a'dam. On continue à parler des Réprouvés et de Lews Therin. On fait une incursion à Tar Valon. Les filles continuent à poursuivre l'Ajah Noire. Bref tout ce qui avait été un peu amorcé se développe pour permettre à l'intrigue de prendre encore plus d'ampleur. C'est excellent !
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
levri
  12 novembre 2020
Dans le tome précédent une nouvelle étape importante a été franchie, qui établit sans conteste la reconnaissance de Rand en tant que Dragon Réincarné, il a fait tomber la Pierre de Tear et il s'est accaparé l'Épée de Callandor, un artefact puissamment chargé de magie.
Établi comme souverain de Tear, à l'étonnement de tous, il ne bouge pas et semble s'intéresser d'avantage à la gestion du pays et à la lecture qu'à sauver le monde.
En fait il a secrètement cherché des informations afin de bâtir une stratégie à même de surprendre et prendre de vitesse tout le monde, ses ennemis et ceux qui voudraient l'influencer ou se servir de lui. Faisant feu de tout bois, il n'hésite pas à utiliser tous les moyens pour gagner du temps, pour finalement rejoindre le désert des Aiels, accompagné de ces terribles guerriers qui lui ont permis de prendre Tear, l'ayant reconnu comme le Dragon de leur prophétie. Il lui va maintenant devoir prouver son droit de réunir les tribus afin de les mener dans la guerre contre les ténèbres.

Un quatrième tome d'un millier de pages et 1,3 kg pour permettre à Rand de franchir une nouvelle étape dans sa maîtrise du Pouvoir de l'Unique. Comme d'habitude l'auteur narre plusieurs fils en parallèle, pendant que Rand découvre les secrets des Aiels, Perrin a rejoint le village natal des trois garçons afin de le défendre contre les Capes Blanches et les forces du mal, les filles, elles pourchassent les Aes Sedai traîtresses de l'Ajah noir. le tout donnant l'occasion à des découvertes et des rencontres qui prendront très certainement de l'importance dans les prochains tomes.
L'auteur tisse habilement une intrigue dont il arrive à maintenir la cohérence soutenue par une écriture agréable, ce quatrième tome me semble le meilleur jusqu'à présent, de l'action, des révélations, des combats, de la fantasy tous publics bien menée. Afin de satisfaire tous les lecteurs l'auteur prend soin de distiller un dose de romance, bon de la romance qui ne risque pas de choquer les enfants et les puritains, n'est-ce pas, comme la violence d'ailleurs, toujours maîtrisée et jamais nos héros et héroïnes n'achèvent les méchants à leur merci, ce serait trop méchant ! Comme souvent le décor est médiéval mais les moeurs sont ceux de notre société occidentale dans ses côtés les plus bisounours, commercialement ça ratisse plus large n'est-ce pas …
Un gros défaut à mes yeux, mais mon cerveau arrive facilement à ne pas en tenir compte, c'est ce conflit permanent entre les sexes, ridicule au possible et omniprésent dans tous les dialogues où les deux sexes sont présents, c'est quand même lassant !

Au final un livre agréable, apte à satisfaire tous les lectorats et qui permet de passer le temps agréablement, c'est bien écrit mais sans manifester une grande originalité ou vous prendre aux tripes, il vous reste une dizaine de tomes à dévorer lorsque vous n'avez plus d'idée et voulez passer un bon moment de détente, le développement est plutôt lent, mais l'auteur est suffisamment talentueux pour faire durer le plaisir sans trop lasser …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Austenite
  22 novembre 2017
Comme à chaque tome, un démarrage un peu poussif, mais dès l'instant où le groupe de personnages se sépare, que de rebondissements!
L'histoire se décompose en trois parties (et demi):
Commençons par mon chouchou, Perrin. Il suit ses propres péripéties avec Faile, Loial et trois aiels. Son rôle de ta'vern s'affirme et son évolution est intéressante. Il devient un meneur d'hommes et embrasse, avec réticence certes, ses pouvoirs. Bref, un personnage qui évolue vraiment et qui gagne en maturité, tout ce que j'aime !
Par ailleurs, Nynaeve et Elaine continuent leur poursuite de l'ajah noire eeeeeeet…. Bah pas grand-chose en fait. Les passages les concernant ne m'ont vraiment pas inspirée. Elles ont un potentiel immense, Nynaeve le prouve encore une fois lors d'un affrontement final assez épique, mais leurs personnages restent très superficiels, très caricaturaux. Nynaeve a mauvais caractère. Elaine est brave. Et amoureuse de Rand. Voilà voilà.
Rand justement décide de partir en pays Aiel. Il y est accompagné de Mat, Egwene et Moraine. Beaucoup de bonnes trouvailles : j'aime le peuple fier et guerrier des Aiels, j'aime leur histoire riche qui définit leur rapport avec la magie, j'aime l'idée qu'Egwene ait la chance de progresser dans la maitrise de ses pouvoirs liés aux rêves (même si tant qu'à faire j'aurais aimé qu'elle progresse effectivement …) et j'aime le fait que Rand se secoue et prenne un peu les rênes. En revanche, Mat et Moraine m'ont semblé insipides au possible et certains passages étaient juste confus. Peut être du fait que je lise en anglais, mais jusqu'à présent cela ne m'avait jamais bloquée. La fin ouvre des perspectives intéressantes mais je l'ai trouvée cousue de fil blanc et Rand m'insupporte toujours autant. Je ne me projette pas du tout dans son personnage, je le trouve totalement artificiel et je n'arrive donc pas à m'attacher à lui. J'attends donc beaucoup de son évolution et de son apprentissage de la magie à venir qui, je l'espère, le feront gagner en profondeur.
Enfin, dernière note bien agréable, quoique succincte, le récit à Tar Valon développe des personnages attachants et riches en potentiel. Pourvu que je ne sois pas déçue !
A suivre donc…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Winslow54
  21 juillet 2019
Pour le moment, il s'agit de mon tome préféré ! Bien que très volumineux, je n'arrivais tout simplement pas à le lâcher. C'est sans doute le tome qui contient le plus de passage qui m'ont marqués.

Ce tome est génial !
Et j'aime vraiment la manière dont Jordan traite le thème de l'élu. Cela ne se limite jamais à : « je suis l'être le plus puissant du monde et je dois stopper les forces du mal ». Il y a une vraie réflexion et complexité développée autour de ce thème. Que ce soit via l'épée de Damoclès de la folie qui guette Rand, ou les choix qu'il est obligé de faire (utiliser les autres, y compris ses amis, tels de pions), devenant parfois un salaud froid et calculateur, y compris à ses propres yeux.
Pour le coup, c'est une exploration du thème de l'élu tout en subtilité et nuances de gris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MarieC
  04 avril 2014
Toujours autant de plaisir à lire cette série. Qu'en dire de plus ? Les principaux personnages se séparent à nouveaux, en trois groupes : Elayne et Nynaeve, à la poursuite d'un mystérieux objet qui pourrait nuire à Rand ; Egwene, Mat et Rand partent pour le désert des Aiels, où Egwene doit apprendre à marcher dans les rêves ; Perrin, accompagné de Faile retourne dans son village, menacé par les Capes blanches. Si les deux premières intrigues se démarquent à peine des volumes précédents, les aventures de Perrin prennent une nouvelle dimension. Perrin se révèle un meneur d'hommes, une dimension collective absente jusqu'ici de la série, et tout à fait bienvenue à mon goût.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
levrilevri   08 décembre 2020
La prison du ténébreux ne résistera plus longtemps. Bientôt, il aura de nouveau une influence sur le monde. Si Rand al'Thor n'est pas là pour l'affronter lors de l'Ultime Bataille - parce que cet idiot se fera tuer avant - le monde n'aura pas une chance. La guerre du Pouvoir recommencera, sans Lews Therin ni ses Cent Compagnons pour nous aider. Les Ténèbres et les flammes régneront alors à jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CalladorCallador   17 mai 2020
Ce qu’une rêveuse voit est un avenir possible, pas du tout certain. Connaître trop bien l’avenir est un très bon moyen d’aboutir à une catastrophe, souvent parce qu’on se montre trop passive par rapport à ce qui est censé arriver-et parfois parce qu’on s’efforce beaucoup trop de modifier le cours des choses.
Commenter  J’apprécie          10
lehibooklehibook   22 décembre 2019
Perrin lissa sa barbe et répondit simplement:
-Faile m'aime bien comme ça.
-Faile ?lança Tam. C'est la jeune femme, pas vrai?Pour sûr qu'elle a du caractère , mon garçon! Elle te fera rester éveillé des nuits entières à tenter de distinguer le haut du bas et le droite de la gauche.
Commenter  J’apprécie          10
CalladorCallador   17 mai 2020
La vie est faite de lutte, d’incertitude, de choix ... et de changement.
Commenter  J’apprécie          20
stefpixiestefpixie   09 novembre 2013
la roue tisse comme elle l entend....
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Robert Jordan (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Jordan
La Roue du Temps - Bande-annonce officielle | Prime Video
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2015 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre