AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2212563930
Éditeur : Eyrolles (22/04/2016)

Note moyenne : 4.43/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Le transhumanisme interroge et inquiète... Pour éclairer l'actualité de façon constructive, et tracer un pont entre les fantasmes et la réalité, l'auteur décrypte ce courant de pensée en proposant un texte accessible, synthétique et vivant. Il commence par faire un retour historique sur les origines et les influences du transhumanisme pour proposer ensuite une lecture humaniste de la situation actuelle, dont il souligne la part d'ombre tout en dégageant des raisons ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Fortuna
  20 décembre 2019
Après nos conditions de vie, la technologie va transformer notre nature humaine. le rêve d'un homme augmenté, voir immortel, peut devenir réalité.
La recherche scientifique nous annonce une révolution NBIC (nanotechnologie, biologie, informatique, science cognitive) qui doit faire reculer la mort. le cyborg, mi-homme, mi-machine, est notre avenir. La mutation semble inévitable malgré les craintes qu'elle engendre.
Le transhumanisme est né de l'humanisme des Lumières lié au développement de la science et des techniques et à la notion de progrès. Il reprend cette dernière, ainsi que la transformation de soi, l'amélioration de la nature, l'optimisme, la technologie intelligente, la société ouverte, la liberté liée à la responsabilité personnelle. La science qui a restreint la sélection naturelle, même si elle la pratique par ailleurs via l'avortement thérapeutique par exemple, peut remédier aux conséquences négatives, la dégradation génétique de l'humanité, en luttant contre les méfaits du vieillissement, les maladies génétiques, le handicap. On peut entrevoir un horizon où l'on vivra mieux et plus longtemps, peut-être éternellement. Et si c'est possible, la tentation sera grande d'y accéder, au risque d'y perdre son âme ?
Certains s'y opposent au nom de la religion, du respect de la vie naturelle, de l'écologie. Les arguments invoqués sont que Dieu nous ayant créés tels quels, la vie éternelle sera post-mortem ; que ce qui fait la valeur irremplaçable de la vie c'est son caractère éphémère ; enfin que l'on risque de détruire l'humanité dans son essence et de générer d'autres problèmes. Une réflexion éthique et philosophique s'impose.
Or le monde change et nous voulons toujours plus. Et si la France reste très réservée sur le transhumanisme au nom du principe de précaution, la transformation de l'espèce humaine y étant illégale, les États-Unis, la Chine, le Japon, avancent à grands pas dans ce domaine. Il est donc temps de se poser les bonnes questions avant de se trouver dépassés par l'évolution inéluctable du monde. Tout en se méfiant de ce nouvel avenir radieux qui nous promet des lendemains sans fin…Porte ouverte à un nouveau totalitarisme ?
Dans son livre passionnant, Béatrice Jousset-Couturier nous propose quelques pistes de réflexion sur ce courant de pensée qui nous concerne tous et dont nous devons mesurer les conséquences, qui ne sont pas forcément négatives à première vue sur notre existence mais qui peuvent dissimuler de nombreux pièges. L'être humain évolue en effet grâce à la technologie qu'il a créée, mais il est malgré tout nécessaire de rester vigilants, de savoir où nous allons pour ne pas nous brûler les ailes. En effet de nombreuses questions se posent concernant l'accès à ces nouvelles technologies, la durée de la vie humaine augmentée, l'intelligence des robots, un univers de science-fiction qui commence à devenir réalité…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          236
Tom_Otium
  21 mai 2018
Ce livre n'a pas été un coup de coeur immédiat, j'ai trouvé le début très scolaire. le manque de style m'a rebuté mais il faut reconnaître qu'il s'agit d'un bon exposé des différents courants de pensée transhumanistes. Ensuite c'est devenu plus intéressant quitte à sortir du champ technologique stricto-sensu. Un détour important est opéré du côté de la grande histoire (aux côtés de jacques attali) et aussi du côté de la religion. C'est alors vite devenu abstrait voire abscons pour moi. Clairement philosophique et métaphysique en tout cas, avec une place assez grande laissée aux penseurs critiques et sceptiques du posthumanisme. Beatrice Jousset-Couturier cite abondamment différents auteurs. Cela donne vraiment envie d'aller plus loin. Au final ce bouquin est assez court, parfois dense mais s'y on s'accroche un peu ça constitue une excellente introduction au transhumanisme. On a peut-être un peu de mal à savoir ce que pense l'essayiste. Mais il me semble qu'elle pense qu'il y a une certaine logique là-dedans qui va s'imposer. En effet, en tant qu'humains on en veut toujours plus (plus de vie, de liberté, de possibilités…) et on veut pas souffrir, pas vieillir et pas mourrir. Donc si c'est le transhumanisme est la prochaine étape de l'évolution humaine, autant s'y préparer (au moins par la pensée) !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MDIV
  14 septembre 2016
Actualité du transhumanisme : la prochaine grande révolution ne sera sans doute pas politique, ni climatique mais technologique. Béatrice Jousset-Couturier, dans son livre, s'inquiète sur notre devenir posthumain : modifier sa nature ou l'augmenter (par des prothèses), voilà l'enjeu. le surhumain tant rêvé par Nietzsche (et les nazis) serait-il enfin à portée de main ? Si aujourd'hui, on s'interroge à juste titre sur le droit animalier, demain il faudra faire de même avec les robots (qui devraient atteindre la pleine conscience dans une vingtaine d'années selon certains spécialistes : ce qu'ils appellent la « singularité »). Déterministes technologiques et bioconservateurs s'affrontent sur ces questions hautement éthiques. Autant dire que le monde sera alors très différent.
Alain, toqué du doc.
Commenter  J’apprécie          10
LettresItBe
  02 février 2018
Béatrice Jousset-Couturier est scientifique, docteur en pharmacie mais aussi diplômée en droit de la santé et en bioéthique. Un CV béton qui s'est complété dès 2014 par une thèse sur le transhumanisme et plusieurs expériences professionnelles au côté de laboratoires pharmaceutiques. Autant dire que celle qui a récemment publié le transhumanisme : Faut-il avoir peur de l'avenir ? aux éditions Eyrolles sait de quoi elle parle. C'est d'ailleurs tout l'objet de cet ouvrage que de nous immiscer au coeur d'un véritable courant scientifique et de pensée encore timide en France mais qui ne cesse de prendre de l'importance dans le reste du globe.

Tous les grands thèmes attenant au transhumanisme sont évoqués dans ce livre, de façon très pédagogique, très claire. On croise la route de plusieurs penseurs, philosophes et scientifiques pour démêler le vrai et le faux, le pensable et l'inconcevable dans ce monde du transhumanisme en permanente évolution. le découpage du livre est on ne peut plus clair aussi, de quoi laisser les pages nécessaires à toutes les réflexions pour s'épanouir et se faire comprendre.

La grande force de cet ouvrage, au-delà des nombreuses informations que l'on découvre parfois avec inquiétude, reste cette objectivité qui se fait si rare dans le milieu des essais. Béatrice Jousset-Couturier présente les faits, les explique lorsque cela est nécessaire, mais jamais sans y ajouter le grain de sel de la subjectivité. Un plaisir de lecture donc et un thème de société traité comme rarement de cette manière.

La suite de la chronique sur le blog de Lettres it be
Lien : https://www.lettres-it-be.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gloubik
  27 avril 2016
Un essai que je vous conseille de lire si vous voulez vous informer de ce qu'est le transhumanisme sans vous prendre la tête avec les explications scientifiques et techniques sur les moyens à mettre en oeuvre pour atteindre cette « Humanité 2.0 ».
Lien : http://sciences.gloubik.info..
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
FortunaFortuna   12 décembre 2019
En concevant l’homme comme un être perfectible, qui ne doit rien à la nature ni à un quelconque concept transcendant, les Lumières sapent définitivement les fondements de l’Ancien Régime, rejetant vigoureusement cette « croyance tenace selon laquelle l’inégalité et la pauvreté étaient inévitables et reflétaient l’état naturel des sociétés humaines ». Pour comprendre le monde naturel, l’accent est mis sur la science et le raisonnement critique plutôt que sur la révélation, l’autorité religieuse, le destin et la nature de l’homme. La société s’appréhende de fait comme une création, une œuvre proprement humaine : l’aboutissement de cette pensée sera la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.
Le transhumanisme trouve ses racines dans cet humanisme rationnel dont il se veut le digne héritier. Il étend l’humanisme des Lumières en remettant en question les limites humaines par la science et la technologie, qu’il combine avec la pensée critique et créative. Comme les humanistes de l’époque, il affirme une vision responsable et rationnelle de la vie, en tâchant d’éviter les croyances dogmatiques de quelque type que ce soit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
gloubikgloubik   23 avril 2016
En futurologie, la singularité est un concept selon lequel, à partir d'un point hypothétique de son évolution technologique, la civilisation humaine connaîtra une croissance technologique exponentielle, d'un ordre supérieur, qui, pour beaucoup, se nommerait intelligence artificielle. Au-delà de ce point, le progrès ne serait plus l'œuvre que d'intelligences artificielles, elles-mêmes en constante progression. Il induirait des changements tels sur la société humaine, que l'individu d'avant la Singularité ne peut ni les appréhender ni les prédire de manière fiable. Le risque pourrait en être la perte du pouvoir humain sur son destin. Les futurologues et les transhumanistes l'attendent en général pour la troisième décennie du XXIe siècle. Pour Ray Kurzweil, c'est l'instant de l'histoire où l'accélération technologique deviendra si rapide que tous nos modèles prédictifs actuels seront caducs. La Singularité incarnerait, d'une manière non anthropomorphique, l'intelligence à venir, enfin débarrassée de ses limites corporelles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Tom_OtiumTom_Otium   21 mai 2018
Pour [Jean-Michel Besnier], “ce que veut le transhumanisme, ce n’est pas parfaire l’humanité, mais nous arracher à l’humanité. Faire de nous des êtres qui ne naîtront plus, mais qui seront fabriqués, lisser la vie psychique, ne plus vieillir grâce au téléchargement de la conscience, éradiquer la souffrance et donc le plaisir.
Commenter  J’apprécie          10
Tom_OtiumTom_Otium   21 mai 2018
l’essence de l’homme n’est-t-elle pas dans sa capacité à dépasser ses limites ? Il est sorti de sa planète et maintenant il s’apprête à dépasser les limites de sa biologie.
Commenter  J’apprécie          10
Tom_OtiumTom_Otium   21 mai 2018
L’idée que l’homme a besoin d’être sauvé est bien présente dans le transhumanisme, à un détail près : la grâce divine a été remplacée par le savoir humain.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Béatrice Jousset-Couturier (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Béatrice Jousset-Couturier
Qu'est-ce que le transhumanisme?
autres livres classés : transhumanismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1231 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre