AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330121687
Éditeur : Actes Sud (05/06/2019)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Alors qu’elle travaille à un nouveau livre, l’auteur apprend que son frère Fonny, le “mouton noir” de la famille, est dans le coma à la suite d’un accident de voiture. S’ensuivent de multiples appels téléphoniques à ses parents, ses nombreux frères et sœurs, et plusieurs voyages pour se rendre au chevet du blessé. En racontant ce moment particulier de leur vie, qui les réunit tous, Lieve Joris laisse affleurer les souvenirs de son enfance et ceux, plus anciens, qu’e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
mescoupsdecoeur
  11 juillet 2019
Je ne connaissais pas du tout cette auteure.
Elle dévoile un peu dans ce livre quel genre d'écrivaine elle est : une globe-trotteuse qui n'hésite pas à aller sur le terrain pour comprendre ce qui se passe dans différents pays.
FONNY semble un livre très différent des précédents (que je n'ai pas lus). Elle s'est aventurée cette fois, non pas dans une contrée lointaine, mais dans le récit intime de sa propre famille. Elle parle surtout de ce frère, Fonny, qui toute sa vie a dû lutter contre ses démons.
C'est un récit très touchant, mais aussi très respectueux de la manière dont chacun des membres de sa famille a tenté de faire avec ce frère.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (4)
LeSoir   09 juillet 2019
L’écrivaine belge Lieve Joris qui a emmené ses lecteurs au quatre coins du monde revient chez elle, à Neerpelt, pour raconter son frère aîné Fonny. Un récit intime et bouleversant.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Liberation   04 juillet 2019
Célèbre auteure de non-fiction et globe-trotteuse, la Néerlandaise Lieve Joris publie un remarquable récit familial, tissé de miniatures et d’anecdotes, autour de la vie dissolue et du destin tragique d’un frère aîné à la fois admiré et honni.
Lire la critique sur le site : Liberation
LePoint   27 juin 2019
Dans ce magnifique portrait de l'ange noir, Lieve Joris est fidèle à sa marque de fabrique : une juste empathie, pas de règlement de comptes, mais une tendresse infinie pour le « clan » Joris.
Lire la critique sur le site : LePoint
LePoint   14 juin 2019
Au-delà de ce livre découpé en petites scènes pleines d'émotions, une histoire des mentalités se dessine, quand les années 1960 vont faire exploser les certitude.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2019
Autrefois, c’était un spécialiste reconnu de l’Iran, son farsi était phénoménal, il enseignait à l’université et avait une bonne plume. À Téhéran, il s’est mis à fumer de l’opium. C’était tellement bon marché et si facile à obtenir, toutes ses connaissances en fumaient. À Amsterdam, il arrêterait, bien évidemment. Mais lors d’un vol retour, il a eu des suées et, en moins de deux, a été contraint de chercher sa dose dans le quartier chaud. Il rédigeait des articles pour un hebdomadaire et c’est là que je l’ai vu pour la première fois : il fouinait craintivement dans les piles de livres dont personne ne voulait, à la recherche d’exemplaires qu’il pourrait écouler à un prix intéressant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2019
Hilde sait que Fonny est malade, ils ne lui en ont pas dit plus. On ne veut pas l’attrister ni la voir pleurer, non, car bien qu’elle ait maintenant trente-cinq ans, elle n’a jamais fait de mal à personne. Elle aime piquer une pomme de terre au fond de la casserole après le repas, c’est là son seul péché. Et elle boit trop de café : elle en emporte en catimini dans sa chambre et cache les tasses sous son lit – où Maman doit aller les récupérer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2019
"J’ai enfilé une nuisette sexy et j’ai dit que j’avais envie. Alors j’ai su qu’il avait pris du speed, parce qu’il faisait l’amour avec fougue.”
Elle n’avait pas le droit de dire qu’il était drogué. “Je suis un consommateur”, la corrigeait-il. Quand il était en manque il était malade comme un chien et elle devait toujours rester près de lui. Elle faisait des flans à la vanille, des mousses moka-vanille ou des “nègres en chemise”, un dessert à base de biscuits et de chocolat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2019
Elle souffrait de troubles de l’audition et de l’élocution, et pas qu’un peu. Les mots sortaient difficilement de sa bouche, elle avait au fil des ans développé son propre langage. Fonny finissait par parler de la même manière avec elle, conjuguant à peine ses verbes, laissant tomber des adjectifs, de sorte que les phrases étaient fichées en terre tels des poteaux nus.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2019
Il est intelligent, il a fait du grec et du latin à l’école, il suit les infos, aime Willem Elsschot et Jacques Brel et sait tout sur les Première et Deuxième Guerres mondiales mais quand il s’agit de drogue et de l’état de son fils aîné, il n’est pas malin.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Lieve Joris (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lieve Joris
Lieve Joris - Sur les ailes du dragon A l'occasion des Correspondances de Manosque 2014, rencontre avec Lieve Joris autour de son ouvrage "Sur les ailes du dragon, voyages entre l'Afrique et la Chine" aux éditions Actes Sud. Récit traduit du néerlandais par Arlette Ounanian.
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les journaux dans Harry Potter

Les photos des journaux sorciers sont comme celles des journaux Moldus.

Vrai
Faux

9 questions
4 lecteurs ont répondu
Thèmes : journal , sorciersCréer un quiz sur ce livre