AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9781982121495
304 pages
ATRIA BOOKS (24/11/2020)
5/5   1 notes
Résumé :
Five years after a suspicious fire killed his ornithologist mother, a closeted Syrian American trans boy sheds his birth name and searches for a new one. He has been unable to paint since his mother’s ghost has begun to visit him each evening. As his grandmother’s sole caretaker, he spends his days cooped up in their apartment, avoiding his neighborhood masjid, his estranged sister, and even his best friend (who also happens to be his longtime crush). The only time ... >Voir plus
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Matts_Thoughts
  17 janvier 2021
Il est difficile de résumer succinctement tout ce que ce roman est. C'est d'abord un magnifique voyage au coeur de l'ornithologie, une promenade dans une volière infinie. Chaque page (ou presque) est marquée par la présence, la représentation ou l'évocation d'un oiseau, chacun amenant avec lui toute sa palette de couleurs et sa symbologie. Car au-delà de cette richesse visuelle, la beauté de ce roman réside dans sa poésie. La plume de l'auteur est d'une subtilité lyrique, gracieuse et délicate. Rien ne semble être forcé ou calculé, l'écriture est fluide et envoûtante.
C'est un roman très dense avec une intrigue très riche. le lecteur suit le parcours de trois générations au travers des voix des deux narrateurs alternatifs. Il y a d'abord ce jeune homme trans qui reste anonyme la majeure partie du roman, barrant chaque fois son prénom de naissance à chaque début de chapitre. Depuis la mort de sa mère, il ne peint que la nuit, une fresque murale dans le quartier que l'on appelait autrefois Little Syria, aujourd'hui remplacé par le World Trade Center. de cette époque, il ne reste qu'un vieux bâtiment communautaire. C'est là que notre narrateur contemporain trouvera le vieux journal d'une femme disparue depuis près de soixante ans: Laila Z. Une peintre dont sa défunte mère admirait beaucoup le travail.
Le deuxième narrateur est donc Laila Z., immigrante syrienne arrivée à New York dans les années 30, peintre spécialisée dans la représentation d'oiseaux. Au fil des pages de son journal, le lecteur apprend qu'en quittant son pays d'origine, Laila a laissé derrière l'amour de sa vie. Et c'est à New York qu'elle entreprend de lui écrire au travers d'un journal.
Les thématiques du roman sont diverses: l'immigration, la découverte de soi, l'appartenance, le deuil (personne décédée, amour perdu), l'ornithologie, l'amour. Il faut prendre son temps pour le lire et en savourer chaque lettre. The Thirty Names of Night est vraiment un roman incroyable. Je ne peux que le recommander. Lu en VO.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Matts_ThoughtsMatts_Thoughts   17 janvier 2021
I loved you once, and I love you still, but not all migrations end with a return home
Commenter  J’apprécie          00

Video de Zeyn Joukhadar (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Zeyn Joukhadar
Payot - Marque Page - Jennifer Zeynab Joukhadar - La carte du souvenir et de l'espoir
autres livres classés : journalVoir plus
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
940 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre