AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070381994
Éditeur : Gallimard (26/09/1989)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 6 notes)
Résumé :
À Paris, Catherine Crachat se glisse dans la peau d'Hécate, déesse lunaire qui préside aux enchantements. Elle aime - aimante - Pierre Indemini. À Vienne, elle rencontre la baronne Fanny Felicitas, figure d'ogresse érotique, et découvre que Pierre a fait partie de ses amants. Catherine veut renouer avec lui. Il demande le renoncement. Elle s'enfuit. Plus tard, au bord du lac d'Eibsee, Catherine et Fanny se disputent la mémoire de Pierre, mort au loin... Toujours dom... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ericbo
  09 décembre 2017
Le premier tome "Hécate", nous présente la jeune comédienne Catherine Crachat dans ses difficultés existentielles, ses amours contrariés, dans le Paris et la Vienne de la fin des années 20. Il se termine par la mort subite de Pierre Indemani, son premier véritable amour, subitement disparu, dont elle ne parviendra pas à faire le deuil.
Le deuxième tome "Vagadù", sera un des premiers essais de psychanalyse littéraire. Basée essentiellement sur l'interprêtation des rêves de Catherine, on assiste peu à peu à son rétablissement et l'acceptation de son passé à travers l'émergence de ses désirs refoulés dans le cabinet du Dr Leuwen, double à peine voilé de Freud.
Alors que l'on suit assez agréablement les turpitudes de l'héroïne dans le premier tome, la description des rêves et leurs intérprêtations dans le deuxième opus, peuvent paraître aujourd'hui un peu ennuyeux et éculés.
Je reconnais en avoir lu certaines pages en diagonale, même si parfois, certaines descriptions oniriques font penser à des tableaux surréalistes de Dali ou Max Ernst.
Il reste cependant de ce double roman une certaine fraîcheur dans la description des tourments existentiels. Jouve n'hésitant pas à utiliser un vocabulaire parfois assez cru pour désigner les désirs inavoués de cette femme, tant du point de vue de Catherine que du psychiatre. Ce qui était assez nouveau pour l'époque, me semble t-il.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
ericboericbo   29 novembre 2017
Il fallait obtenir de croire, de croire en soi-même et en sa propre vie et en, plus haut que sa vie, "la vision de quelque chose qui est au-delà".
Commenter  J’apprécie          100
ericboericbo   29 novembre 2017
"Croyez-moi, ma chère amie. Nous contenons tous des horreurs. L'art de vivre consiste à les oublier. Quant à l'honnête homme, à l'homme sociable, il reste solidement établi sur des valeurs morales".
Commenter  J’apprécie          40
ericboericbo   29 novembre 2017
Qu'est-ce qui arrive ? On peut de moins en moins rétablir le cours naturel de son coeur après chaque crise. Le calme paraît hors d'atteinte, hors de vue. L'effroi règne. L'effroi n'écoute aucun raisonnement. On n'agit sur l'effroi ni par la volonté ni par la raison. Quand je pense avec effroi sans apercevoir aucune cause, sans penser aucune image, je suis en prison dans moi, et mieux vaudrait alors un coup qui m'assomme, de l'extérieur, qu'un discours qui me parle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   18 janvier 2019
LES MERVEILLEUX GRECS


Extrait 3

    Vous devez être superbe quand… Pardonnez-moi cette
indiscrétion. Je ne le ferai plus. Je ne penserai plus jamais à
vous de cette façon. C'est très mal. Bien entendu vous m'avez
devinée, car vous avez une connaissance de sorcier de la
même nature que votre force, rongeante et ravageante. J'ai
très peur de vous. Mais enfin vous êtes l'Homme ; cela fait
pardonner beaucoup de choses et part et d'autre. J'aurai le
courage de répéter que je voudrais bien savoir comment vous
êtes l'homme. Oh vous êtes terriblement sur moi et vous allez
faire mon bonheur, et je ne pense qu'à vous depuis quelques
jours. Mais ce n'est pas cette chose claire que je veux dire. Je
vous parle, vous me saisissez ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
coco4649coco4649   18 janvier 2019
LES MERVEILLEUX GRECS


Extrait 2

    De profil vous êtes Chinois. Vous savez, un Chinois
immobile dans un temple, ce qu'on appelle, je crois, un bonze :
il mange quelquefois du riz sans jamais pencher le torse, et
il parle sans cligner les yeux, et il rit sans faire bouger ses
rides. Au fait vous seriez plutôt un guerrier : je suppose qu'il
y a en vous une force terrible, anormale, une force anéantis-
sante ; c'est votre profil de guerrier chinois ; une habitude
de souffrir avec joie, c'est encore votre profil de bonze
chinois ; et vous torturez selon les principes, et vous allez
me torturer — mais ô surprise ! ces chinoiseries disparaissent
par enchantement et font place à un gosse très jeune.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Pierre-Jean Jouve (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre-Jean Jouve
Une Vie, une œuvre : Pierre Jean Jouve (1887-1976)
Par Renée Elkaïm Bollinger et Josette Collin. Émission diffusée pour la première fois sur France Culture le 13.02.1992.
Intervenants : - Jean Starobinski - Jean Gillibert - Benoit Conort - Christiane Blot Labarrere - Corinne Tessier
autres livres classés : poésie françaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
792 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre