AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Femme sur écoute (57)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Jeanfrancoislemoine
  17 octobre 2018
C'est un très bon polar que ce "femme sur écoute "que je viens de terminer.
D'abord,il est écrit par un policier et s'avère donc très et très bien documenté.
On découvre les rouages d'une enquête, les méthodes d'investigation, les "petites intrigues", les flics ripoux.....On suit avec intérêt les interrogatoires avec leur lot de pièges, la résistance plus ou moins habile des gens soupçonnés. Il y a aussi le langage spécifique du monde policier,celui des gens incarcérés ou celui des "escorts-girls".Il n'y a rien à dire,Hervé Jourdain connaît son affaire.Les personnages sont assez nombreux mais tous parviennent à nous toucher par leur passé plus ou moins cabossé,leurs relations familiales ,amicales ou conflictuelles.Une très bonne place est donnée aux femmes,sans ambiguïté et même avec beaucoup d'à propos.Ajoutons une très grande proximité avec l'époque contemporaine et l'on se sent vraiment au coeur de l'actualité.
L'intrigue est très bien ficelée ,intelligemment menée et,malgré sa longueur,jamais l'ennui ne vient s'immiscer,signe d'une grande maîtrise des événements et d'une grande logique de pensée. On a l'impression de voir défiler une foule d'affaires différentes,affaires qui, bien entendu n'en feront plus qu'une à l'heure du dénouement.
L'humour trouve aussi une -petite place-dans les propos,les échanges de mail,notamment,sont délicieux.
Je ne vous ferai pas l'injure du moindre résumé, je vous conseille cependant de vous saisir de "l'objet " dans votre librairie, de lire la quatrième, et,si vous aimez le genre,de vous laisser tenter.Je serais surpris que vous soyiez déçu(e).
Pour moi,il y a un peu de "Norek" et ça, j'adore.....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          574
enjie77
  28 octobre 2018
voilà un roman policier comme je les aime, écrit par un flic bien sur, un peu à la Olivier Norek. Ces auteurs sont imbattables dans leur façon de happer le lecteur, de le rendre addict à leur prose.

La narration d'Hervé Jourdain est tellement imprégnée de son vécu qu'il n'a aucune difficulté a entraîner son lecteur dans le nouveau Pôle judiciaire du nouveau 36 Batignolles. Visite guidée en plus, le lecteur est immergé dans le monde des écoutes téléphoniques, c'est une énigme à plusieurs tiroirs (enfin je dirais cela ainsi) et il est nécessaire de ne pas perdre le fil.

Un plus sur le plan humain avec une collaboratrice Lola Rivière. Hervé Jourdain fait passer un message sur la maladie de Crohn avec une référence à Béthany Townsend qui n'a pas hésité à poser avec ses poches de stomie.


Un grand merci à Jeanfrançoislemoine et Migdal pour leurs commentaires qui m'ont incitée à lire Hervé Jourdain dont j'avais lu auparavant "Le sang de la trahison".



Commenter  J’apprécie          472
Stelphique
  30 juillet 2019
Ce que j'ai ressenti:

📼 Retranscription d'une enquête.

Hervé Jourdain est un ancien capitaine de police à la brigade criminelle de Paris, et pour notre plus grand plaisir, il se lance dans le roman policier. Autant vous dire, qu'on sent de suite, dans cette lecture, la puissance du vécu et tous les éléments d'une enquête passionnante, au plus près du réel. C'est bluffant. Avec Femme sur écoute, on plonge dans une affaire complexe, où la force des détails et la persévérance d'une équipe font toute la différence. de petits riens mis bout à bout, des mots cachés, des petits « pas grands-choses » donnent une intensité de tension électrique à l'ensemble de ce thriller. de plus, avec ce déménagement du 36 Quai des Orfèvres, on sent une certaine nostalgie à quitter cet endroit mythique. Mais pas le temps de s'émouvoir! Un bébé a disparu, des meurtres s'enchaînent et des femmes inversent les pôles…Prêts à rentrer dans l'intimité d'une enquête?! Hervé Jourdain s'occupe de la retranscription des pires jeux de politiques et nous tient au bout du fil…

« Les mots cachent toujours quelque chose »

☎️Conversations entendues.

Entendez-moi bien, j'ai beaucoup aimé l'originalité des écoutes téléphoniques retranscrites. Elles s'insèrent dans les pages comme autant de matière énergétique! Des vérités pas si bonnes à entendre et des mensonges à tour de lignes, des éclats de voix et de colères, des cris et des souffles interrompus, c'est pile poil dans le bon ton pour être crédible. Fleuries, sans fard mais sexy à souhait, ses écoutes sont parfois torrides, à l'image des nuits parisiennes, sans doute…Dans ce pavé de 500 pages, la cybercriminalité est au centre de l'intrigue et chaque piste nous emmène vers des endroits sans cesse plus sombres, jusqu'aux catacombes de Paris…Il est maintenant temps d'entendre ce que les dossiers ont à dire et les morts à dévoiler…La connexion est établie, écouterez-vous attentivement les dessous d'une affaire sulfureuse?! A bon entendeur, bien sûr!

-A savoir que la mort est en nous et qu'on a pas d'autres choix que de l'affronter, de l'apprivoiser.

📞Femmes sur les lignes.

Hervé Jourdain a du coeur. du coeur pour les victimes et une belle sensibilité. Je trouve à ce polar, une jolie révérence aux femmes aussi. Dans ce métier encore trop masculin, l'auteur dénonce les pratiques de certains, rétablit un certain équilibre avec cette fiction, emmène un peu de douceur et de charme dans une enquête bien sombre de course aux profits. Ce métier est difficile, prenant, éreintant: c'est indéniable. On le sent dans chaque page: la violence est omniprésente et les enquêteurs souffrent…Entre les insomnies, la charge mentale et le stress, sans compter la pression personnelle, ce métier est chronophage autant que dangereux…Il serait dommage de se passer d'une aide, au prétexte, qu'elle serait féminine…Hervé Jourdain met en avant, cette complémentarité des sexes, avec cette équipe investie, et c'est une belle ligne de conduite!

La violence est masculine, et la souffrance est féminine;
Voilà les conclusions qu'elle tirait de cette affaire.

☎️Du coup, on se passe un coup de fil, et on en discute de ce super polar?! Moi, j'ai adoré!

Ma note Plaisir de Lecture 9/10
Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          372
gruz
  17 avril 2017
Des flics ou ex-flics qui se lancent dans l'écriture de polars, il y en a une flopée. Ils le font avec plus ou moins de bonheur. Hervé Jourdain s'était déjà fait remarquer en obtenant le Prix du Quai des Orfèvres en 2014. Son arrivée aux éditions Fleuve risque de faire du bruit.

520 pages sans aucune friture sur la ligne et reçues cinq sur cinq. Un pavé (dans la mare) aussi impressionnant qu'immersif. Un récit bien ancré dans l'actualité (avec le déménagement du 36 ou encore les élections présidentielles), et qui dresse un portrait sans concession de notre société et de nos institutions.

Hervé Jourdain m'a littéralement épaté. Par sa connaissance des rouages de la police, bien sûr, mais aussi par sa manière de mener cette intrigue. Tout y est décrit avec minutie, au point que les mécanismes d'une enquête et d'une mise en écoute sont d'une épatante limpidité, et que les engrenages s'emboîtent avec précision.

Rarement je n'ai vécu avec autant de crédibilité les détails d'un enquête policière, sans jamais avoir l'impression de suivre une démonstration. Car tout est mis au service de l'histoire et des personnages qui la composent.

Parce que Jourdain ne fait pas seulement montre de méticulosité, il met clairement en avant le facteur essentiel qui fait une très bonne intrigue : l'humain.

Les personnages sont formidables, autant par leurs forces que leurs failles. Tout autant crédibles qu'attachants (ou révoltants pour certains), ils sont le sel et le sang de ce récit. Les flics sont des êtres humains comme les autres et ceux de l'autre coté de la barrière ne sont pas tous des monstres.

Et ce sont les femmes qui sont particulièrement mises en avant dans cet échantillon de société qui est décrit par l'auteur. Hervé Jourdain s'est clairement mis à l'écoute des femmes du récit, loin du coté purement macho de bon nombre de romans du genre.

Tenir plus de 520 pages avec un polar dit « traditionnel » tenait de la gageure. Mais Femme sur écoute est formidable, très bien construit, complètement immersif et profondément humain. Toutes les qualités pour un vrai bon moment de lecture policière.
Lien : https://gruznamur.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          281
babel95
  03 mai 2017
Hervé Jourdain a été capitaine de police à la brigade criminelle et à la brigade des mineurs ; il occupe actuellement un poste d'analyste dans un service spécialisé de la Police.

Son dernier roman, Femme sur Ecoute, nous dépeint la manipulation dont est victime Manon Legendre, dite Monica, strip-teaseuse et escort-girl dans un club de nuit branché parisien, le Jardin d'Eden. Manon est la maîtresse d'un truand radicalisé, Bison, soupçonné de braquage et actuellement sous les verrous, dont elle a eu un fils de quatre mois, prénommé Jihad.
Pourquoi s'acharner contre Manon ? vider son compte en banque, mettre son appartement à sac, aller jusqu'à s'en prendre à son fils ?
C'est ce que cherche à découvrir une équipe de policiers du Pôle judiciaire des Batignolles. le mythique 36 quai des Orfèvres a fait son temps, il a été remplacé par un lieu tout aussi impressionnant, le Bastion. C'est dans ce tout nouveau décor du Bastion, en plein déménagement, que nous retrouvons le divisionnaire Compostel, le commandant Richard Kaminski, le commandant Guillaume Desgranges, le lieutenant Lola Rivière, et le brigadier Zoé Dechaume.
Yasmine Toumi, élève de première, mais aussi fille de Dalila Toumi, candidate à l'élection présidentielle, vient de décéder d'une overdose. La journaliste Milena Popovic est retrouvée assassinée dans les Catacombes…. Ces morts sont-elles liées ? Tout porte à croire qu'un lien existe également avec la jeune strip-teaseuse. Mais quel est-il ? Manon est sur écoute, et que peut apporter l'étude de toutes ces écoutes… Les manipulations semblent au coeur du roman. Mais au final, qui manipule qui ?
Le roman d'Hervé Jourdain est un pavé de 524 pages…. Dès l'introduction, nous sommes plongés dans le monde étrange des écoutes, du langage étrange, coloré et comique des retranscriptions. L'intrigue se déroule à un rythme ultra- rapide, nous passons sans aucune pause du Bastion au night-club aux villes de banlieue, nous découvrons les catacombes « sauvages », interdites au public, mais aussi l'hôpital du Val de Grâce.
L'action se déroule en avril et mail 2017, en pleine élection présidentielle... ce qui donne encore plus de réalité à cette enquête.
Les personnages sont dépeints avec finesse et humour ; j'ai particulièrement aimé le duo improbable formé par Manon et sa copine Diana Sangaré, mais aussi Julie, la soeur de Manon, étudiante en philo, spécialiste de Montaigne.
Hervé Jourdain nous présente une police ultra-professionnelle, qui dispose d'un matériel de pointe, en particulier dans le domaine de l'informatique, pour lutter contre les criminels quels qu'ils soient. Hommes et femmes, profondément attachés à leur métier, tout en restant humains, gravement malades, comme Lola, ou incapables de se remettre de la perte d'un être cher, comme Compostel.
J'ai lu Femme sur Ecoute très vite – trop vite peut-être et je vais le reprendre pour mieux l'apprécier, comme je le fais pour tous les livres que j'ai aimés.
Je souhaitais terminer cette critique en remerciant Hervé Jourdain et Pierre Krause, mais aussi toute l'équipe présente de Babélio, et les Editions Fleuve Noir, pour la rencontre de mardi dans les locaux de Babélio. La discussion a été passionnante, les questions ont fusé sans aucun temps mort. Nous avons rencontré un auteur cultivé, souriant, qui a su expliquer le fonctionnement d'une police qu'on connaît mal, qui a parlé avec émotion d'une vocation, et de l'écriture.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
migdal
  01 mai 2017
Imaginez un état qui écoute les communications téléphoniques, qui lise les courriers, qui observe chacun avec des caméras de video surveillance, qui piste tout le monde avec des systèmes de trianguation suivant le déplacement du moindre smartphone ou en espionnant les GPS, qui fiche la totalité des flux financiers ... voici le cauchemar que nous dépeint Hervé JOURDAIN, policier pantouflant dans une société privée.

Imaginez que cet état se fasse pirater ses données ou que cet état s'approprie vos identifiants pour s'accaparer votre propre identité.

Et imaginez que cet état soit infiltré par des personnes mal intentionnées ... et vous avez la trame de "femme sur écoute" ... où un policier dévoyé détourne l'identité de Manon, diffuse des vilenies sur son profil Facebook pour nuire à sa carrière professionnelle, repère un rendez vous et en profite pour assassiner son interlocuteur , récupère dans les poubelles des détritus portant des traces ADN pour les déposer sur une scène de crime, etc.

Imaginez de plus qu'un policier diffuse auprès des médias des listings bancaires supposés provenir de Panama ... pour fausser une élection présidentielle ...

Ce cauchemar que dépeint Hervé JOURDAIN c'est celui d'un état où vous devez faire la preuve que vous êtes innocent et non un état de droit où la justice doit apporter la preuve qu'un prévenu est réellement coupable.

En 500 pages ce roman dissèque la pitoyable situation dans laquelle nos états de droit, nos démocraties, ont sombré en sont devenues des états policiers, des états dont la justice s'est effacée par manque de moyens, par manque de courage devant le monopole des médias qui sont devenus les procureurs qui de matin au soir jettent des anathèmes sur leurs proies.

Qu'un policier ait le courage de dévoiler cette face sombre de notre actualité est d'autant plus méritoire.

Big brother devient une réalité et une actualité terrifiante et c'est la précision des pages de ce roman qui fait de "femme sur écoute" un cri d'alarme.

Puisse le lecteur en comprendre la portée philosophique et en déduire une réaction salutaire si cela est encore possible. A voir l'actualité de notre pays, je ne suis pas certain sur ceci soit envisageable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
domeva
  22 avril 2017
Il n'y a rien de mieux qu'un roman policier écrit par un professionnel.L'auteur m'a prise par la main et donné accès à ce nouveau lieu,le Pôle judiciaire des Batignolles(qui remplace depuis peu le mythique 36 Quai des orfèvres devenu trop petit et vétuste).
La femme sur écoute du titre c'est Manon "fille de la nuit",manipulée par Bison,truand et père de son fils Jihad. Elle est toujours au mauvais endroit au mauvais moment.
Beaucoup d'enquêtes à résoudre qui vont s'entrecroiser et qui toutes contribueront à un final plus qu'honorable pour les enquêteurs.
L'auteur a pris un soin particulier dans la personnalisation de chacun des caractères rencontrés au cours de cette intrigue:Lola,lieutenant déterminée malgré une santé fragile qu'elle cache à son entourage,le commandant Kaminski,hostile à la féminisation du métier,le commandant Compostelle,le brigadier Zoé Dechaume......
Ce roman a cette particularité de paraître avoir été écrit hier,aujourd'hui et même demain,tellement il colle à l'actualité politique.J'ai pris beaucoup de plaisir à participer aux enquêtes,ragé avec les enquêteurs empêchés de fouiller dans les poubelles du pouvoir,ressenti la douleur de ceux qui ont perdu un être cher.Sans langue de bois,l'auteur met en scène la corruption des uns,la loyauté des autres,l'intelligence au service du meilleur comme du pire,la difficulté du métier d'enquêteur.
J'ai beaucoup aimé ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Analire
  26 août 2019
Ce polar est en lice pour le prix Polar, qui sera décerné par les éditions Pocket fin août, début septembre 2019.

Manon travaille dans un club à Paris. Elle est strip-steaseuse, mais cache la vérité à sa soeur. La jeune femme, récemment devenue maman d'un petit garçon, souhaite changer de vie et se ranger, en rachetant une boutique sur les Champs-Élysées. Mais c'était sans compter sur les magouilles de son compagnon et futur mari, actuellement emprisonné pour une affaire de braquage. Depuis sa cellule, il continue ses trafics, et c'est Manon qu'il utilise comme pivot dans ses sales affaires. La jeune femme se retrouve donc mêlée malgré elle à plusieurs affaires très louches, qui vont empoisonner son existence, ainsi que celles de sa famille entière.

C'est un bon polar, en tout cas il se laisse lire facilement, et le rythme est entraînant. Les actions s'enchaînent les unes après les autres, de façon à ce que le lecteur ne s'ennuie pas et ne souhaite pas lâcher sa lecture avant le dénouement final.

Après, de là à dire que l'histoire est originale et irremplaçable… non. C'est un roman policier comme il en existe des milliers d'autres, qui permet de passer un bon moment de lecture, de ressentir de l'adrénaline, des frissons quelquefois, une tension constante et grandissante au fil des pages.

J'ai trouvé que l'histoire était quand même un petit peu complexe. Plusieurs enquêtes se mêlent et s'entremêlent, s'imbriquant parfois entre elles, ou étant totalement dissociées. Une affaire politique liée à la prochaine élection présidentielle, une affaire d'argent, une rançon, des meurtres suspects, des disparitions, du chantage…

Il faut s'accrocher et bien suivre le fil d'Ariane, pour ne pas se perdre dans l'imbroglio des affaires en cours. Je pense que l'auteur aurait dû se centrer uniquement sur une enquête principale, et ne pas dévoiler les enquêtes secondaires. Cela aurait sans doute donner plus de poids à son histoire, puisque le lecteur aurait été plus impliqué dans l'enquête, alors qu'ici, l'histoire partant un peu dans tous les sens, elle s'évapore très rapidement de notre mémoire.

Un polar intéressant mais pas exceptionnel, qui vous fera passer un bon moment de lecture, sans toutefois être impérissable.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Jrp
  26 mai 2019
Hervé Jourdain, de par la qualité de sa narration, nous rend les enquêteurs très sympathiques. L'envie nous prend de vouloir être dans leur peau, a être avec eux dans la recherche de la vérité et d'être aussi humains qu'eux. Enfin, tous les héros de l'intrigue sont fort bien décrits

Le rythme est vif. Des chapitres courts qui nous poussent toujours à poursuivre et en lire un de plus. Sexe, pouvoir, complots, argent... tous les ingrédients d'un bon polar sont présents, sans abus!

On sent le vécu d'un ancien policier. L'auteur nous promène sur plusieurs fronts, sur plusieurs enquêtes sans nous perdre et subitement, je dirais par magie, vers la fin tout s'emboîte. Peut-être que c'est un peu tiré par les cheveux … sans rien enlever à la qualité du roman.

Un seul regret, ne pas savoir ce que devient Manon (la femme sur écoute). Présente tout le long du roman et qui disparaît de l'intrigue plus on arrive à la conclusion, sans que l'on sache le pourquoi.

Pour moi c'est à lire, sans retenues!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          83
nathalou93
  19 mars 2019
Manon, stripteaseuse, a ses heures perdues, escort girl, son homme en prison, rêve d'une nouvelle vie. Mais elle est pris dans un engrenage, ils tombent comme des mouches autour d'elle, jusqu'au jour, son bébé soit enlever.

La Lola rentre en jeu, la fliquette kamikaze, qui est malade, mais qui saute dans tout ce qui bouge, est bien décider a résoudre cette enquête, rendre cet enfant a sa mère.

Mais le milieu de la nuit, du sexe flirte souvent avec les hommes du pouvoir, avec des directeurs très bien placer sont impliquées, il faut faire de la haute voltige pour arriver a s'en sortir sans aucun problème avec sa hiérarchie, tout cela en période d'élections.

J'ai beaucoup aimer cette enquête qui tourne autour du monde de la nuit et du pouvoir, ces fameuses écoutes, comment ont elle étaient orchestrer ?

Je découvre cet auteur et j'aime beaucoup son écriture, très réaliste, qui prends pas de gants, qui va droit au but, c'est violent, parfois amusant.

J'essaye de voir ce qu'il as écrit d'autre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          84


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1709 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre