AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782878333381
32 pages
Éditeur : Circonflexe (15/03/2004)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Un petit de garçon de six ans se sent bien fragile face aux méchants, surtout quand ce méchant n'est autre que son propre père... Dans ces moments-là on aimerait bien être un super héros ! Un album qui illustre les problèmes du divorce et de l'enfance maltraitée.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Ziliz
  11 décembre 2019
Depuis quelques jours, à l'entrée de la médiathèque où je suis inscrite, un stand est consacré aux maltraitances familiales et conjugales. On y trouve des essais, des romans, mais aussi des albums jeunesse comme cet ouvrage.
J'ai donc emprunté ce livre pour enfants en connaissance de cause.
Bien qu'avertie, j'ai quand même été surprise par sa brutalité. Comme le précise Zazy dans son billet, la couverture évoque SamSam, le super héros de six ans imaginé par Serge Bloch.
Le lien entre ce titre et l'histoire est quelque peu artificiel : aucun enfant ne peut être un super héros quand il se retrouve victime (ou même seulement témoin) de violences d'adultes. On ne lui en demande pas tant, au secours !
Et c'est également présomptueux de laisser entendre qu'il pourra l'être une fois devenu grand - comme l'indique la fin de l'ouvrage. N'importe quoi ! à croire que les adultes sont invincibles, qu'on ne peut pas retomber parfois sous la coupe d'un con/cruel/tortionnaire une fois 'devenu grand'...
Comme le SamSam de Serge Bloch, l'enfant a six ans au début de cette histoire.
Ses parents se déchirent, les cris et les bruits de coups terrorisent le petit quand il est seul, le soir, dans son lit. Sa mère essaie parfois de se placer sous sa protection, l'enfant est pris à parti et il arrive que la hargne paternelle se déchaîne sur lui.
Evidemment, il se sent impuissant et coupable. Mais aussi en colère contre ce père, et malheureux de le voir dans cet état :
Après ses crises et ses accès de violence, « [papa] est triste comme si c'est lui qui avait mal, et il me demande pardon en ayant l'air très malheureux. Comme il pleure, je crois que c'est ma faute s'il est triste. Alors je m'en veux de le voir comme ça. »
Les images sont explicites : les affrontements physiques sont seulement esquissés par des ombres, certes, mais très nettes et semblables à des dessins tracés avec du sang. Le texte détaille quelques uns des sévices, et l'image des grandes bottes pointues du père, façon santiags, fait froid dans le dos.
Si l'ambivalence des sentiments du père (honte, remords) et de l'enfant (peur, amour malgré tout) sont bien exprimés, l'ensemble m'a paru maladroit, très lourd, beaucoup trop direct et douloureux. Il y a également quelques zones d'ombre et on ne comprend pas tout : l'enfant aurait été un bébé battu ? Donc les deux dingues qui s'empoignent avec haine quand ils sont mariés, et se rabibochent sous la couette après leur divorce, ce sont ses parents adoptifs ?
Voilà un petit garçon qui démarre bien dans la vie.
Bref, cette lecture me laisse plus que perplexe.
Je ne vois qu'un usage pour cet album : en lecture accompagnée par un éducateur/psy, pour un enfant confronté à ce genre de drame.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          324
Apikrus
  12 décembre 2019
Un enfant de six ans voit et entend son père maltraiter sa mère. Il en souffre.
Même si les représentations sont symbolisées, cet album montre la réalité sans fard. Le père est violent, et cette lecture l'est aussi, au moins pour les adultes. Quid des jeunes lecteurs ?
Il est difficile d'apprécier la manière dont ce livre peut être perçu par le public auquel il semble pourtant destiné, d'autant plus que je n'ai pas l'occasion d'échanger avec des enfants à son sujet.
Je suppose qu'il peut être un support de discussion avec un enfant qui vit des choses comparables à ce petit garçon.
Pour les autres, je ne suis pas sûr qu'il soit nécessaire d'être aussi direct dans le propos.
L'avis de professionnels en contact avec des enfants sur cet ouvrage serait certainement plus pertinent que le mien.
Commenter  J’apprécie          130
zazy
  22 mars 2012
Un petit de garçon de six ans se sent bien fragile face aux méchants, surtout quand ce méchant n'est autre que son propre père... Dans ces moments-là on aimerait bien être un super héros ! Un album qui illustre les problèmes du divorce et de l'enfance maltraitée
Un enfant seul dans son lit entend ses parents se disputer et crier, puis sa mère arrive dans sa chambre suivie de son père qui la traîne par les cheveux et la tabasse sous ses yeux. Nous suivons ses réflexions devant l'indicible et son incapacité à agir…..
Un livre très dur. J'aurais aimé un petit avertissement en 4ème de couverture.
Je l'avais acheté, car en couverture il y a un dessin rappelant Sam-Sam !!! drôle de Sam-Sam que ce petit garçon qui vit au milieu de la violence faite à sa mère et sur sa petite personne. Il nous raconte ses peurs et ses angoisses avec pour seul remède, de la lumière ou des armes et qui rêve de devenir un super-héros pour défendre toutes les mamans.
Les dessins sont très explicites, lorsque l'on voit les immenses ombres portées sur fond rouge avec un petit lit… les couleurs violentes augmentent ce malaise. Les mots font mouche à chaque fois.
Je ne sais pas être impartiale devant ce livre, je ne suis que malaise et chagrin. C'est certainement un livre qui peut aider des enfants confrontés à ces violences mais, surtout, ce doit être une lecture accompagnée.

Lien : http://zazymut.over-blog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CDIJC
  12 mai 2015
c' est vraiment super lisez - le
Eric.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ZilizZiliz   10 décembre 2019
C'est comme ça, des fois il [mon père] crie et il me frappe.
Après, il est triste comme si c'est lui qui avait mal, et il me demande pardon en ayant l'air très malheureux.
Comme il pleure, je crois que c'est ma faute s'il est triste.
Alors je m'en veux de le voir comme ça.
Mais c'est pas vrai, c'est pas de ma faute.
Moi je ne suis qu'un enfant et je ne peux rien aux histoires des grands.
Je l'aime et je ne veux pas lui faire de mal mais il me fait tellement peur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
zazyzazy   03 novembre 2011
A l'école, ils ont dit à ma mère que je devais arrêter de venir en classe avec des armes, alors elle m'a interdit d'en amener à l'école. Mais j'arrive à les cacher et j'en apporte quand même.
Commenter  J’apprécie          10
zazyzazy   03 novembre 2011
Je veux ABSOLUMENT qu'il arrête, il doit arrêter.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : violences conjugalesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les super-héros et super-héroïnes de comics

Eternel amoureux de Loïs Lane, il vient de Krypton :

Batman
Superman
Spiderman

15 questions
477 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , super-héros , comicsCréer un quiz sur ce livre