AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782021451320
320 pages
Seuil (16/04/2020)
3.04/5   13 notes
Résumé :
Ce livre est politique. Le lecteur y trouvera des rappels historiques, des analyses économiques, des réflexions sur la société et sur la réalité internationale.
Mon regard porte sur la vie politique et ses forces, il s'élève vers le sommet de l'État où plus que jamais le pouvoir se concentre et il embrasse les craintes, les colères et les espérances des citoyens.
Membre du Conseil constitutionnel pendant quatre ans, j'ai scrupuleusement respecté la neu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
PGilly
  21 septembre 2020
Le regard d'un humble serviteur de l'État sur la France, le monde et les systèmes politiques et économiques. Pour ceux qui ont la mémoire courte, Lionel Jospin fut premier ministre de 1997 à 2002, candidat évincé à la présidentielle, deux fois secrétaire du parti socialiste, (81-88, 95-97), compagnon de l'ascension de François Mitterrand. Un socialiste pure souche, qui, s'il devait adhérer au PS aujourd'hui, hésiterait, mais ne le quittera pas à ce stade de sa vie.
Il appelle de ses voeux un grand rassemblement de la gauche, pas forcément autour de son parti, avec lui certes et une composante écologique. Lionel Jospin fut le premier à compter des ministres verts dans son gouvernement. La question sociale et la question écologique ont partie liées, dit-il, l'avenir de l'humanité dépendra de l'état de la terre.
Sa plume est à la fois celle d'un politologue, d'un sociologue et d'un humaniste invétéré. Ses analyses son pertinentes, désintéressées, au-dessus de la mêlée, avec le poids d'un demi siècle au service de la nation.
Il pointe les lacunes et les qualités des acteurs de la scène politique française, arène bouleversée depuis 2017. LREM est moulinée à mots mesurés et fermes, à qui il est reproché sa verticalité, son manque de démocratie et de contenu, n'existant que par son chef, président. Sa doctrine, le progressisme, est vidée de son contenu, apparaissant ambigüe, plus favorable aux actionnaires riches qu'aux revenus modestes.
L'ancien membre du conseil constitutionnel aborde aussi l'international sous l'angle de trois confrontations : entre la démocratie et le despotisme, entre les migrations et les nations, entre l'expansion de l'homme et la sauvegarde de la vie sur terre.
Il écrit au crayon qu'il a dû reprendre, le livre clos fin mai, pour ajouter une trentaine de pages liées à l'actualité de la pandémie, l'occasion de tracer une nouvelle trajectoire à l'inverse du néo-libéralisme anti-social et destructeur des ressources naturelles. L'histoire de cette nécessaire mutation reste à écrire. Qu'il est bon de lire un homme qui a le temps du recul.
Lien : http://cinemoitheque.eklablo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Heval
  27 mars 2021
On espérait beaucoup mieux d'un retraité politique qui prend la parole. Lionel Jospin publie ici un essai sans saveur qui n'apporte rien au débat. le ton est juste et l'analyse correcte, à quelques millimètres près, mais il n'y a rien qui mérite une publication. La parole est timorée, elle ne prend aucun risque. Elle ne fait pas de bruit. Elle sussure seulement. Pourquoi prendre la parole et sortir de son silence, si elle n'a rien à dire de nouveau, si elle n'a pas de force ni de puissance ? Lisez si vous voulez entendre la parole de Lionel Jospin mais n'espérez pas y retrouver de l'audace ou de l'originalité.
Commenter  J’apprécie          13
cetjmlaffont
  26 septembre 2020
Au-delà de ses idées que je partage dans l'ensemble, je salue la clarté dans l'expression de Lionel Jospin, une qualité plutôt rare dans ce type d'essais. L'homme politique que j'ai vu et entendu s'exprimer bien des fois ne m'avait jamais fait aussi bonne impression que dans cet essai écrit avec toute la sérénité et la hauteur de vue nécessaires.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
HevalHeval   21 mars 2021
Aujourd'hui, s'en tenir à une théorie de l'adaptation risque de nous conduire à épouser les désordres de la réalité internationale. Nul ne peut nier l'ampleur des déséquilibres : domination de la sphère financière sur l'économie réelle (avec les risques d'une nouvelle crise majeure), flambée des inégalités de revenus et de patrimoines à l'échelle mondiale, tentations de guerre commerciale nourries par la remontée des nationalismes, comportements irresponsables de certains acteurs économique privilégiant le profit à court terme au détriment de la santé (dérive d'une industrie alimentaire engendrant une obésité de masse ou d'une industrie pharmaceutique responsable de graves dépendances aux opiacés et de dizaines de milliers de morts par an aux États-Unis), déséquilibres climatiques, enfin, et atteintes à la diversité des espèces. Tout justifierait que la France ne se plie pas aux tendances lourdes de l'économie mondiale mais s'emploie à les infléchir. Et pour y parvenir, il faudrait que l'approche économique du pouvoir ne se fonde pas sur des constructions hasardeuses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PGillyPGilly   13 octobre 2020
Faudrait-il alors repartir sur des bases anciennes, sans rien changer aux principes et aux règles qui nous ont gouvernés ? Certainement pas. Le redémarrage recherché sera fructueux, en dehors des exercices imposés propres à toute reprise économique, s'il inclut des approches et des mesures qui tirent les premières leçons de la crise et amorcent pour notre pays une orientation nouvelle
Commenter  J’apprécie          13
PGillyPGilly   13 octobre 2020
L'explosion démographique, l'urbanisation anarchique, la déforestation massive, la réduction des espaces naturels où des espaces animales vivaient à l'écart ont accru les interactions entre espèces vivantes et rendu possible la transmission virale des animaux aux hommes. Si rien de tout cela ne change, il est probable que de nouveaux virus apparaîtront.
Commenter  J’apprécie          10
PGillyPGilly   19 septembre 2020
Finalement s'est installé au sein de la gauche un sentiment de déception et de perte d'identité. Le renoncement du président à se représenter en a été le symptôme. Le score catastrophique du candidat socialiste à l'élection présidentielle de 2017 en fut la rançon. L'élection d'Emmanuel Macron en sera l'aboutissement.
Commenter  J’apprécie          10
PGillyPGilly   13 octobre 2020
Mais la promesse démocratique appelle une réforme profonde, capable d'instaurer la justice sociale, un système productif préservant la Terre et des institutions garantes de la paix. Donner corps, dans le temps qui vient, à ces grands objectifs constituerait un tournant dans ma civilisation humaine.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Lionel Jospin (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lionel Jospin
Au premier semestre 2022, la France prendra la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne. Une occasion pour Emmanuel Macron de marquer son ambition de construire une Europe sociale, avant l'approche du scrutin présidentiel qui l'obligera à un droit de réserve. Dimanche 10 octobre, il annonçait déjà vouloir organiser une rencontre pour discuter de la préexistence de la peine de mort dans certains pays de l'UE.
Mais avant de construire une Europe sociale, la question de la légitimité des institutions politiques a lourdement pesé ces derniers jours, et plus particulièrement concernant la Cour de justice de l'Union européenne [CJUE]. Jeudi, le Tribunal constitutionnel polonais a remis en cause la primauté du droit européen sur la juridiction nationale, pointant notamment les pouvoirs consacrés à la CJUE et son ingérence vis-à-vis de l'État de droit. Ouvrant la porte vers une "sortie juridique" de l'Union européenne, cette décision est également une critique supplémentaire de la légitimité des institutions européennes vis-à-vis des États-nations et des démocraties européennes.
L'Union européenne vit-elle une crise de légitimité auprès des citoyens européens, alors que, selon les sondages, 80% des Polonais disent soutenir l'appartenance à l'Europe ? Comment l'Europe peut-elle davantage prendre en compte la souveraineté nationale dans ses décisions ? Une démocratie à l'échelle de l'UE est-elle possible ?
Nous en parlons avec Céline Spector, philosophe, professeure à l'UFR de Philosophie de Sorbonne Université, membre honoraire de l'Institut Universitaire de France, auteur de "No démos ?" aux éditions du Seuil (2021) et Aquilino Morelle, ancien conseiller politique de Lionel Jospin à Matignon entre 1997 et 2002, de François Hollande à l'Elysée de 2012 à 2014 et auteur de "L'Opium des élites. Comment on a défait la France sans faire l'Europe" chez Grasset (2021).
L'invité des Matins de France Culture. Comprendre le monde c'est déjà le transformer(07h40 - 08h00 - 11 Octobre 2021) Retrouvez tous les invités de Guillaume Erner sur www.franceculture.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : politiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura