AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845638647
Éditeur : Xo Editions (19/01/2017)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 25 notes)
Résumé :
« Minuit doit être passé depuis longtemps. Les voisins ont dû se réveiller, il faudrait être sourd pour ignorer le va-et-vient dans les escaliers, les éclats des gyrophares qui clignotent inlassablement. Un mauvais rêve. Elle a beau lutter, le sentiment d’irréalité la paralyse. Respire. Ça va revenir. Respire... »

Jeanne a oublié deux heures de sa vie.
Deux heures pendant lesquelles son compagnon a été poignardé.
À l’arrivée de la poli... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
QueLire
  02 mars 2017
Un personnage obscur et non identifiable, fait de Cavale, un thriller au suspens haletant.
Quand Jeanne se réveille dans l'appartement de son compagnon, elle le trouve mort à ses côtés. Que s'est-il passé ? L'homme dont elle partageait la vie refusait de lui parler de ses activités qu'elle devine louches. Commencent alors des appels anonymes qui amèneront la jeune femme a fuir. Direction Biarritz où elle tentera de retrouver la mémoire. C'est dans le petit hôtel sans prétention où elle loge qu'elle fait la rencontre d'Emil, un homme a l'esprit libre qui lui sera d'un grand soutien.
Jeanne parviendra-t-elle à échapper à ses assaillants ? Et qui est cet homme qui la terrorise à distance ?
Mon avis :
Cavale, un thriller au suspens immédiat
Cavale est un thriller au début prometteur. Un meurtre a été commis, une jeune femme se trouve sur place, mais a tout oublié de cette nuit sanglante. Suspectée, mais pas arrêtée, elle rentre chez elle et reçoit des appels inquiétants. Une histoire d'argent et de papier dans laquelle elle se retrouve engluée malgré elle. le mort, son compagnon pour lequel elle éprouvait plus de craintes que d'amour, était un trafiquant.
Elle fuit, pour échapper à ses possibles futurs agresseurs, mais aussi pour se retrouver. Et là, j'ai commencé à m'ennuyer. L'héroïne arrive dans un petit hôtel et malgré sa situation va tomber amoureuse du réceptionniste. J'ai trouvé qu'à ce moment, le récit perdait en intensité malgré l'analyse approfondie que fait Jeanne des autres clients de l'hôtel. Au bord de la paranoïa, elle tentera de savoir si l'homme qui la harcèle n'est pas présent, ici, près d'elle.
Des personnages au comportement étrange
Emil, le réceptionniste, bonne pâte et bon vivant, est un personnage sympathique, mais étrange. Pourquoi un homme qui va et vient sac au dos, s'entiche-t-il d'une femme étrange qui semble porter le poids du monde sur ses épaules ? N'est-ce pas tout ce qu'il fuit depuis toujours ? Pourtant, il s'éprend d'elle et va même jusqu'à l'aider dans son « espionnage » des gens de passage ou pensionnaires de l'hôtel.
Certaines parties du roman font allusion à l'enfance de Jeanne et à la vie familiale, un brin compliquée depuis l'arrivée d'un petit frère handicapé mental.
La fin du roman retrouve un peu du dynamisme du début du récit, jusqu'à l'évènement de clôture, dont, évidemment, je ne vous parlerai pas, mais qui m'a fait pousser un gros soupir. Je me suis dit, oh non, pas ça, s'il vous plaît.
Les amateurs de thriller soft apprécieront
J'ai lu tout le roman et j'en garde un avis mitigé, car je suis passée par des phases de réel intérêt à d'autres beaucoup plus ennuyeuses. Il m'aura fallu presque une semaine pour arriver à terminer les 418 pages de ce livre.
Mais comme d'habitude, je vous laisse vous faire votre propre avis, et vous invite à le découvrir si vous aimez les suspens (mais qui est donc le harceleur et se trouve-t-il proche de sa victime ?) et les personnages particuliers (Emil, le bon gars et Jeanne qui oscille entre fragilité et moments de névrose).

Lien : http://que-lire.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
MarieLovesBooks
  07 mars 2017
Cavale est un roman à suspense qui malgré qu'il soit très bien écrit ne m'aura pas transporté.
La tension est bien présente dès le début du roman puisque nous rencontrons Jeanne le personnage principal qui est en pleine crise d'amnésie. Elle est chez elle à Paris et à côté d'elle se trouve le cadavre ensanglanté de son fiancé. Elle est couverte de sang, complètement perdue, car elle a oublié ce qui s'est passé les deux dernières heures et bien incapable de répondre aux questions des policiers. En essayant de remettre ses idées en place, Jeanne décide de prendre la fuite.
Une preuve de sa culpabilité ? Vous découvrirez que ce n'est pas si évident que ça et vous ne pourrez plus lâcher le bouquin tant que vous ne saurez pas ce qu'il en est.
Au fil des pages, le suspense est très bien mené, on suit peu à peu Jeanne dans une cavale qui la mènera de Paris à Biarritz, et l'auteur distille de façon intelligente des pistes sur le passé de Jeanne, ce qui crée une curiosité intense du lecteur vis-à-vis de cette femme au passé compliqué.
Le roman est construit sur une alternance temporelle, entre chapitres au moment présent de la cavale et chapitres qui reviennent sur le passé de Jeanne. Ces chapitres écrits en italique qui font un peu penser à un journal intime, nous font découvrir l'enfance et l'adolescence de Jeanne, on y découvre sa soeur jumelle avec laquelle elle semble avoir une relation compliquée, son petit frère handicapé, et ses parents qui malgré les apparences cachaient une profonde tristesse.
J'ai un avis assez mitigé sur cette lecture. J'ai été déçue par la fin. Je m'attendais à une grosse révélation ou un gros retournement de situation car pendant tout le long de l'histoire l'auteur lance de nombreux thèmes intéressants comme par exemple : la cavale, la gémellité, le handicap, les violences conjugales, la drogue, la synesthésie, et l'amnésie, le harcèlement, et même l'emprise malsaine de certaines personnes.
Cette multitude de thèmes est à la fois une qualité et un défaut. L'auteur lance de nombreuses pistes et permet à son lecteur de se poser une foule de questions sur Jeanne. J'avais vraiment le cerveau en ébullition et j'attendais la fin avec impatience.
Mais clairement je trouve que la fin est décevante. J'en attendais trop et je n'ai pas été comblée. Si vous lisez ce livre ne faites pas la même erreur que moi, et n'attendez pas une fin spectaculaire. Les nombreux thèmes sont intéressants mais je n'ai pas toujours réussi à faire le lien entre les différents éléments.
Cependant je reconnais que Cavale est un roman très bien écrit. Virginie Jouannet a une plume très agréable et surtout elle creuse très loin la psychologie de ces personnages. Certains passages sur l'enfance et la famille de Jeanne transmettent un certain malaise et vous prennent aux tripes !
Je n'ai pas réussi à m'attacher à Jeanne, qui reste très mystérieuse même si on en apprend plus au fil des pages. L'auteur nous décrit à merveille les pensées les plus intimes de Jeanne. C'est une femme très touchante qui a une histoire bouleversante mais son côté nymphomane m'a surprise et je n'ai pas trop adhéré à la mini romance entre elle et Emil le réceptionniste suédois de l'hôtel de Biarritz.
Cavale est un roman à suspense bien écrit sur la fuite d'une femme qui va lutter pour retrouver ses souvenirs. Lors de sa cavale, elle va « accoucher » de certaines choses qui étaient bien enfouies au fond d'elle-même. Cette femme vous touchera forcément, vous serez curieux de lire ce roman jusqu'à la dernière page et j'espère que vous en serez satisfait. Personnellement je trouve que la fin n'est pas à la hauteur de toute la tension et le stress qu'on a éprouvé au cours de la lecture. A vous de vous faire votre avis.
Lien : http://marie-loves-books.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
shmileblik
  26 février 2017
Cavale ce n'est pas un thriller, c'est bien plus que cela.
Cavale c'est un doute, celui d'avoir tué. C'est un désir, celui de tout un corps.
C'est aussi un corps qui souffre et c'est ce qui le meut vers tant de désir.
C'est une fuite du présent pour mieux découvrir un passé, celui de Je-Anne, de sa jumelle, son frère et sa grand-mère.
Des mots tantôt suaves tantôt amers et un style élégant qui mettent à jour des craintes, des pulsions et des failles. Cavale c'est beau, simplement.
Merci à Babelio et aux Editions XO pour cette Masse Critique
SP
Commenter  J’apprécie          160
LeTNKdesbois
  31 mai 2017
Imaginez... Jeanne est une jeune femme. Son compagnon gît en sang à ses cotés, un couteau planté dans l'abdomen. Jeanne appelle la police... mais se rend compte qu'elle n'a plus aucune mémoire des événements survenus dans les dernières heures. Bref, elle est la coupable idéale...
C'est sur cet incroyable événement que s'ouvre « Cavale » de Virginie Jouannet, implacable thriller psychologique qui nous embarque pour un voyage au bout d'un enfer d'autant plus terrible qu'il est intime.
Alors disons le tout de go : la cavale de Jeanne est avant tout intérieure. le roman de Virginie Jouannet ne nous entraîne pas dans une course poursuite en mode toc toc badaboum – course de voitures – grosses explosions filmées sous tous les angles et musique rythmée à fond la caisse. Sa cavale – ou plutôt la cavale de son héroïne Jeanne – est plus subtile, plus profonde aussi. Elle nous plonge dans la psychologie de cette femme ballottée par le destin, une femme à fleur de peau, condamnée à être constamment sur le qui-vive, soupçonnée par la Police, traquée par un mystérieux individu adepte du harcèlement téléphonique... mais aussi par des secrets trop longtemps enfouis.
A travers une écriture riche, où les images se bousculent, Virginie Jouannet nous fait entrer en symbiose avec son héroïne. En lisant ces pages, le lecteur devient Jeanne, ressent ce qu'elle ressent, épie avec elle les moindres détails, se sent sombrer sous le poids de sa vie déchirée, ressent l'urgence de comprendre.
Comprendre. Comprendre d'où vient Jeanne. Et si la clé de son amnésie se trouvait dans son passé ? C'est donc sa mémoire éclatée façon puzzle (un comble lorsque l'on a un tonton flingueur aux basques!) que Jeanne tentera de reconstituer au fil des pages, afin d'enfin comprendre pourquoi, pourquoi ou plutôt comment. Comment on en est arrivé là.
Petit à petit, Virginie Jouannet nous fait entrer de dans la vie de son héroïne, à la recherche de ses propres démons qu'elle devra affronter pour enfin pouvoir cesser de les fuir.
Derrière les mots choisis avec soin, l'auteure nous installe aussi des images. Les images d'un film, subtilement distillées, portées par la mélodie des mots. Un film où gros plans et faux raccords (volontaires) se succèdent, comme pour mieux nous faire entrer dans le trouble qui tourmente Jeanne.
Un roman à l'atmosphère tantôt lourde, tantôt d'une fausse légèreté, qui se termine en apothéose d'angoisse avant de s'ouvrir sur une fin délicieusement ambiguë, un roman qui nous invite aussi à l'introspection, car nous avons tous une part de Jeanne en nous...
Alors, quelle Jeanne êtes-vous ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
emi13
  24 septembre 2018
Les voisins ont dû se réveiller, c'est impossible qu'ils n'ont rien entendu. Entre les ambulanciers dans les escaliers, le va et vient des voitures de police avec leurs gyrophares, un mauvais rêve surtout pour moi…….. Moi Jeanne je ne me rappelle plus rien des deux heures qui viennent de passé, dans son lit une mare de sang, elle se retourne et vois son compagnon poignardé. Pour Jeanne coûte que coûte elle va devoir retrouver la mémoire mais à quel prix. Sa vie en dépend. Mais…… va-t-elle réussir à dénouer les fils de son passé.
Commenter  J’apprécie          120
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
emi13emi13   24 septembre 2018
Je ne sais pas comment je m'arrache à l'étau des ses doigts. Il ne fait rien pour me retenir et ça me stupéfie de réaliser à quel point c'était simple. je tourne les talons , je traverse le couloir j'ouvre la porte , je sors et le battant fait un bruit de tonnerre parce que je l'ai claqué violemment.
P357
Commenter  J’apprécie          90
JosephMackowiakJosephMackowiak   05 mars 2017
En apprenant sa grossesse , Eugénie a cru bon de se sentir heureuse. C' était comme une obligation.
... elle ne sait pas ce que cela représente, deux embryons d'un coup. Ni comment on s'alourdit,comment on se réduit à être une sorte d'urne à foetus.Les jambes qui pèsent des tonnes,les renvois gastriques,l' envie de faire pipi qui vous rend quasi incontinent.La grossesse n'a pas de fin et on n'en mesure pas les conséquences.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AubazaardeslivrAubazaardeslivr   03 février 2017
On vit avec les gens qu'on aime et parfois ils sont loin, parfois ils sont morts, mais ça n'empêche rien, et finalement tu t'aperçois que ce qui compte, c'est l'amour que tu leur portes.
Commenter  J’apprécie          30
AubazaardeslivrAubazaardeslivr   03 février 2017
On sait toi et moi que la vie peut se montrer une belle saloperie, mais c'est la seule que nous avons et elle est sacrément précieuse.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Virginie Jouannet (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Virginie Jouannet
Cavale de Virginie Jouannet .Retrouvez l'émission sur : http://www.web-tv-culture.com/ Virginie Jouannet a passé une partie de son enfance loin de la France métropolitaine. A Tahiti ou en Afrique, c?est dans les livres qu?elle trouvait refuge, se construisant une autre existence, rêvant d?aventure et de voyages. Très tôt, elle dévore la bibliothèque familiale et dès 13ans, les auteurs russes ont sa préférence. Tout naturellement, ce goût de la lecture devient goût de l?écriture. Poésie, théâtre, nouvelles, Virginie Jouannet explore les différentes facettes de la littérature. Toutefois, bien qu?ayant déjà publié, ce titre « Cavale » qui vient de sortir, apparaît pour Virginie Jouannet comme un premier roman, une sorte de page qu?elle tournerait dans sa propre existence. Il lui a fallu quatre ans pour venir à bout de ce livre, à la fois thriller et roman psychologique. Jeanne se retrouve une nuit auprès d?un cadavre, tué d?un coup de couteau. C?est son fiancé, David, un type un peu louche, à la main leste. Problème, Jeanne ne se souvient pas des deux heures qui précèdent le crime et rien ne dit qu?elle ne soit pas coupable. Jeanne prend la fuite. Elle cherche aussi à s?éloigner des appels anonymes qui lui pourrissent l?existence. Et dans sa fuite, elle quitte aussi sa s?ur jumelle et tous les secrets et non-dits qui la blessent au quotidien, comme une morsure lancinante. le roman de Virginie Jouannet est rythmé, enlevée, bien ficelé puisque c?est un thrieller. Mais, comme il s?agit aussi d?un roman psychlogique, on aime aussi la part de mystère qui existe autour de Jeanne et qui se retrouve dans la construction du roman, cette nébulosité dans ses rapports aux autres, ses allers et retours avec son enfance et les secrets qu?elle a cherché à enfouir. Un roman qui vous tient en haleine et une héroïne, Jeanne, qui n?a pas fini de vous surprendre. « Cavale » de Virginie Jouannet est publié chez XO.
+ Lire la suite
autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1654 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre