AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253182605
Éditeur : Le Livre de Poche (09/09/2015)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Détroit, Etats-Unis, 1950. Brownie Wise, une femme au foyer américaine, en faisant prospérer les produits d'un certain Earl Tupper, la gamme Tupperware, change le quotidien des femmes.
Un demi-siècle plus tard, Amelia Earhart, une jeune étudiante française exilée outre-Atlantique, bouscule le microcosme universitaire par sa liberté d'esprit.
Brownie et Amelia, deux femmes extraordinaires, à deux époques différentes, que le destin va finir par réunir. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
centrino
  08 juillet 2014
Avec l'arrivée des vacances, c'est tout naturellement que mon cerveau m'a poussé vers ce livre lors de la dernière opération
Masse Critique organisée par Babelio.
Et bien lui en a pris, car sous les apparences d'un page-turner estival, le livre nous apprend pas mal de choses sur la vie de Brownie Wise, une américaine née ordinaire mais devenue extraordinaire pour avoir donné ses lettres de noblesse aux célèbres bols magiques Tupperware et à ses Tupperware Home Parties.
Entrée dans la vie de façon fort modeste, mais dotée d'un enthousiasme à toute épreuve, et à force de petis boulots, c'est elle qui dans les années 1950 inventera et mettra au point les techniques de vente à domicile enseignées à l'école Tupperware, faisant par là souffler un vent de liberté parmi les femmes de son époque qui avaient envie de trouver un emploi afin de pouvoir affirmer leur indépendance.
Ce miracle n'aurait cependant pas eu lieu sans l'invention du chimiste Earl Tupper, technicien introverti, donnant ainsi naissance à un binôme parfaitement complémentaire.
En conclusion, à travers ce voyage dans le temps, ce livre - que j'avais entamé comme un pur roman, mais qui s'est en fait révélé être une biographie romancée - est un compagnon idéal pour l'été.
Merci aux éditions CHARLESTON et à Babelio pour cette initiative.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
coquinnette1974
  30 octobre 2018
Une héroïne américaine de Bénédicte Jourgeaud est un roman découvert grâce à ma bibliothèque. Ils m'ont un peu trompés sur la marchandise car il était dans les nouveautés alors qu'il est sorti en 2014 ! Mais bon, je ne regrette pas du tout ma lecture :)
Détroit, Etats-Unis, 1950. Brownie Wise, une femme au foyer américaine, en faisant prospérer les produits d'un certain Earl Tupper, la gamme Tupperware, change le quotidien des femmes.
Un demi-siècle plus tard, Amelia Earhart, une jeune étudiante française exilée outre-Atlantique, bouscule le microcosme universitaire par sa liberté d'esprit.
Brownie et Amelia, deux femmes extraordinaires, à deux époques différentes, que le destin va finir par réunir. Sauront-elles, ensemble, changer le monde chacune à leur façon sans sacrifier leur vie de femmes, d'amoureuses, et de mères ?
Une héroïne américaine est un bon roman, mélange de roman avec l'histoire de Amelia et de biographie avec les passages sur Brownie. Car même s'il s'agit d'un roman, le personnage de Brownie a bel et bien existé et tout ce qui se rapporte à elle est vrai. Je ne la connaissais pas, j'ai apprécié de découvrir son histoire et les débuts de la société Tupperware, qui a changé le quotidien de milliers de femmes.
J'ai également aimé le personnage d'Amelia même si elle m'a parfois agacé, elle en fait un peu trop par moment. Mais j'aime ne pas toujours adorer l'un des personnages principaux :) Elle n'est pas aussi lisse qu'on pourrait le penser et je l'ai bien aimé, au final.
Ce sont deux femmes fortes, j'ai trouvé ça judicieux que l'auteure mélange la fiction et la réalité, c'est très bien ficelé.
C'est la première fois que je lis Bénédicte Jourgeaud mais je la relirais avec plaisir.
Pas de coup de coeur, mais quatre étoiles pour Une héroïne américaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Jangelis
  24 avril 2016
J'ai aimé découvrir la vie de Brownie Wise, qui est à l'origine à la fois du succès des Tupperware, et de leur système de vente par réunions à domicile.
Moi qui ne supporte pas ce style de ventes, j'ai bien apprécié de découvrir leur raison, leur origine, et de mieux comprendre tout l'intérêt du système.
Notamment permettre à des femmes, qui jusque là étaient plus ou moins reléguées chez elle, d'acquérir leur indépendance.
Et côté fabricant permettre de donner sa chance à un nouvel objet qui, vendu en magasin, ne se démarquait pas suffisamment pour avoir du succès, alors que par le biais de démonstrations, tout leurs avantages se dévoilaient, amenant tout de suite le succès.
C'était passionnant, d'autant que j'ai vécu peu après cette période, et je me souviens de l'arrivée du plastique en cuisine, et dans notre vie quotidienne, réel bouleversement.
J'ai regretté que soit mêlé à cette quasi biographie, un passage de la vie de celle qui est censé écrire cette histoire.
Même si ça introduit un peu de suspens : qui a envoyé ces lettres, pourquoi Brownie a-t-elle été jetée hors de l'entreprise du jour au lendemain ?
Mais lire deux histoires en parallèle demande une concentration que je n'ai pas en ce moment : si on lit tout d'affilée, je pense que ça va, mais si on doit interrompre trop souvent sa lecture, ça me gêne, j'ai un peu de mal à savoir précisément à laquelle des deux femmes se rapportent certaines anecdotes.
Même si ces deux histoires ont certainement des points communs, je n'ai pas aimé passer d'une à l'autre, alors que les deux étaient intéressantes.
Je n'ai pas très bien compris l'intérêt de donner à l'héroïne de fiction le nom d'une personne célèbre, sans aucun rapport (Amelia Earhart)
J'ai regretté que l'illustration de couverture, sans intérêt pour moi, n'ait pas montré le fameux "bol merveilleux", dont plus d'un demi-siècle après, nous ne savons pas forcément à quoi il ressemblait.
J'ai apprécié l'humour de faire communiquer la mère par le biais des titres des romans Harlequin, c'est plutôt drôle.
Bref, une lecture en demi-teinte pour moi. Mais je suis contente d'avoir découvert tant de choses sur Tupperware.
Tiens, ça m'a donné envie d'aller faire un tour sur leur nouveau catalogue, moi qui boycotte ces ventes depuis des décennies !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
DrunkennessBooks
  16 juillet 2014
Qui aurait cru que l'histoire des Tupperware serait passionnante ? Pas moi, en tout cas, et je remercie les éditions Charleston pour m'avoir détrompée sur ce point !
Une héroïne américaine nous fait suivre le destin de deux femmes que tout semble opposer. Nées à des époques différentes, elles ont pourtant un point commun : elles sont déterminées à prendre en main leur vie.
Amelia est une jeune française qui vient de terminer ses études. Afin d'échapper aux pressions maternelles, elle décide de s'installer au Canada et trouve un poste à l'université de Toronto. Dans le cadre de ses recherches, elle va être amenée à se pencher sur différentes figures marquantes des Etats-Unis. Elle va ainsi sortir de l'ombre, dans laquelle elle était tombée, Brownie Wise qui a révolutionné le quotidien des Américaines en popularisant la marque Tupperware.
« On n'y comprend rien, mais on ne s'ennuie pas ». C'est exactement ce que je me suis dit en arrivant au tiers du livre. Rien de spécial ne se passait jusqu'ici. Nous suivions Amelia dans son quotidien : jeune femme très prise par ses recherches, elle finit par tomber amoureuse, pour le plus grand bonheur de sa mère beaucoup trop romantique (elle est traductrice chez Harlequin) mais n'ose en dire plus à sa famille sur sa relation (l'homme en question étant son aîné de trente ans). Les chapitres alternaient alors avec d'autres qui se portaient cette fois sur la jeunesse de Brownie Wise dans les années 1930 et 1940.
Sans lien apparent, progressivement, le livre a pris tout son sens. Pour l'une et l'autre, il s'agit de s'imposer en tant que femmes dans une société où cela semble difficile. de nombreux points communs entre les deux vont apparaître. Pour trouver leur place, Amelia et Brownie ne vont pas hésiter à sacrifier leur vie amoureuse pour leur vie professionnelle. Mais est-ce réellement un bon choix ? N'est-il pas possible de concilier les deux ? Les erreurs de l'une vont alors peut-être profiter à l'autre…
Au final ce roman s'est révélé être une très bonne surprise ! En quelques mots, Une héroïne américaine est l'histoire de deux femmes qui ont cherché à s'épanouir dans une société remplie de contraintes. Pourtant, elles ont réussi à s'en affranchir et à s'y imposer en même temps. Je comprends donc pourquoi ce livre a obtenu le Prix du Livre Romantique car cette histoire est portée par une plume de qualité à la fois légère, drôle et élégante.
Lien : http://drunkennessbooks.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
livreclem
  21 novembre 2015
Amélia, jeune française, installée aux Etats-unis tente de vivre de sa plume via ses recherches sur la mythologie à l'époque de nos héros (superman, Michaël Jackson). Après une interview qui se passe mal, elle entreprend de raconter la vie d'une femme qui a fait le succès de la marque Tupperware.
Entremêlé de son histoire perso et de la vie de cette femme, ce roman est rafraîchissant.
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (1)
Lexpress   30 juin 2014
Une héroïne américaine déjoue tous les clichés du genre, à la fois par une écriture très (trop ?) sobre et un parti pris narratif qui réunit deux destins de femmes extraordinaires à deux époques différentes.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
brinvilliersbrinvilliers   14 juillet 2014
C'est au sujet des Tupperware. Les bols Tupperware, vous savez. Une femme qui s'appelle Brownie Wise. Pas sûre que ce soit le scoop du siècle, expliqua Amélia avec un doute dans la voix.
Creusez la piste. Vous verrez bien. Et que cela ne vous empêche pas de travailler également sur votre idée de cow-boy.
Commenter  J’apprécie          30
missmolko1missmolko1   27 décembre 2015
- Ce n'est pas moi qu'il faut convaincre. C'est ta fille. Fais-lui lire tes histoires si tu penses que cela lui permettra de mieux s'orienter.
A partir de là, Elisabeth Earhart décida de parler avec Amélia par héroïnes Harlequin interposées. A la manière qu'un Reader' Digest, elle lui fit promettre de lire chaque mois deux romans qu'elle sélectionnerait.
Commenter  J’apprécie          20
PLUMAGILEPLUMAGILE   14 juin 2014
Les femmes aiment qu'on les mette en confiance : une fois que vous avez appuyé sur le bouton "estime de soi", les changements peuvent être étonnants.
Commenter  J’apprécie          60
JangelisJangelis   24 avril 2016
Kissimmee, 30 juillet 1958.
[...] il a été décidé à la majorité de vous démettre de vos fonctions de vice-présidente de la société Tupperware Corporation. Vous êtes donc remerciée à réception de ce courrier.
[...]
Cette décision est à effet immédiat. Vous devrez quitter les bureaux de la société sise avenue des Orangers à Kissimmee, Floride et ne toucherez aucune indemnité compensatrice.
Commenter  J’apprécie          10
bookworm23bookworm23   29 juillet 2017
Amelia découvrit à travers toutes ces vieilles publicités qui empruntaient au graphisme des années cinquante combien la gamme tupperware s'était étendue au fil des années. Bols orange, bleus, verts, gobelets à couvercle rose, corail, pichets décorés, pots à crème, à beurre (avec couvercle)...On aurait pu remplir une cuisine entière avec des Tupperware. (p. 164)
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Bénédicte Jourgeaud (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bénédicte Jourgeaud
Bénédicte Jourgeaud, lauréate du Prix du Livre Romantique
autres livres classés : destinVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Bénédicte Jourgeaud (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
691 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre