AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9781719811750
330 pages
Auto édition (03/08/2018)
4.56/5   9 notes
Résumé :
Un manoir pétrifié sous la neige, un jeune homme qui vit la route, la mort incompréhensible d’une jeune héritière… Dans ce chemin du bout du monde, deux histoires s’imbriquent. Il y a l’affaire d’Aubigny, une délicate enquête pour la séduisante commandante Christine Cartier, officière atypique de la gendarmerie nationale. Complots de famille, jalousies, magouilles politiques, héritage, milieu niçois… Comment mettre à nue une vérité que nul ne semble vraiment connait... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,56

sur 9 notes
5
5 avis
4
3 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Eric débarque dans ce patelin sous la neige, et s'installe dans le bar. Il aperçoit des liasses de billets sur le comptoir, la patronne range les coupures dans une vieille serviette de cuir noir. Il sort brutalement un couteau de sa poche, il frappe à deux reprises le patron qui s'écroule. Ainsi commence ce polar de jean Benjamin Jouteur.

Autant vous le dire tout de suite vous ne vous ennuierez pas une minute à la lecture de ce roman, car l'auteur ne perd pas son temps ni le nôtre dans des descriptions inutiles, tout est tourné vers l'action et ça déménage. La fille d'un industriel tuée ou suicidée dans son lit, son mari qui gît sur un massif de roses avec une balle en pleine figure. Un gamin défoncé qui traîne dans la nature, un enfant adultérin, la mafia russe, un passage secret qui s'enfonce dans un tunnel. Jean B Jouteur nous entraîne dans un road trip avec Eric et Katia les Bonnie and Clyde de l'Auvergne, du parc du Mercantour, à Loriol dans la Drôme, d'une paisible maison de retraite luxueuse à Nice, jusqu'au chemin du bout du monde.

L'auteur sait de quoi il parle les adolescents paumés, les voyageurs qui font leur trip après un shoot d'héroïne, il les connait bien, il les croise tous les jours dans son métier de comédien psychosociologue spécialisé dans la prévention.
La belle commandante Christine Cartier va réunir comme Agatha Christie tous les suspects dans une même pièce du château, jusqu'au coup de théâtre final. Jean Benjamin Jouteur a su respecter les codes du vrai roman noir et c'est ce qui en fait sa force. Alors ne boudez pas votre plaisir et laissez vos pas vous amener jusqu'au chemin du bout du monde.
Commenter  J’apprécie          191
Dans ce roman, le déroulement de l'histoire est assez déconcertant, tant de personnages imprévisibles, douteux qui m'ont mise en haleine pour tenter de percer cette affaire de meurtres...Le processus de dévoilement n'aboutira qu'après une longue traversée périlleuse parsemée d'indices incertains…
Différents personnages défilent dans l'histoire, entre Éric Raverdi un jeune garçon paumé, camé qui parle en discontinu avec Katia et qui confond la réalité ou Annie Lacruz une femme mystérieuse et son fils Thomas un brin charmeur, et Christine Cartier « commandante de gendarmerie » une dure à cuire avec qui on ne plaisante pas, qui est chargée de l'enquête, jouera habilement avec les ficelles du métier d'hypothèse en hypothèse pour avoir le dernier mot ! La révélation finale est assez surprenante, Alors qui est le coupable ?
Pour conclure, j'ai apprécié le style incisif de l'auteur dont la plume fluide dessine remarquablement bien l'évolution de l'histoire. de plus, l'effet d'attente est saisissant sans aucune lourdeur.
Un vrai roman noir de noir assez haletant.
Merci à l'auteur JB Jouteur de m'avoir contactée pour ce service de presse.

Lien : http://chroniqueuse6.canalbl..
Commenter  J’apprécie          90
Un jeune homme sans but débarque dans un café. Rien de plus banal en hiver. Qui est-il? Est-ce pour se réchauffer? Qui est Katia, cette amie qui l'accompagne? Quel lien avec les meurtres? Que peut-il cacher ou pas? Doucement mais sûrement, avec un humour parfois grinçant, nous abordons une enquête spéciale, atypique avec des personnages attachants. Pourquoi tant de crimes? Quelqu'un a t-il quelque chose à cacher? Pourquoi le fait-il de cette manière?
Chemin du bout du monde nous emporte sur le chemin du bout d'une vie. Dune époque. Celle d'un homme. D'un adolescent brisé par la vie. Par ses choix. Par ses fréquentations. le début et la fin d'un destin. le destin choisi ou non, mais qui pèse lourd dans l'avenir sombre de ce jeune homme pas si bien sous tout rapport. le tout raconté avec un vocabulaire fleuri mais en accord avec l'histoire et les personnages.
Au fur et à mesure des pages et des chapitres courts, nous découvrons l'histoire et la personnalité d'Eric, ce grand adolescent si énigmatique. Alors, est-il victime ou coupable? Dans un paysage de montagne, neigeux et glacé, des hommes jouent au chat et à la souris avec la vie. le destin. L'humain. L'avenir. le suspens demeure durant une grande partie de la lecture. Puis le doute se met en place. Poursuit-on la bonne personne? Qui est le vrai meurtrier? Puis la surprise. L'inavouable.
Chemin du bout du monde est un roman policier qui nous tient en haleine. Nous découvrons avec plaisir une énigme déroutante. Les pages se tournent avec plaisir. Ce qui pousse le lecteur à en redemander tant pour l'histoire que pour la beauté des paysages.
Commenter  J’apprécie          10
En tant que « primo-lecteur » J'ai eu le plaisir de lire ce bouquin avant tout le monde et dans sa version tapuscrite. Dès les premières pages, j'ai été plongé dans un drôle d'univers qui pourtant, d'emblée, paraissait si simple. Je me suis égaré, puis retrouvé. L'histoire est complexe sans être confuse, car elle est précise. L'auteur est psy, ça se devine. L'étude psychologique des personnages est fouillée. Il nous décrit des gens qui existent, qui souffrent ou qui espèrent. Ni des méchants, ni des gentils, des gens avec doutes, leur courage, leur petitesse et leur lâcheté. Les paumés que Jean B nous décrit, sont attachants et réalistes. Leur parcours fait penser à « Tueurs nés » des gamins paumés qui choisissent la violence parce qu'ils ne trouvent pas d'autres choix. C'est la partie noire du bouquin, le côté « Road-book ». Puis il y a la deuxième facette. La craquante commandante Cartier, une gendarme hors pair que l'on rêve de rencontrer même si elle nous fait un peu peur. J'ignore si cette femme existe vraiment, si c'est le cas, elle doit en laisser plus d'un sur le rivage ! L'enquête est gratinée. Un vrai polard. L'auteur nous balade, on croit trouver, on se perd, on se reprend, on se perd encore une fois…. Jusqu'à la fin où tout est révélé… On ne s'y attendait pas. Il faut attendre les dernières lignes. Pour avoir lu les autres bouquins de cet auteur, je sais qu'il est spécialiste du genre. Nous languir jusqu'au point final ! Un très bon bouquin que j'ai aimé. Je crois que je vais le relire dans sa version brochée et définitive
Commenter  J’apprécie          10
C'est un roman atypique et riche que nous propose l'auteur avec cette histoire vue à travers le regard d'un toxicomane, Eric, qui se retrouve potentiellement impliqué dans un meurtre. Coupable, innocent ? Lui-même n'en sait rien. Sa mémoire lui fait défaut et il en récupère peu à peu des bribes, cherchant à se souvenir, désespérément, via son journal, de ce qui s'est passé.
A travers le journal d'Eric et quelques flash-back, le lecteur retrace peu à peu le chemin du passé du héros en même temps que lui. Cet homme est perdu, comme sa mémoire, à tous les sens du terme (physiquement, moralement, émotionnellement…). Il pratique une forme d'auto-destruction, aussi bien avec la drogue que dans ses relations (il dit lui-même être attiré par les femmes qui le mènent sur des chemins toxiques) mais reste attachant malgré tout.
En parallèle, l'enquête, plus « classique », sur un crime perpétré dans un beau manoir, nous laisse deviner que les deux histoires sont liées et que les chemins des différents protagonistes se sont croisés.
Le roman fait la part belle aux personnages féminins forts, très bien décrits : qu'elles soient sauveuses comme Elodie, puis Ludmilla, ou de celles qui entraînent vers le fond (Katia), ou bien encore des battantes « guerrières » telles que le commandant Cartier, les femmes jouent toutes un rôle prépondérant.
Un polar que l'on savoure avec attention et plaisir.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
En cette frileuse fin d’après-midi d’hiver, l’aire de repos « du logis neuf  », située sur l’autoroute A7 à quelques kilomètres du village de la Coucourde, est plus dépeuplée qu’une plage de Normandie un soir de tempête. La neige mouillée, qui tombe en abondance sur le parking détrempé, ne parvient pas encore à blanchir le bitume. Pourtant, les nombreux sapins, concédant au site un aspect forestier, se couvrent peu à peu d’une pellicule lourde et blanchâtre digne d’une carte de Noël.
Commenter  J’apprécie          30
Du futur, je l’observe confier ses errances. Témoigner ! Voilà tout ce que je veux. Je suis le narrateur, l’inventeur de ma propre histoire, celle d’un autre moi. J’ai hâte de pouvoir éprou-ver, à la relecture de ce que j’écrirai, ce que mon autre, a ressenti de son vivant. Bonnie and Clyde, c’étaient nous ! Dans tous les plans, dans tous les coups !
Commenter  J’apprécie          20
Je croyais avoir oublié cette fuite qui m’avait brisé. Mais parfois, pour accentuer le passé, le reflet fantasmé d’une simple silhouette aimée suffit. Elle était là, de nouveau avec moi ! J’ai paniqué. Il me fallait trouver un moyen de capturer mes souvenirs, de les confier aux mots avant que la mémoire n’efface ou ne transforme ce qu’elle m’avait divulgué. C’est ainsi que naquit mon journal des souvenirs retrouvés. J’ignore qui le lira. Peut-être personne. Tant pis ! J’écris pour elle. Voici les faits.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : roman noirVoir plus


Lecteurs (16) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2882 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}