AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur La frontière invisible (15)

Nastie92
Nastie92   11 octobre 2017
Je dois avoir des origines japonaises cachées si j'en crois la crainte que j'éprouve à l'idée de décevoir mes interlocuteurs en refusant leurs propositions.
Commenter  J’apprécie          210
Nastie92
Nastie92   05 mars 2017
Comment se fait-il qu'il n'y ait qu'un seul mot, "amour", pour exprimer ce que j'éprouve à la fois pour mes amis, pour ma mère, pour toi, alors qu'on peut dire revolver, pistolet, fusil, carabine, mitraillette, automatique, arquebuse, mousquet, pour désigner une arme à feu ?
Commenter  J’apprécie          212
Nastie92
Nastie92   26 février 2017
Savez-vous ce qu'est le bonheur ? Le bonheur à l'état pur ? Ce n'est pas le moment où l'on obtient quelque chose, ni celui où un événement se produit. Non, le bonheur à l'état pur, c'est l'instant précédent, le moment où l'on découvre qu'on va y accéder. C'est le moment où une bouche d'adolescent se rapproche d'une autre pour l'embrasser, et que cet adolescent prend conscience qu'il aimera peut-être cette autre personne pour le restant de ses jours. C'est le mathématicien qui s'écrie "Eurêka !" en résolvant soudain ce théorème qui résistait au monde scientifique depuis des années. C'est l'instant où le marathonien aux Jeux olympiques se retourne - en vue de la ligne d'arrivée - et constate qu'il a suffisamment d'avance pour gagner. C'est le moment où une femme comprend que dans quelques mois elle tiendra un bébé dans ses bras : le sien.
Commenter  J’apprécie          195
Nastie92
Nastie92   13 septembre 2017
J'aime grimper léger, sans corde ni équipement sur de grandes parois. Il y a à la fois l'envie d'en terminer rapidement parce qu'elles inspirent une certaine crainte et celle d'y demeurer éternellement parce que le fait de sentir sa vie courir dans ses veines jusqu'aux doigts, la sentir dans chacun de ses mouvements et dans son corps, donne le sentiment d'exister pleinement.
Commenter  J’apprécie          180
Nastie92
Nastie92   01 septembre 2017
Il m'est difficile de trouver l'équilibre entre les trois époques : le passé qui me rappelle qui je suis, l'avenir qui m'indique celui que j'aimerais devenir et le présent qui me procure sentiments et sensations.
Commenter  J’apprécie          170
Nastie92
Nastie92   01 juillet 2017
En montagne, il n'y a plus de nom, ni d'âge, ni de titres. L'altitude fait tomber les masques et notre véritable personnalité se révèle. Impossible de dissimuler l'homme que nous sommes profondément et que, bien souvent, nous ne connaissons même pas. À 8 000 mètres d'altitude, il ne reste que les muscles et l'expérience.
Commenter  J’apprécie          170
Nastie92
Nastie92   27 septembre 2017
C'était un garçon habile et souple en dépit de sa grande taille et de sa corpulence impressionnante. Il se distinguait par des bras très forts, gros comme des cuisses, sur lesquels on devinait des veines saillantes sous une épaisse couche de poils noirs. Cette masse de muscles abritait un corps mince, dense, sec, dont chaque fibre, chaque os affleurait sur une peau desséchée et brune. Mais ce qui m'impressionnait le plus, c'était ses mains : des mains ordinaires, peut-être un peu boursouflées par le contact des rochers, mais bien proportionnées par rapport à son corps. Il avait de longs doigts, semblables à des saucisses charnues, si rugueux et noueux qu'il semblait impossible qu'ils puissent appartenir à ces mains ordinaires. Et ces doigts qui paraissaient gourds, raides et dépourvus de toute sensibilité, jouaient avec le rocher, s'accrochaient fermement ou avec tact à chaque anfractuosité. Ils parcouraient les parois avec la douceur d'une caresse de nouveau-né.
Commenter  J’apprécie          150
Nastie92
Nastie92   04 juillet 2017
J'aime courir vite, entendre ma respiration haletante. J'aime la vitesse et je déteste perdre du temps. Je déteste marcher en ville. Pourquoi marcher alors qu'on peut courir ? J'aime me sentir comme un animal, comme un chamois qui grimpe un sentier ou une montagne avec légèreté, en sentant la fatigue gagner mes muscles et mes poumons distribuer l'oxygène dans tout mon organisme.
Commenter  J’apprécie          130
Nastie92
Nastie92   18 avril 2017
J'ai vu des gens pratiquer la spéculation immobilière en invoquant l'avenir de leurs enfants, sans jamais trouver un moment pour jouer avec eux.
Commenter  J’apprécie          130
Nastie92
Nastie92   26 juin 2017
-Tu veux parler ?
- Non. J'aime le silence, j'admire les gens qui n'ont pas peur du silence. Parler pour parler, c'est fuir nos peurs et nos défauts, car c'est uniquement dans le silence que nous nous retrouvons face à eux.
Commenter  J’apprécie          110




    Acheter ce livre sur

    AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

    Autres livres de Kilian Jornet (1)Voir plus




    Quiz Voir plus

    Noms de famille et la nature

    Noms; trois ont pour origine le bois, mais un quatrième est l'intrus, lequel?

    Dubreuil
    Bosh
    Combescure♧
    Wood

    10 questions
    68 lecteurs ont répondu
    Thèmes : Noms de personnes , nature , montagnes , métier d'autrefois , animauxCréer un quiz sur ce livre