AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de Nat_85


Nat_85
  25 juin 2020
Je tiens à remercier Guy Jouannade et les éditions Nombre 7 pour l'envoi de cet ouvrage.

» Coeur de Mission « est le roman de Guy Jouannade paru aux éditions Nombre 7 en mai 2020. Etre blogueuse littéraire c'est savoir sortir parfois de sa zone de confort et se confronter à des lectures ou à des thèmes que nous ne serions peut-être pas allés chercher de prime abord. Autant pour soutenir les auteurs et maisons d'édition qui ne bénéficient pas nécessairement d'un appui médiatique important, que pour élargir mes connaissances et mes réflexions, j'ai accepté de lire et critiquer ce roman.

Guy Jouannade a fait la connaissance du père Paul Guerry, ami de ses parents, en 1956. Diplômé en histoire, sciences de l'éducation, bac + 5 en management socio-économique et certifié en formation de formateurs, l'auteur a enseigné la communication et l'ingénierie de formation à l'université Lumière Lyon 2 et dans plusieurs Grandes écoles de management. Il a fondé et dirigé une Ecole de consultants en conduite de management, pour un éditeur mondial d'un progiciel de gestion intégré d'entreprise. Guy Jouannade est l'auteur de 3 livres professionnels et de 8 livres de résultats de ses recherches sur 2.000 ans d'histoire de la commune où il vit, près de Lyon.

Lorsqu'il embarque à bord du Cap Tourane le 12 novembre 1948, le père Paul Guerry n'est alors âgé que de 26 ans. Ordonné prêtre depuis quelques mois seulement, il intègre les Missions étrangères de Paris (MEP) et est affecté à la mission de Hung Hoa en Indochine.
Port Saïd, Djibouti, Ceylan, Singapour, Hanoï, Diên Biên Phu… autant d'étapes riches de par ses rencontres et ses découvertes culturelles.
p. 32 : » le père Paul commence à découvrir ces peuples grouillants de vie, auxquels le Seigneur lui permettra bientôt d'apporter une autre lumière, une autre vie. «
Le 13 mars 1945 va cependant prendre un tournant décisif dans la vie du prêtre : c'est le début de la bataille de Diên Biên Phu. Il sera fait prisonnier quatre mois car on le suspecte de travailler comme espion pour les renseignements.
p. 55 : » Des 200 000 prisonniers, le père Paul fait partie des 60% rescapés. »
Mais jamais sa foi ne s'ébranle. Jamais le doute ne l'envahira.
p. 57 : » J'ai pu faire en cellule une retraite inespérée, repenser bien des problèmes, modifier certains jugements, rectifier certaines lignes de conduite et aussi connaître un peu plus les hommes avec leurs beautés et leurs misères. «
Quel homme peut en ressortir aussi fort ? Un homme » extra ordinaire » qui sera nommé, pour l'ensemble de sa vie sacerdotale et missionnaire, Chevalier de l'Ordre national du Mérite en 1977, puis fait Chevalier de la Légion d'Honneur par le président de la République François Mitterand en 1984.
De l'Indochine et après un bref séjour en France auprès des siens, le père Guerry sera missionné au Brésil. Il y restera jusqu'à son décès, le 17 février 1992.
p. 76 : » le curé vit vraiment une vie sacerdotale et missionnaire très belle, variée à l'infini, ouverte à mille problèmes, dure et écrasante même, car ne lui laissant aucun répit ; or, c'est ce qui fait son bonheur. «
Un des hommages les plus touchants fut celui du Dr Cerdeira, député de l'Assemblée législative de Rio de Janeiro lors du discours de la remise du titre de Citoyen d'Honneur de l'Etat de Rio de Janeiro.
p. 93 : » […] Merci, parce que vous irradiez sans cesse la joie, parce que vous êtes un prêtre heureux et que vous avez une foi forte et solide, qui vous a aidé dans les moments difficiles et que jamais vous ne vous êtes découragé. Votre vie est seulement un service ! le service des pauvres ! Que Dieu vous garde toujours auprès de nous. «

Le père Paul Guerry a été guidé tout au long de sa vie par sa foi et porté par un élan altruiste inébranlable. L'expression » tendre sa main vers son prochain » n'a jamais été aussi forte de sens qu'en se plongeant dans le récit de sa vie. Il a incarné ce qui, pour ma part, représente la mission au sens noble du terme. Bien au-delà du caractère religieux de cet ouvrage, il est d'abord et avant tout, l'hommage de Guy Jouannade à un homme au service des plus pauvres, doté d'un degré de résilience et d'abnégation hors du commun.
Lien : https://missbook85.wordpress..
Commenter  J’apprécie          250



Ont apprécié cette critique (24)voir plus